Les experts du secteur SEEP

Qui sont les experts
emblématiques du secteur SEEP ?

À l’occasion de l’ouverture officielle de KOHEP, ce NOUVEAU réseau social du bien-être et de l’épanouissement, partons ensemble à la découverte des figures emblématiques du secteur émergeant des services au bien-être et à l’épanouissement de la personne (SEEP).

Cette série d’interviews propose de dessiner progressivement les contours de la diversité des solutions proposées par les coachs, les thérapeutes, les conférenciers, les consultants, et tous les experts du bien-être, du développement personnel et des médecines naturelles…

Pour ceux et celles qui veulent aller mieux, être heureux et s’épanouir au quotidien. 

Découvrez une nouvelle interview d'expert tous les 15 jours !

Comment allier business, richesse et spiritualité ?

Mentor business et spirituelle. Sa spécialité, c’est la manifestation et le travail sur le subconscient pour créer absolument tout ce que l’on désire dans sa vie.

Sophie Chague est coach et mentor depuis 2019 et elle approfondit chaque jour ses connaissances du monde quantique. Elle accompagne les femmes du monde entier à diriger des business millionnaires.

Les gens viennent à elle, car ils sentent qu’il existe un monde de pure potentialité, dans lequel tout est possible, et ils veulent co-créer leur vie dans ce monde-là. Sa façon unique d’expliquer la manifestation et de guider dans ce processus permet de créer une vie au-delà de tout ce que l’on pourrait imaginer.

Interview Sophie Chague

Comment allier business richesse et spiritualité ?

C’est ce que nous allons voir dans cette interview !

On se retrouve aujourd’hui dans le cadre de l’ouverture officielle de KOHEP, ce nouveau réseau social du bien-être, pour que s’épanouir au quotidien.

 

Je suis Maurine BEILLARD, la fondatrice de ce réseau et dans le cadre de l’ouverture officielle je vous propose de partir ensemble à la découverte des acteurs du secteur SEEP, le secteur des services au bien-être et à l’épanouissement de la personne, et tout particulièrement des plus grands leaders francophones du secteur [Musique] 

 

Aujourd’hui j’ai l’honneur d’être en la présence d’une femme hypnotique une mentor business et spirituelle sa spécialité c’est la manifestation et le travail sur le subconscient pour créer absolument tout ce que l’on désire dans sa vie elle est coach et mentor depuis 2019 et à la profondie chaque jour ses connaissances du monde quantique elle est aussi une épouse et maman de trois enfants scolarisés à la maison depuis 2020 et elle accompagne les femmes du monde entier à diriger des business millionnaires les gens viennent à elle car ils sentent qu’il existe un monde de pur potentialité dans lequel tout est possible et ils veulent co-créer leur vie dans ce monde là sa façon unique d’expliquer la manifestation et de guider dans ce processus permet de créer une vie au-delà de tout ce que l’on peut imaginer elle se démarque dans sa capacité à combiner ses connaissances en affaires et en spiritualité pour aider les femmes à atteindre leur potentiel pur en travaillant sur le subconscient et en utilisant les lois universelles de la manifestation Sophie aide ses clients à créer une vie remplie de succès d’abondance et de bonheur vous l’avez reconnu il s’agit de sofichague bonjour Sophie merci d’avoir accepté mon invitation aujourd’hui merci à toi 

 

– Merci Maurine c’était une présentation vraiment complète on va dire de tout ça mais merci.

 

– Sophie est-ce que tu peux nous raconter s’il te plaît quel a été ta première expérience personnelle dans le secteur SEEP, d’un secteur du bien-être du développement personnel et de la spiritualité ?

 

– Alors je crois que j’avais 17 ans la première fois où j’ai acheté un livre sur la sur le développement personnel c’était un livre pour apprendre à s’aimer et à comprendre un petit peu la relation qu’on pouvait avoir avec soin je me souviens même pas du titre du livre je sais qu’il est par là dans ma maison quelque part mais en fait je pense qu’au départ c’était cette manifestation se développements personnel c’était des choses que j’ai essayé de comprendre sans les nommer sans savoir que c’était réellement ça puis vraiment le pied dans le développement personnel je pense que ça la conscience du développement personnel elle est arrivée en 2009 après la naissance de ma deuxième fille mais tu as vraiment découvert du coup en 2009 c’est ça ouais où j’ai vraiment approfondi où j’ai vraiment compris que tout ce que j’avais compris jusqu’à présent c’était juste une toute petite partie de toutes les possibilités infinies qui est à notre disposition puis que on pouvait créer des choses tellement grandes tellement plus grandes que ce qu’on imagine c’était quoi ton monde d’avant et c’était quoi ce fameux déclic justement c’est mon monde d’avant c’est un monde tout ce qu’il y a de plus classique moi j’ai pas je sais que toi tu as eu des parents qui ont grandi dans un environnement du développement personnel moi ils sont à des années lumière de ça quand je commençais à parler de tout ça mes parents

 

ça va tu es tombé dans une secte tu vas bien comme ma vie d’avance était vraiment j’ai envie de dire la vie de monsieur et madame tout le monde j’avais mon mari mes enfants j’étais maman au foyer parce que je voulais m’occuper de mes enfants je voulais qu’il grandisse et que je sois là pour eux c’était vraiment la vie la plus ordinaire que la plupart des gens ont en fait enfin une vie normale tu vois pas du tout connecter à tout ça et puis le déclic je pense que c’est le développement personnel je l’ai rencontré à travers le MLM le marketing de réseau c’est le cas de beaucoup de personnes je crois j’ai commencé à comprendre qui se passait des choses que notre inconscient notre subconscient notre conscient avait un impact puis qui pouvait créer notre réalité puis j’ai commencé à jouer avec ça puis j’ai ma maison puis j’ai créé des choses que j’avais jamais pensé pouvoir avoir à ce niveau là intéressant on va approfondir ça puis j’ai continué j’ai créé un blog là dessus enfin une page Facebook sur lequel je parlais de ce que je voyais mais c’était comme secret je l’avais même pas dit à mon mari je l’avais pas dit à ma famille personne savait ça si c’était un petit peu puis un jour j’ai dit ok j’en ai parlé à mon mari puis il m’a dit mais c’est génial ce que tu fais puis là je commençais à vraiment rentrer là-dedans vraiment et donc ce déclic donc c’était avec un marketing de réseau ça a été ça la découverte vraiment de du secret de la loi de l’attraction de de ce mindset de développement personnel de se dire ok mais tu es limite c’est juste tes limites dans ta tête tu peux faire autre chose en fait il existe une autre réalité tout ça c’est le marketing de réseau je suis pas resté longtemps dans le marketing de réseau mais ça m’a vraiment permis de toucher du doigt ça et je l’ai plus jamais quitté après ça quel était ton cheminement alors de de la découverte de ce monde l’approfondissement de tes connaissances et tes propres expériences dans le milieu jusqu’à un moment donné avoir cet élan de à ton tour contribuer et proposer des accompagnements dans ce secteur déjà c’était une révélation c’est à dire que c’est comme si toutes ces pensées existaient dans ma tête puis qu’il y avait des gens qui expliquaient ce qui se passait dans ma tête j’étais comme mais je comprends puis je comprenais comment j’avais manifesté mon mari je comprenais comment j’avais créé la relation qu’on a créé je comprenais tellement de choses qui s’était passé dans mon passé donc je me suis dit ok je vais approfondir ça je vais aller comprendre comment ça se passe puis quand j’ai créé ce cette page facebook mon but c’était juste de partager vraiment contribuer il y avait aucune intention d’en faire mon métier j’étais courtier en prêt immobilier j’avais déjà mon entreprise déjà trois enfants à gérer c’est pas du tout dans ma tête c’était pas il y avait pas d’intention de créer un business avec ça puis j’ai eu une première cote puis de fil en aiguille en discussion j’avais pris cette coach pour m’étais dans mes relations avec ma fille qui était un peu compliquée à ce moment-là ma plus grande et puis on discutait puis un jour elle me dit mais tu sais Sophie je pense vraiment que tu devrais être coach je dis écoute j’ai une page où je partage des choses déjà elle me dit c’est quoi ta page je dis c’est ça puis elle me dit mais je la suis ta page oui je sais que tu la suis alors c’est quoi cette page est-ce qu’elle existe toujours non c’est transformé enfin si tu vas sur l’historique de ma page professionnelle tu as tout l’historique de ce que j’ai partagé je n’ai jamais supprimé mais c’était comme du coup c’est devenu un petit peu une évidence donc j’ai commencé à me former au coaching à faire une formation de code puis me former la méthode de Mélissa Mayet succès infini pour m’accompagner dans tout ça il y avait vraiment un appel de l’énergie qui était très fort plus que du coaching tu vois je pense que moi je suis plus et je suis pas le genre de code qui va te motiver qui va te dire allez go on y va moi ce que j’aime c’est toute la partie énergétique spirituelle connectée à la plus grande version de soi créer une vie extraordinaire à travers la plus grande expression de notre âme c’est ça qui m’anime vraiment et donc ça ce serait plus lié à ce qu’on appelle la spiritualité comment est-ce que tu l’expliques toi cette spiritualité finalement qu’est-ce que tu proposes aujourd’hui écoute ce que je te dirai c’est que ma vision de la spiritualité c’est une vision d’unicité c’est à dire que on est dans ce monde mais on en est pas un séparé des autres en train de vivre notre petite vie on est nous comme une goutte d’eau dans un océan puis cet océan gère absolument tout d’une façon parfaite pour que il y ait de la pluie qui est du soleil que les plantes poussent que les arbres grandissent que que les humains puissent vivre respirer que tout est géré d’une façon tellement parfaite quand on y pense sans l’intervention de l’humain donc c’est c’est ma vision c’est ok on fait partie de ça puis si on a choisi de venir s’incarner dans un corps d’humain parce qu’on veut vivre la vie matérielle on veut toucher du doigt ce que c’est que la vie humaine et c’est pour contribuer parce que si on voulait juste vivre tout là-haut dans les éthers on pourrait faire ça sans avoir eu envie de s’incarner dans un corps d’humain si on a si notre âme a décidé de s’incarner dans ce corps là c’est parce qu’elle a quelque chose à apporter dans ce grand puzz dans lequel on est puis on est tous une pièce du puzz on est tous interconnecté on a tous c’est comme toi moi toutes nos énergies sont ensemble on est juste un et ma vision dans tout ça c’est si tu as choisi de venir t’incarner c’est pour expérimenter la spiritualité dans ton corps d’humain donc c’est pour pouvoir jouer avec toutes ces potentiels infinies qui existent dans ce monde quantique dans cet univers parfait autour de nous et de pouvoir vivre l’expérience humaine la plus extraordinaire possible notre sol job dans ce dans cette vie d’humain c’est de comprendre que on a une double relation entre l’univers et notre humanité notre humanité elle nous retient un petit peu elle a des limites notre relation avec l’univers elle est sans limite et comment est-ce qu’on peut jouer entre cette humanité et ce monde de pur potentialité pour venir créer une réalité humaine la plus extraordinaire possible ça c’est le cantique je vais être honnête j’ai du mal à mettre des mots sur tout ça comme c’est un ressenti je sais pas ce qui est du quantique j’ai pas d’études scientifiques en physique quantique j’ai pas d’études scientifique en quoi que ce soit mais c’est ma vision du monde puis souvent on dit ah mais ce que tu dis c’est telle chose ou c’est la loi de ma chaîne je suis comme

 

fonctionne amusons-nous c’est souvent on essaye de rentrer dans c’est quoi ça commence à marche est-ce que tu peux c’est juste comprendre l’énergie qui a autour de tout ça en fait et c’est ce que tu accompagnes les personnes qui viennent vers toi donc souvent des femmes il y a quand même des hommes qui qui font appel à tes services ou c’est vraiment réservé aux femmes non non j’ai quelques hommes ils sont pas nombreux parce que souvent je suis vraiment dans une énergie quand même de d’abandon total de c’est un peu difficile parfois pour certains hommes de rentrer là-dedans ils aiment bien contrôler quand même une énergie mais pas tous il y a vraiment des hommes différents on va pas les mettre dans la même catégorie mais j’accompagne ce que j’ai envie en tout cas ma vision de tout ça c’est je parle aux gens qui savent que tout est possible et qui ont envie d’aller jouer avec cette villa et qui veulent l’expérimenter et qui se disent ok je sais que mon cerveau mon mental un rôle je sais que mon inconscient a un rôle et je sais qu’il y a des possibilités infinies puis moi ce que je veux c’est jouer avec tout ça puis vivre une expérience extraordinaire je vais avoir de l’argent je vais avoir du bonheur je vais avoir de l’amour je vais avoir de la joie je veux m’amuser je veux être moi je veux rigoler je veux vivre ma vie pleinement sans aucune limite c’est possible ouais

 

Sophie c’est cet alliance mariage entre spirituel business richesse abondance fun joie c’est pas opposé la richesse et la spiritualité normalement certains l’opposent certainement moi je pense que c’est justement c’est c’est intrinsèquement la même chose c’est à dire que pour moi être spirituel c’est être connecté à l’abondance que l’univers et dans notre monde d’humain l’abondance c’est l’argent ça fait partie en tout cas de l’abondance et l’abondance d’amour l’abondance de joie l’abondance de plaisir mais on vit dans un monde matériel on a choisi de s’incarner dans un monde matériel physique si on voulait jouer avec l’abondance dans les éthers on pouvait faire ça sans argent mais on a choisi de s’incarner dans un monde physique ou la monnaie des changes c’est l’argent ma vision c’est que plus on est spirituel plus on a de l’argent intéressant parce que ça veut dire que plus on est spirituel et donc plus on peut jouer avec cette abondance de plus en est connecté avec toutes les possibilités plus on joue il y a des gens qui sont très spirituels et qui ont pas d’argent mais c’est un choix c’est pas parce que c’est pas parce qu’il ne pourrait pas avoir accès à l’argent c’est parce qu’ils ont estimé que c’était pas bien ou parce qu’ils ont pas le désir de ça mais c’est pas qu’ils ont pas accès c’est juste que c’est un choix j’aime bien cette notion de choix effectivement en fait conscient ou pas conscient mais en tout cas à un moment donné ça a été décidé et et donc on peut aussi décider de faire cette incarnation dans la matière et de se dire mais allons-y parle allons-y jusqu’au bout et jouons avec les outils de la matière qui sont aussi la richesse l’abondance le fun et les choses où c’est on est voilà ça peut être aussi de la légèreté et attirer des choses

 

il y a vraiment des mauvaises connaissances parce que les gens sont comme oui mais des gens comme Mère Teresa ou ama elles sont tellement spirituelles qu’elles vivent pas dans l’abondance mais Mère Teresa n’a jamais manqué de rien elle voyageait en jet privé c’est faut remettre les choses elle avait pas peut-être je connais pas sa richesse personnelle elle avait peut-être pas d’argent à elle personnellement j’en sais rien de ça mais en tout cas elle n’a jamais manqué de rien la richesse c’est au final c’est pas nécessairement accumulé de l’argent sur un compte en banque la richesse c’est je peux être pleinement moi et contribuer de la plus grande façon que j’ai envie de contribuer en ayant jamais de limite avec l’argent et c’est ce que tu proposes donc de pouvoir allier cette richesse le business la spiritualité aujourd’hui pourquoi tes clientes font appel à toi je pense que les gens viennent vers moi pour deux raisons la première raison c’est parce que elle sentent cet appel à vivre cette vie là à expérimenter ce niveau-là de vie à expérimenter ce genre là de elle vient expérimenter ce cette appel c’est un appel intérieur il y a ce désir de je peux pas être né juste pour travailler 8h par jour pour avoir 5 semaines de vacances et profiter de mes enfants le soir et le week-end c’est comme ça à ma vie c’est pas possible que ce soit ça ma vie et je pense aussi pour souvent ce qu’on dit c’est mon niveau d’amour c’est vrai que il y a un niveau d’amour à l’intérieur de moi qui est extrêmement grand j’aime les gens profondément et les gens se sentent dans un espèce de de respect d’amour pour eux-mêmes pour qu’ils sont pour là où ils en sont il y a jamais de jugement il y a jamais de mais bouge-toi les fesses où il y a jamais de tu sais viens comme tu es puis je t’aime comme tu es puis on va aller créer des belles choses telles que tu es aujourd’hui les personnes qui se sentent appelées j’ai beaucoup aimé cette fois en tout cas moi la résonné en moi parce que je crois que la première fois que je dis ça à ma maman j’avais 6 ans et demi j’aime bien quand elle raconte cette histoire de je voulais pas aller à l’école pour la petite anecdote et elle me disait mais pourquoi je voulais pas descendre de la voiture tu descends tu vas à l’école et sinon je vais pas y aller je vais pas y aller bon elle finit par me poser la question pourquoi tu veux pas y aller et j’avais répondu maman est-ce que c’est ça la vie est-ce que toute ma vie je vais devoir me lever le matin pour aller à l’école et ensuite toute ma vie ce matin pour aller au travail c’est ça la vie donc je vois ça me parle parfaitement en fait ce que tu es sur raconte avec les personnes qui sont passées par ces questionnements aussi aujourd’hui s’il y a des personnes qui écoutent cette vidéo et qui ont une histoire comme celle-ci ou qui sont posées ces questions qu’est-ce qu’elles peuvent mettre en place des aujourd’hui est-ce que tu aurais une clé quelque chose à leur dire pour pour peut-être les aider dans cette réponse Brive de réponse à cette question ma vision c’est que

 

notre subconscient il a exactement toutes les clés pour pouvoir créer tout ce qu’on désire comme notre subconscient c’est une imprimante il imprime dans la réalité physique ce qu’il a accepté comme vérité donc les gens qui se sentent appelés par ça c’est des gens qui sentent que à l’intérieur d’eux dans la partie la plus profonde de il y a cette vérité de ça peut pas être juste ça ça peut pas pour ça que je suis venu sur terre je suis pas né pour travailler 8h par jour puis avoir ce rythme là puis vivre cette vie là c’est pas possible ça pour moi c’est un appel de leur âme c’est un appel un appel de leur cœur de leur profondeur donc plus on va se connecter à cette profondeur plus cette profondeur en changeant notre à travers notre conscient donc notre conscient il a un pouvoir irréflé il valide où il invalide des choses ces choses quand elles sont validées elles descendent dans notre subconscient qui va imprimer à partir de cette validation là ça signifie que dès l’instant où je vais accepter dans mon conscient que tout est possible et que je peux créer une vie extraordinaire mon inconscient va me guider pour créer cette vie là donc revenir à son cœur sentir où est-ce qu’il nous amène changer nos croyances et nos et notre façon de voir le monde pour que ça devienne une réalité moi ce qui m’aide c’est de regarder la façon dont fonctionne l’univers et de me dire si un arbre est capable de pousser au milieu des roches si la graine est capable de de grandir dans un endroit qui semble totalement hostile alors moi je suis capable de créer des choses extraordinaires même si on dirait que j’ai pas ni les compétences ni le savoir pour ça et si je suis consciente que je suis né pour l’abondance que je suis née pour la richesse parce que je fais partie de cette univers et que chaque personne qui fait partie de cet univers est né pour l’abondance alors je vais me laisser guider par mon subconscient par mon intuition par mon coeur et naturellement je vais avoir les idées je vais avoir les intuitions pour mettre en place exactement ce qui va me permettre de créer cette vie là c’est un retour à soi un retour à notre âme un retour à notre cœur à notre guidance personnelle merci pour ce cette validation finalement parce que je crois que quand on est dans cette situation on sent effectivement qu’il y a quelque chose d’énorme qui crie qui hurle à l’intérieur et en gros validation de dire peut-être qu’il faudrait l’écouter et peut-être qu’il faudrait justement prendre le temps d’aller d’aller se connecter à qu’est-ce qui est dit à l’intérieur quoi mais oui parce qu’il y a tellement de programmation puis peut-être que toi tu as eu notre expérience parce que tu as des parents ouverts à la spiritualité et à tout ça depuis toujours mais la plupart des gens ont des parents qui leur ont dit arrête de rêver on peut pas tout avoir dans la vie la si c’est difficile tu vas devoir souffrir souffrir pour être belle tu vas devoir travailler dur pour avoir un bon job comment dire

 

en fait tu imagines toutes les programmations qui sont engramées dans notre esprit et qu’on a accepté parce que c’était nos parents parce que c’était nos professeurs parce que c’était des adultes référents et donc tout ça c’est engramé dans notre subconscient comme des vérités et il y a cet appel à l’intérieur de nous qui dit mais non ça peut pas être juste ça c’est pas possible mais il y a toute cette réalité quand on regarde autour de nous les gens qui ont bon travail c’est ceux qui ont travaillé dur qui ont des bonnes études ceux qui ont un peu de richesse et soit ceux qui ont hérité soit ceux qui ont construit des empires mais parce que ils avaient des compétences on a tellement d’exemples de ça que notre subconscient lui il fait que grandir cette validation là parce que c’est tous titre d’exemple qu’on a donc à un moment donné faut arriver à se dire je sens cet appel puis je vais le créer puis je vais le créer pour moi mais je vais aussi le créer pour les autres parce que quand je vais le créer pour moi ça va devenir une preuve pour les autres d’autres choses qu’autre chose est possible tu adores cette transition de soi vers les autres et du fait d’élever son niveau d’autorisation finalement on élève aussi l’autorisation le niveau d’autorisation des personnes autour de nous et le développement personnel finalement c’est aussi un moyen très altruiste d’être en reliant avec l’environnement ça m’amène à ma dernière question qui est en lien avec web qui est un réseau social donc dans le secteur du bien-être et du développement personnel qu’est-ce que tu auras envie de dire Sophie ou personne qui peut-être se sentent isolées peut-être ont l’impression encore d’être seul et peut-être des personnes qui hésitent encore à rejoindre des réseaux comme cohabet ou des communautés même de de coach de mentors qui sont pour leur proposer de rejoindre un mouvement un groupe je pense que si on reste un électron au milieu de tout le reste et que on se on se crée pas un réseau autour de nous qui peut soutenir ses pensées ça va être extrêmement difficile de changer notre réalité parce que le subconscient imprime ce qu’il a acquis comme vérité et pour arriver jusqu’au subconscient il y a le conscient qui regarde ce qui se passe autour de soi la façon la plus rapide de transformer notre vie c’est de s’entourer de gens qui sont en train de faire ou qui l’ont fait donc quand on arrive dans un réseau comme KOHEP on se retrouve au milieu de gens qui ont une autre vision du monde puis c’est beaucoup plus facile de faire changer notre conscient puis notre subconscient au milieu de ces personnes là que si on reste uniquement dans notre environnement où ce n’est pas une réalité une vérité qui est reconnue par les gens qui sont autour de nous rentrer dans un espace comme KOHEP, c’est c’est accélérer la propre transformation de notre système interne merci Sophie Chague pour cette interview ! 

Merci à vous qui avait écouté cette vidéo jusqu’à la fin si vous avez des questions je vous invite à les poser en commentaire je me ferai un plaisir d’y répondre dans la mesure de mes compétences je vous invite également à liker cette vidéo pour nous soutenir vous pouvez aussi vous abonner à cette chaîne et je vous dis à très bientôt pour une nouvelle interview c’était Maurine BEILLARD, prenez soin de vous

 

KOHEP le réseau du bien-être pour s’épanouir au quotidien

Ana Sandrea

Reconnaître et se libérer de ses blessures émotionnelles, pour en finir avec l'auto-sabotage

Ana Sandréa est l’organisatrice du Sommet de la conscience depuis 11 ans. Auteur de 2 ouvrages et d’un jeu de cartes. En 2009, avec des amis, elle crée l’association “Terre de Conscience” à travers laquelle ils donnent des conférences, des ateliers, des thérapies, à Paris et en Amérique Latine. 

Aujourd’hui, elle poursuit ces ateliers et ces accompagnements basés sur la Guérison des Blessures Émotionnelles, la Loi d’Attraction, l’Intelligence Émotionnelle, les Mécanismes de Contrôle, les Chakras… en France, en Suise, en Espagne, au Venezuela, en Colombie et au Mexique.

ITW Ana Sandréa

comment reconnaître et se libérer de ses blessures émotionnelles pour en finir avec l’auto-sabotage et devenir son meilleur allié ?
 
voici l’expertise de mon invité du jour on se retrouve aujourd’hui dans le cadre de l’ouverture officielle de KOHEP, ce nouveau réseau social du bien-être pour s’épanouir au quotidien je suis Maurine BEILLARD, la fondatrice de ce réseau et à l’occasion de l’ouverture officielle je vous propose de partir ensemble à la découverte des acteurs du secteur SEEP, le secteur des services au bien-être et à l’épanouissement de la personne, en commençant par les plus grands leaders francophones du secteur [Musique] aujourd’hui j’ai le privilège d’être en la présence d’une femme qui œuvre chaque jour dans le secteur SEEP d’une part pour le faire briller mais également en tant que praticienne du secteur elle est l’auteur de deux ouvrages et d’un jeu de cartes intitulé guérir ses blessures émotionnelles et encore vous êtes votre pire ennemi en 2009 avec ses amis elle crée l’association Terre de conscience à travers laquelle il donne des conférences des ateliers des thérapies à Paris et en Amérique latine aujourd’hui elle poursuit ses ateliers et ses accompagnements sur la guérison des blessures émotionnelles la loi d’attraction l’intelligence émotionnelle les mécanismes de contrôle les chakras en France en Suisse en Espagne au Venezuela en Colombie et au Mexique elle continue de donner des conférences notamment à travers un sommet dont elle est la créatrice et qui existe depuis 11 ans il s’agit du sommet de la conscience et de Ana Sandrea. 
 
Bonjour Ana, merci d’avoir accepté cette interview aujourd’hui !
 
Bonjour Maurine, merci merci pour cette belle présentation.
 
Ana Sandréa, est-ce que tu peux nous partager s’il te plaît ta découverte avec le secteur SEEP toi en tant qu’utilisatrice comment est-ce que tu as découvert pour la première fois les métiers du bien-être du développement personnel et des médecines naturelles [Musique] j’ai l’impression de jamais les avoir découvert sinon quelque chose qui était qui faisait partie de moi depuis toujours
 
mais tu vois à cet homme je lissais déjà mon premier livre c’était un livre sur les extraterrestres je me rappelle donc c’est vraiment quelque chose j’ai l’impression d’être né dedans même si mes parents n’étaient pas du tout là-dedans mais mais moi mon énergie ma fréquence [Musique] je suis dans la spiritualité depuis toujours et comment j’ai découvert plus tard les thérapies les les médecines interdite de façon ce n’est pas mais si j’étais depuis toujours là-dedans bon comme je t’ai dit à l’époque il y avait pas autant de possibilités que aujourd’hui et il met si j’avais le spiritualité à moi c’était oui j’étais pas tout à fait remédier tu vois il y a des parties à moi que je suis une de cette spiritualité cet appel pour poser conscience que plus de lumière et en même temps je mangeais n’importe comment l’époque je me guérissais par la médecine en conventionnelle etc et tout cette pratique sont tout cette mode de vie je dirais et est arrivé petit à petit dans mon développement
 
il a ma conscience tu vois plus j’avançais plus ça me semblait disant que j’allais pas mais voilà si j’avais un problème à physique j’allais dans la médecine interruptive si je vais un problème de coeur c’était avec un thérapeute que j’avais envie de mes consulter donc voilà c’était au fur et à mesure de mon développement et de l’expansion de ma conscience on peut dire donc toi tu es une grande cliente en fait de ce secteur tu as toi-même consulté des thérapeutes des médecins en médecine naturelle je pouvais pas dire combien de personnes j’ai consulté au début j’ai commencé tout cette communauté j’ai toujours été là-dedans mais il y a eu un moment c’était lors des moments hier où il y avait énormément de souffrance et insertion des réponses à ce que je vivais j’ai commencé à consulter des thérapeutes j’ai commencé à faire une thérapie j’ai entendu le mot blessure j’ai voulu savoir plus je me suis dit bon c’est en fait c’est pas que je que que j’ai un problème c’est pas que j’aime la mauvaise chance c’est pas que je sais pas quoi ce n’est que je suis blessée et j’ai commencé à chercher des informations et de l’aide et petit à petit et mégaillissant déjà moi-même un jour je suis devenu thérapeute mais oui j’ai consulté je continue à consulter de thérapeute même aujourd’hui même si je suis thérapeute moi-même je pense que ça ne doit pas jamais s’arrêter honnêtement je je crois que on avait soin d’aide même si on était la petite surtout si on était la porte parce que nous avons nous avons besoin de [Musique] nettoyer des des faire de l’espace et de libérer à l’intérieur de nous pour être de mes jours accompagnateurs ça me semble parfaitement sur cette nécessité du thérapeute de continuer son cheminement et d’autre part aussi d’avoir ce ce qu’on appelle la supervision c’est à dire le fait de pouvoir parler des cas de ces patients et à une autre personne qui n’est pas impliquée pour pouvoir accompagner au mieux ses clients ses patients il y a la supervision c’est intéressant mais honnêtement moi ce que je crois que c’est le plus intéressant c’est continuer ce travail c’est accueille de soi-même je crois que ça en tout cas comment je le vis c’est que c’est un schéma et que ça ne serait jamais et qui est au début peut-être le fait parce qu’il y a la souffrance parce que il y a des parties bloquées à nous parce que voilà on n’arrive pas à certaines choses c’était ma c’était ça qui a fait que j’ai commencé à consulter mais aujourd’hui je conseille je suis plus je suis plus dans cette souffrance mais en même temps je me suis rendu compte que la souffrance est comment sortir de la souffrance et comme le minimum syndicat et OK et qui suis-je une fois que je ne suis plus dans la souffrance et c’est là où ça commence à être extrêmement intéressant extrêmement riche parce que notre véritable nature qui nous sont véritablement sort et moi je croisais honnêtement que je me connaissais quand j’avais 25 ans je sais plus et je pensais que je me connaissais mais en fait je connaissais mon mois blessé je connaissais mon moi plein de pots plein des croyances et j’ai eu besoin presque de fer avec de me reconnaître de faire connaissance à nouveau avec moi parce que dans tous ces processus on nous demande quand je me compare à celle que j’étais il y a quelques années je ne me reconnais plus donc il y a eu besoin de comment on dit le petit prince des d’aimer familiariser domestiquer des domestiquer cette nouvelle partie de tous ces nouvelles parties de moi que je connaissais était inconnu et pourtant c’était mon vrai mois donc voilà et tout ça ça c’est fait on voit qui ont fini la souffrance parfois c’est nouvelle partie de nous cette véritable partie de nous et mère et quelles sont ses parties parce que les gens disent oui mais qu’est-ce que je vais retrouver alors c’est la joie par exemple la joie je me raconte je me rappelle plus tôt quand j’étais petit je te fais une petite fille très joyeuse et à cause de mes leçons à cause des choses que j’ai vécues cette joie c’est c’est bien suspense c’est pas que c’est pas qu’elle a disparu elle a toujours été là mais elle s’est mis comme un suspense
 
la lourdeur qui s’est mis s’est mis sur elle et l’autre un de travail que je suis en train de faire c’est moi depuis un moment c’est de retrouver ses enfants
 
ça va sortir les merveilleux je sais pas si c’est tout à fait petite fleur une petite coccinelle au dieu je ne sais pas quoi en folle dans nos chemins on s’émerveillait pour ces gens des choses il est parfois dans dans cette schéma de adulte blessés il est connecté les soins on perd cette émerveillement aussi ça c’est remonte à nouveau mais bon je parle de qualité d’enfance que nous avons perdu qui qui est vraiment de mais il n’y a pas que ça il y a des choses que qu’on connaît même pas de soi que n’a jamais vécu je suis pas de te dire n’importe quoi bon le magicien la chimiste le chemin la guérisseuse que nous sommes l’homme d’affaires la mangue voilà tellement de parties de nous qui que Nami de côté on connaît pas vu le temps de voir des ressentir tellement on était dans la souffrance donc moi je trouve que que aujourd’hui le fait tout ce travail plus par curieux cité que pour autre chose tu vois parce que je me dis bon qu’est-ce que je vais faire quel nouveau cadeau et je vais retrouver en bas des des mes chaque diplômes il est des souffrances et de tout ça qu’est-ce que je vais retrouver maintenant de tout ça fascinant de me découvrir et de découvrir le monde aussi à travers mon être plus libéré parce que ça donne une vision c’est interdenais parlé l’autre jour avec mon compagnon lui aussi un effet etc il m’a dit que même les couleurs pour lui les couleurs ont changé ils se rend compte que qu’il voyait le monde avec plus terne l’école était plus terne avant avant de faire ce travail que plus il travaille sur lui plus il avance il voit que une espèce de des couleurs d’intensité de couleur qui ne connaissait pas avant donc voilà magnifique à partir de ce déballage de cadeaux de la thérapie des poussières rages retirer la chape de plomb et puis aller découvrir les différents cadeaux pour changer notre nos lunettes de d’observation du monde du réel et la teinte des couleurs de ce qui nous entoure quelle était ton cheminement toi Anna entre tout ce travail sur toi qui continue et qui est là pour une vie et je trouve ça magnifique que tu le soulignes je trouve ça vraiment important et à un moment donné te dire moi aussi j’ai envie d’apporter
 
cet accompagnement à des personnes qui ont ressentiré le besoin et les dents je me suis jamais dix parce que comme je t’ai dit et ça commençait par rapport à mon mariage qui dans laquelle je ne suis plus depuis des années et de voilà je cherchais une réponse des solutions à ma souffrance bon à l’époque je voulais que ça remarche à nouveau mais je sais des solutions pour mon mariage mais après je me suis rendu compte que c’était il y avait pas la peine et et c’était une très belle chose sur moi
 
une connaissance des gens aussi c’est très important dans beaucoup de voyage que j’ai fait et un jour je me suis dit mais des années après je me suis dit bon je crois que je suis comme on est vivant ce qui m’est arrivé mais en fait je suis prête pour accompagner les gens je pense qu’il y a beaucoup de gens qui vivent ça c’est que on commence être la thérapeute tout le monde les gens ont commencé à me raconter ce problème ils ont que je fais ça de thérapie gratuite partout et et je me suis dit mais en fait je crois que je peux être la porte et c’était comme ça et je cherchais depuis je sentais la peine à quelque chose je sais pas quoi ne cherchais je cherchais un jour je me rappelle c’est une voiture ou une amie qui m’a dit oui je vais faire un stage je sais pas quoi je me suis dit ouais ça va être cool de faire des stages
 
beaucoup que c’était la question de blessures dans laquelle j’étais depuis des années et aussi tous ceux qui étaient en lien avec notre pouvoir créateur donc je connaissais par là et faire des stages de blessures et sur le pouvoir créateur on appelle la loi d’attraction aussi et et voilà petit à petit je passais des stages consultation avec consultations à d’autres d’autres façons d’accompagner à écrire les livres etc ils vont tout se fait de manière très organique je le presque pas vu venir je l’ai presque pas calculé c’était c’était une chose c’était il y a combien de temps ces premières expériences en tant que praticienne c’était en 2009 et le sommet de la conscience ça de cet élan aussi de toi de cette curiosité d’aller découvrir tous ces outils tous ces méthodes tous ces experts oui en fait à l’époque ce modèle un petit peu plus tard à l’époque j’avais entendu un coach américain qui m’avait beaucoup touché au niveau je sais pas si c’est quelqu’un le connaisse le fait tout tout l’enseignement de Tony Robbins et il a donné remis saisi quelque chose qui qui me touche encore quand je pense c’est que c’est que le besoin le plus important de parallaitement c’est la contribution il s’amère cette histoire de contributions je sais ouais j’avais déjà j’allais avoir 40 ans et je me disais donc quel est ma contribution de parce qu’il avait passé de nouveau accompagné mes enfants et je trouvais ça à sa magnifique mais je sentais que voilà que je t’ai appelé autre chose et je savais pas quoi et cette histoire de contributions ça m’a ça m’avait vraiment fait travailler jeudi à un moment donné je savais pas quoi qu’est-ce que c’était je dis comment ok je veux comme tu veux je sais pas en quoi j’ai parlé je crois en Dieu et je parlais comme un site intelligence je dis écoute-moi là autorisation que je continue et petit à petit bah l’idée du sommeil je me rappelle plus comment ça c’est ça c’est fait et oui j’ai vu je crois que j’ai vu quelque chose qui ressemblait beaucoup aux États-Unis quelque chose qui s’appelle un peu c’était pas sommet c’est un congrès sur quelque chose je me suis dit ouais je peux faire quelque chose mais dans l’eau dans le sujet la conscience c’est comme ça que ça commençait pour moi c’était l’un des contributions qui m’est mené à créer le sommeil c’était vraiment ça qui m’a appelé Yoshi c’est que à l’époque je me disais que voilà j’étais je voulais rencontrer des personnes qui m’inspirent je voulais rencontrer des gens qui qui ont vibration particulière parce que je sais je me lève me nourrir de ça ils étaient c’est un vire de rencontrer des gens extraordinaires des gens que qui ont réalisé des choses des gens un enseignement particulier qui m’a vraiment poussé à créer le sommet mal contribution et les délais de contributions
 
depuis des années magnifique et donc le faire rencontrer aussi parce que grâce au sommet je crois qu’on est très nombreux à avoir découvert aussi des coachs des conférenciers des personnes qu’on ne connaissait pas nécessairement et qu’on a pu suivre par la suite oui mais honnêtement la première je le la vue la première motivation c’était déjà le rencontrer moi des parce que j’avais lu à l’époque que comme on rencontre quelqu’un qui était inspire cette partie de toi que tu vois bien sûr à cette personne et que cette partie de toi à la
 
pression de cette personne peut c’est s’éveiller et moi je voulais ça ce que je me suis dit bon je me lève à côté ces gens qui m’ins soit soit très badio veut dire et bien sûr les partager avec les autres les gens qui m’inspiraient à moi honnêtement en principe j’ai vu que c’était tout à fait personnel il par la suite je fais profiter aux autres les autres de cette vie des rencontres des gens qui m’inspirent magnifique et donc ça éveillé des parties torts de rencontrer ces personnes inspirantes
 
je pense qui était celle que j’étais au début du sommet le sommet mais à transformer mais à plein plein de niveaux la rencontre cette personne mais m’a beaucoup apporté bien sûr mais je crois que ceux qui m’importait le plus perdant c’était j’imaginais pas qu’est-ce que c’était des faits [Musique]
 
mais ça demandait beaucoup de ressources à moi de bouger beaucoup de ressources par exemple je me rends compte que début j’avais beaucoup d’innocence il ignorance même sur plein de domaines que j’ai eu besoin d’apprendre que si je n’avais pas appris nous sommes à la conscience ne serait pas là je te donne un exemple qu’à l’époque j’avais un associé que lui s’est chargé et tout la partie a fait administrative voilà moi j’étais je voulais juste me couper des interviews de la partie spirituelle de la partie créative de ma partition tout le reste tout reste je le laissais à lui parce que ça m’est intéressé par du tout et honnêtement si il n’arrêtait pas là que c’était un peu la partie terre de l’histoire et il y a deux semaines c’est oui il y avait tout cette inspiration et tout c’est tout cette énergie qui est avec ma partie mais ça partie était aussi importante que la mienne et j’ai eu mes soins d’apprendre ça tu vois j’ai eu besoin d’apprendre
 
beaucoup de déconnexion de tous ces parties et qui est très terre mais facture on fait affaire à voir ça c’est pas spirituel en fait c’est super et spirituel et surtout ça on peut le faire à différents niveaux de conscience quelqu’un qui par exemple [Musique]
 
faites la ministre de votre si vous avez un effet fait l’administratif parce que ça va vous connecter à terre c’est très très c’est très très pratique au contraire quelqu’un qui est très initiative
 
les marchés pieds nus dans la forêt jouer au tambou je sais pas fait des choses comme ça mais honnêtement
 
le sommet les différents volets mais énormémentidés beaucoup de croyances et beaucoup de mémoire que je portais et que tout ce travail je sais pas si le sommet c’est encore là les croyances les mémoires les blessures l’auto-sabotage c’est vraiment la spécialité Anna c’est c’est l’endroit où tu as développé ton expertise est-ce que tu peux nous parler un petit peu de de cette expertise s’il te plaît oui la libération émotionnelle en fait et tout part la première chose c’est la peur ok nous nous arrivons à cette planète
 
et nous portons des ports qui sont très métaphysiques et je sais pas si ton public s’intéresse à ce genre de choses mais voilà cette pores sont très anciennes et donc la première peur que nous portons c’est l’apport de la vie t’imagines on aime qui arrive à cette planète c’est quelque chose qui peut être très impressionnant
 
va développer bah c’est vivre à travers des différents expériences qui vont créer les blessures parce que c’est une peur de la vie consciente ou est-ce qu’on parle de la petite enfance comprends pas on parle vraiment de quelque chose d’inconscient que nous portons que nous c’est qu’on porte que nous partageons presque tous et après je veux pas rentrer dans des histoires métaphysiques dans des choses plus théâtrales que les gens peuvent comprendre ce que c’est intéressant vraiment on a conception il s’étend et nous sommes comment des éponges OK et l’enfant est tout n’est penché donc tout ce qu’il va vivre ça va le marquer pour toute sa vie c’est pour ça que cette tranche de vie et si important et c’est pour ça que dans cette tranche de vie nous en tant que parents nous avons besoin d’aimer toute la conscience pour accompagner un enfant parce que des bien sûr les grands traumatismes vont nous touchait les blessures mais il y a aussi parfois les choses des expériences banales
 
les situations que la plupart des gens vont passer à côté mais qui portent des traces je vous donne quelques sections pour par exemple ne pas laisser un enfant ça peut paraître pour certains bonhomme mais il a le biberon et aujourd’hui c’est très bien et en plus on peut lui donner un biberon avec amour ça marche pas comme ça en fait nous sont des mammifères donc
 
allaitement c’est quelque chose qui est un peu imaginer qui peut laisser des traces mais ça peut par exemple un enfant qui à qui on espère être lui-même mais non mais descendez là tout va tomber non mais tu peux pas faire ça aussi ne te fais pas confiance etc des choses qui qui sont pas importants que l’enfant va oublier ok il va passer à autre chose et qu’il laisse les traces en lui et qui vont le forger petit à petit et ça c’est les blessures ok c’est les choses anodines qui finalement leur trace sur ses enfants des choses anodines et des choses importantes parce que dans les blessures il y a aussi beaucoup quelqu’un qui peut un parent ok ok la mère par a travaillé dans les mammifères la mère reste avec l’enfant jusqu’à jusqu’à son adolescence il est presque rien avec la mère jusqu’à son adolescence après on dit oui mais les soins sociaux font que la messe à travailler etc oui mais le petit mammifère que nous sommes il s’infusent de tout ça donc tout ça ça peut laisser des traces je ne veux pas non plus
 
la société est faite de cette façon il nous avons besoin de parfois de faire des choses que n’a pas envie mais qui on avait besoin de faire parce que dans mon cas par exemple j’étais après mon divorce mais cél nécessaire et jamais besoin de sortir travailler laisser mes enfants dans la crèche dans dans l’École etc donc parfois on fait des choses qui ne sont pas questionnellement on est c’est un choix mais parfois pour certains personnes n’est pas aussi évident que pour d’autres donc voilà et tous ces choses là font que intéressé et cet homme nous avons vivre comme je dis des expériences qui vont nous marquer et par la suite ces expériences vont se répéter pourquoi parce que en fait notre notre inconscient essaie de libérer cette vieille souffrante que nous portons nous parce que à l’époque qu’on se servir comme c’est arrivé par exemple aussi je sais pas si notre mère devait nous mettre à la crèche très tôt que ça nous a créé des blessures et la femme n’allait pas été aussi blessée si il avait eu un accompagnement c’est ici la mer se mettait le ah oui qu’est-ce que tu sens comme je ne suis pas là et montre-moi comment tu te sens triste que se mettait à pleurer avec l’enfant c’est cet accompagnement à l’effet que la mission était plus supportable ce n’est pas aussi profonde donc mais la plupart d’entre nous on a même pas été écouté dans ce qui nous fait ses mains et beaucoup moins accompagné émotionnellement et il a eu des besoins que parce que nous avons vécu en restant suspense personne se coupait de nos vaisseaux en suspense et donc la souffrance les émotions les besoins en souffrance ça reste un nous et l’inconscient cherche des situations pour faire sortir ce qui nous portons en fait si quelqu’un était abandonné et qui a tous ses souffrances de l’abandonne et on va se trouver d’autres situations d’abandon qui vont nous rappeler que vous nous rappeler cette première année ça peut être plus tard même dans la danse et donc qu’est-ce qui va faire ces émotions et ces besoins qui n’ont pas été vécu sortent mais comment on sait pas on va essayer de calmer de ne pas entendre de passer à côté de regarder la des plans des médicaments des tellement de nous beaucoup beaucoup de façon des fuirs nous émotions et nous restons bien entendu etc et ce qui va faire c’est que la vie va nous envoyer à nouveau un autre rappel d’aller après tu as une blessure de Vendôme au tu as une souffrance dans ton cœur et voilà ainsi maintenant à travers cette situation tout tout sortait tout ce que tu portes et parfois et nous avons c’était mon cas on avait besoin de poussière rappel de la vie pour pouvoir entendre en fait peut-être c’est pas les autres le problème le problème c’est pas que c’est moi le problème c’est donc je porte un problème je porte une souffrance je porte une peine qui n’est pas encore traverser et ici à ce moment-là que les miracles se font si je peux dire c’est à ce moment-là que se connecte avec soi c’est qu’elle réveille c’est ce moment-là
 
[Musique]
 
aller voir quels sont ces traumatisme quels sont ces blessures qu’elles sont c’est des expériences banales parfois que nous avons vécu qui ont laissé des traces en nous et que nous sommes parfois en train de répéter répéter à travers différentes situations qui créent beaucoup de souffrance et que parfois souffrant qui est même nécessaire parce que aucune souffrance est nécessaire parce que la souffrance la souffrance c’est ça qui va nous amener à dire bon qu’est-ce que où il y a le problème et où il y a la solution et dans cette à ce niveau-là est intéressante et mon travail aussi c’est sortir chercher des voies pour que ces souffrances s’expriment et que cette souffrance passe à être un blocage des difficultés en fin de vie à une ouverture une opportunité une un élan même un devis un peu comme si enfant on avait des blessures et en fait comme une blessure physique pour ceux et celles qui nous écoutent et qui sont peut-être pas habitués à entendre ce cheminement thérapeutique en fait comme une blessure et si on en prend pas soin au fur et à mesure des années elle est toujours là et elle essaie toujours mal tant qu’on n’est pas allé venir la nettoyer en prendre soin et au point que ça peut nous couper cette douleur cette souffrance ça peut nous couper petit à petit de la joie et de toute cette légèreté dont tu parlais au début oui et tu sais c’est ce que je crois que c’est tragique je vois c’est que il y a des personnes je te donne un exemple d’où personne qui s’est qui sont un couple peut-être il s’aiment il y a de la cliente ici et il y a vraiment une compatibilité mais à cause des blessures des que chacun porte on va pas s’entendre et ça parfois on va même juste à la séparation alors que c’est une relation qui est plus nous donner qu’elle est plus c’est vivre beaucoup plus longtemps beaucoup plus profondément qu’elle peut créer beaucoup de bonheur etc et on va couper des relations on va se couper les personnes parce que il y a des blessures on sait pas quoi faire avec nous blessures en courant
 
nous sommes en train de en face du miroir et que cette personne me rappelle la blessure que j’ai vécu avec ma mère avec mon père que je n’ai pas encore accueilli traverser guéri libéré etc plus près énormément de souffrance énormément cette week-end j’étais dans un stage des bon je vais pas donner plus d’informations mais j’étais dans un stage il y avait un couple qui je voyais qui s’aimait beaucoup mais comme quand il faisait de partage j’entendais blessures toi c’était non parce que elle et lui non c’est parce que elle disait non parce que lui etc chacun s’est renvoyait la balle et en même c’était très développement parce que c’était pas moi l’intervenant je m’essais vont peut-être ils vont se séparer alors que je ressens tellement d’amour tellement de défis on voyait qu’ils étaient vraiment attirés l’un pour l’autre mais qu’il y avait des blessures
 
qui qui était là il était au départ je ne sais c’est dommage parce que et on ressent tout la beauté de la relation et parfois ne peut pas être vécu à cause de tous ces mécanismes que nous portons et donc ces blessures c’est ne en fait on peut les réparer on peut venir c’est ça la bonne nouvelle c’est que oui nous avons été blessé et ils nous ont tous blessés il y a personne parce que non mais ça c’est les personnes qui ont souffert je sais pas des des maltraitons extrêmes pour la part de ses parents nous sommes tous blessés ils ne pouvons tous nous libérer aussi et parfois tu sais ça fait pas parce que certaines personnes disent ah non mais ça c’est moins le passé et c’est très douloureux etc moi ce que je trouve douloureux c’est de porter ça dans notre cœur depuis des années des années il est secret des situations de la souffrance des plus en plus pendant des années alors que parfois émotion on peut se libérer des des beaucoup de beaucoup de choses et que bon parfois il faut c’est une ablation il faut plus de temps mais honnêtement ça peut être beaucoup plus rapide il est beaucoup plus libérateur que tout la souffrance que nous nous infligeons et depuis des années pour pas de porc de regarder cette partie souffrante de nous aujourd’hui il y a des thérapies qui sont on n’est pas obligé de partir en psychanalyse pendant 10 ans ou 15 ans on a des thérapies qui sont plus brèves il y a des outils qui existent il y a des gens qui travaillent sur ces prot qui continuent à travailler chaque jour pour essayer de trouver des clés des moyens de venir nettoyer au plus rapide ces souffrances libérées et arrêter de tourner en boucle dans les mêmes schémas et dans les mêmes problématiques oui et nous avons fait la politiquement des bons quantiques avant je t’ai pas de siècle passé de ces années 70 [Musique] par exemple que tout ça qui était préverboard avant que l’enfant commence à parler va pouvoir rien faire parce que la sole la solution que les gens connaissaient c’était la psychologie et donc avant que puisse exprimer on pouvait rien faire aujourd’hui en tout cas avec mes thérapies par exemple on peut arriver quelques instants c’est pas grave c’est pas l’innocence à des périodes prénatales c’est une facilité tu vois tout le monde peut le faire donc on des progrès énormes interaptés il y a le type de thérapies que je propose qui sont qui sont basés sur les émotions mais il y a aussi je propose d’autres types de thérapies qui sont qui sont qui sont quantiques parfois c’était émotion on n’a pas besoin de la Bible où elle va sortir et donc il y a beaucoup beaucoup de façons de se guérir aujourd’hui il y a beaucoup de thérapies beaucoup de propositions d’une grande qualité je me dis que aujourd’hui on a juste envie de le faire parce que les propositions sont là les alternatives sont là et elles sont moins compliquées qu’on peut imaginer et plus facile et accessible à dernière question pour cette interview et pour rebondir sur cette multitude de possibilités de thérapies qui sont à notre disposition qu’est-ce que tu aurais envie de dire à ceux et celles qui hésitent peut-être encore à rejoindre KOHEP ou à aller chercher un thérapeute une thérapie qui leur parle en fait
 
[Musique] j’aime beaucoup l’idée de resto parce que bon les gens qui sont depuis des années dans le développement personnel etc certains ont des ressource certaines mais je crois que ces moments il y a des plus en plus de gens qui se réveillent de plus en plus des gens qui disent ah ok en fait c’est que je suis blessé aussi que je dépose sabotage ou des croyances etc et en fait ils sont un peu belles du savent pas où aller
 
il m’aime on sait même pas qu’on commence parfois c’est pas évident parce que il t’arrive quelque chose on sait pas on sait pas aller chercher sur le moment OK
 
il y a aussi que moi je crois que nous sommes des [Musique] êtres humains sur des êtres des communautés et nous avons toujours été incommauté et justement je crois que un des problèmes que nous avons aujourd’hui c’est que parfois il y a beaucoup de gens qui sont seuls qui sont hors de cette communauté et les gens peut arriver et commencer notre nature la comédienne
 
et être accompagné soutenu dans une communauté c’est extrêmement important je t’ai donné un exemple j’ai une amie une cliente qui est voilà il a eu un foyer très difficile
 
une des choses qu’il a aidé à guérir bien sûr c’était la thérapie de répondre confiance en elle mais une des choses qu’il a vraiment c’est d’être dans une communauté parce que il y a des gens qui sont dans la même démarche que nous qui ont des gens qui ont plus de conscience que parfois notre famille les gens qu’on connaît et parfois et souvent on va trouver des mots soutenante des personnes qui vont faire nous faire confiance dans le sens que qui vont nous pas nous voir comme quelqu’un de blessé ou des qui va mal etc sinon qui vont voir un être humain et ça c’est très important c’est très important d’un sentiment de guérison et tout ça en tout ça on peut le trouver dans une communauté comme celle que tu que te proposes merci je crois que c’est effectivement un moyen d’aller venir chercher soit avec qui on rentre en résonance et le fait de découvrir différents profils à travers des des outils qui proposent comme le sommet de la conscience qui propose de découvrir différentes approches différentes experts ou comme Coop qui proposent de découverte de découvrir aussi différentes publications différents contenus et différents profils c’est le meilleur moyen d’aller sentir si un moment donné on sentait pour aller faire un travail un véritable travail et se libérer de ses blessures par exemple comme ce que tu proposes toi Ana merci beaucoup d’avoir pris le temps de participer à cette interview merci à ceux et celles qui nous écoutent si vous n’êtes pas encore inscrit sur le réseau je vous invite à le faire vous allez trouver un lien autour de cette vidéo vous retrouverez également un lien vers le site d’Ana Sandrea si vous voulez avoir plus d’informations sur ce qu’elle propose sur ses livres sur son jeu de cartes sur les différents séminaires et stages qu’elle propose si vous avez des questions n’hésitez pas à les poser en commentaire je me ferai un plaisir d’y répondre vous pouvez également liker la vidéo pour la soutenir et je vous dis à très bientôt pour une nouvelle vidéo c’était marine prenez soin de vous
 
KOHEP le réseau du bien-être pour s’épanouir au quotidien

 

Et si nous n'avions pas à choisir entre la médecine conventionnelle et la médecine naturelle ?

Médecin néphrologue 🩺 Président du GNFB groupement des néphrologues Belges. II est également :

  • Auteur de différents ouvrages, dont le dernier s’intitule: la boîte à outils des soft skills en santé pour ne plus soigner comme avant ! Et conférencier!
  • Il est le président fondateur de l’association “soigner en conscience” dont la mission est d’ouvrir la conscience vers une médecine collaborative et transdisciplinaire.
  • En 2020, il lance un réseau appelé MÉD-ICS autour des valeurs : Humanité – Bienveillance –

Sa passion et sa mission, c’est d’accompagner les médecins cliniciens pour favoriser une médecine intégrative et collaborative. Mais également pour proposer aux soignants de prendre du temps pour eux.

Et si nous n’avions pas à choisir entre médecine conventionnelle et naturelle ?


On se retrouve aujourd’hui dans le cadre de l’ouverture officielle de KOHEP, ce nouveau réseau social du bien-être pour s’épanouir au quotidien !

Je suis Maurine BEILLARD, la fondatrice de ce réseau et à l’occasion de l’ouverture officielle je vous propose de partir ensemble à la découverte des acteurs du secteur SEEP (le secteur des services ou bien-être et à l’épanouissement de la personne) en commençant par les plus grands leaders francophones du secteur [Musique]


Aujourd’hui j’ai l’honneur d’être en la présence d’un docteur médecin néphrologue résidant du gnfb qui est le groupement donnéphrologues belges il est également coach certifié auteur de différents ouvrages dont le dernier s’intitule La Boîte à outils des soft skills en santé pour ne plus soigner comme avant il est également conférencier et le président fondateur de l’association soigner en conscience dont la mission est d’ouvrir la conscience vers une médecine collaborative et transdisciplinaire en 2020 il lance un réseau intitulé Medics autour des valeurs d’humanité et de bienveillance sa passion et sa mission c’est d’accompagner les médecins cliniciens pour favoriser une médecine collaborative et intégrative mais également pour proposer aux soignants de prendre du temps pour eux il s’agit du docteur Jean-Marc Desmet.


Bonjour Jean-Marc merci d’avoir accepté cette interview aujourd’hui !


Docteur Jean-Marc Desmet

– Bonjour Maurine merci pour l’invitation.


Maurine Beillard 

– Est-ce que tu peux nous partager s’il te plaît ta première fois dans le secteur du bien-être et du développement personnel qu’elle a été ta ton premier contact avec ce secteur SEEP ce secteur des services au bien-être et à l’épanouissement de la personne ?


Docteur Jean-Marc Desmet

– La première fois que je fais cette rencontre c’était et bien c’était en 2000 2008 je traversais un parcours un petit peu un petit peu compliqué et je me suis interrogé en fait sur sur la problématique que je vivais et je me suis rendu compte qu’effectivement on a toujours parfois tendance à vouloir accuser l’extérieur de nous amener beaucoup de soucis et puis les circonstances m’ont amené à pouvoir faire un petit chemin d’introspection et puis je me suis rendu compte à travers une lecture d’un livre de Kevin Pollack je pense et là il y a eu un avant et un après il y a eu vraiment et si j’allais voir à l’intérieur de moi donc je veux dire ça c’est le point de départ de mon cheminement on va dire plus personnel là je suis vraiment en dehors de de mon parcours professionnel mais c’était le début en tous les cas de de ce chemin développement personnel d’introspection en tous les cas donc ça a été vraiment une problématique en fait un moment donné que tu as vécu personnel il a fait que tu as été amené à t’intéresser à d’autres façons de trouver des solutions à cette problématique notamment à travers ce livre est-ce que tu te souviens du nom du livre en question je pense je sais pas si c’est complet mais cela n’arrive jamais par hasard ou quelque chose qui s’approche de ça c’est un petit livre avec des métaphores et voilà mais comme tout livre finalement c’est une rencontre à un moment donné en fait il y a parfois des livres qui traînent dans notre bibliothèque et qu’on qui nous parle pas du tout et puis et puis un jour PAF qu’on tombe au bon moment et je pense que ça a eu cet effet là maintenant je suis quelqu’un qui a toujours c’est toujours pour osé beaucoup de questions et qui a toujours cherché à trouver du sens dans ce qu’il faisait donc voilà mais par rapport à ta première question qu’est-ce qui m’a fait plonger mais en tous les cas ce point là qui qui vient en tous les cas dans mon dans mon parcours ce point donc en 2008 tu étais médecin déjà depuis longtemps j’étais intéressée à la santé de des patients évidemment pour devenir médecin avec tous parcours comment ça s’est passé pour toi l’ouverture de cette porte de est-ce qu’on peut appeler ça médecine naturelle comment est-ce qu’on peut appeler ça en tout cas le soin qui ne passe pas par la médecine conventionnelle donc c’est vraiment un élément très important dans ma définition


à ce moment là je plais pas ça certainement pas médecine naturelle je pense que c’est vraiment plutôt une approche plus multidimensionnelle en fait la vision en tous les cas à ce moment là j’étais médecin depuis une dizaine d’années et mon parcours m’a permis de me rendre compte que effectivement ce n’est pas que que des organes ce n’est pas qu’une physiologie ce n’est pas qu’une que de l’anatomie que finalement le soin est beaucoup plus complexe que ça et donc probablement que ça m’a ouvert à d’autres dimensions un autre dimension pour lesquelles notre parcours de médecin en tous les cas elle forme la formation classique que j’ai eu à l’époque ne nous ouvrait pas forcément à ses dimensions là et donc voilà je dirais plutôt j’ai pas envie de la qualifier d’une médecine ou quoi mais c’est plutôt une ouverture vers d’autres vers d’autres niveaux d’autres importances est-ce que tu peux nous parler de ces différents niveaux parce que ce que j’ai particulièrement apprécié dans dans la façon dont tu communiques aussi en tout cas de ce que j’en ai perçu c’est cette notion de c’est pas un et c’est pas un ou pardon c’est pas médecine conventionnelle ou autre approches holistique c’est bien un et c’est parfaitement complémentaire qu’est-ce qui définirait pour toi ce qui appartient au secteur de la médecine et ce qui appartient à cette autre secteur et finalement qu’est-ce que c’est extrêmement important je pense qu’effectivement à partir du moment où on parle de médecine dans le sens où on l’entend


en Occident médecine effectivement je pense qu’il y a une base une base scientifique qui est pour moi le le socle de l’apprentissage justement de la physiologie de la biologie de l’anatomie qui est vraiment essentielle pour comprendre le mode de fonctionnement et ça c’est quelque chose qui est vraiment très important de prendre en compte ce que je me suis rendu compte c’est que finalement il y a d’autres dimensions qui par contre ne sont pas forcément abordés qui peuvent être plus de l’ordre psychologique émotionnelle je dirais même spirituel il y a plusieurs niveaux de conscience qui ne sont pas forcément à aborder et quand on est confronté en tant que médecin de terrain donc bien définir faire la différence entre des médecins de terrain c’est à dire ceux qui sont vraiment en contact direct avec les patients on se rend compte au bout de quelques années que oui il y a la médecine des livres et puis il y a la médecine du terrain où là c’est l’expérience et le feeling ce qui fait que si vous voulez soigner les gens si vous abordez pas ces autres dimensions en les qualifiant ou pas mais on les définissant ou pas vous vous passez à côté de la rencontre et donc effectivement mon parcours avant m’a fait comprendre sans mettre des mots dessus que la rencontre avec le patient passe par un dialogue à d’autres niveaux qui sont tout aussi importants et c’est ce que aujourd’hui j’appelle les soft skills donc les compétences comportementales que le soignant développé et peut parfois être ouvert et accompagné par des personnes qui ont une approche on va dire complémentaire ou une vision qui vient compléter en tous les cas ce regard médical clinique qui reste la base mais qui à mon sens n’est pas suffisant alors à l’inverse il faut aussi et c’est pour ça que je le et me paraît essentiel donc on ne peut pas faire que des arts qui mais on peut pas faire non plus que des soft skills et donc je pense c’est très important quand on n’avait pas dans le le cadre purement médical mais qu’on puisse aussi intégrer cette dimension de se dire que oui il y a des connaissances qui sont indispensables pour pratiquer la médecine voilà c’est un espèce de juste équilibre et c’est vrai que à 10-15 ans tenir ce discours là était tout de suite levée de bouclier dans le monde médical et je pense que ça commence à s’ouvrir à partir du moment où on fait on fait cette synthèse que on doit absolument intégrer les deux et effectivement c’est valable du côté des professionnels du secteur 7 qui doivent aussi avoir parfaitement conscience de à quel moment commence leur travail à quel moment est-ce qu’il s’arrête également en fait avoir conscience de à quel moment ils ont peut-être plus les armes les outils pour accompagner leur patience tu parlais tout à l’heure de dans ta formation de médecine tu vas évidemment énormément de choses sur le corps sur les organes sur le toute la base de l’anatomie sur comment fonctionne le corps humain et mais il y a un moment donné au niveau des soft skills où il y avait tout simplement pas d’apprentissage à cet endroit tu as fait une formation de coaching ensuite est-ce que tu pourrais essayer de nous expliquer en tout cas selon ton regard qu’est-ce qui différencie le secteur médical et l’apprentissage au niveau médical du secteur finalement du coaching ou de la thérapie ou en tout cas de de cet accompagnement à travers plus la psychologie les soft skills c’est une très bonne question parce que alors la réponse rapide c’est de dire en tant que médecin on est dans une on est formé d’ailleurs à être dans une position haute on était je pense qu’on est dans une position haute un petit peu un peu patriarcal celui du sachant celui qui sait pour l’autre c’est en train de changer et le coaching m’a appris ce qui était se mettre en position basse c’est à dire que le coaching le coaching dans le sens vraiment professionnel du terme parce qu’on sait que le terme est galvaudé c’est pour ça que j’ai souhaité vraiment faire les formations de manière très sérieuse avec des organismes agréés et puis ici maintenant de faire la certification ICF parce que je pense que c’est un vrai métier avec une vraie posture mais qui a un cadre aussi très très bien défini et qu’il faut pouvoir garder donc vraiment une médecine ou effectivement en position haute et le coaching c’est ça qui a été ma plus grande révélation c’est en fait de cette posture basse qui est à l’écoute qui permet d’accompagner la personne à toucher à tous ces potentiels de toutes ces ressources et en fait je me suis dit que ben il y a des ponts il y a des ponts alors tous les médecins ne doivent pas être coachs tous les coachs certainement pas être médecin c’est pas ça le but c’est pas ça mais pour moi c’était des outils que j’ai exploré et qui me permet de me dire oui tiens c’est une plus-value tout en ne mélangeant pas les les rôles quoi quand je suis médecin je suis médecin je peux utiliser des outils de coaching mais je suis pas coach et quand je prends la casquette coach je suis pas médecin je je vais faire la part des choses je suis dans une autre posture même s’il est vrai que le fait d’être médecin me permet par exemple de refuser des patients enfin des patients des clients


parce que je détecte en tant que médecin une problématique psychologique ou psychiatrique qui fait que c’est pas du coaching dont elle a besoin mais c’est peut-être d’un accompagnement différent et donc ça c’est la plus-value c’est qu’effectivement quand on a une vision très transversale on va pouvoir orienter référer le patient le client dans ce dont il a besoin et c’est ce que tu essaies de faire je sais que c’est quelque chose qui est particulièrement difficile parce que tout n’est pas cadré on ne sait pas exactement à quel moment il faut renvoyer vers qui il y a c’est encore beaucoup expérimental c’est très en fonction de la personne aussi évidemment en fonction du client ou du patient du moment comment est-ce que qu’est-ce que tu expérimentes à travers cette médecine transdisciplinaire quels sont tes retours d’expérience à partager éventuellement aux personnes qui se demandent peut-être même pour les auditeurs en fait de cette interview qui se demande peut-être est-ce que je dois aller voir un médecin est-ce que je dois aller voir un coach est-ce que je dois aller voir un psychologue un psychiatre vers qui est-ce que je peux m’orienter je pense que j’avais envie de répondre d’abord à une personne de confiance un professionnel si possible et c’est vrai que le fait de d’identifier est-ce que la problématique est bloquée dans le dans le passé auquel cas ce serait plutôt un psychologue un psychiatre c’est c’est peut-être le médecin c’est la position du médecin généraliste qui doit être formé pour avoir la vision la plus globale possible du patient et de comprendre que effectivement il y a des traumatismes qui se règle avec des psychologues psychiatres le coach il est plus le moment présent et d’accompagner la personne dans dans un objectif qui vont qui va aider à clarifier à définir et donc il y a vraiment une temporalité mais voilà tout ça en même temps un thérapeute un coach ça finesse c’est de pouvoir aussi aller naviguer dans certaines zones de faire des retours en arrière d’aller en avant et ça effectivement c’est les formations l’expérience qui va rendre le professionnel le plus pertinent possible et surtout je pense la posture d’écoute de la vibration de la personne alors c’est vrai que c’est un terme l’énergie et la vibration c’est quelque chose que moi en tant que médecin je pourrais avoir peur de d’exprimer mais moi j’utilise vraiment ça je pense que il faut écouter la musique du patient du client qui est en face de soi pour essayer de la accepter tel qu’elle est et un thérapeute un médecin un coach c’est cette sensibilité à pouvoir s’harmoniser avec l’énergie de son patient qui va lui permettre de la compagnie et donc ils ont même en étant médecin somaticien en faisant ben j’arrive à être beaucoup plus pertinent quand j’arrive à comprendre quelle est la musique du patient en face de moi dans certains vont étiqueter ça en énergie enfin au psychologie ou profil psychologique en fait moi peu importe je m’intéresse pas tellement aux étiquettes ce que je m’intéresse c’est je me dis bah tiens par quel chemin je vais pouvoir aider la personne et la compagnie et la première chose c’est effectivement peut-être de la roue elle est où elle se trouve pour être en capacité de de l’accompagner c’est est-ce que c’est un lien avec remettre le patient au cœur de son parcours de soins ou est-ce que c’est deux choses différentes en fait il y a quelque chose de pas très logique en fait par définition le patient est au cœur du soin alors c’est parce que peut-être notre médecine la déplacé un endroit où il était plus haut au coeur du soin et donc on devrait pas se poser cette question il devrait être au cœur du sein parce que effectivement en tant qu’on n’a pas donc on n’a pas touché la personne c’est difficile de l’accompagner à changer ses habitudes parce que finalement la médecine qu’est-ce que qu’est-ce que c’est à part de rééquilibrer des habitudes des bonnes ou des mauvaises habitudes et même moi en tant que médecin et encore du chemin à faire on a toute une vie pour essayer de d’harmoniser en tous les cas tout façon de fonctionner ça c’est évident Jean-Marc est-ce que tu peux nous parler de soigner en conscience ton association est-ce que tu peux nous expliquer qu’est-ce que c’est que cette association en quoi ça consiste quel est son objectif donc suite à ce que je vais expliquer au début en 2008 j’ai eu un chemin un peu personnel et donc j’ai fait plusieurs retraites des week-ends


ans et demi et je pense que réellement cette période là était la période où j’ai été le plus présent à moi-même alors que même que je pouvais passer des moments difficiles et c’était vraiment une révélation un chemin mais là vraiment purement de développement personnel qui était très intense et comme je suis quelqu’un de pragmatique et que la personne que j’allais voir habiter dans les Vosges j’avais régulièrement faire les week-ends


[Musique]


de campagne pendant un an dans cette région là et donc les moines me connaissant en tant que médecin ils m’ont fait confiance ils m’ont dit ok tu peux organiser avec un groupe et donc j’ai fait venir cette personne là et puis


deuxième retraite était prévue et puis là en dernière minute il a annulé et je me suis retrouvé devant une réservation je dis qu’est-ce que je fais qu’est-ce que je fais je dis c’est tellement chouette et j’ai rebondi j’ai dit bon ben je vais proposer ça au monde dans lequel je suis moi ça m’a fait tellement bien j’ai envie de partager ça au monde des soignants et donc le projet était né de proposer aux soignants de prendre soin de pour prendre soin des autres et avec l’aide de deux infirmières que j’avais rencontré lors de ces retraites on a fondé soigner en conscience et pour la petite histoire elle peut anecdote on va faire notre 17e retraite à Orval ici au mois d’avril et justement avec les deux co-fondatrices qui reviennent pourquoi animer cette retraite avec moi et ma compagne qui est aussi une personne du monde de Coop en puisqu’elle est sophrologue à art-thérapeute et on propose des ateliers expérience ciel aux soignants et particulièrement aux médecins parce que je me disais que c’était le plus challengeant c’était d’arriver à faire partager sa des médecins donc j’ai un petit quota personnel c’est pas une règle absolue mais je dis 50 % de médecins 50% de nouveaux et chaque année pour que voilà le but de soigner en conscience c’est que les gens viennent faire une expérience et dernière chose que je voudrais dire par rapport à la cette association en France on appelle ça une association loi 1901 le les bénéfices qui sont générés par ces weekends sont reversés à des associations qui ont des associations de patients qui ont été créées par des soignants et donc voilà on essaye de n’avoir un esprit donné recevoir et voilà j’ai beaucoup de plaisir à faire ça depuis 13 ans même magnifique 17e retraite ça va être à quel moment pour si on arrive à publier cette interview avant et qui a des personnes n’écoutent c’est du xxien au 23 avril ou du 20 au 22 avril dans tous les quatre semaines est-ce que c’est déjà complet est-ce qu’il reste des places est-ce que c’est faire au non-soignant ou c’est vraiment particulièrement pour les soignants et pour les médecins c’est ouvert aux soignant mais on a une vision assez assez large du soin donc enfin la coupe pour moi en fait ma définition c’est même très fortement élargie aujourd’hui je pense que tout le monde est soignant un aidant proche est soignant un ami peut-être soignant mais c’est vrai que pour respecter en tous les cas l’idée c’est que c’est vrai que mon public cible c’est vraiment des soignants peut-être dans le modèle plus classique mais c’est vrai que il m’est arrivé d’avoir un professeur d’unif avec à côté un énergéticien qui est en train de lui expliquer comment il barrait le feu quoi c’est excellent c’est et parce qu’il y avait pas de jugement ou des infirmières qui disent je pensais pas que des médecins pouvaient fonctionner comme ça et donc finalement s’il y a une dimension un peu de de réconciliation du corps soignant on a besoin de tout le monde en fait et on a tellement segmenté on a sec je disais tout à l’heure on a segmenté les organes mais on a segmenté aussi les soignants or pour moi la médecine de demain c’est en deux mots c’est une médecine intégrative donc qui qui intègre toutes les dimensions de la personne et collaborative parce que aujourd’hui on ne peut plus savoir tout sur tout et la plus grande intelligence c’est justement de pouvoir orienter la personne vers le soignant qui est le plus adapté à sa problématique et ça par le chemin personnel que j’ai fait en m’intéressant à toute forme de pratique j’ai un petit réseau de personnes que je connais et je dis ben voilà vous voulez vous former à la pleine conscience moi je suis pas instructeur en plein de conscience je sais ce qu’est la méditation mais je suis pas instructeur donc j’envoie à des collègues qui qui sont instructeurs et il se fait d’ailleurs que dans le réseau de médical de médecins il y a de plus en plus de médecins qui s’ouvrent à d’autres dimensions et je trouve ça très riche et donc voilà on est dans un changement de paradigme pour autant je reste très centré aussi sur la science là ne va pas sans l’autre toujours en et pas où est-ce que tu peux nous parler de Medic parce que tu viens d’y faire allusion mais on sait pas encore ce que c’est


un réseau de porteur de projets en santé alors comme j’ai envie d’être spécifique c’est vrai que je vais m’orienter principalement chez les médecins pour la même raison que ce que j’ai dit parce que je pense que pour pouvoir rassurer ce public là il doit dans un premier temps se retrouver entre eux parce qu’ils ont peur ils ont peur de l’inconnu ils ont peur


d’ailleurs beaucoup de médecins qui viennent à la retraite et bien est-ce qu’il y a d’autres médecins t’inquiète t’inquiète il y a des médecins et c’est et c’est vraiment et après ils sont rassurés mais c’est pour ça que alors je vais pas exclure d’autres personnes à partir du moment où il y a des porteurs de projets qui veulent voir


une vision d’une médecine intégrative et collaborative pour moi [Musique] c’est ouvert à cette dimension là mais c’est vrai que mon coeur de cible c’est plutôt les médecins et c’est vraiment mettre en lien ces médecins parce que demain ça sera pas la connaissance qui sera le plus important c’est la sagesse avec laquelle on l’utilise et la sagesse avec laquelle on l’utilise c’est pouvoir aussi la partager avec différents intervenants et ça c’est la dimension collaborative donc mesdic ce sera un réseau qui permettra à des soignants de développer leur activité qui permettra


d’offrir à ses soignants ben un groupe de personnes qui partagent en tous les cas ces valeurs il y aura des formations et vraiment le la proposition ultime que j’aimerais bien faire parce que je me suis formé à ça c’est la création de Mastermind donc des groupes de 7 à 8 personnes qui qui s’accompagne pour dans un processus d’intelligence collective c’est extrêmement puissant ça demande vraiment un accompagnement et ça c’est vraiment quelque chose que j’aimerais bien faire à travers mes dix je sais pas si j’étais assez clair l’intention pour les soignants


cette ouverture en tout cas quand il rejoignent Mehdi c’est c’est quoi concrètement c’est de prendre soin de les uns les autres j’ai parlé des notions de bienveillance d’humanité dans l’introduction est-ce que c’est c’est bien ça est-ce que c’est bien juste est-ce que c’est le fait de prendre soin d’eux pour être en capacité de prendre soin des patients derrière comment qu’est-ce qui est proposé concrètement les ouvrir à d’autres façons de d’accompagner en fait ce que je me suis rendu compte c’est que on a une vision parfois du médecin un peu déshumanisé ou qui cherchent à faire de l’argent à un statut social et tout ça et c’est vrai il y en a mais en fait je rencontre aussi beaucoup de médecins de soignants qui seront porteurs de de belles valeurs et qui souffrent de ne pas pouvoir les incarner et donc c’est pas tellement de les c’est pas tellement de les soigner ou d’apporter un réconfort c’est plutôt déjà medics c’est plutôt des gens qui ont trouvé à exprimer pleinement leur valeur mais qui veulent le développer et le faire savoir en restant du monde donc c’est c’est pas un entre soi pour se faire du bien c’est plutôt un on a découvert ce qui nous fait du bien et on veut impacter le monde on veut impacter le monde du soin pas et là je pense qu’effectivement il y a des choses à faire et ce qui est extraordinaire c’est que dans le cheminement que j’ai fait à travers ça j’ai rencontré plein il y a plein en fait j’avais plein de médecins de soignants qui ont des projets magnifiques et en fait ils sont porteurs des mêmes valeurs mais il l’expriment pas de la même façon et ce qui est terrible c’est qui se pense seul au monde avec et ils sont là ils sont dit ouais c’est quand même triste c’est moche et en fait non on est beaucoup plus nombreux qu’on le pense et ça c’est réjouissant ça pourrait être une des lignes de force de Medic c’est de dire maintenant en fait on parle de la même chose mais différemment c’est intéressant cette notion de son qui finalement peut-être n’en parle pas les unes avec les autres moi dans ma propre histoire je parle de mon monde caché je parlais pas du fait que mes parents étaient thérapeutes professeurs de kundalioga parce que en fait le regard des autres sur leur métier sur la façon dont on a grandi en décalage avec le paradigme dominant avec la télé enfin pas la télé à la maison en mangeant bio en faisant le jardin enfin toutes ces choses là c’était un peu étrange à l’époque et donc je parle de mon monde caché et en fait c’est c’est intéressant de voir à quel point il y a de nombreuses personnes comme ça qui continuent à en faire un monde caché même des personnalités parfois aussi dans le monde du marketing je suis agréablement surprise d’entendre certaines personnes qui sont très connues pour de très grandes audiences qui sont vraiment des gens qui sont les pieds sur terre quoi je veux dire dans dans des choses très cartésiennes de la vie courante des gens qui gagnent énormément enfin qui viennent très bien leur vie qui ont des audiences extraordinaires et qui à un moment organisme a parlé de spiritualité en disant mais moi ça fait partie de ma vie ou qui se mettent à parler de méditation en disant mais ça ça fait partie intégrante de ma vie et ça c’est intéressant ce phénomène de moi aussi c’est vraiment ça en fait méditation spiritualité des gros mots et c’est vrai que à l’époque moi quand j’ai lancé soigner en conscience j’avais la trouille j’ai envoyé le projet lors des médecins en me disant oh là là je vais me faire descendre et ils m’ont pas répondu j’ai considérer que c’était un oui et


il y a 5 ans et mon même appelé pour pour discuter avec moi de ce que je faisais et ils ont ils ont créé pas une association dans tous les cas une cellule d’aide pour les médecins et donc je trouve ça comique que [Musique] qui s’y intéresse c’est donc maintenant effectivement je pense que il y a un intérêt parce que le besoin est écrit parce que le besoin est criant parce que de plus en plus de personnes aussi se tournent vers comprendre au-delà de physiologiquement une maladie reste une maladie et un médecin reste un médecin pour pouvoir intervenir au niveau physiologique et également mais après sur tout le pourquoi les émotions que ça produit d’ailleurs sur quoi est-ce qu’on peut intervenir plutôt avec ce monde du secteur 7 du coup quel serait le moment où le médecin classique ne n’intervient plus justement le médecin classique n’est pas formé à prendre du temps elle est là il n’est pas formé à être présent n’est pas formé à écouter il n’est pas formé à communiquer sans jargon il n’est pas formé à accepter que le patient ne soit pas compliant c’est à dire ne respecte pas à suivre son traitement il est formé et heureusement ils ne sont pas tous mais on


[Musique]


[Musique]


j’ai deux heures pour reparler de des complications de l’insuffisance rénale et puis on m’a gracieusement parce que j’aime ça et quand on va dire bah tiens tu vas pouvoir donner une heure de cours sur l’accompagnement des mourants une heure


et ben alors je me suis dit bah qu’est-ce que je peux faire en une heure alors j’ai mis la fiche de piège de cristal avec Bruce Willis diart 58 minutes pour vivre et je commence ma présentation en disant voilà j’ai 58 minutes pour vous parler de la mort et puis j’ai dit toute la théorie vous lirez à la maison et maintenant on va parler vous parler de nos expériences et j’ai encore eu l’occasion de donner ce cours il y a il y a moins de trois semaines simplement en étant authentique en expliquant comment j’avais accompagner des gens en fin de vie et moi-même me faire rattraper par l’émotion où ça va faire mais pas c’est pas fait c’était vraiment ben dans la salle le cours il l’oublieront pas et parce qu’on a on n’a pas parlé de la théorie de on a partagé la façon d’être la chance que c’est moi j’ai dit mais l’accompagnement de fin de vie c’est une chance extraordinaire c’est pas vous qui accompagnez les patients qui sont en train de mourir qui vous donnent des leçons c’est parce qu’on est trop bête pour les les accueillir mais moi les accompagnements de fin de vie j’ai pas dit que c’était facile mais c’est si on sait le voir avec son cœur et ses tripes c’est un cadeau moi c’est ce qui m’a le plus aidé à essayer de vivre pleinement de ma vie c’est de voir cet accompagner les gens en fin de vie et donc voilà oui on a tout ça on nous apprend pas et je pense que beaucoup de gens qui ont développé les compétences que l’on retrouve dans dans ton réseau donc des gens qui ont dit oui mais la santé savez pas que la médecine et donc ils ont ils ont voulu s’épanouir ou ouvrir à d’autres dimensions et donc ça je trouve ça très chouette le seul risque c’est quand on a découvert quelque chose on a un outil on a un marteau et si on commence à voir des clous partout ça c’est dangereux et donc c’est moi c’est ça ma grosse réserve je dis c’est très bien tout ce qui est complémentaire mais alors soyez conscient de des limites dans lesquelles parce que si vous voulez commencer à tout traiter partout


avec tout avec les outils ça ça peut être dangereux parce que parce qu’il y a des choses qui se soignent au niveau psychologiques émotionnel spirituelle mais il y a des choses au niveau physique et donc si vous soignez des choses avec un niveau qui est pas le bon vous passez à côté du coche et donc d’où l’importance du et pas du ou et donc je pense que les médecins de demain ils doivent être formés à avoir une connaissance générale ce que sont les pratiques complémentaires aux États-Unis des organismes les grands universités médicales aux États-Unis forme aux approches complémentaires la maillot clinique qui est la référence vous dites la mayo clinique à n’importe quel médecin il vient tout fou ah ben là-bas ils enseignent à chiropractile l’ostéopathie toutes ces choses là parce que un médecin il doit avoir la culture générale de ce que c’est et ça ça là il y a encore du chemin à faire également parce que effectivement on peut pas tous mais la possibilité en tout cas peut-être d’orienter de façon plus sécurisée finalement aussi le patient quand on n’est pas en capacité de l’accompagner sur un endroit heureusement peut-être votre médecin généraliste n’est pas formé à la sophrologie et c’est très bien comme ça par contre peut-être qu’il connaît une ou des très bonnes sophrologues de confiance à qui il peut vous recommander enfin qu’ils peuvent recommander quoi et donc je pense dans le cursus des médecins ils devraient avoir la possibilité d’expérimenter ces approches et [Musique] voilà mais


ça va arriver ça va arriver mais ça se fait déjà et il y a des initiatives


donc ça ça avance j’aimerais terminer cette cette interview peut-être Jean-Marc sur la définition de la santé qui a été redéfinie en 1946 comme un état de bien-être physique mental et social indispensable à l’épanouissement au bien-être de l’individu et qui montre peut-être en tout cas c’est comme ça que je définis le secteur 7 avec cette définition de la santé ou pour laquelle le secteur médical répond à une bonne partie de cette définition de la santé au moins sur la partie physique et physiologique sans aucun doute également sur la partie psychologique en partie avec les psychiatres et les psychologues même s’ils ne font pas partie du corps médical à proprement parler on a aussi des instances qui accompagnent au niveau social on a tout ce qui est le secteur SAP donc c’est le des aides à la personne pour tous les accompagnements par exemple des personnes handicapées ou des personnes âgées ou à mobilité réduite également le secteur social mais il y a quand même encore un espèce de demande un trou là au milieu de cette définition de la santé et c’est à cet endroit en tout cas que je place que je définisse ce que j’appelle le secteur 7 donc le secteur des services au bien-être et à l’épanouissement de la personne pourquoi est-ce que j’ai envie de parler de ça dans ce dans cette interview peut-être parce que j’aimerais avoir ton avis ton retour sur cette intention de nommer ce secteur de le définir qu’est-ce que tu penses du fait de donner une place à ces professionnels de l’accompagnement qui ne soient pas le secteur médical mais de leur laisser voilà de leur laisser un espace pour répondre à cette définition de la santé oui en tous les cas très clairement il est important de leur faire une place parce que ce qui a quand même beaucoup changé depuis 1946 c’est que on avait une médecine curative très axée sur des grosses problématiques aiguë et donc la médecine telle qu’elle a été développée est très efficace pour prendre en charge des pathologies aigus or la population de plus en plus grâce à l’amélioration de la médecine de l’hygiène de plein de d’éléments fait que on est de plus en plus face à des populations qui vont qui sont plus vieillissantes et donc on a beaucoup plus de pathologies chroniques or les pathologies chroniques s’accompagne très souvent de souffrance qui sont pas que physiques qui sont psychologiques qui sont émotionnelles et autres et je pense que la le corps médical tel qu’il était développé n’a pas su accompagner cette évolution aussi bien et donc quand on utilise des des outils diagnostics pour de légumes alors que c’est une prise en charge plus globale qui devient nécessaire on a on a probablement pas assez laisser place et donc moi j’ai envie de dire oui c’est le monde médical qui doit ou ouvrir la place à groupe que tu que tu nommes


mais dans un j’allais dire dans un cercle ouvert parce que je suis pas trop pour définir cloisonner en fait parce que si on cloisonne on fait ce que l’on a ce qu’on a fait avec les organes et donc c’est bien de les définir donc pas de souci de définir ce qu’ils font mais avec la volonté de les intégrer dans un grand cercle ou le patient nous attend depuis toujours


[Musique]


[Musique]


qui a écrit beaucoup de choses et puis ça m’a beaucoup parlé ça m’a beaucoup inspiré et puis je me dis mais en fait maintenant on n’a pas besoin de médecin qui sort du système on a besoin de médecins qui sont dans le système et qu’il le font changer de l’Intérieur en s’ouvrant à ses dimensions là pour ne pas laisser la place aussi unique à ceux qui mais enfin quand je dis ça il y a pas de il y a pas de lutte mais effectivement c’est pas toujours facile de tenir ce discours là et pourtant je pense que mon discours est très pondéré parce que je suis et je peux être tout à fait critique par rapport à toute forme d’extrémisme que ce soit médical ou que ce soit alternatif mot que je n’aime pas du tout parce que il y a pas il n’y a pas de médecine il y a une médecine mais qui ne doit pas s’opposer merci beaucoup Jean-Marc


Est-ce que on peut te retrouver quelque part en particulier ou orienter les personnes à la fin de cette interview ?

Là où je suis le plus présent et le plus actif c’est sur Linkedin sinon j’ai les sites j’ai trois sites j’ai le site de soignants en conscience j’ai le site de medics mais je travaille dessus à mon avis sera vraiment pour la rentrée et que je vais donc oui j’ai un site mais ça c’est plus vraiment pour des gens qui veulent être accompagnés conscience de coaching un site ou simplement les gens peuvent me contacter mais là où je suis le plus présent c’est vraiment au niveau de Linkedin parce que c’est un réseau où il y a beaucoup de d’idées qui se brassent beaucoup de choses qui se passent et en tous les cas j’ai trouvé beaucoup d’inspiration merci Jean-Marc pour cette interview merci à ceux et celles qui ont tant d’écouter cette vidéo jusqu’à la fin vous retrouverez les différents liens vers les sites internet de Jean-Marc également vers son profil Linkedin en description de cette vidéo si vous avez aimé cette interview n’hésitez pas à nous soutenir en la likant vous pouvez également nous laisser des commentaires et nous poser vos questions je me ferai un plaisir d’y répondre et je vous dis à très bientôt pour une nouvelle interview en attendant prenez soin de vous c’était Maurine


KOHEP, le réseau du bien-être pour s’épanouir au quotidien !

Ilana de Montaigne

Découvrez le profil KOHEP de Ilana de Montaigne

Construire un monde nouveau en collaboration avec les animaux !

Formatrice, facilitatrice en connexion animale et conférencière. Ilana de Montaigne pratique la connexion animale pour mieux comprendre leurs besoins, mais aussi pour découvrir leur vision du monde et s’en inspirer. Elle est la créatrice de l’École des animaux où elle enseigne la connexion animale sur 3 niveaux :

  1. Pour ceux qui veulent simplement apprendre à communiquer avec les animaux et à recevoir leurs messages.
  2. Pour ceux qui veulent devenir facilitateurs en connexion animale.
  3. Pour les Magic Animal Coach qui souhaitent ouvrir une Magic Animal Farm et coacher avec les animaux.

ITW Ilana de Montaigne

Construire un nouveau monde en collaboration avec les animaux ! Voici la proposition de mon invité du jour. On se retrouve aujourd’hui dans le cadre de l’ouverture officielle de KOHEP, ce nouveau réseau social du bien-être pour s’épanouir au quotidien. Je suis Maurine BEILLARD, la fondatrice de ce réseau, et à l’occasion de l’ouverture officielle, je vous propose de partir ensemble à la découverte des acteurs du secteur SEEP, le secteur des services au bien-être et à l’épanouissement de la personne, en commençant par les plus grands leaders francophones du secteur. [Musique]

Aujourd’hui, j’ai l’immense joie d’être en la présence d’une femme époustouflante, formatrice facilitatrice en connexion animale et conférencière. Elle pratique la connexion animale pour mieux comprendre leurs besoins mais aussi pour découvrir leur vision du monde. Et sans inspirer, selon elle, les animaux peuvent nous guider vers nos potentiels et nous permettre de découvrir notre propre magie. Elle est la créatrice de l’école des animaux où elle enseigne la connexion animale sur trois niveaux. D’une part, pour ceux qui veulent simplement apprendre à communiquer avec les animaux et recevoir leurs messages, puis dans un second niveau pour ceux qui veulent devenir facilitateurs en connexion animale, c’est ce que nous verrons durant cette interview, et enfin dans un troisième niveau pour les magiques animal coach qui souhaitent ouvrir une Magic animal forme, c’est-à-dire un espace pour coacher et accompagner grâce aux animaux et en collaboration avec eux. Finalement, ils sont simplement les facilitateurs entre la personne coacher et les animaux qui sont là pour les accompagner. Cette femme exceptionnelle, c’est Ilana de Montaigne !!

Maurine BEILLARD: Bonjour Ilana, merci d’avoir accepté mon interview aujourd’hui.

Ilana de Montaigne: Merci à toi de m’avoir invité ici.

Maurine BEILLARD: Ilana, est-ce que tu peux nous raconter s’il te plaît quel était ta première fois dans le secteur du bien-être du développement personnel et des médecines naturelles ? Quel a été ta première expérience personnelle dans ce secteur ?

Ilana de Montaigne: C’est une super bonne question ça. Je pense que mes premières expériences, on va dire, dans ce, on pourrait dire, dans ce secteur là, ça a été à travers la connexion animale. Mais en fait, je pense que, avant, quand j’y repense, avant ma première expérience dans le bien-être, tu vois, c’était ma sœur. Donc j’ai une petite sœur qui a un an de moins que moi, qui lisait, qui d’un coup d’un seul voulait avoir confiance en elle. Quand c’est ce qu’elle s’est dit, et donc du coup, elle a acheté Le Pouvoir du moment présent, ce livre là, et elle tellement aimé qu’elle le lisait, elle le lisait, elle le lisait à longueur de journée. Je pense qu’elle le lisait honnêtement une fois par jour. Elle connaît par cœur tout livre et donc du coup, elle me rabâchait la tête avec ce livre qui m’insupportait parce qu’à ce moment-là, c’est un moment je me sentais pas bien et donc du coup, ça m’énervait tu vois qu’on me dise, mais en fait, il suffit juste d’être dans le moment présent, etc. Et c’est quelque chose qui m’insupportait parce que juste, ben j’y arrivais pas du tout et elle, ça lui a changé et transformé beaucoup, beaucoup de choses pour elle. Donc, je pense que c’est celle-là la première expérience que j’ai eu avec, avec le domaine, on va dire, du développement personnel. Et avant ça, je sais que je m’intéressais beaucoup, beaucoup à l’hypnose et que c’est quelque chose qui me passionnait. C’était mon entrée, on va dire, dans le domaine, plus dans tout, ouais, dans ce domaine là, c’était vraiment à travers l’hypnose, mais c’était beaucoup d’hypnose de spectacle. Donc, je m’amusais à faire plein de trucs sous hypnose, mais c’était pas du tout pour aider mes copains. C’était plus pour les coincer en planche ou les coincer en chaise, tu vois, ou des trucs comme ça, parce que je trouvais ça cool. Donc voilà.

Maurine BEILLARD : Et à partir de la première expérience de l’hypnose, de ce que te partager ta sœur à travers ce livre, qu’est-ce qui fait qu’à un moment donné, tu t’es dit, je vais moi-même essayer ces outils, alors plus dans une visée peut-être thérapeutique ?

Ilana de Montaigne : Bah, moi, ça a été vraiment à travers les animaux, tu vois. En fait, je suis pas rentré vraiment dans le domaine, on pourrait dire, du développement personnel, et avant tout ça, mais ça a été un peu le chemin que les animaux ont permis, on va dire, de prendre, parce qu’en fait, quand j’ai découvert la connexion animale, les animaux, la nature, c’était ce qui était super important pour moi depuis toujours. Et à ce moment-là, je me suis retrouvé enfermée à l’hôpital dans un lit, à pas avoir le droit de sortir de mon lit, à pas avoir le droit de sortir de voir personne, sans visite son téléphone, sans contact avec l’extérieur. Et à ce moment-là, quand ma mère est venue et qu’elle m’a dit, j’ai rencontré quelqu’un qui fait de la communication animale, bah voilà, il suffit de se connecter et d’essayer et que j’ai essayé et que ça a marché directement. Je me suis mise à faire que ça que ça que ça et en fait, c’est eux, je pourrais dire, c’est les animaux qui m’ont emmené dans cette direction là, parce qu’ils ont commencé à, comme tu le disais tout à l’heure, à ma compagnie, vraiment à me permettre d’aller plus à l’intérieur de moi, de découvrir un petit peu tous les potentiels que j’avais que je connaissais pas et en fait, ils m’ont guidé pas à pas vers ça et je pourrais dire que ouais, c’est vraiment les animaux qui m’ont emmené là et ensuite j’ai lu des livres de développement personnel, ensuite j’ai fait des formations, ensuite, il y a eu tout ça, mais les premiers coachs, les premiers accompagnants que j’ai eu, c’était eux.

Ilana de Montaigne : Donc j’ai essayé de lancer ma première formation avec mon petit PDF et en fait, bah j’ai bien vu que ça intéressait énormément de gens et donc du coup, bah c’est comme ça que l’école des animaux s’est lancé mais avant tout c’était mon rêve de petite fille tu vois, je rêvais quand j’étais petite de pas aller à l’école et que ce soit les animaux mes professeurs. En fait, on a un peu créé cette école où tu vas tu peux aller à l’école avant quand même mais en tout cas où c’est vraiment les animaux qui sont nos professeurs parce que c’est perle de sagesse. Comment ça se passe la connexion animale ? Tu dis un cochon, est-ce qu’on est obligé d’être en présence de l’animal ? Est-ce que ça peut se faire à distance ? Et puis ça veut dire quoi se connecter ? Alors non, on n’est pas obligé du coup d’être en présence des animaux, sinon ce serait pas pas toujours évident en fait. La connexion animale ça va vraiment faire appel à nos ressentis, l’intuition, à tout ce qu’on a à l’intérieur de nous finalement qu’on avait et qui était hyper présent quand on était enfant. C’est juste qu’en grandissant on apprend qu’il faut juste penser, qu’il faut juste réfléchir, etc. Donc on se déconnecte un peu de nos ressentis, on passe notre temps à ressentir des choses et c’est d’ailleurs pour ça parce qu’on dit tout le temps “je le savais” ou alors “cette personne, je la sens, je la sens pas”. Ça c’est juste des exemples de ressenti qu’on a et en fait la connexion animale elle va vraiment faire appel à tous ses ressentis là, à l’intérieur, auxquels on va juste aller se reconnecter et qu’on va juste développer, développer, développer, développer, développer pour pouvoir se mettre en lien et donc en connexion avec les animaux. Les animaux, ils sont comme nous, ils font partie du vivant, même si nous parfois on a un peu oublié ça, mais en gros ils font partie du vivant comme nous. Donc du coup, on peut se mettre en lien et en connexion avec eux ou de soi et où qu’on soit parce que de base on est connecté. La connexion ça va être un peu notre nature première, ce qu’on est finalement, on a eu cette connexion là, c’est juste qu’on se déconnecte parce qu’on apprend. En plus, on est séparé les uns des autres et là on apprend juste à se reconnecter, en gros à notre véritable nature et du coup à la nature et aux animaux. Donc c’est un état méditatif finalement, c’est retravailler ses sens pour aller percevoir quand est-ce que tu te mets en lien quand tu te reconnectes.

Maurine BEILLARD : Donc les personnes qui ont envie de communiquer avec leurs animaux de compagnie, qui ont envie de savoir ce qu’ils pensent, ce qu’ils ressentent et ce qui est bon pour eux, ils viennent faire appel à toi. Au départ, tu faisais que ça de la connexion animale pour les personnes en fait, tu t’es dit “je vais le transmettre”, c’est ça ?

Ilana de Montaigne : Oui, c’est ça.

Maurine BEILLARD : Donc aujourd’hui, s’il y a des personnes qui écoutent cette vidéo et qui ont envie de découvrir ce qui se passe dans la tête de leur chat ou de leur chien, ils vont pouvoir trouver des éléments sur ton site internet ou sur tes réseaux pour avoir des pistes. Donc si ça intéresse, ils ont envie de découvrir ce que leur animal pense, ressent et vit, ou s’il y a des comportements qu’ils ne comprennent pas, ils vont tout le temps dire “il réagit comme ça parce que 100% du temps c’est faux, c’est pas du tout cette raison-là, on se trompe tout le temps”. Donc du coup, on va tout le temps faire ces interprétations-là. Et là, l’idée dans une connexion, ça permet de découvrir vraiment pourquoi est-ce qu’il réagit comme ça, pourquoi est-ce qu’il a peur, pourquoi est-ce qu’il vit ça, qu’est-ce qui se passe vraiment à l’intérieur de lui. Et ce qui est encore plus intéressant, c’est quand on plonge vraiment dans leur monde, on se rend compte qu’en fait, un humain et un animal ne se retrouvent jamais par hasard. Tous les deux viennent résonner sur certains points, ils viennent, on pourrait dire, avancer sur certaines choses ensemble, qu’ils ont vécu dans leur passé qui est souvent méga similaire. Donc ils se retrouvent pour être un peu des compagnons de route ou des compagnons de galère sur cette terre. Donc bah quand tu fais appel à un facilitateur en connexion animale, il va pouvoir te transmettre les messages de ton animal, pourquoi c’est ça, comment qu’il est vraiment, découvrir vraiment qu’il aime, aussi te permettre de comprendre pourquoi est-ce que vous êtes rencontrés, qu’est-ce que vous venez, sur quoi est-ce que vous venez avancer tous les deux ensemble. Et va accompagner les deux à mieux se comprendre, mais aussi à avancer sur leur chemin. Donc du coup, si quelqu’un veut ça, il peut aller sur mon site et sur mon site, il y a l’annuaire des facilitateurs en connexion animale qui ont été certifiés, donc qui ont suivi tout le processus de formation et qui normalement comment accompagner un humain et un animal à mieux se comprendre et avancer ensemble. Et si quelqu’un a envie de se reconnecter à cette capacité-là, voilà, dans ce cas-là, il y a les formations qui sont aussi dispensées sur l’école des animaux.

Ilana de Montaigne : Les Magic animal form, ça, c’est pareil, c’est un peu la mise en place du rêve que j’ai. C’est une association qui est en dehors de l’école des animaux et de toutes ces formations. En fait, l’idée, c’est d’installer un petit peu partout sur terre plein de Magic animal form. et les Magic Animal Farm c’est un espace où on va recueillir des animaux souvent principalement des animaux d’élevage tu vois des animaux on n’a pas la même on n’a pas la même infinité avec eux ni la même vision de eux ça pourrait être des poules des ânes des sont des chèvres etc et de créer un minimum de collaboration réelle avec c’est à dire qu’on est vraiment à l’écoute de qui ils sont à l’écoute de leurs besoins à l’écoute de leur envie et on se met à créer vraiment avec eux et s’ils en ont envie ces êtres là et qu’ils ont qui sont partants pour ça et ben en fait on va proposer d’accueillir des humains qui ont envie de venir vivre un moment de coaching via l’animal par l’animal donc en fait on va installer alors les les personnes qui ont fait la formation Magic anime coach savent exactement comment est-ce qu’on accueille la personne etc et comment est-ce qu’on guide une séance en présence de cet animal là entre un humain et un animal qu’est-ce qui se passe pour que justement cet humain puisse aller guérir ce qu’il a guérir nettoyer ce qu’il a nettoyé ou se reconnecter davantage à ses potentiels grâce au contact de l’animal qui est là l’idée des Magic Animal Farm il est c’est déjà créé ces minimum de collaboration on s’écoute vraiment et on crie vraiment ensemble où chacun du coup bah est respecté à sa place etc c’est aussi de permettre aux humains qui vont venir de changer leur regard sur ces animaux là parce que ça a été coacher ou accompagné tu vois par un cochon etc tu as plus le même regard sur forcément ça devient un peu plus les amis quoi donc c’est plus la même chose et puis en plus ça permet aussi aux humains de se reconnecter à eux et à qui ils sont et en fait moi dans mon chemin c’est pour ça que c’est ce que je te disais tout à l’heure mais dans mon chemin moi ma plus grande thérapie ça a toujours été d’être au contact avec les animaux que ce soit en connexion avec eux ou que ce soit bah juste en présence de eux parce qu’ils nous disent tellement de choses juste en étant leur présence et donc du coup l’idée c’est un peu de créer cet espace ou un humain va pouvoir rencontrer un animal pour se guérir pour avancer en tout cas un petit peu plus à se reconnecter à lui et surtout à sa propre vérité au niveau des messages qu’ils ont à transmettre tu dis qu’ils ont plein de choses à dire j’ai dit est-ce qu’ils sont de bon coach est-ce qu’ils sont forcément de bons conseils ou comment est-ce que ça se passe en fait au niveau des différents animaux et des différentes connexions du mal à mettre un mot mais en fait c’est leur vision du monde qui est tellement inspirante parce qu’en fait ils vont déjà regarder nous par exemple quand ils nous regardent nous il voit pas l’enveloppe il voit pas la carapace il voit pas tous les masques les personnages qu’on crée tu vois Ils voient déjà qui on est un petit peu plus vraiment il voit aussi notre propre on pourrait dire vérité qu’est-ce qu’on respecte et qu’est-ce qu’on respecte pas de nous et où est-ce qu’en fait on se limite aussi donc c’est toujours méga intéressant ce regard perdu depuis leur regard de regarder par exemple si moi je regarde dylana depuis le regard imaginons mon renard comment est-ce que lui il me voit tu vois comment est-ce que les animaux me voient ils ne voient pas du tout comme moi je me vois ils vont voir des choses que j’avais pas du tout perçu de moi et bon du coup avoir des conseils des messages à me donner qui me permettent de me rapprocher un peu plus de ma vérité tu vois et en fait c’est ça qui est super intéressant dans leur regard et ils ont un côté mais tellement inspirant le fait qu’ils ont un amour qui est vrai déjà le fait qu’ils ont pas de jugement il crée pas de séparation ils sont pas dans le bien le mal et gentils les mauvais et ça c’est c’est juste assez incroyable tu vois c’est encore à chaque fois moi je à chaque fois moi j’en revenais pas j’en reviens pas juste de le regard sur la vie leur regard sur le monde le regarde sur imaginons un cochon qui a été torturé par des humains et qui a vécu des trucs horribles bah il va pas dire je lui en veux si je pouvais je me vengerai etc ça existe pas ça pour eux et pourtant moi j’attendais que ça pendant un temps parce que j’en voulais beaucoup beaucoup à l’intégralité de l’humanité tu vois et jamais il dit ça il y a jamais cette sensation de ouais d’en vouloir il y a jamais ce truc de dire il est méchants ou alors il est mauvais ou ce qu’il fait c’est mal ça n’existe pas ça chez eux donc déjà si on réussit à s’inspirer de ça il y a beaucoup beaucoup de choses qui changent pour nous de notre regard de nous à nous et dans notre garde nous aux autres nous reste du monde magnifique c’est un peu comme mettre les lunettes du cochon mettre les lunettes du renard et observer le réel de façon différente avec d’autres prises et ça je trouve trop beau parce que tu vois depuis qu’on est tout petit on a toujours regard du monde que selon notre point de vue à nous on a beau a avancer on a beau transformer notre point de vue tout le temps sur le monde donc c’est pas la réalité c’est notre projection de ce qu’on voit et là ce qui est super beau dans la connexion animale c’est qu’en fait tu vas découvrir plein plein d’autres regards qui sont pas du tout le tiens donc en fait c’est toujours un voyage parce qu’on est un dauphin avec un voyage dans le monde du dauphin comment est-ce que lui voit les choses comment est-ce qu’il ressent ça fait quoi d’avoir un corps de dauphin d’ailleurs la même chose tu te connectes à un renard tu vas découvrir comment est-ce que lui il voit les choses c’est quoi sa vie c’est quoi sa relation avec les autres comment est-ce qu’il ressemble la vie comment est-ce qu’il ressent son corps etc pareil avec un ton chien pareil avec peu importe avec tous les animaux en fait pour ceux et celles qui nous écoutent et qui disent aussi waouh j’aimerais vraiment ne serait-ce que toucher du doigt cette expérience quel serait la première clé très concrète qui pourrait mettre en place peut-être aujourd’hui pour commencer une grippe de connexion puis après voir peut-être continuer à suivre ton contenu et puis et puis pourquoi pas un stage et puis pourquoi pas une formation aujourd’hui concrètement qu’est-ce qui pourrait mettre en place alors ça va pas être évident parce que c’est le truc le plus le moins évident tu vois mais ça va être de regarder les animaux et de regarder tout le reste du vivant en général en se disant et si je savais rien sur lui qu’est-ce que je ressentirais parce qu’en fait ce qui va être difficile plus difficile c’est pour ça qu’on dit que c’est plus difficile de se connecter à nos propres animaux tu vois c’est qu’en fait on a tellement de projections et tellement de certitude sur eux parce qu’on croit qu’on les connaît que du coup bah c’est pas facile de plonger vraiment dans leur monde donc moi mon premier exercice que je dis souvent et qui parfois vous des portes immenses c’est juste de dire OK et si je savais rien du tout de cet être là si je connaissais pas du tout d’ailleurs les chiens peu importe je sais rien du tout de lui qu’est-ce que je ressentirai avec lui tu vois comment est-ce que je le verrai et ça ça peut être hyper intéressant à mettre en place et le et si en plus c’est une super induction qui te permet de d’ouvrir on va dire cet espace là et on peut faire la même chose avec des oiseaux garder les oiseaux et vous dites et si j’avais aucune idée de qui sont ces êtres qu’est-ce que je ressentirais ou qu’est-ce que qu’est-ce qui me viendrait merci pour cet exercice très concret une dernière question pour terminer cette interview en lien avec le réseau coep il en a est-ce que qu’est-ce que tu aurais envie de dire à ceux et celles qui hésitent peut-être encore à rejoindre ce réseau soit des particuliers ou des professionnels ce que j’aurais envie de dire c’est de tu vois que je pense que c’est tellement beau alors des fois j’en ai un peu marre mais c’est quand même tellement beau peut-être à la recherche on va dire un petit peu plus de soi et de se reconnaisser un peu plus à nous parce que sinon ben on est tout le temps limité par plein plein de choses alors on continue de l’être mais bon on est un petit peu moins quand même et donc du coup on sent quand même plus libre et plus léger et je parle souvent moi de la magie mais la magie se reconnectait à la magie on va dire à des mêmes des moments magiques bah c’est possible que parce qu’on lâche quelques trucs et que parce qu’on vient guérir quelques trucs qu’est-ce qu’on vient nettoyer quelques trucs que parce qu’on se reconnecte un peu plus aussi à nos potentiels et à toutes les capacités juste infinies qu’on a et qu’on peut pas deviner si on reste tout le temps fermé dans vos petites cases dans nos petites boîtes et donc qui on croit qu’on est et allez déconstruire tout ça parce que connecter par à chaque fois un petit peu plus à nous et du coup compléter un peu la mosaïque parce que je dis souvent qu’on est comme des oeuvres d’art tu vois c’est comme si on était une magnifique mosaïque en fait on en a aucune idée on connaît deux pièces et on va rester cantonais à ces deux pièces là et en fait elle est découvrir un peu plus par toutes les autres couleurs qu’on a et tout le reste de la tout le reste finalement de la mosaïque et la mosaïque s’agrandit du coup devient une oeuvre d’art qui est encore plus complète et du coup encore plus présente etc bah je pense que c’est hyper précieux donc si tu hésites à les rejoindre ce réseau et bah du coup ça pourrait être hyper intéressant justement de le rejoindre pour avoir accès à plein de personnes qui vont pouvoir t’accompagner à aller prendre conscience de toutes ces jolies pièces de la mosaïque que tu voyais pas allez dépoussiérer certaines parce que bah du coup tu as besoin de les dépoussiérer pour pouvoir y avoir accès et aller juste pas te permettre finalement de reprendre conscience de un peu plus qui tu es vraiment ta vérité à toi et passer outre plein de moments pas cool parce qu’il y en a plein aussi pas agréable du tout merci Ilana de Montaigne pour cette interview merci à vous qui nous écoutez si jamais vous avez aimé cette interview mais n’hésitez pas à la liker pour nous soutenir vous pouvez également nous laisser des commentaires vous trouverez les différents liens vers le site d’Ilana de Montaigne en description de cette vidéo également un lien vers son profil KOHEP n’hésitez pas sur web à vous rendre directement dans la catégorie animaux pour filtrer le fil d’actualité et voir uniquement les publications en lien avec cette thématique vous trouverez également peut-être probablement et bien d’autres personnes qui ont été formées par Ilana de Montaigne à la connexion animale sur KOHEP et je vous dis à très bientôt pour une nouvelle vidéo c’était Maurine, prenez soin de vous !

 

KOHEP, le réseau du bien-être pour s’épanouir au quotidien !

Comment s'alléger dans sa tête et dans son corps grâce une méthode d'amincissement naturelle ?

Depuis 27 ans, Solveig Level accompagne ceux qui le souhaitent, à retrouver un équilibre corps/ esprit, pour être bien dans leur peau et libérer leur puissance. Elle est la créatrice d’une méthode d’amincissement en conscience qui s’intitule Aminci Énergi. Cette méthode unique est basée sur des thérapies naturelles issues de la médecine douce, telle que : la médecine chinoise, de l’hypnose ou de la PNL.

Solveig Level a ouvert son premier centre Aminci Énergie à 20 ans. Puis, elle a formé et accompagné d’autres thérapeutes à ouvrir leurs propres centres Aminci Énergie. Aujourd’hui, c’est pas moins de 27 personnes formées à la méthode Aminci Énergie en France.

comment s’alléger dans sa tête et dans son corps grâce à une méthode d’amincissement naturel c’est ce que nous allons voir dans cette interview on se retrouve aujourd’hui dans le cadre de l’ouverture officielle de KOHEP ce nouveau réseau social du bien-être pour s’épanouir au quotidien je suis Maurine BEILLARD la fondatrice de ce réseau et à l’occasion de l’ouverture officielle je vous propose de partir ensemble à la découverte des acteurs du secteur SEEP le secteur des services ou bien-être et à l’épanouissement de la personne et également les plus grands leaders de ce secteur et des services qu’ils ont à nous offrir [Musique]


Aujourd’hui je suis profondément heureuse d’être aux côtés d’une coach merveilleuse et une femme d’affaires exceptionnelle une femme solaire remplie d’énergie joyeuse et pétillante depuis 27 ans elle accompagne ceux qui le souhaitent à retrouver un équilibre corps esprit pour être bien dans leur peau et libérer leur puissance elle est la créatrice d’une méthode d’amincissement en conscience qui s’intitule amincie énergie cette méthode unique est basée sur des thérapies naturelles issues de la médecine douce telle que la médecine chinoise l’hypnose ou encore la PNL elle a ouvert son premier centre à maintien énergie à 20 ans puis elle a formé et accompagnée d’autres thérapeutes à ouvrir leurs propres centre à l’ancien énergie aujourd’hui c’est pas moins de 27 personnes qui sont formées à la méthode à martiale en France j’ai l’honneur d’être en la présence de Solveig level bonjour Solveig merci d’avoir accepté cette interview aujourd’hui c’est un plaisir pour moi merci Maureen de m’accueillir aussi Solveig est-ce que tu peux nous raconter s’il te plaît quel était ta première expérience personnelle en tant utilisatrice des médecines du bien-être du développement personnel et des médecines naturelles comment est-ce que tu as découvert pour la première fois ce monde


je pense que j’ai vraiment été guidé parce que c’est vraiment très basique c’est une belle histoire d’amour j’ai 20 ans je suis amoureuse je suis amoureuse d’un kiné avec qui je vais me marier avoir quatre enfants et à ce moment-là je fais au salon de la kiné et je découvre une méthode alternative qui travaille en médecine chinoise et qui était au départ réservé coquiné et j’ai la chance d’avoir que ça j’ai 18 ans je viens d’avoir le bac j’ai qu’une seule envie c’est d’aller rejoindre mon chéri qui est déjà kiné sauf qu’avec mes parents c’est compliqué de leur dire que je suis intéressée à me mettre en ménage avec un bio plus vite et au salon de la kiné je découvre la médecine chinoise c’est comme un coup de coeur et poursuivre l’élan de mon cœur à travers mon chéri là c’est basique je demandais renseignements et à partir de là je sens que je suis appelé alors qu’au départ c’était vraiment je voulais être attachée de presse pour te dire et t’attacher de près où je pars en communication après le baccalauréat je la méthode méthode d’amincissement en médecine chinoise et je demande si ils veulent bien former quelqu’un d’autre que les kinés et c’est comme ça que l’aventure commence et je sens que c’est vraiment je suis appelée j’ai cette chance que je suis jeune j’ai 18 ans donc je commence à me faire former et j’installe le premier cabinet à 20 ans pour être avec après mon mari et faire mes enfants voilà tout simplement basiquement en suivant le chemin de mon coeur magnifique donc pas du tout prévu au départ tu avais plutôt des élans des envies d’aller vers le journaliste mais finalement pour pouvoir suivre ton amoureux tu as suivi cette formation donc c’est une formation en médecine chinoise c’est ça est-ce que tu as une petite


c’était une méthode qui était vraiment basé sur la médecine chinoise spécifique à la maincissement et la chance c’est que je suis très jeune j’ai aussi la chambre d’avoir une maman qui est très ouverte bien j’étais pas enseignant et une maman qui était toujours dans cette ouverture de comprendre pourtant il y avait pas du tout de centre dans notre région et je me souviens encore le diamant viens voir je sens que ça va te plaire j’aimerais vraiment faire pourquoi pas ce métier et en tout cas faire cette formation et elle sent que elle vient avec morale elle me dit oui je sens que tu es faite pour ça ok je suis prête à te financer cette formation et je vous dis oui mais alors j’avais même très peur parce que j’étais elle attendait de moi que je fasse de grandes études et là j’arrête mes études pour faire une formation et maman qui est et c’est marrant tiens à mon âge qui avait mon âge aujourd’hui puisque moi j’avais entre 18 et 20 ans et on est à 24 ans donc 24 ans d’écart donc tu vois elle de 45 ans elle me dit mais je sens que c’est l’avenir et on peut se remettre ça entre 93 et 1993 et 1995 et maman et nous sommes un petit village dans le Nord de France c’était vraiment pas connu il faut vraiment mettre ça dans dans son contexte là c’était beaucoup moins c’était beaucoup moins répandu voire même ça pouvait veiller des soupçons la peur la vie bien sûr parce que j’avais pas de technique et c’est juste c’est là où aussi l’importance des mots des parents parce que je me souviens parce que au baccalauréat je suis allée au rattrapage et j’étais un petit peu honteuse parce que j’avais pas beaucoup travaillé tu vois mon rinet et ça m’a servi après dans mon rôle de maman puisque je suis maman de quatre enfants et je suis honteuse parce que je pensais l’avoir du premier coup et c’est pas le cas et puis j’avais séché les courses je sais pas si mes enfants on entendront mais je suis gênée parce que maman me voit les résultats et ma mère me dit tu sais ma chérie avec un coup sans ton bac tu vas réussir dans la vie et ça moi c’était mon premier échec j’étais complètement honteuse et ma mère me rappelait toute l’amour qu’elle avait pour moi et ma valeur et bon c’était pas prévu je le place là mais ça a été une clé qui m’a toujours porté toute ma vie et quand je découvre la maincissement à travers cette médecine chinoise elle sent que c’est vraiment mon truc mais c’est pas grave tes études là pour être comme tout le monde fait ce que fait ce que tu aimes les élans de ton cœur si c’est ça qui te parle vas-y moi je crois en toi et mais apprends un maximum il faut que tu sois la meilleure dans ton futur métier et c’est comme ça que l’histoire démarre je dis à ma maman à l’époque écoute maman tu sais comme la formation elle est assez basique elle était rapide elle était on nous apprenait juste une recette tout simplement qui fonctionne mais sans comprendre comment ça fonctionnait puisque c’est comme on nous apprenait à faire mincir à travers la médecine chinoise mais on nous apprenait pas la médecine chinoise c’était déjà une formation liée à la maincissement à l’époque c’était médecin déjà lié à l’amincissement c’était une formation combien de temps tu dis du coup peu de temps ça a duré un mois un mois OK et donc c’était juste une technique une méthode bien spécifique tout simplement


va te faire former parce que parce que j’aimerais après avoir un enfant puis que tu pourrais me remplacer donc nous partons toutes les deux en formation puis elle c’est la rassuré de savoir où j’allais et puis quand elle a pu que c’était quelque chose à la senti que c’était vibrant que c’était quelque chose qui allait appeler beaucoup de femmes parce qu’elle avait déjà 45 ans elle sentait que ça pouvait pourtant ça n’avait rien à voir avec enseignant tu vois et c’est quelque chose qui lui parlait énormément elle me dit écoute vas-y lance-toi apprends et je vais t’aider je vais monter le premier centre avec toi comment j’étais absente pour me faire former un maximum et donc depuis 20 ans je me fais former chaque année donc c’est 27 ans que je suis étudiante au départ mais après j’ai continué magnifique et aujourd’hui tu enseignes aussi donc tu continues à te faire accompagner mais tu enseignes aussi cette méthode est-ce que tu peux nous raconter Solveig est-ce que au moment où tu as commencé cette formation tu savais déjà que tu voulais ouvrir ton centre ou est-ce que c’était une première formation par curiosité quel était le cheminement entre cette première formation l’ouverture de ton premier sens la création d’un maintien énergie et après la création d’une école de formation à ton tour donc je fais en formation pour un mois comme il y a un centre qui est déjà installé je te dis non tu veux ouvrir mon propre centre alors pour les gens qui connaissent c’est à Dave un tout petit ville une petite ville vraiment il y a 5000 habitants c’est popote un petit peu plus mais c’est vraiment une petite ville dans le Nord de France où mon mari s’installe kiné donc ce type je vais l’ouvrir avec toi et ça me permet d’avoir de travail ensemble sauf que je tiens les six mois parce que on n’est pas compatible pour travailler même endroit et là je tiens ça me convient pas du tout travailler avec toi mais j’ai pris confiance en moi je vois que d’abord j’ai des résultats que les gens aiment bien je sens que je prends confiance en moi et je dis bah je vais prendre une ville un peu plus grande donc je pars dans une ville un peu plus importante qui est Boulogne-sur-Mer mais seul avec mon avec toujours une maman qui me soutient qui croit en moi et qui parce que à l’époque quand je joue vraiment la le premier centre tout le monde me dit elle va se casser la gueule c’est pas possible elle a 20 ans elle connaît rien de la vie ça va jamais marcher son truc sauf que j’ai vraiment suivi l’élan de mon coeur en mettant tout dans intuitivement je rentre dans la première agence immobilière je dis que je cherche un cabinet ils me disent tout de suite il y a un cabinet il y a des il y a des bureaux et première visite je prends je chelou j’y resterai 24 ans après j’ai acheté mes locaux évidemment et comme la méthode je l’avais mis il me manquait des compréhensions tu vois et puis comme j’étais jeune je voulais pouvoir mieux l’expliquer peut-être être plus crédible de façon ça me donnait en tout cas plus qu’on confiance donc de là j’ai continué à essayer de comprendre tout ce qui pouvait tout ce qui était autour de la médecine chinoise bon alors j’ai fait kinésiologie évidemment j’avais fait requis à l’âge de 18 ans pranique énigme kinésiologie reprogrammation de l’ADN j’ai toujours été à la recherche hypnose j’ai essayé de comprendre comment quel motif je pouvais pour que je pouvais apprendre pour améliorer les résultats avec mes clients parce que j’avais au départ une méthode qui était vraiment sur des points d’acupuncture et je sentais qui il manquait il manquait des supports au niveau de en tout cas de la conscience parce que combien de personnes disaient ils ont envie de mincir oui mais le but c’était que le corps et la conscience puisse travailler ensemble pour avoir des résultats et c’est là où on a un petit peu plus peaufiné et autour de moi donc le premier sens c’était en 95 en 95 ADEV en 96 à Boulogne et puis après les centres se sont ouverts petit à petit autour de la ville de Boulogne-sur-Mer puisque les résultats étaient là j’avais été famille entière ma famille est venue me rejoindre puisque mes frères travaillaient avec moi chez ma fille qui esthéticienne qui a monté aussi son propre centre meilleure amie qui après sa fille qui a vu les résultats aussi de sa maman et ma fille donc ça a fait boule de neige sans faire de publicité je te dirai le dans le Nord de France on est vraiment numéro un sans publicité puisque ma force est 27 ans d’expérience et de notoriété et puis depuis quelques années là depuis deux ans j’ai envie parce que aussi j’ai comme chez élevé après mes quatre enfants maman solo puisque j’ai divorcé j’ai voulu j’avais mis la priorité aussi sur ma vie familiale donc c’est un métier qui est associé c’était bien et ma vie familiale et ma vie professionnelle mais aujourd’hui ma dernière passe le bac cette année ce qui me permet aussi de pouvoir m’expanser et j’ai envie de faire connaître encore plus cette méthode donc à l’origine Solveig un ancien énergie ça s’appelait déjà comme ça sur ton premier centre


ok ensuite donc deuxième centre et puis finalement donc tu commences à avoir des tes clients comment ça avoir des résultats tu continues parallèlement à te former à d’autres outils d’autres méthodes que tu mets au service toujours de l’amincissement et tes clients il y a de plus en plus de personnes qui ont des résultats il y a de plus en plus de personnes autour de toi qui commence à s’intéresser à ce qui se passe dans ce cabinet ses frères te rejoignent c’est ça ils se forment bien sûr le plus jeune et de mon associé lui aussi a été recherché pour améliorer la méthode et ensemble on a fondé après à mince énergie parce n’était pas un terme parce que il y a tout un processus pour monter en franchise et qui n’hésitent minceur de passer pas donc de là après on sait plus si c’est en quelle année on a recherché un petit peu plus un an qui pouvait globaliser méthode et ça c’est appelé à ma synergie donc avec mon le plus jeune de mes frères c’est associé pour monter la méthode aujourd’hui c’est ça il y a des personnes qui peuvent parfois se sont des personnes qui ont déjà un cabinet peut-être d’esthétique de massages et qui veulent ajouter cette cette méthode aminci énergie alors catalogue de propositions ça peut être le cas ça peut être le cas où des reconversations professionnelles aussi au départ c’est sûr que comme tu le faisais pas de publicité c’est des gens qui sont venus et qui ont expérimenté la méthode sur elle toutes ces femmes l’ont fait sur elle et c’était beaucoup plus facile quand on a perdu peinte 25 kilos aucun kilos de c’est encore plus facile de transmettre donc c’est parti comme ça au départ mais aujourd’hui puisque on en avril on en a trois dans le sud du nord au sud sans passant par Lyon La Rochelle Mont-de-Marsan 10 ça c’est des gens qui n’avaient pas expérimenté dans le Nord mais qui avait entendu parler mais qui ont eu envie d’apprendre notre méthode et donc aujourd’hui ce sont 27 personnes qui sont formées 28 je crois 27


récemment il me semble qu’il y a une nouvelle personne qui est en train de monter son cabinet aussi dans le Nord on en a parlé entre 7 qui restent celles qui ont fini le contrat on est à 27 personnes qui travaillent pour l’instant chez Amazon et donc où elles sont deux il y a des employés donc ça fait il y a 27 personnes pour le moment alors d’aujourd’hui


et aujourd’hui toi ton ambition c’est donc de faire connaître un acier de montrer des centres à mincien énergie partout en France tu as une phrase que j’aime bien pour illustrer ça est-ce que tu peux nous dire la vision d’un ancien énergie j’ai vraiment ce rêve que dans chaque ville il y a un centre masse énergique on dit ton corps et ton esprit te disent merci


c’est important pour moi parce que je trouve qu’il y a ce que me disent mes clients il y a plus d’endroits où les gens peuvent se déposer chez les médecins n’ont plus assez temps pour pouvoir bien écouter leurs clients au moins au niveau émotionnel et pour savoir un petit peu ce qui se passe quand le corps est en détresse parce qu’on sait très bien que le corps nous parle et ils ont malheureusement pas tous le temps de pouvoir bien écouter les mots et puis tout le monde n’a pas le temps tout le monde veut pas aller voir le psy on va pas avoir le curé donc c’est assez chez nous c’est ça dure une demi-heure une séance et chez tous les corps de métiers j’ai beaucoup aussi médecin j’ai alors rythme de vie c’est à dire que quand ils viennent souvent je vais aller voir ce level que je vais me faire un mois pour perdre trois quatre kilos ça va me redonner de l’énergie et on ils arrivent à mettre ça dans leur emploi du temps parce que ça prend 30 minutes c’est régulier ils viennent ça se passe en sous-vêtement on va travailler sur des points d’acupuncture mais aussi moi je fais aller regarder un petit peu qu’est-ce qui va les mettre en tenue pour aller rechercher les objectifs pour que je puisse les soutenir je vais les aider sur le plan physique mais aussi elle est recherchée des objectifs dans dans leur désir qu’est-ce qu’ils veulent réellement donc comment ça se passe alors c’est vrai qu’il y a beaucoup de méthodes d’amincissement qui existent on a il y a beaucoup de publicité sur sur Internet les personnes qui qui connaissent ces problématiques de même parfois de yoyo avec le poids parfois ont du mal à trouver une méthode qui leur correspond qui leur fait confiance qu’est-ce qui différencie aminci énergie des autres méthodes comment est-ce que je pourrais le définir la caractériser c’est qu’on va on va pas travailler que sur le corps on va travailler aussi sur le mental je vais travailler sur le corps par des points d’acupuncture pour retrouver du mouvement parce qu’il faut aller rechercher du mouvement tu sais bien que quand il y a une douleur c’est que l’énergie est stoppée qu’est-ce qu’on fait on frotte c’est quand les douleurs sur le corps physique c’est pareil au niveau dans toutes les sphères de notre vie et dans avec les différents corps c’est à dire que on va remettre du mouvement sur le corps physique pour remettre l’énergie dans tous les méridiens puisque on part du principe que au niveau du corps le corps est un mini l’univers tous méridien 365 points bon vulgariser là aujourd’hui mais c’est quand même un mini divers chaque organe à son méridien qui a son émotion donc je vais remettre du mouvement à travers des points pour que ça puisse bouger physiquement à travers avec un petit stimulateur mais aussi on va regarder au niveau mental qu’est-ce qui se passe combien 365 enfin c’est 365 000 pensées par jour t’imagines bien quelqu’un de moyen tu imagines bien combien il y en a qui sont inutiles et leur histoire parce que les personnes sont souvent dans leur histoire m’ont but aujourd’hui c’est aussi de faire bouger ça de remettre de la circulation d’aller chercher à notre raisonnement arrêtez de nourrir l’histoire allez rechercher leur objectif ensemble donc on va associer et des méthodes au niveau de la conscience et des méthodes au niveau du corps physique mais comme on n’a pas faim le but c’est de ne pas avoir faim ne pas être fatigué d’être bien parce que l’idée s’il mange toujours pareil il y aura toujours les mêmes résultats mais quelqu’un qui m’incite un kilo ou voire 2 kg c’est comme si elle s’ouvrait d’autres autorisations c’est incroyable comme un ou deux kilos de chez une femme ou un homme d’ailleurs ça y est on s’embauche on a plus envie de se soutenir on se cache on se met plus en mouvement l’idée c’est de remettre du mouvement et dans son corps et dans sa tête pour avoir aussi du mouvement dans sa vie mais malheureusement il faut passer par le symptôme qui est le poids parce qu’on le sait bien c’est qu’un symptôme c’est une conséquence mais je vais d’abord travailler la conséquence pour après aller remonter à la source parce que au départ les blablas ils disent pas envie d’avoir du blabla c’est d’avoir la résultat sur la balance qui veulent c’est mincir donc je vais travailler au départ je suis très basique c’est des points d’acupuncture je les aide pour pas qu’il ait faim qu’il soit pas fatigué qu’ils aient la pêche surtout donc il faut des résultats 500 g à chaque fois qu’ils viennent l’objectif c’est 500 grammes 1 kg tu vois donc et puis dès qu’ils ont elles ont changé d’une taille ok ils sont ils sont prêts à aller voir comment ils ont fonctionné au départ ils veulent pas ils s’en fiche un peu de savoir comment ils fonctionner il supporte plus leur poids une voix que ça donc l’idée c’est que je travaille leur problème le symptôme puis après ok on va les tricoter un petit peu ce qui s’est passé c’est là la différence ok pour éviter les les hausses les vestes des bois il y a d’abord un traitement vraiment sur la première première couche finalement en fait elle est perdre quelques kilos et ensuite il y a un travail de fond qui est fait avec un accompagnement qui est plus sur l’émotion le psychologique le pourquoi ce poids et ça dépend aussi des personnes tu sais il y a des personnes ils ont pas envie de savoir pourquoi ils ont juste envie d’incir donc ces personnes là c’est OK chez m’adapter je suis là je suis son coach pour pouvoir l’aider à mincir des personnes ils ont pas envie qu’on aille chercher ils me disent voilà je veux perdre 10 kilos puis tu as d’autres personnes qui qui justement ont fait tellement des allers-retours qui repartaient souvent à la case départ qui vont me dire bon bah c’est bien c’est là que maintenant je voudrais quand même éviter de repartir dans cette loto sabotage et là je vais travailler différemment d’accord donc ça s’adapte vraiment en fonction de la paix c’est vraiment une méthode qui parfois on est en tant que coach vraiment là je les motive on est presque comme le coach sportif on va regarder pour remettre tout en mouvement puis parfois on est plus thérapeutique on peut regarder ensemble ce qui se passe et ça c’est quelque chose donc toi tu as toujours un cabinet ou plusieurs cabinets à mincien énergie dans le Nord c’est ça à Boulogne


ok à étape et donc il y a plusieurs cabinets à mars énergies en France avec les personnes que tu as formées donc il y a possibilité d’aller consulter dans d’autres cabinets en France et tu proposes aussi une version digitale c’est ça de cet accompagnement alors pour toutes les personnes qui ont la chance d’avoir un centre dans leur ville et bien c’est toujours mieux d’être en présentiel puisque il y a vraiment le côté touché et pour celles qui n’ont pas qui n’ont pas cette face cette chance là il y a possibilité de me rejoindre en ligne à ma synergie digitale là c’est moi qui je crois pas par semaine mais on va plus être là d’aller rechercher la cause puisque justement comme je les ai pas et que mais c’est souvent c’est souvent des codes des gens qui sont dans cette recherche de bien-être et de développement personnel qui viennent nous rejoindre sur Amazon digitale parce que là vraiment mon regard est basé sur le grand pourquoi qu’est-ce qui se passe comment tu fonctionnes comment on va faire pour que tu changes ta façon de fonctionner ton comportement puisque on sait que c’est la pensée qui va créer une émotion et l’émotion le comportement donc je vais essayer d’aller chercher la pensée qui va soutenir le changement de comportement chez mon client est-ce que tu as un conseil un type très concret Solveig a donné aux personnes au moment où ils vont craquer ils vont prendre le carré de chocolat ou ils sont en train d’ouvrir le frigo est-ce que est-ce que tu as une phrase levier ou un exercice levier qui peut les aider dans ces moments-là qui a faim as-tu vraiment faim est-ce que c’est ta tête qui a faim est-ce que c’est ton estomac qui a faim est-ce que tu t’ennuies déjà la première chose est la chose la plus simple et pourtant c’est la plus difficile et c’est celle qui est fait le moins possible je vais vous donner la difficulté en une bouteille d’eau ouvrez la bouteille d’eau et porter la bouteille à sa bouche parce que boire un litre 5 d’eau déjà c’est c’est déjà la base quand on perd 3% juste 3% d’hydratation c’est 30% de potentiel en moi et le cerveau lui ne sait pas dire j’ai soif il envoie j’ai faim donc il t’envoie parfois manger juste parce que tu as soif ton cerveau là qui pèse un kilo au pire allez autour d’un kilo un cerveau ça prend 30% de ta bouteille d’eau rien que pour ce petit cerveau de façon à pouvoir nourrir toutes les séminaires donc déjà la première chose et pourtant c’est ce que je répète et je répète je répète à tous les clients boîte à litre 5 ton litre 5 dos si tu as pas but on litre 5 do qu’est-ce qu’il y a dans c’est de l’eau c’est du café est-ce que ça va est-ce que tu rincerais ton linge avec du thé ou du café


je peux prendre cinq minutes pour répondre


ok donc en fait quand tu dis de l’eau c’est de l’eau c’est pas du coca quoi comment veux-tu que ça fasse l’idée c’est que ça rince ça nettoie et est-ce que tu as déjà remarqué que quand on boive je sais que quand je roule la nuit dès que je bois mes yeux c’est beaucoup plus vigilante donc buvez première étape qu’au moment où on ouvre le frigo ou juste avant c’est de se dire qui a faim et de boire un peu d’eau voir un lit de 5 d’eau peut-être pas d’un coup d’une traite mais pour tous les jours on devrait boire un litre 5 au minimum du moment où on sent qu’on a soif c’est trop tard


on devrait jamais le cerveau du moment où si le cerveau sent et se met en alerte que tu n’as pas ses bu il va t’envoyer j’ai faim tu ailles chercher de l’eau dans les solides ce qui est dommage et quand on sait que l’humain mange 90% de trop t’imagines par rapport à nos apports 90% certaines études lissent ça fait beaucoup effectivement d’où l’importance de venir se faire accompagner aussi dans ces choses là qu’on ne connaît pas nécessairement au quotidien et de pouvoir avoir un appui un soutien moi c’est ça que je j’ai retenu aussi dans ma synergie c’est le côté suivi en fait que ce soit sur les centres en présentiel ou aussi en ligne c’est même la possibilité après après un traitement qui a duré certains mois pendant plusieurs mois avec un suivi même de pouvoir revenir de façon ponctuelle pour soutenir l’énergie avoir un coup de un coup de boost et pouvoir c’est important ce que tu utilises parce que autant au départ quand les clients franchissent la porte d’un incinergie c’est important qui vient régulièrement pour avoir des résultats pour justement ne pas s’abandonner parce que souvent c’est la motivation qui les fait démarrer mais c’est l’habitude qui va faire qu’on continue jusqu’au bout donc c’est au départ c’est vrai que c’est assez


prenant puisqu’il vient trois fois par semaine c’est important ces trois fois par semaine c’est justement pour pas relâcher et avoir des résultats pour pour qu’ils puissent se soutenir donc l’idée c’est d’avoir 500 grammes à chaque fois donc un kilo 5 par semaine deux premières semaines ou en ligne c’est pareil ils ont la possibilité de me rencontrer trois fois par semaine puis après deux fois donc objectif 1 kg mais pendant la cure ce qui parce que les gens veulent mincir mais c’est tout de suite sinon ils se démotivent donc l’idée c’est qu’on perdit à 15 kg à peu près en trois mois mais pendant la cure mais mon langage était adapté pour accompagner les gens à s’aléger donc je les en quelques séances on les stabilise mais je peux pas les stabiliser parce que c’est normal financièrement ils peuvent pas venir non plus avis chez moi ce que je peux comprendre donc en trois séances je réintroduit une alimentation normale mais évidemment beaucoup moins parce que si tu manges comme tu as mangé tu vas repartir de là où tu étais mais tu te remets de tout et l’idée après c’est devenu une fois par mois parce que justement en les voyant une fois par mois je peux les voir dans tout leur activité dire tiens Maurine déjà si je suis marquée seule bec sur la rage agenda ils savent qui vont être pesés donc ils vont faire un petit peu attention de trois jours avant et moi attention faut pas que j’ai pris du poids donc eux-mêmes vont faire attention mais au-delà de ça en les voyant une fois par mois dans un alignement où là où ils sont plus dans cette privation et ils sont à leur poids et bien je leur demande comment ça se passe il me disent ça a été compliqué et là on peut avoir eu par exemple une maladie comment ils ont fonctionné les émotions comment ils les ont géré et je peux les voir dans à travers beaucoup de traits de caractère dit que je voyais pas quand je les coacher pour mincir on parle différemment et là j’ai une autre approche avec eux et le fait de par exemple une fois par mois au moins pendant les six premiers mois puis après j’en fais chaque changement de saison parce qu’on se fait soigner avant d’être malade en médecine chinoise pour maintenir et soutenir l’énergie et le fait de les voir s’ils ont repris un kilo je leur dis bah écoute je te remets la semaine prochaine sauf si tu m’envoies une photo que tu as repère du temps c’est un petit peu une plaisanterie entre nous mais au moins ils font attention et cette se maintenir et quand on est au bon poids c’est incroyable comme on va tellement mieux on s’autorise toutes ces gens qui perdent du poids


souvent il y a des changements incroyables une anecdote de d’un changement incroyable d’une personne que tu as pu accompagner et qui a je pense que mon plus beau souvenir c’est un monsieur qui a perdu 95 kilos chez nous j’ai accompagné pendant un an et quand il est venu il avait fait 3 ans pulmonaires et il m’a dit d’abord il allait mourir il était petit en plus il faisait 160 kg tu vois dans 62


et quand il quand il a perdu ses kilos il a une fille qu’il a appelé Solène tu vois c’était


[Musique]


une dernière question pour clôturer cette interview on est dans le contexte de l’ouverture officielle de coépendance ça fait 4 mois maintenant qu’on a ouvert à l’heure où je peux entendre cette interview qu’est-ce que tu auras envie de dire à ceux et celles qui hésitent peut-être à rejoindre encore Coop et à se faire accompagner au sens large non je trouve que c’est fabuleux je trouve que c’est vraiment révolutionnaire ce que tu as conçu parce qu’on n’a pas la chance d’avoir doctolib et c’est le doctolib francophone et facile d’accès il y a toute quand on parce que moi la technique l’énergie éthique le cantique j’adore mais la technique c’est pas trop mon truc et quand je n’y arrivais pas que je ne comprenais pas ce que j’aime à quand même c’est qu’il y a toujours quelqu’un pour nous répondre pour même au départ je pense à mes collaborateurs parfois il me disait oh là là tu sais Facebook ça va mais si je sors de mes plateformes c’est difficile et je trouve que c’est facile d’accès et il y a il y a beaucoup d’entre elles dedans c’est une équipe formidable et je pense que c’est vraiment le


réseau numéro 1 de demain c’est notre merci beaucoup ça va être je mettrais les liens vers ton profil sur coep pour ceux qui ont quelque chose pour nous tes offres étaient services je mettrai également les liens vers ton site internet Amazon pour souhaiter celles qui ont été interpellés pendant cette cet échange vous pour aller découvrir déjà si vous avez un centre à maintien énergie dans votre ville ou non proche de chez vous sinon peut-être amincy énergie digitale et pour les personnes qui ont raisonné le plus fort et bien peut-être pourquoi pas vous former pour une reconversion professionnelle ou ajouter un outil une méthode à votre cabinet peut-être déjà existant merci beaucoup Solveig pour ton temps je vous dis à très bientôt pour une nouvelle interview c’était Maurine BEILLARD


KOHEP le réseau du bien-être pour s’épanouir au quotidien

Découvrez le profil KOHEP de Solveig Level

Charlotte Hoefman

Découvrez le profil KOHEP de Charlotte Hoefman

Qui suis-je ? Comment retrouver ma vraie nature ?

  • Professeure de yoga, Charlotte Hoefman propose des week-ends initiatiques et des retraites pour apprendre à lâcher prise et à accéder à sa Conscience, afin de s’accepter totalement et de vivre avec plus de facilité, les moments positifs comme ceux qui sont inconfortables.
  • Les retraites de Charlotte Hoefman sont organisées en France, Belgique et Suisse. Elle a créé une plateforme d’accompagnement post-retraite afin d’accompagner toutes les personnes venues en stage dans leur retour au quotidien, la mise en pratique des enseignements et leur intégration. Cette plateforme permet également à tous les stagiaires de cocréer ensemble et de proposer différentes initiatives pour soutenir ce mouvement de réveil à Soi, aux autres et au Monde.

Qui suis-je ? Et comment reconnecter à ma vraie nature ? si vous êtes déjà posé cette question alors vous allez adorer cette interview que je réalise dans le cadre de l’ouverture officielle de KOHEP, ce nouveau réseau social du bien-être, pour s’épanouir au quotidien ! 

Je suis Maurine BEILLARD, la fondatrice de ce réseau et à l’occasion de son ouverture officielle, je vous propose de partir ensemble à la découverte des acteurs du secteur SEEP, le secteur des services au bien-être et à l’épanouissement de la personne, en commençant par aller interviewer les plus grands leaders francophones du secteur [Musique] 

 

Aujourd’hui pour vous présenter mon invité du jour, je propose de vous parler de son histoire plutôt que de son CV. Elle m’a profondément inspiré et je crois qu’elle peut raisonner en vous. Au départ rien ne laissait présager l’immense changement de vie qui allait bouleverser son existence et sa carrière Charlotte Hofman a suivi un cursus conventionnel plutôt prometteur elle a obtenu son bac scientifique avec mention très bien puis à la suivie des études à Sciences Po elle a ensuite démarré une carrière passionnante dans le monde de l’entrepreneuriat social jusqu’ici son avenir semblait bien se dessiner mais Charlotte Hofman a rapidement été rattrapé par de nombreux problèmes de santé hyperthyroïdie pylonéphrite boulimie insomnie dépression burn out addiction et quelques accidents qui auraient pu le coûter la vie puis un drame terrible est arrivé la hantise de tous les enfants à l’âge de 22 ans Charlotte Hoffman apprend la mort de son père et sa vie bascule son nom de s’écroule autour d’elle et elle décide de tout quitter emploi famille amis hommes de confort pour participer en voyage au bout d’une avec son sac à dos durant deux ans elle fait l’expérience d’un voyage humaniste et solidaire en s’engageant auprès des populations locales en Indonésie et en Mongolie ou encore au Népal où elle gravit 5 sommets de plus de 5000 mètres dans la région de l’Everest pour lever 5000 euros de fonds et aider à reconstruire des villages détruits par un séisme qu’elle a vécu auprès d’une population armorigène locale quelques années plus tard c’est en direction de l’Amazonie au Pérou qu’elle poursuit son voyage initiatique aux côtés de chaman où elle s’apprête à vivre l’expérience la plus forte et la plus intense de son existence celle qui lui a permis d’entrevoir sa véritable nature au-delà de tout concept et de toute forme d’entendement celle qu’elle a pour mission de retransmettre depuis ce jour lors de rencontres de retraite qu’elle propose toute l’année aujourd’hui j’ai l’immense joie d’être dans la présence de Charlotte Hofman.

 

Bonjour Charlotte, merci d’avoir accepté cette interview aujourd’hui !

Salut Maurine, merci à toi. 

Charlotte est-ce que tu peux nous raconter s’il te plaît quelle a été ta première fois avec le secteur du bien-être du développement personnel et des médecines naturelles ? Comment est-ce que tu as découvert ce secteur ?

 

Charlotte Hofman :

ah bah dis donc ça me replonge dans des vieux souvenirs et oui c’était c’était comme tu l’as cité en introduction avec toutes les tout l’historique c’était au moment où mon père est décédé voilà en fait quand mon père est décédé j’avais des questions ça m’a ça m’a tellement bousculé que je pouvais pas rester sans réponse j’avais des questions existentielles je savais pas où il était parti je j’avais des contentieux avec lui que j’avais pas pu régler avant son départ et j’avais comme un poids à l’intérieur de moi que j’avais vraiment besoin d’alléger et il y avait des signes étranges qui se présentaient à moi des oiseaux des papillons enfin plein de trucs comme ça qui peuvent paraître un peu un peu gnangnan au début mais en fait quand on est en plein deuil on se raccroche à des petites choses comme ça et de fil en aiguille je me suis dit mais mais il faut que je il faut que je m’intéresse à tout ça c’est pas possible et ça s’est fait tout seul il y a eu une rencontre avec une thérapeute qui canalisait les guides les anges aujourd’hui ça me paraît un peu vraiment gnangnan mais à l’époque ça m’a énormément aidé en fait et ça a percé le voile vraiment ça a été un premier réveil voilà c’était à ce moment là quoi tu étais pas du tout doucement de la c’est à dire que tu avais jamais entendu avant bac scientifique parcours Sciences Po c’était bien tracé de la carrière ta carrière débutait bien et c’est même pire Maurine, parce qu’en fait mon père avait divorcé avec ma mère quand j’avais 3 ans et en fait il s’était remarié avec une femme qui avait un frère qui était maître Reiki donc quand même dans la famille de ma belle-mère du coup il y avait quand même des gens qui étaient en lien avec ça mais je me rappelle très bien une anecdote qui est quand même folle je devais avoir 15 16 ans j’étais ado et j’avais ces fameux problèmes de thyroïde et je savais pas comment le régler les médecins savaient pas non plus c’est pas d’où ça venait je pouvais pas prendre le Levothyrox parce que c’était très très instable un gros dérèglement et du coup mon père à l’époque face à tout ça il m’a dit écoute ma chérie si tu veux je connais quelqu’un qui peut te faire une séance de magnétisme et je me rappelle de l’avoir regardé mais je me rappelle même ce que j’ai pensé quoi je suis complètement faux je suis là mais de quoi il me parle ce couillon tu vois et même est complètement têtu et lui dire mais enfin c’est n’importe quoi c’est connerie jamais de la vie je ferais ça et en fait ce qui s’est produit c’est que il a insisté et j’étais tellement mal que effectivement j’ai accepté mais ça pas été une véritable rencontre parce qu’en fait on a fait des trucs à distance et j’ai donné aucun crédit ouais bon allez fais-le après tout j’ai rien à perdre j’ai donné aucun crédit mais le truc qui s’est produit c’est que cette séance a eu lieu et après ça j’ai eu une guérison spontanée mais jamais j’ai voulu regarder j’ai mis ça de côté et je me suis dit je veux plus en entendre parler c’était des conneries je suis guéri tant mieux je replonge dans la matière je veux plus entendre parler tout ça donc tu as un bon cerveau bien rationnel qu’est-ce qui fait que après donc ce décès après ce drame que tu t’es ouvert un peu plus pourquoi est-ce que tu t’es pas orienté plutôt vers les choses comme la psychiatrie ou des choses beaucoup plus reconnues en fait ce qui s’est produit c’était que je me suis retrouvée seule parce que j’habite à Lyon et toute ma famille est dans le nord de la France et je me suis retrouvé seule assez isolé et en fait je n’ai même pas eu l’idée d’aller consulter qui que ce soit en fait je j’étais dans un burn out ou tu es complètement à vie de cérébralement pas plus rien c’est le blackout complet et en fait ce qui s’est produit c’est que un jour je suis allé au nord à Lyon et il y avait un espèce de festival qui n’avait rien à voir avec le bien-être c’était un gros truc un événement je me rappelle plus et c’est au détour d’un stand que j’ai vu quelqu’un une femme faire de la comment on appelle ça de la réflexologie plantaire à quelqu’un et j’ai vu cette femme faire la réflexologie plantaire j’ai croisé son regard et je sais pas en un clin d’oeil je me suis dit cette femme il faut que je la vois et je ne savais pas parce qu’elle était en train de faire de la réflexologie plantaire quand même je savais pas du tout qu’en fait c’était pas du tout son activité en fait elle faisait ça parce que c’était un truc conventionnel il fallait bien faire un truc mais en fait sa véritable activité c’était de faire du chamanisme de faire des trucs comme ça tu vois et je l’ai appelé et je me suis dit cette femme elle va m’aider mais je sais pas pourquoi c’était spontané comme ça j’ai pas réfléchi et vu que j’étais complètement il y avait personne pour m’aider il y avait rien bah du coup j’ai pris le téléphone un jour 15 jours après je crois je l’ai appelé et je suis tombé direct sur elle m’a dit bah j’ai une place viens et c’est là où elle m’a parlé tout ça moi au début je comprenais pas je c’est quoi tout ça elle m’a dit tu sais quoi allonge-toi laisse-toi faire et en fait j’avais totalement confiance en elle mais je sais pas pourquoi et tu as fait une séance de réflexion de réflexologie du coup non pas du tout elle a commencé à mettre de la musique à jouer du tambour et en fait déjà depuis petite j’ai une très très grande sensibilité donc moi je suis parti direct il y a pas eu il y a pas eu de problème il y a pas du tout eu de résistance au fait partir en fait il y avait un véritable appel au fond de moi même si je voulais pas le voir donc je suis parti très rapidement et puis à l’époque j’avais tous les clercs qui étaient ouverts en fait ils se sont ouvert tous d’un coup à ce moment là alors aujourd’hui c’est plus le cas mais à l’époque du coup tous les clercs se sont ouverts et je suis partie dans un voyage et j’ai vu mon père quand même et on s’est parlé pour ceux qui nous écoutent et qui savent pas qu’est-ce que c’est clair alors donc entre guillemets on a les sens habituelles donc Louis l’odorat la vue enfin voilà les sens habituelles l’éclairs ça va être des ouvertures plus subtiles donc on va avoir des sens subtils qui peuvent s’ouvrir donc par exemple la claire voyance c’est la capacité à avoir au-delà de ce qu’on voit ici c’est à dire là on voit quand on ouvre les yeux bah oui on voit un truc la clairvoyance on va voir les choses plus subtiles les énergies en mouvement on peut voir également des défunts par exemple on peut avoir accès à différentes catégories vibratoires fréquentielles comme si quand on ouvre des clairs on pouvait se connecter à différents champs fréquentiels comme une radio comme un poste de radio ou une télé on se connecterait à des chaînes et ben quand on ouvre l’éclair on a la capacité d’être le médiateur c’est ce qu’on appelle un chaman ou un vraiment ça mais en fait tout le monde est chaman et tout le monde est médium c’est à dire cette capacité à jongler entre les différentes chaînes d’un poste télévisé et en fait cette capacité là c’est révéler à l’intérieur de moi à ce moment-là sachant qu’elle était déjà là mais je le savais pas et ça s’est révélé très fort d’un coup et du coup j’avais la capacité très facilement à jumper et aller me connecter à Auchan fréquentiel des défunts par exemple et vous vous retrouvez que les gens morts c’était mais c’était très déroutant en fait ça m’a ça m’a choqué j’ai été déroutée à partir de ces premières expériences pour que tu continues du coup donc ça ouvert quand même des portes et jusqu’à aujourd’hui aussi proposer tes services dans ce secteur bah j’ai résisté parce que ça me faisait peur donc il y avait à la fois la curiosité et en même temps il y avait la peur il y avait les deux parce que on ouvre d’un seul coup un truc quand on vient vraiment de la matière purée dure et qu’on n’a pas du tout la moindre idée tout ça mais vraiment j’ignorais totalement tout ça mais vraiment un endormissement quand même qui est réel quoi et d’un seul coup on nous parachute et puis fort d’un coup j’ai eu très peur d’abord donc d’abord j’ai j’étais tétanisé je voulais plus entendre parler et puis de fil en aiguille c’est bizarre quand même la vie il y a eu ce départ de voyage parce que un matin je me suis réveillé avec cette idée là dans la tête quand même hein je me suis rappé de moi petite 7 ans qui disait ma mère un jour je ferai le tour du monde et je me suis réveillé avec ce souvenir qui était mais tellement fort que j’ai pris la carte et je suis parti et en fait quand j’ai fait ce voyage j’étais pas parti pour faire quelque chose d’humanitaire donc plutôt voilà de aller dans des associations faire des projets caritatifs rien de spirituel et en fait ce qui s’est produit c’est que sur la route je n’ai fait que rencontrer des magnétiseurs des chamanes des gens complètement perché enfin que j’imaginais comme perché à l’époque mais en fait juste des gens qui étaient dans le secteur autre voilà et à chaque fois ça revenait c’était fou j’allais dans un hôtel pour je retombée sur une personne quoi tu vois et de fil en aiguille et j’ai senti quand même que ça pouvait m’aider et c’est là où j’ai découvert yoga et comme tu l’as dit en intro j’avais des problématiques de santé et notamment moi j’avais des grosses douleurs dans le corps et j’ai eu un accident de voiture j’avais le bassin qui se déplaçait tout seul j’avais des problématiques dans le corps physique et j’étais pas encore ouverte aux autres corps déjà le corps physique c’est déjà bien et du coup le yoga ça m’aidait quand même vachement bien et donc de fil en hélice c’est là où j’ai voulu suivre une formation voilà et deux filantes de Paris tu as commencé par une formation donc de yoga bah j’étais en Inde j’ai suivi une formation mais pour moi et durant toute la formation j’ai dit à tout le monde jamais de ma vie j’enseignerai le yoga jamais ça se passera jamais c’est je le fais égoïstement pour moi en fait et ce qui s’est produit c’est que à l’époque il y a 10 ans en arrière faut imaginer Facebook c’était un peu les débuts on crée des petites pages facebook pour quand on partait au bout du monde pour tenir tout le monde au courant c’est des blogs quoi en fait on mettait des photos on dit bien coucou les parents machin donc j’avais créé une petite page comme ça en fait qui est toujours la page actuelle elle a pas changé et en fait tu as des gens lambda qui ont commencé à me suivre je suis pas douille sont sortis ceux-là ils ont commencé à suivre cette page et ils ont suivi mes aventures ils ont vu que j’avais fait du yoga et le jour où je suis rentré mais vraiment ça faisait une semaine que j’avais posé mes valises j’étais en train de me dire bon qu’est-ce que je vais faire de ma vie plus de sécurité sociale plus de statut plus rien j’étais une personne gratos deux ans que j’étais parti et là j’ai des gens sur Facebook qui ont commencé à me dire Charlotte tu as suivi une formation de yoga nous on veut des cours quand est-ce que tu commences les cours

 

c’est hors de question c’est hors de question et puis ils ont insisté donc j’ai fini par lancer des cours voilà et par me chie dessus parce que j’avais une peur de parler en public c’était terrible mais terrible je transpirais j’avais le palpites à 3000 j’étais super mal à l’aise mais c’est horrible horrible horrible et quand on est mal à l’aise en plus on est pas naturel donc ça se voit en plus et une torture et puis bah en fait ils aimaient bien donc il m’en redemander je vous dis à plus tard et puis un jour ça dit genre un mois que je faisais ça et puis j’en faisais pas beaucoup parce que bon fallait pas non plus pousser mamie dans les orties et un beau jour j’ai une personne qui venait au cours qui me dit mais moi je veux faire une retraite quoi c’est quoi une retraite moi je sais même pas ce que c’est tu vois une retraite de yoga et je veux la faire avec toi cet été ah bon ah je dis non non on fera pas de retraite de yoga cet été c’est mort t’imagines quoi comme truc bah à 5 jours dans un lieu sympa avec toi faire du yoga et puis nous transmettre tout ce que tu sais mais moi je sais rien et puis je sais pas je peux par quel bout m’y prendre non et puis bien sûr à ce moment-là une ennemi que j’ai pas vu depuis la nuit des temps refait surface m’appelle il me dit Charlotte je suis un enterrement d’une jeune fille on cherche un prof de yoga est-ce que tu veux venir bon bah oui je viens et j’arrive dans un lieu et la géante du vieux me dit ah bah oui moi je peux vous louer mon lieu pour organiser une retraite de

 

voilà comment c’est parti en fait donc à partir du moment où on ouvre un peu les canaux finalement pour répondre aux questions du début de qui suis-je quel est mon rôle quelle est ma mission qu’est-ce que je fais un carnet sur terre qu’est-ce que tu avais envie de répondre aux personnes qui s’opposent peut-être cette question aujourd’hui ah faut arrêter de se la poser on se fait mal au crâne bon arrêtez de se la poser la réponse elle vient pas mentalement en fait c’est ça qui est intéressant c’est que la réponse elle vient dans le ressenti dans l’expérience tant qu’on mentalise on peut pas avoir la réponse à cette question donc c’est pour ça que c’est une torture de se la poser parce que la réponse ne peut pas venir par le canal mental parce que ce que nous sommes et au-delà du mental aujourd’hui qu’est-ce qu’ils peuvent mettre en place dans leur vie pour pouvoir se mettre dans ce mouvement et ouvrir les canaux comme tu as ouvert les canaux parce que de ce que j’entends de ton histoire finalement c’est venu poker tellement fort et frapper tellement fort à ta porte qu’il y a un moment donné bon bah ça sert à rien de d’essayer de fuir en fait c’est clair non moi ce que je conseillerais à tout le monde c’est se mettre en mouvement parce qu’en fait tant qu’on est dans son lit en inertie totale il y a pas grand chose qui va se produire en fait même si même si on est caissier à Auchan on s’en fout je veux dire on s’en fout complètement peu importe ce qu’on fait on va rencontrer des personnes et les personnes vont venir à nous je dis toujours la lumière trouve toujours le chemin pour nous trouver ça c’est évident nous on veut juste pas la voir mais on peut être encore récemment j’étais au ski et j’étais pas bien une journée comme ça il y avait personne avec moi je sais tout seul et puis bon voilà ça à l’époque et puis au bout d’un moment mon chien bon quand même c’est quand même rigolo comme histoire mon chien pleure et en gros je comprends qu’il faut aller la promener alors franchement je venais de chialer j’avais les cheveux en pétard j’avais les yeux tout rouge j’étais là avec mon blouson goski moins 10 degrés la neige aucune envie de sortir mais vraiment le dernier truc que j’aurais imaginé j’étais en boule avec mon plaid en train de bouder en fait tu vois et puis là mon chien qui chiale c’est humainement je peux pas laisser un chien chez elle parce qu’il a envie d’aller promener donc je me booste et je me mets en mouvement je mets mes bottes je mets mon truc je me remplis la tête de plein de trucs et je me dis intérieurement [ __ ] il y a surtout que je croise personne parce que j’ai pas du tout envie de parler tu vois et bien sûr au bout de 10 minutes de promenade je crois quelqu’un donc je croise une femme avec deux chiens je vois mon chien qui saute sur la femme avec les chiens je me dis ah [ __ ] c’est parti et elle commence à me parler ah votre chien il est beau il y avait une il y avait une une patte d’oie comme ça et elle était déjà partie vers la gauche moi volontairement je dis bah moi je vais aller à droite comme ça surtout on va pas rester ensemble et bien sûr elle voit que nos chiens s’entendent bien et elle passe sa tête par dessus le grillage elle me dit excusez-moi ça vous dérange si je viens avec vous pour un petit bout de chemin et là dans ma tête ça fait oh mais tu sais et bah bien sûr ni needle sera elle sera digne et puis on commence à faire un bout de chemin ensemble et en fait à la fois dans ma tête ça se disait oh merde mais dans mon corps je me sentais bien en fait je sentais une chaleur dans le coeur enfin un peu de chaleur humaine parce que quand on est pas bien un peu de chaleur humaine ça fait toujours du bien en fait on s’en prive parce que on veut pas forcément étaler nos problèmes sur les autres on veut pas forcément non plus faire chier le monde entier avec nos petits problèmes existentiels donc voilà mais cette femme elle avait décrété qu’elle s’en foutait complètement et qui est juste elle marchait avec moi et littéralement elle m’a quasiment pas parlé tout le chemin elle a marché avec moi et de temps en temps elle me disait un petit truc sympa comme ça on a marché 30 minutes ensemble au bout déjà d’un quart d’heure je me sentais mieux je sais pas pourquoi au bout de 30 minutes on arrive au bout d’une route et elle me dit bah écoutez maintenant je vais vous laisser le chemin il faut suivre le panneau là c’est à tel endroit vous suivez ça et vous allez pouvoir rentrer chez vous parce qu’elle avait captée que j’étais perdue quand même parce que sur le plan physique comme énergétique j’étais paumé merci Madame c’est super gentil merci beaucoup et là elle me dit bon maintenant je vous laisse parce que moi je vais faire demi-tour j’ai 30 minutes à refaire dans l’autre sens parce que j’habite de l’autre côté

 

vous avez fait 30 minutes genre elle me dit oui c’était juste pour vous accompagner j’ai vu que vous saviez pas trop où elle est et elle fait demi-tour et là je crois son regard je vois des yeux mais tu sais comment on en croise peu là c’est des yeux vraiment genre tu es là quoi en fait un bleu azur ça m’a fait un truc je suis sortie de ça et je me sentais super bien genre une énergie débordante j’avais envie de courir de sauter de rire l’état d’avant c’était oublié et qu’est-ce qui s’est produit la seule chose qui s’est produit c’est que je me suis mise en mouvement donc cette mise en mouvement pour les personnes qui sont peut-être à la recherche qui se posent des questions et qui sont dans un blocage finalement énergétique en fait le truc c’est qu’on pense toujours que la solution va venir d’un thérapeute tu sais d’un d’un mec qui est censé te donner la solution et on oublie que la solution peut venir d’une rencontre fortuite avec n’importe qui n’importe quand Charlotte Hofman, aujourd’hui ta spécialité c’est quoi ? Qu’est-ce que tu proposes ? à qui ? comment est-ce qu’on fait pour faire un bout de chemin avec toi de façon fortuite ou non ?

Alors Maurine, il y a plusieurs il y a plusieurs choses que je propose bon déjà je propose beaucoup de choses en ligne gratuite j’ai une chaîne Youtube où je partage vraiment beaucoup de choses gratuitement parce que j’estime que tout ça ça doit être donné clairement donc ces données et puis en parallèle de ça il y a aussi des formats en présentiel et les formats en présentiel c’est sous forme de weekend ou sous forme de donc c’est de 2 à 6 jours et là on va être sur ce que j’appelle des formats initiatiques donc c’est vraiment un format où on se rassemble tous ensemble déjà l’effet du groupe qui a créé quelque chose dans une même direction et où on va suivre différentes expériences l’idée c’est de proposer des choses qui tu vois qui sortent un peu du mental quoi parce que là quand on parle on utilise le mental quand même et l’idée de ces formats c’est de passer justement de cette ferme mentale de compréhension de on a compris ce que ça voulait dire tu vois ce que je veux dire l’idée c’est de passer de la compréhension mentale des enseignements au fait de les vivre de les ressentir de les incarner à chacun son dans son quotidien voilà c’est ça le c’est ça la mission entre guillemets de ces formats et puis j’anime aussi une plateforme d’accompagnement aussi pour les personnes qui veulent aller plus loin dans un cercle plus restreint que les réseaux sociaux parce que les réseaux sociaux c’est devenu un peu bon le supermarché spirituel.com clairement donc l’idée c’est aussi de créer des espaces comme ce que tu crées c’est magnifique parce que ça ça c’est un peu plus coco quoi en fait parce qu’il y a à poil à manger maintenant en ligne complètement voilà une dernière question par rapport à Cauet pas ce cocon au fait de se retrouver dans un espace ou même dans le groupe plus récent que tu proposes quelle est l’intention derrière ça pour ceux et celles qui hésitent encore peut-être à rejoindre ce type d’espace plus plus qu’au con qu’est-ce que tu as envie de leur dire en fait l’intention c’est de pouvoir passer d’un truc hyper élargi où tu peux pas prendre les cas de chacun parce qu’il y a trop de monde en fait et puis parce que ça ça englobe toutes les vibrations en fait tous les gens donc il y a toujours ceux qui sont calibrés je dis souvent il y a 7 milliards d’individus 7 milliards de réalité et en fait au plus on va intégrer de réalité au plus on va parler de manière générale pour que ça parle à tout le monde l’idée de ces espaces c’est de créer des communautés peut-être plus restreintes donc on peut se dire ouais mais c’est privatiser oui mais non parce que du coup en fait on va pouvoir s’adresser à des personnes qui ont envie de venir sur une une plage commune et c’est en étant sur une plage commune on peut aller beaucoup plus loin derrière et on peut derrière répondre à des questions individuelles parce qu’on va tous dans une direction commune qui n’est pas une pensée unique qui est une intention commune et c’est parfois délicat de créer cette intention commune quand c’est un réseau très élargi avec des gens entrants en permanence et sortant en permanence venant de toutes les strates voilà c’est parfois délicat donc je trouve que sur les réseaux on attend c’est un peu à pédaler dans la semoule alors que quand on va plus en profondeur sur certaines choses ça nécessite d’avoir une vision commune.

Super merci est-ce que tu auras un dernier mot que tu as envie de dire ? J’en sais rien si tu avais un message à transmettre aux personnes qui ont peut-être pas encore passé le pas de s’intéresser au bien-être au développement personnel ou peut-être même qu’est-ce que tu auras envie de dire à la charlotte de 15 ans et quand elle s’est dit quand on va pas lui a fait une proposition quand elle s’est dit ouh là là mais il déconne non mais je dirais en fait juste soyez ouvert d’esprit c’est simple en fait c’est simple c’est il y a pas souvent moi à l’époque j’ai beaucoup freiné parce que je pensais que il y avait spiritualité et matière et en fait que si vous allez dans la spiritualité j’allais complètement décrocher de la matière et j’avais un boulot qui me plaisait j’avais des amis qui me plaisaient et j’avais pas du tout envie de partir dans des hautes sphères et de décrocher cérébralement où j’ai pas trop où voilà et c’était l’image que je me faisais de la spiritualité à l’époque alors qu’en fait aujourd’hui et j’en parle énormément en ligne c’est vraiment dans cette réunion des deux et comment justement on peut être caissier à Auchan et en même temps avoir une ouverture intérieure c’est pas du tout un cynomique absolument pas et c’est ça qui est chouette et c’est ça qui donne quelque part une étincelle qui ravive la flamme cette joie en fait cette joie d’être spontanée qui peut se retrouver dans tous les secteurs d’activité qui peut se retrouver dans chaque chose qu’on fait au quotidien aussi banal soit et ça c’est chouette et c’est permis par cette réunion de ce que nous sommes en haut comme de ce que nous sommes en bas en bas la matière en haut le spirituelle on peut rassembler les deux dans l’espace du coeur ça s’appelle la voie du milieu et on mène une existence lambda banale et qui pourtant est riche intérieurement j’adore cette phrase merci beaucoup Charlotte pour cette interview merci à ceux et celles qui nous écoutent aujourd’hui si vous avez aimé cette vidéo n’hésitez pas à la liker pour la soutenir n’hésitez pas également à laisser des commentaires je me ferai un plaisir d’y répondre vous trouverez les différents liens autour de cette vidéo pour accéder au site de Charlotte et je vous dis à très bientôt pour une nouvelle vidéo c’était Maurine Beillard.

 

KOHEP, le réseau du bien-être pour s’épanouir au quotidien !

Laura Massis

Comment rayonner son leadership et transmettre son message au monde ?

Après 20 ans de carrière en tant que journaliste-présentatrice pour France3 , la Cinquième et TF1.

Laura MASSIS consacre désormais sa carrière à mettre en lumière des leaders de la santé , du bienêtre , de la croissance personnelle : d’une part à travers des interviews qu’elle mène chaque semaine, mais également au travers de ses propres accompagnements individuels, de groupe et désormais en ligne…

Elle accompagne les leaders et leadeuses à ajuster leur posture avec authenticité, pour communiquer et faire rayonner leur message au monde.

Comment le travail d’introspection et le fait de se réaligner dans sa posture permet de développer son leadership et de pouvoir transmettre son message au monde c’est ce que nous allons voir dans cette vidéo on se retrouve aujourd’hui à l’occasion de l’ouverture officielle de co-ep ce nouveau réseau social du bien-être pour s’épanouir au quotidien je suis Maurine BEILLARD la fondatrice de ce réseau et à l’occasion de l’ouverture officielle de KOHEP je vous propose de partir ensemble à la découverte des experts du secteur SEEP le secteur des services au bien-être et à l’épanouissement de la personne et de ce qu’ils ont à nous offrir en commençant par les plus grands leaders du secteur [Musique]

Aujourd’hui j’ai l’immense plaisir d’être en la présence d’une de ces leaders une figure du secteur SEEP autant avec sa casquette de coach et de mentor qu’avec sa casquette d’intervieweie elle a 20 ans d’expérience dans le secteur de la télévision avec des interviews et des interventions sur TF1 sur France 3 sur la 5ème et désormais elle consacre sa carrière à interviewer les leaders dans le secteur de la santé du bien-être et du développement personnel elle les accompagne autant au travers de ces interviews qu’à travers de ces programmes en individuel en groupe est désormais en ligne 100% digitale j’ai nommé Laura MASSIS !
Merci Laura d’être présente aujourd’hui pour cette interview

Laura MASSIS :

Bonjour Merci quelle belle introduction ! j’ai fait tout ça…

Maurine BEILLARD :

Merci beaucoup ça me touche beaucoup présente aujourd’hui vraiment c’est important pour moi.
Laura est-ce que tu peux nous raconter s’il te plaît quel a été ta première fois dans le secteur SEEP ? je veux dire qu’elle a été ta première expérience personnelle qui t’a ouvert à ce monde ?

Laura MASSIS :

En fait j’ai toujours toujours travaillé sur moi j’ai commencé à 25 ans à faire un travail sur ma propre personne pourquoi parce que je me sentais en dehors de la vie donc à 25 ans déjà j’étais moi sous le faut des projecteurs j’étais déjà à la télévision et je sentais qu’il y avait quelque chose qui était plus fort que moi plus prégnant que moi et qu’il fallait que j’aille explorer tout ça et donc j’ai eu une sorte de vie parallèle j’aime bien dire une double vie en fait une vie très exposée et complètement aussi en introspection mais très jeune finalement donc ça a commencé à 25 ans et puis après comme je suis une curieuse de nature et j’adore ça et ben j’ai testé beaucoup beaucoup de choses et c’était aussi mon métier de journaliste qui a fait que tu sais on va picorer un petit peu de partout regardez observer et puis faire ce qui nous intéresse le plus pour être la femme qu’on est aujourd’hui est-ce que est-ce que ce travail sur toi c’est quelque chose qui t’a aidé dans ton métier de journaliste tu faisais beaucoup de direct aussi dans le journalisme donc c’est quelque chose qui doit être particulièrement stressant enfin ça doit être une situation particulière particulière bien sûr que le travail d’introspection c’est quelque chose qui m’a qui m’a aidé parce que moi j’étais une anxieuse au départ j’étais vraiment une femme qui une femme qui avait de l’anxiété on dirait pas comme ça j’étais aussi ça et donc tout le travail d’introspection parallèle que j’ai pu faire ma évidemment aidé dans les circonstances de direct parce que en direct tout se passe mais tout se passe c’est à dire que il n’y a pas que des problèmes techniques et donc il faut avoir un tempérament en fait de de flexibilité et ça ça prend je l’avais pas au départ donc je évidemment je suis tombée je suis remonté sur ma selle je suis retombée je suis remonté sur ma selle et ça a été de l’entraînement de l’entraînement donc oui bien sûr le travail d’introspection que j’ai pu faire à travers plein de techniques plein de méthodes finalement de développement personnel mais pas que de psychologie de psychanalyse je suis passé vraiment par beaucoup beaucoup de choses ça m’a ça m’a aidé à être aujourd’hui la femme que je suis et surtout d’avoir quitté un métier que j’ai adoré mais qui aussi me donner beaucoup beaucoup de tension et de stress et donc c’est ce stress là et cette tension que j’ai que j’ai quitté à un moment alors justement tu as quitté ce métier à un moment donné tu as fait une transition professionnelle qu’est-ce qui s’est passé un moment donné pour que tu passes de ce métier de journaliste à ce métier aussi de coach au-delà de ta casquette d’intervieweeuse de d’experts du secteur 7

en fait ce qui s’est passé c’est que progressivement je me je devenais de moins en moins moi et je rentrais de plus en plus dans un cadre dans un moule et je sentais que je m’éloignais de mes valeurs de la femme que j’avais envie d’être de mes désirs et de mes rêves et donc j’étais en désalignement et pour moi c’est vrai que j’ai toujours été passionné par la ligne toujours je ne sais pas pourquoi il y a quelque chose dans mon être qui fait que c’est quelque chose qui m’intéresse au plus profond de mon âme et donc l’alignement je sentais que je m’en éloigné progressivement je devenais plus nerveuse je j’avais moins de plaisir à aller bosser je faisais un peu par automatisme par réflexe au bout de 15 ans forcément on a on a des vrais automatismes dans ces métiers là et on devient presque une machine en fait j’étais devenue une sorte de bon petit soldat et ce bon petit soldat il s’éloignait de la femme que j’avais envie d’être donc qu’est-ce qui s’est passé il y a eu pas mal de signaux que j’ai pas écouté évidemment tout de suite mais que j’ai progressivement finalement écouté parce qu’il y a eu des gros des signaux après et notamment un accident qui a fait que et cet accident ça a été une sorte de château de cartes c’est complètement détruit et là j’ai vraiment renforcé encore plus les métiers du développement personnel et autres est-ce que tu peux nous citer quelques-uns de ces signaux Laura pour peut-être des gens qui qui aujourd’hui auraient ces signaux dans leur vie et puis il serait un peu hermétique on n’aurait pas n’arriverait pas à les écouter bien sûr déjà l’envie mon moteur c’est l’envie et je pense que beaucoup de gens et notamment des femmes que j’accompagne il y a une baisse d’envie et sans tout de suite quand on va bosser le midi quand on est dans une atmosphère quand on est dans un local on sent bien qu’on est plus en phase en fait avec avec l’environnement et ça je voulais pas l’écouter à un moment donné sauf que quand je rentrais dans une dans une pièce je rentrais par exemple en régie je sentais et même quand j’en parle j’étais en apnée quoi pourquoi parce que je sentais la pression de tout le monde et moi j’étais un peu porose à l’époque c’est à dire que je prenais toutes cet environnement cette énergie finalement assez négative et j’allais faire ce journal et donc évidemment j’étais épuisée à la fin parce que tu te prends en plus l’énergie des autres le stress et l’attention des uns et des autres plus le tien parce que quand tu es en direct bah forcément tu es dans une posture différente et donc tout ça a fait que le premier signal ça a été ça ça a été ouais je me sens plus en phase je me sens plus dans mon alignement alors c’est pas tout simple de percevoir ça mais en tout cas rien que d’en parler je pense que si vous avez plus envie et si votre moteur est en train finalement de ce de baisser en fréquence et vous êtes dans une énergie basse posez-vous quand même cette question est-ce que aujourd’hui et cette journée que j’ai vécu au travail par exemple si on prend le travail comme exemple est-ce que je suis complètement en alignement avec la femme que j’ai envie d’être et s’il y a un gap s’il y a une contradiction complète c’est là qu’il faut commencer à s’interroger parce que la vie elle n’aime pas les contradictions elle déteste les contradictions et soit on a le courage parce qu’il faut du courage et c’est vrai que ce mot moi je l’aime beaucoup aussi il faut du courage pour se dire à un moment donné finalement c’est plus ma voix et même quand c’est des super beaux métiers et même quand ce sont des métiers lumineux rayonnants pareil pour des cadres tu vois qui qui lâche leur job alors qu’ils sont super bien payés ils sont ils ont une vraie vie sociale une vraie une vraie vie aux yeux des autres en tout cas qui fait rêver mais eux qu’est-ce qu’ils pensent à l’intérieur de tu vois qu’est-ce qui se joue et ça là c’est c’est le deuxième peut-être le deuxième ressenti essayez vraiment de vous poser la question et soyez très authentique finalement avec vous il faut de l’authenticité par rapport à soi aux autres mais juste par rapport à soi se dire bah là peut-être que je suis plus à ma place et cette place c’est juste de place elle est vachement importante parce que personne va venir que vous venir vous dire que vous êtes plus votre juste place mais vous vous le savez à l’intérieur de vous après il y a des choses le troisième point peut-être que je pourrais développer comme ça c’est moi il se trouve que ma fille a eu un accident elle a reçu une télévision sur son pied gauche et elle a eu le pied explosé pendant que j’étais en direct alors évidemment ça ça a été ultra douloureux hein j’étais pas là de moi je suis une maman extrêmement méditerranéenne donc j’avais besoin de voilà j’avais besoin de conforter ma fille et j’ai pas été là à ce moment-là et là ça a été le symbole en plus c’est pas un ordinateur car c’est une télévision et là je me suis dit il y a quand même quelque chose que tu dois regarder en face va regarder en face cette émotion là et là ça a été le démarrage en fait d’une autre histoire d’un autre chapitre de vie et j’ai fermé le livre de la télévision au bout de quelques mois par rapport à cette histoire une télé sur le pied c’est parfois il y a des signes quand on les entend pas ils deviennent plus qu’évid en fait quoi mais c’était pas simple parce que c’est un joli métier c’est magnifique comme métier je faisais un métier moi je me sers aujourd’hui de ce métier là c’est une expérience incroyable incroyable sauf que à un moment c’était plus pour moi c’était plus fait pour la vie que j’avais envie d’avoir donc après avec mais aujourd’hui effectivement tu t’en sers énormément en fait tout tout c’est 20 années d’expérience de compétences que tu as développé aujourd’hui tu les mets donc au service de la mise en lumière aussi du secteur 7 puisque tu fais des interviews toutes les semaines de leaders dans le secteur des différents outils des différents offres qu’ils ont offrir au monde et à côté de ça donc ça c’est involé de ton activité ces interviews et l’autre voulait de ton activité c’est de transmettre tes propres connaissances dans le secteur de l’interview mais aussi danse cette expertise que tu as développée sur comment en se sentant aligné est-ce qu’on peut rayonner son message au monde avec un de tes programmes notamment de l’introspection à l’exposition que je connais bien puisque j’en ai été cliente aussi j’en ai profité et aujourd’hui Laura quel conseil t’aurait à donner aux personnes qui reconnaissent dans les différents blocages que tu as nommé qu’est-ce qui peut faire aujourd’hui pour se réaligner à partir du moment il reçoivent la télé sur le pied un d’écouter évidemment les signes qui vous sont envoyés parce que sinon c’est la vie qui s’en charge et je pense que on dans notre vie on a cette responsabilité de d’aller vers le désirs et on est là pour ça on est on est là pour aller créer notre chef-d’oeuvre notre chef c’est notre vie on va pas se raconter d’histoires c’est qu’est-ce qu’on va faire sur cette terre pour œuvrer et pour contribuer c’est ce que tu fais magnifiquement avec le projet que tu as aujourd’hui et qui est vraiment un magnifique projet donc le conseil que j’aurai à donner c’est moi j’ai eu cette chance de bifurquer et je l’ai fait moi-même mais de me servir de mon ancien métier pour aller honorer mon métier d’aujourd’hui et c’est pour ça que moi je donne toujours comme conseil c’est pas simple de passer du salariat à l’entrepreneuriat et il y a beaucoup de gens qui ont envie aujourd’hui de passer du salariat dans l’entrepreneuriat mais qui ne savent pas comment faire le premier conseil que j’ai envie de leur donner c’est vous avez eu des compétences vous avez des compétences vous avez une richesse inouïe sauf que les personnes se rendent même plus compte tellement elles sont finalement dans leur habitude et dans leur quotidienne et donc et dans leur réflexe allez me chercher la richesse que vous avez eu et que vous avez créé que vous avez généré dans l’ancienne vie vous savez que j’étais passionné par la transmission je savais que j’étais passionné par le fait d’interviewer des gens d’être de mettre en lumière des gens et de les aider finalement à se transformer et à transcender tout ce qui leur arrive mais je savais pas quelle forme ça allait prendre et génial c’est de se dire comment est-ce que mon métier d’avant va me servir dans mon métier d’aujourd’hui donc ne jetez pas tout le bébé avec l’eau du bain parce qu’on a tendance à faire ça quand on en a marre quand on en a ras-le-bol quand on a on a des obstacles quand on a des difficultés on dit boléopathe change tout je fais je prends autre chose mais non en fait je trouve ça dommage parce que vous avez une richesse inouïe dans votre première vie pour aller vers une seconde vie et une troisième pourquoi pas une quatrième de toute façon aujourd’hui c’est ça c’est on a une multitude de métiers c’est super que tu soulignes ça parce que aujourd’hui c’est comme une évidence surtout dans un échange comme ça une interview comme celle-ci que ton métier d’avant aujourd’hui te permettent de rayonner toute ton expertise et ça aurait pas été possible autrement et aujourd’hui c’est une évidence comme si à la fin de ton métier de journaliste effectivement ben voilà tu t’étais révélé en tant que coach et puis intervieweuse dans le secteur du bien-être et du développement personnel où tu avais développé ta passion mais en fait effectivement tu me souligne c’est pas une évidence c’est un cheminement et souvent les forces qu’on a on les voit pas parce qu’on les a à l’intérieur de nous et qu’on y est habitué en fait on a des pépites à l’intérieur tu le sais bien on en a parlé plein de fois on a une légende intérieure et à extérioriser on l’a tous sauf que parfois [Musique] on n’ose pas se diriger vers ça on a des peurs on a des appréhensions on a des angoisses et c’est tout ça qu’il faut aller dégager et une fois qu’on a dégagé tout ça le chemin est libre pour aller justement s’autoriser à devenir la femme et l’homme qu’on a envie de devenir et de créer sa propre légende ce que ce que tu es en train de faire toi avec avec cette cette mission que tu as en tout cas donc pour ceux et celles qui seraient dans cette situation si on résumait aujourd’hui peut-être que l’invitation c’est d’aller prendre le temps d’observer à l’intérieur d’eux d’avoir les signaux tu parlais des différents signaux et puis ensuite avec quoi est-ce que avec quoi est-ce qu’il vibre ce travail d’introspection que tu proposes pour ensuite pouvoir aller se révéler au monde à l’extérieur c’est la base c’est à dire que avant même de tout chambouler de tout changer je trouvais qu’il faut vraiment passer par des strates vraiment des étapes la première étape tu l’as bien dit c’est l’observation c’est ok j’en suis où aujourd’hui j’ai cette conscience là est-ce que je suis bien où je suis pas bien il y a pas 36 000 solutions soit vous êtes bien vous êtes en énergie vous êtes ça vous fait du bien vous adorez votre job avec des moments difficiles bien sûr ça fait partie de la vie mais en tout cas vous êtes en harmonie en osmose avec avec la mission que vous êtes accordée soit vous n’êtes plus vous ne l’êtes pas et si vous ne l’êtes pas qu’est-ce qu’on fait de ça ce qu’on fait de ça déjà son on observe ça et on regarde les différents champs possibles pour aller vers quelque chose qui vous fera davantage vibrer et donc vous allez attirer des situations des personnes et des et des circonstances différentes mais ça part d’abord d’une observation après d’une vraie vibration remontée effectivement votre votre niveau d’énergie et votre pack niveau d’énergie mais c’est la vibration que vous êtes ne le bien-être remettre du bien-être dans votre vie et une fois que le bien-être est et là il y a une bonne assise on va pouvoir créer après la suite la suite qui est la mission que vous avez envie d’avoir et d’ailleurs pas nécessairement reconversion parce que tu accompagnes aussi il me semble des des managers des leaders qui sont au sein de leur entreprise qui ont peut-être une perte de sens mais aller faire c’est exactement le même processus c’est un travail d’introspection que tu proposes pour ensuite pouvoir rayonner encore plus puissamment sa mission son message son pourquoi retrouver ce sens exactement ça moi j’accompagne beaucoup de personnes qui sont dans des traits au niveau professionnel et ces personnes là souvent elles sont en perte de sens parce qu’elles ont tellement donné mais tellement donné dans leur job que toutes les autres catégories de vie les domaines de vie finalement ce sont un peu évaporés donc tout le travail qu’on fait ensemble c’est remettre du sens dans les différentes catégories de vie et reprendre surtout sa vie en main être moins tout focus à 1000% sur le job pour se réinventer dans les autres domaines de vie et c’est ça l’équilibre je parle de pour moi l’alignement c’est ça c’est c’est unifier toutes les femmes et les hommes qui qui sont en vous si vous êtes maman la maman si vous êtes amoureuse l’amoureuse si vous êtes femme d’affaires la femme d’affaires si vous êtes business ou à la businessman et tout ça danser avec ces différentes catégories de vie et pour moi c’est ça l’harmonie aujourd’hui la vraie richesse elle est là trop de gens se brûler je vois trop de gens mais trop de gens se prendre des murs j’aurais pu me prendre un mur à la télé si j’avais continué et ça je le sais je le sais et est-ce que j’allais trop loin je m’écoutais pas j’étais plus dans mon envie j’étais dans mon moteur j’étais dans mes automatismes sauf que aujourd’hui je vois bien que quand tu commences à juste écouter davantage de regarder davantage savoir ce qui fait vibrer savoir qui tu es vraiment quelle femme tu as envie d’être aussi d’abord pas les choses de la même manière et tu le sais très bien aujourd’hui merci beaucoup de ressouler ce le la nécessité d’avoir quelque chose d’équilibré dans ce domaine de vie c’est quelque chose qu’on propose au sein de coep aussi puisqu’on a un quiz de l’épanouissement qu’on propose alors plutôt pour les particuliers mais c’est aussi accessible pour les professionnels qui ont envie de d’aller se questionner sur leur niveau d’épanouissement dans les différentes domaines de vie ce sont huit étapes de questions en fait pour avoir à la fin un diagramme qui montre en fonction de ces domaines de vie le niveau d’épanouissement à l’instant T puisque c’est une photographie à l’instant T mais de son niveau d’épanouissement dans sa vie donc il y a un outil sur Coop qui permet de faire ça et à partir de ce diagramme c’est simplement ce diagramme il permet simplement d’observer en fait de se dire ok peut-être que dans ce domaine je suis je me sens particulièrement dans le domaine de du business peut-être je me sens particulièrement épanoui par contre c’est au détriment de ma santé ou de ma relation amoureuse et là on peut faire le choix un moment donné de se dire comment est-ce que je peux faire pour mieux m’épanouir dans ma relation amoureuse et on peut aller chercher des ressources donc en cliquant tout simplement sur le domaine de vie à partir de ce quiz sur coep on a accès aux différentes ressources qui sont publiées dans le fil d’actualité par les experts du secteur 7 qui sont inscrits sur ce réseau et ça m’amène sur cette dernière question Laura pour cette cet échange selon toi qu’est-ce que tu auras envie de dire à ceux et celles qui hésitent peut-être encore à rejoindre ce réseau ouais pour leur donner envie de rejoindre Coop d’essayer coop alors moi je vais parler plutôt des coulisses parce que j’ai eu la chance effectivement de t’accompagner avant que le projet ne voit le jour et la femme qui est là en face de vous c’est à dire toi c’est une femme j’ai rarement vu une femme avec une telle mission et conviction sur un projet vous garantis que le projet qu’elle est en train de mettre en place mais côté en train de mettre en place c’est un projet d’une ampleur et d’une ambition mais dans le bon sens au sens noble du terme l’ambition absolument merveilleux pourquoi parce que telle est observée justement tu as fait ce travail d’observation de toutes les catégories les domaines etc et surtout tu t’es pris en un toi était quelqu’un qui est tout le temps en observation de toi tout le temps tout le temps tout le temps qui va chercher qui va faire qui va qui va s’observer qui va essayer de voir comment est-ce qu’elle peut s’améliorer et pour moi ça c’est la base et c’est la base d’un super bon projet et ce projet il est il va être grandiose parce que parce que tu es à la tête de ça et tu es cette femme qui de toute façon est une femme de transformation et donc web ça va se transformer tout le temps au fil de l’eau en réalité avec une base super solide puisque ça fait des années quand même que tu penses à ça que tu crées ça que tu dessines ça et là bah écoute ça y est ça ça se voit le jour tu peux pas savoir moi quand tu mets 1000 messages comme quoi ça y est c’est lancé j’avais sa vibrer l’intérieur de moi parce que je vois tout le travail qui a été fait mental mais pas que d’ailleurs c’est vraiment tout ce que tu as mis en place pour ça donc je peux juste vous dire c’est c’est un empire que tu es en train de créer donc bah écoute moi je j’adore ça évidemment donc bravo bravo bravo merci Laura pour cette merveilleuse mise en lumière merci d’avoir accepté mon interview et merci également à vous tous et toutes qui nous regardez si vous avez aimé cette vidéo n’hésitez pas à la liker pour nous soutenir et vous pouvez également laisser vos commentaires posez vos questions je me ferai un plaisir d’y répondre si vous n’êtes pas encore inscrit sur web je vous invite à le faire grâce aux liens qui se trouve autour de cette vidéo et vous trouverez également le lien vers le site Internet de Laura Massis si vous voulez découvrir davantage ce qu’elle a offrir au monde je vous dis à très bientôt et en attendant prenez soin de vous c’était Maurine BEILLARD.

KOHEP le réseau du bien-être pour s’épanouir au quotidien

Découvrez le profil KOHEP de Laura MASSIS

Anne-Françoise Gailly

Découvrez le profil KOHEP de Anne-Françoise Gailly

Vivre son expansion en gardant les pieds sur terre :

  • Guide d’Expansion, Éveilleur de Consciences et Coach Intuitive.
  • Depuis 15 ans, elle accompagne ses clientes à travers de nombreux programmes en ligne, des ateliers, des conférences et des formations.
  • Elle anime une communauté où elle partage régulièrement des ressources de guidance et d’activation et d’Intégration en ligne.

Comment vivre son expansion en gardant les pieds sur terre et en incarnant cette spiritualité de façon légère et joyeuse dans la vie de tous les jours ?


C’est ce que propose mon invité du jour.


On se retrouve aujourd’hui dans le cadre de l’ouverture officielle de KOHEP, ce nouveau réseau social dans le secteur du bien-être pour s’épanouir au quotidien.


Je suis Maurine BEILLARD, la fondatrice de ce réseau et à l’occasion de l’ouverture officielle, je vous propose de partir ensemble à la découverte des experts du secteur SEEP et de ce qu’ils ont à nous offrir. 


[Musique]


Aujourd’hui, mon invité du jour j’ai l’immense joie d’être en la présence d’une femme profondément inspirante guide d’expansion et veilleuse de conscience et coach intuitive depuis 15 ans, elle accompagne ses clientes à travers de nombreux programmes en ligne des ateliers des conférences et des formations. Elle anime également une communauté où elle partage régulièrement des ressources de guidances et d’activation et d’intégration j’ai nommé Anne-Françoise Gailly.

Bonjour à Françoise, merci d’avoir accepté mon invitation aujourd’hui.

Anne-Françoise Gailly :

Plaisir intégralement partagé. 


Maurine BEILLARD :

Anne-Françoise est-ce que tu peux nous raconter s’il te plaît quelle était ta première fois dans le secteur SEEP ? Comment est-ce que tu as découvert en tant qu’utilisatrice le secteur du bien-être et du développement personnel  ?


Anne-Françoise Gailly :

Alors il y a eu chez moi deux vagues. il y a eu une première expérience avec la thérapie quand j’avais plus ou moins 25 ans ou c’était très intense avec une voilà une histoire de couple violente avec une dépression avec vraiment une étape détresse à ce moment là un premier gros round de transformation pour moi trois ans deux séances par semaine qui ont vraiment transformé une première fois mon existant et puis il y a eu un deuxième round j’ai plutôt là ça remonte un peu plus d’une quinzaine d’années un peu moins de 40 ans et là j’ai testé le burn-out assez expérience là aussi profondément transformatrice et où je t’assure que j’ai trouvé un coach sur internet alors avec mon feeling qui est que je identifiais pas trop à l’époque mais qui est déjà bien pertinent je suis tombée sur quelqu’un qui combinait coaching et thérapie et ça aussi c’était assez annonciateur de mon goût pour le mélange des techniques des outils et des rencontres entre des mondes qui parfois sont traditionnellement bien rangées loin de l’autre et qu’on ne mélange pas et ça ça a été vraiment mon expérience à ce moment-là avec voilà personnalité stress gestion du temps et tout des enjeux qui sont devenus comme par hasard par la saison de transformation et qu’est-ce qui s’est passé alors pour de ses premières expériences pour un moment donné te dire moi aussi je vais me former et je vais accompagner à mon tour des personnes dans le secteur SEEP en fait j’étais la transition s’est faite à un moment donc dans la foulée c’était dans les deux ans quand j’ai eu mon burn-out mais j’ai quitté une fonction de directrice des ressources humaines dans un grand hôpital public là aussi une sortie qui a été assez intense parce que là j’ai testé le harcèlement moral le licencement abusif aussi genre expérience transformatrice qui te fait aussi aller explorer des choses et donc un petit peu surprise moi-même de la bifurcation et et contacté par des gens que j’avais moi-même engagé comme formateur et comme coach pour mes équipes et qui m’ont dit mais pourquoi tu viendrais pas travailler avec moi avec nous et je me souviens mercredi je suis trop jeune pour être consultante je crois qu’il fallait au moins de 50 ans je les avais pas à l’époque je les ai depuis qu’il fallait effectivement avoir une expertise que je pensais que j’en avais pas du tout et puis finalement il y a comme ça des déclics à un moment donné tu as l’univers qui te met des banderoles et qui te dit tout droit avec des loupiotes et des welcome bienvenue enfin et donc tous les signaux se sont alignés pour rentrer dans un dans de la formation et dans du coaching aussi et quand j’ai tous les signaux sont annulés effectivement des mes premières journées tout c’est l’agenda c’est rempli les clients sont arrivés et j’ai kiffé je me suis demandé pourquoi j’avais pas plutôt tellement c’était juste voilà c’était vraiment le bon moment donc ça fait vraiment fait par test d’évidence comme ça de de cheminement et j’ai pas arrêté de me former et de continuer à me nourrir et à explorer depuis mais c’est clair qu’il y a eu voilà ça c’est ça qui a fait le saut à l’époque donc ça va faire bientôt 15 ans et donc tu commences tu vas commencer en tant que consultante tu as commencé dans du monde de l’entreprise à proposer des services de consultante de coach d’accompagnatrice aux entreprises et petit à petit tu as développé une expertise aussi pour accompagner les particuliers aujourd’hui concrètement qu’est-ce que tu accompagnes et comment on peut faire appel à tes services alors finalement moi aujourd’hui j’accompagne des personnes qui ont en commun alors qu’ils ont été voir mes statistiques entre 28 et 57 ans tu vois donc c’est vraiment alors 80% de femmes ça je suis pas une exception dans le secteur de la transformation personnelle mais qui ont en commun le fait de coincer un peu avec des ressources que moi je vais appeler classique en toute bienveillance avec tous mes collègues qui proposent plein de choses plein de gens mais on va dire que moi mon truc c’est effectivement quand tu as utilisé plein de ressources et tu te dis c’est bizarre ça ça coince encore en fait j’ai l’impression de un peu tourner en rond ou de plafonner dans mon déploiement c’est généralement là que j’arrive et aussi des personnes qui aiment comme moi mélanger le logique et le magique les pieds sur terre la tête dans les étoiles et qui ont aussi envie de déployer des secteurs de leur vie mais avec une intégrité ou ce que je moi j’aime appeler une intégralité c’est-à-dire ce que ce qui nourrit mon esprit vient nourrir mon métier ce qui nourrit mon cœur peut aussi nourrir mes clients tu sais voilà où se souvenir qu’on est un être voilà la multidimensionnelle multifacettes et qu’on peut créer moi j’aime bien l’image la boule à facette parce que je suis lacheuse un feu d’artifice mais que avec un centre qui fait avec la plénitude à l’intérieur et je dirais une troisième caractéristique aussi de mes clients de mes clients c’est qu’ils se reconnaissent soit avant de me rencontrer soit juste après comme ce que j’appelle des super sensitifs qui est mon mot à moi pour l’hyper sensibilité finalement voilà c’est que c’est bien je capte plein de trucs très souvent tout le temps et dans des canaux qui sont peut-être pas tout à fait typiques ou reconnu par le vieux monde et que là aussi je le fais passer du fardeau au cadeau parce que le cadeau pour eux parce qu’on m’embrasse son mode d’emploi ça devient vraiment beaucoup plus jeune et beaucoup plus gai et passionnant et il se fait qu’on est pas mal aussi dans mes clients on a pas mal qui découvrent que en fait il pourrait bien en faire profiter les autres donc je me retrouve avec une bonne partie aussi de ma clientèle qui deviennent eux-mêmes des professionnel de l’accompagnement donc c’est très très lié aussi de passer le flambeau comme ça à d’autres voilà d’autres générations à d’autres techniques à d’autres profils parce que ils apprennent pas à faire du al-françoise ils apprennent justement à déployer leurs propres styles et leurs propres approches aussi pour transformer le monde donc des personnes qui se sentent au quotidien un peu en décalage qui capte des choses par des canaux qui sont pas les canaux du monde normal ou de l’ancien monde comme tu le comme tu le nommais et qui a un moment donné vont être en contact avec ton contenu donc des formations en ligne ta chaîne Youtube les différents contenus que tu proposes dans ta newsletter dans des articles que tu proposes des publications et qui à un moment donné vont sentir appelé pour aller découvrir un peu qu’est-ce que c’est que cette anormalité et en fait quel est le cadeau derrière


il découvre une des un des scoop les plus les plus réjouissants c’est qu’il découvre qu’ils doivent pas choisir ah donc on peut être normal mais pas que on peut être dans avec un job avec les gens etc et à la fois se balader dans d’autres univers dans d’autres champs de la réalité plus invisible etc et ça c’est quand même super nouvelle parce que souvent la souffrance vient aussi du oui mais je veux être accepté je voudrais être comme tout le monde et à la fois je vois bien que je suis bizarre extraterrestre tous les mots qu’on peut et là tu comprends qui va avec aussi parce que c’est ici d’un chemin de d’un chemin de recherche de quête de d’obsession de l’intégration d’une quête de normalité qui franchement est pas fun tout au long du chemin mais de pouvoir leur partager ce que moi j’ai pu découvrir et moi j’appelle ça même un coming out de super sensitif quoi parce qu’au début tu es pas au courant puis tu en parles mais juste quelques personnes de confiance et puis à mon étudié on est plein en fait et puis à un moment donné tu te souviens même plus comment c’était quand tu savais pas qu’il t’était tu vois et donc voilà une normalité magique à une autre une autre normalité voilà une autre une autre fluidité voilà pour pouvoir vivre pleinement avec plaisir et joie en étant moins plombé par toutes ces peurs et toutes ces blessures et se retrouver donc dans des groupes puisque c’est ce que tu proposes aussi de les accompagner dans des dans des cercles dans des groupes où vous retrouvez une fois deux fois trois fois par mois oui c’est ça donc le club c’est vrai que c’est la communauté qui se retrouve tous les mois une ressource je dois partager une ressource magique il y en a on a un code par mois on peut vraiment échanger poser des questions moi je peux leur partager d’autres choses mais il y a aussi des séances individuelles et puis il y a aussi les ateliers ou tu passes quelques heures une journée ou parfois un programme de plusieurs semaines avec d’autres éveillés ou personnes en chemin ça fait du bien parce que beaucoup de beaucoup de méfiance se sentent fort seuls à être un peu bizarre quand tu commences à faire ton communion tu te rends compte qu’on est plein à être un peu undercover ou incognito là et que ça aussi ça crée de l’éveil et de l’émulation parce que je trouve que le les échanges justement le le retrouvailles avec ses collègues extraterrestres tu sais c’est tellement précieux aussi important dans le chemin faire riche aussi de des changer et moi j’adore aussi créer des ce genre de rencontres là et d’échanges là on se rejoint là dessus c’est clair que voilà tout seul on va plus vite à plusieurs on va plus loin quoi je dirais il y a vraiment une vraie richesse de la diversité et des apprentissages et qu’on soit professionnel l’accompagnement ou qu’on soit en chemin on a tous des choses à donner et recevoir quoi les personnes qui aujourd’hui se reconnaîtraient dans ce petit raillement entre ce qui est attendu par par le monde normal et les sept fameuse normalité et qui à la fois sans que ça ça les c’est douloureux pour eux cette étirement parce qu’ils n’arrivent pas à se conforter malgré se conformer malgré malgré les codes qu’est-ce que tu aurais envie de leur dire est-ce qu’il y aurait une clé concrète qu’on pourrait leur proposer aujourd’hui pour ceux qui nous écoutent et qui se reconnaîtraient dans ce profil alors moi je vais utiliser une phrase une citation qu’on attribue à Einstein je pense qu’il a dit peut-être moins de choses que ce qu’on lui attribue Instagram c’est intéressant ça crée la crédibilité aussi il dit tout le monde est un génie mais si tu juges un poisson à sa capacité à grimper aux arbres il pensera toute sa vie qui est nul et bien chers amis je pense que nous sommes des poissons rouges phosphorescents sur une planète d’écureuils avec des écoles d’écureuils et des entreprises d’écureuils et des codes pour écureuil et donc le jour où tu te dis oh oui


expliquerait beaucoup de choses et que du coup ce n’est pas tant que tu te fais un village ou une île déserte avec rien que des poissons mais tu te dis ah ok depuis le début tout ceci est un grand malentendu je me compare à un cadre à une norme qui est le mode d’emploi de quelqu’un d’autre en fait ok c’est normal que je sois pas un saut super top écureuil pas trop dans mes futurs tu vois par contre j’ai plein d’autres choses et si je commence à me dire tiens mais finalement je suis différent et ce n’est pas un problème la deuxième partie de la phrase finalement qui est la plus riche et bien alors du coup tu peux commencer à découvrir


ton mode d’emploi et du coup tu passes de je suis trop beaucoup de choses c’est le mot trop je crois qu’il revient surtout trop enfin en tout cas dans le monde des poissons on est souvent trop quelque chose effectivement il y a des pas assez qui viennent avec mais par exemple oui je vais jamais au bout des choses ben si moi je suis vite à mon bout des choses en fait et c’est vrai que je suis très sensitive mais c’est pour ça que je suis hyper émotive on peut apprendre à se centrer et à pouvoir distinguer ce qui appartient aux autres mais un peu son intégrité vibratoire aussi pour pas jouer les éponges ou les Swiffer émotionnels là tu vois ou du pacte et tu ramènes tous tout ce qui tout ce qui traîne et ça tu secoue ça ne part pas après hein tu vois comme dans la pub et donc ça ça change en fait tout ton point de vue sur qui tu es comment tu fonctionnes de quoi tu as besoin de quoi tu as envie et ça fait une tu sais une révolution copernicienne on te change la terre et le soleil de place et quelque part l’univers est en fait le même qu’avant mais toi tu vois plus tous les choses de la même manière pour moi pour moi c’est ça la base de la transmission j’ai changé ta manière de lire ta réalité de te percevoir et de te juger ou plutôt d’arrêter de te juger et à partir de là tu découvres que les compétences tu les as déjà que tu retrouves accès en fait du déverrouille un accès à un temps entier de qui tu es donc tu n’as même pas encore idée et du coup trouver sa place ou être sa place être soi devient facile c’est le comble de l’expansion c’est qu’en fait être soit ne demande aucune énergie super adapter stress ça ne marche pas fort fort on va pas se mentir tu vois donc tu as fait un switch comme ça un chiffre on pourrait dire de présence voilà tu te mets à habiter ton existante avec toute autre toute autre posture en fait et tout change et ça devient beaucoup plus gai beaucoup plus facile c’est quelque chose qui te caractérise la légèreté le fun dans cette approche alors moi j’étais accompagné il y a deux ans en communication et donc je connais un peu aussi les coulisses et je sais qu’il y a un autre type de clientèle qui vient vers toi ce sont des personnes qui ont passé des années à faire du développement personnel très très bien et qui ont eu beaucoup de livres qui ont fait beaucoup de formations et qui se mettent des injonctions et qui se retrouvent en fait dans des finalement pas aller ils sont pas pires mais quand même ça pique parce qu’il y a plein d’injonctions comme ça de soi parfait de non là je pense que c’est une blessure d’abus


qui viennent beaucoup vers toi et toi tu as cette légèreté qui vient faire alors c’est vrai que j’ai un je pense que j’amène de la simplicité mais c’est vrai que je crois que je dis tout aussi certaines choses qu’on dit pas dans le monde de personnel de la spiritualité qui est forcément sérieux quand même la trouver du temps c’est aussi le fait qu’à un moment donné le développement personnel ça commence par arranger les choses et puis ça ça fout le bordel en fait ça veut dire que tu te retrouves à avoir une vie beaucoup plus compliquée que la peur des gens qui mangent des pizzas et qui regardent juste Netflix tu te prends la tête mais championne du monde et tu as juste remplacé des il faut ou ce n’est pas possible par plein de autres il faut et je dois donc avant c’était je sais pas moi être se conformer avant une famille un boulot etc tu remplaces ça parce que ça mission de vie à faire du yoga manger bio etc et en fait tu te rends compte que tu es pas plus libre tu as échangé ta petite boîte pour ton plus grande boîte avec des grandes baies vitrées et plus joliment décorés faut quand même admettre et moi c’est vrai que je t’emmène vers boîte du Tour en fait voilà une espèce de pas juste faire autrement avec le même système mais aussi se libérer dans ce qu’on appelle la nouvelle conscience la nouvelle énergie qui demande à changer le système du monde pas juste les contenus les réglages les postures la pièce ou l’aménagement de ta vie mais vraiment pouvoir alors aussi accuser tout ça que je parle d’expansion de déploiement personnel au-delà du développement personnel parce que le développement personnel pour moi ça te fait passer du vieux monde a déjà une prise de conscience mais à un moment donné tu cogne contre le plafond comme ça tu vois s’il y a un moment donné plus de la même chose dans le plus même résultat et que voilà il y a aussi j’ai découvert moi parce que je fais ma première cliente je teste tout sur moi c’est moi l’exploratrice qui part devant là tu vois et puis je partage toutes les choses que qui me passionne que je trouve chouette et qui ce qui marche vraiment et avec avec finalement quelque chose qui va vers plus de simplicité plutôt que de rajouter des protocoles des process des rituels machins et des objets trucs moi j’aime ce qui va vite qui fluide qui facilite qui est fun et comme par hasard je crée des méthodes et des outils des approches qui sont accordés et donc ça va plaire aux gens qui comme moi aiment ce qui est facile fun et il y en a qui préfèrent qu’on sait bien expliquer quand on te dit comment va on va faire ça et c’est parfait aussi je pense que les poissons rouges faut se récent ils aiment bien un peu faire à leur guise et customiser mélanger et il a bien quand on leur dit et comment je la faire bah comme tu veux en fait ça rafraîchit ça ouvre le champ aussi de de créativité et plaisir et c’est vrai que moi la joie c’est indispensable et donc oui je fais le je suis une Chanel qui fait le clown quoi enfin ou une formatrice qui qui fait son choix parce que parce que la vie est trop belle et trop riche et trop intense pour la prendre un peu trop au sérieux voilà donc on va faire des trucs puissants en étant et donc pour ceux qui nous écoutent pour les particuliers qui nous écoutent et qui se demandent qui ont envie d’entamer un cheminement ou qui sont déjà dans un cheminement et qui se demandent peut-être vers qui comment aller trouver son professionnel tu dis qu’il y a des personnes qui sera attirées par certains protocoles d’autres par autre chose est-ce que tu peux nous donner des pistes de réflexion lors d’un des pistes de réflexion pour ceux et celles qui savent pas encore comment s’orienter dans le secteur alors pour moi c’est une question qui est passionnante parce que moi je suis convaincue alors que j’avais quand même trouvé sur internet donc c’est possible ça marche c’est en fait de suivre ton feeling alors le feeling c’est ce qui se passe ici et qui est très commenté parce qu’il se passe ici ok donc c’est ce que tu sens et puis éventuellement tu repasses derrière dans le temps oui mais je sais pas donc faire comprendre à son ressentis indépendamment ou au-delà en plus de ce que ton cerveau va aller voir c’est je vais un témoignage je sais pas moi de voilà le côté tu sais aussi diplôme etc il faut pas aller voir ça tout comme tu vas aussi avoir le ta meilleure amie trouve que Monsieur machin madame truc c’est vraiment ça lui a sauvé la vie etc ok pas une intéressante comme info mais quel que soit ses infos le dernier mot c’est toi et le dernier mot c’est ton feeling en fait ça pour moi c’est la première étape et la deuxième c’est essayer et s’autoriser à changer d’avis en fait non merci Madame merci parce que c’est toi qui sais en fait alors c’est peut-être ton toi qui est plus ici en dessous mais je veux dire c’est tu sais en fait et aussi te poser la question à un moment donné quand tu fais un chemin avec quelqu’un pose-toi la question de est-ce que ça continue à me nourrir et à m’être utile ou bien est-ce que ça m’a vraiment fait avancer mais là j’ai besoin j’ai envie d’autre chose c’est une question que je pose très souvent à mes clients et je leur dis est-ce que ça t’aide telle technique déjà il y a un blanc en fait parce qu’en fait il dit OK et donc moi je considère quand on est un métier d’accompagnement on est au service de nos clients moi je suis une personne ressource tu fais appel à moi quand toi tu en as besoin tu ne dois rien tu as pas d’obligation pas parce que tu as commencé que tu dois durer des années c’est pas moi qui vais décider quand tu es prêt à arrêter ou que tu veux prendre une sombre plus tard etc donc la liberté et le choix vraiment intérieur comme et faire confiance à son feeling et recycler régulièrement si c’est toujours juste mais ça ne dit rien sur toi ni sur la personne c’est juste ah merci mais non merci j’ai envie tu peux la même personne que j’étais assez moi il y a deux ans tu as envie d’autre chose besoin d’autre chose on continue aussi à être en chemin aussi complètement et c’est pour ça que à un moment donné d’être révolution on peut être attiré par certaines personnes qui vont nous accompagner et puis à un moment donné passer à d’autres personnes extrêmement et je trouve aussi que moi je rajouterai peut-être aussi un ingrédient même si ça serait plus proche à ma personnalité ou aux personnes qui me ressemblent c’est aussi moi je suis très touchée aussi par la congruence des gens ça veut dire que pas du tout peu de régler toujours problème avant d’être thérapeutes sinon thérapeute donc moi toi non heureusement on peut déjà aider ceux qui sont ben juste quelques coups qui sont pas encore passé par là où on est passé donc il y a vraiment beaucoup de ressources tout le monde et quel que soit les âges et les qualifications etc c’est vraiment une belle diversité et donc que ce soit au moment du choix de de quelqu’un qui va t’accompagner ou d’une formation parce que ça peut être plein de ça peut être un atelier ce que c’est une séance etc en cours de route c’est-à-dire quand tu t’es mis en chemin avec quelqu’un retient aussi si dans la ce que la personne peut propose ou la manière dont elle te le propose et vraiment se dire aussi que même si tu réponds à cette question en disant en fait non t’es pas en train de juger ni toi ni l’autre c’est juste c’était parfait ça le plus en fait et donc il y a une autre un autre parfait et le bout de chemin a été fait il était nickel mais il y a un autre bout de chemin à faire maintenant autrement ou avec quelqu’un d’autre je trouve ça important aussi allez la question dernière question de cet échange qu’est-ce que tu auras envie de dire à ceux et celles professionnelles comme particulier qui hésite encore à rejoindre le réseau KOHEP quel message t’auras envie de leur faire passer alors je me retrouvais sans surprise c’est en phase avec la raison pour laquelle toi aussi tu as créé le réseau c’est le bruit en fait on a jamais eu autant de ressources pour se déployer personnellement et professionnellement c’est la bonne nouvelle le revers c’est que il y a trop ça veut dire que trouver son chemin à être un peu guidé éclairé c’est à dire voir où tu mets les pieds tu sais voir juste dans le bruit ou dans le brouillard c’est super précieux aujourd’hui d’une part d’autre part il y a aussi un aspect pour moi de communauté c’est à dire que si on vient dans KOHEP c’est qu’on raisonne avec les valeurs qui que tu as mis qui sont celles qui l’ont fait naître donc on est déjà une forme de communauté ou de sélection parmi tous les super professionnels cette planète et donc quelque part c’est comme si tu veux déjà dans le web tu vas donc tu vas pouvoir choisir avec des critères de thématiques de personnalité faire connaissance mais tu sais que tu es déjà dans dans une résonance de valeur de de mentalité et de style donc ça ça fait déjà une partie du job en fait pour moi et ça c’est vraiment voilà ça c’est une double sélection c’est déjà un espace plus calme plus clair où tu peux naviguer et qui rassemble un certain type déjà un certain vibes de personnes et en plus à l’intérieur c’est très facile d’y naviguer et de pouvoir faire des rencontres même si là aussi je vais veut dire que même à l’intérieur de KOHEP avec des supers critères de recherche de la colonne de gauche et encore confiance à ton feeling et laisse-toi guider ou perdre parfois dans les dans les catégories parce que c’est comme ça qu’on fait des choix de rencontres aussi il faut inattendues mais qui sont tout à fait inspirantes aussi complètement merci de le rappeler parce que c’est vraiment été conçu pour ça quoi avec eux ce fil d’actualité qui a pour spécificité d’être accessible à tous même si on n’a pas en ami les coachs les professionnels parce que quand on ne connaît pas quelqu’un un professionnel et qu’on en entend parler parfois me disant plus tard on se dit mais comment j’ai fait pour passer à côté de son contenu ça résonne tellement fort à l’intérieur de moi et là il y a possibilité d’aller explorer justement oui et à la fois les filtres qu’on peut activer ou désactiver ça te permet aussi à un moment donné là ouais c’est super intéressant mais là je suis en recherche d’un faux là-dessus et du coup tu peux par magie dégager le fil et n’avoir que des thématiques des sujets des postes ou des articles ou des ressources ou des personnes qui sont pour le thème ou la clé ou le souci que tu as à ce moment là et donc tu peux comme ça aussi t’ouvrir et puis parfois tu peux au contraire un peu sélectionné et ça aussi c’est dynamique là qui dans les réseaux sociaux connus travaille juste par personne soit tu es connecté sur tes pas connecté et voilà il y a des gens qui parlent moi par exemple de sujets différents tu as aussi je trouve que tu peux moduler selon tes besoins selon ton état aussi il y a des moments où on a envie de s’ouvrir les moments j’étais assez avec avec ces infos là et ça je trouve ça aussi une chouette un chouette paramètres que tu as conçu dans le la manière dont le fil et produit et consommer je trouve que ça aussi c’est merci beaucoup pour cet échange merci à tous ceux et celles qui nous écoutent aujourd’hui si vous n’êtes pas encore inscrit sur quoi je vous invite à le faire vous allez trouver un lien autour de cette vidéo si vous voulez découvrir davantage de ressources de Anne-Françoise Gailly vous pouvez aller sur son site internet vous allez trouver le lien sur son profil KOHEP et vous pouvez également la retrouver sur KOHEP avec ces différentes ressources. 

Je vous dis à très bientôt pour une nouvelle vidéo !
Si vous avez aimé celle-ci, n’hésitez pas à la liker pour nous soutenir, à laisser un petit commentaire, à poser vos questions (je me ferai un plaisir de d’y répondre) et on se retrouve très bientôt dans une nouvelle interview, c’était Maurine BEILLARD.

KOHEP le réseau du bien-être pour s’épanouir au quotidien

Thierry Janssen

Comment inventer un monde en harmonie avec soi, les autres et la nature… ?

Ancien chirurgien urologue. Juste avant l’an 2000, il quitte l’hôpital et retourne sur les bancs de l’école pour étudier la médecine corps-esprit à Miami, une école psychocorporelle, psycho-énergétique et psycho-spirituelle.
À son retour en Belgique, il devient médecin-psychothérapeute et accompagne les patients souffrant de cancers et de maladies chroniques.
– Il est l’auteur de 9 ouvrages, dont le dernier s’intitule “La posture juste”.
– Co-auteur et contributeur de 12 autres livres.
– Il a eu le privilège de rédiger les préfaces de 15 autres ouvrages.
– Enfin, il a déposé de nombreux papiers et publications scientifiques.
En 2015, il fonde l’École de la Présence Thérapeutique (Bruxelles) devenue ensuite l’ Ecole de la posture juste en 2021
Il plaide en la faveur d’une approche globale de l’être humain et participe au développement d’une « la médecine intégrative ».

Comment inventer un monde en harmonie avec soi les autres et la nature ?

On se retrouve aujourd’hui dans le cadre de l’ouverture officielle de KOHEP, ce nouveau réseau social du bien-être pour s’épanouir au quotidien je suis Maurine BEILLARD, la fondatrice de ce réseau et à l’occasion de l’ouverture officielle je vous propose de partir ensemble à la découverte des acteurs du secteur SEEP et de ce qu’ils ont à nous offrir en commençant par les plus grands leaders francophones du secteur [Musique] 

 

Aujourd’hui j’ai l’honneur d’être en la présence d’un ancien chirurgien urologue juste avant l’an 2000 il quitte l’hôpital et retourne sur les bandes de l’école pour étudier la médecine corps esprit à Miami une école psychocorporelle psycho énergétique et psycho spirituelle à son retour en Belgique il devient médecin psychothérapeute et accompagne les patients souffrant de cancer et de maladies chroniques il est l’auteur de 9 ouvrages dont le dernier s’intitule la posture juste co-auteur et contributeurs de 12 autres livres il a également eu le privilège de rédiger pas moins de 15 préfaces d’ouvrages et enfin il a déposé un grand nombre de papiers et de publications scientifique en 2015 ils font de l’école de la présence thérapeutique à Bruxelles devenez ensuite l’école de la posture juste en 2021 il plait dans la faveur d’une approche globale de l’être humain et participe au développement d’une médecine intégrative vous l’avez reconnu il s’agit de Thierry Janssen.

 

Bonjour Thierry merci d’avoir accepté cette interview aujourd’hui. 

 

Bonjour Maurine.

 

Thierry est-ce que vous pourriez nous partager s’il vous plaît votre premier expérience en tant qu’utilisateur dans le secteur du bien-être et du développement personnel ?

 

Thierry Janssen :

Oui. Enfin il faudrait que je remonte… moi j’ai grandi dans une famille… j’ai 60 ans ce qui veut dire que quand j’étais petit garçon c’était les années 60, le début des années 70.. et mes parents n’étaient pas très très ouverts à ces nouveaux courants qui apparaissaient à l’époque mais malgré tout mon père avait ramené un livre de yoga à la maison et un livre d’André vanisbeck pour ceux qui connaissent l’histoire de l’introduction du yoga dans la francophonie c’était un livre très important j’apprends le yoga chez Flammarion à l’époque et je l’ai lu et j’ai commencé à pratiquer le yoga en autodidacte et puis à la même époque mon père s’intéresse un petit peu à l’homéopathie et donc de temps en temps n’était traité comme ça mais ça s’arrêtait là ça c’est les plus anciens souvenirs de il y a autre chose qu’on peut faire peut-être que ce qui est proposé par le courant habituel et puis j’ai entrepris mes études de médecine j’étais très formaté parce que j’avais une ambition aussi de d’être un acteur dans ce monde de la médecine dite conventionnelle et puis à un moment donné j’ai éprouvé besoin d’en sortir et c’est à ce moment-là que moi je ne parle pas de développement personnel en tout cas en ce qui me concerne d’emblée a été un développement spirituel ou plus je dirais plutôt un approfondissement spirituel parce que et par religieux mon propos n’est absolument pas celui là par contre je me méfie beaucoup du développement personnel dans le sens où nos sociétés connaissent aujourd’hui une grosse crise une grosse crise existentielle et je pense qu’elle vient de trop de développement personnel elle vient de trop de développement de la personne et c’est bien d’apprendre à se connaître et les occidentaux on avait besoin c’est bien de recontacter ces émotions parce qu’elles avaient été un peu évacuées du champ de d’exploration c’est bien aussi de recontacter son corps parce qu’il avait été lui presque totalement nié du champ d’exploration mais ça ne peut pas servir à renforcer notre personne et je vois la dérive aussi et elle était réelle on veut être bien plus performant plus heureux mais du coup on continue à alimenter ce qui crée la crise de nos sociétés c’est-à-dire moi moi moi moi et encore moins cette espèce de gonflement de notre ego qui est en fait juste un moyen de rassurer nos peurs et du coup d’emblée mais déjà tout petit et puis quand c’est revenu en quittant mon métier de chirurgien j’ai bien senti que c’était pas ça qui m’intéressait qui m’intéressait c’était de comprendre au service de quoi je pouvais me mettre la vie et donc l’esprit de la vie donc la spiritualité en tout cas dans mon propos c’est comme ça que je la définis et donc mes premières expériences alors elles ont été participé à quelques ateliers ou effectivement on recontacté le corps on recrutait la vitalité en nous la joie ça passait toujours par le corps en ce qui me concerne et pas trop de mental parce que justement nos sociétés vont si mal parce qu’on est trop dans le mental et puis voilà les choses se sont ouvertes quelques ateliers et puis je suis parti aux États-Unis comme vous l’avez dit en introduction et là j’étais bouleversée parce que ça avait pas été simple de devenir médecin chirurgien mais ça a été beaucoup plus difficile de changer totalement ma façon de me voir et de voir le monde et de comprendre que nous sommes d’abord de l’énergie et nous sommes surtout une conscience cette conscience de l’énergie d’avis et quand on en est vraiment conscient on commence à la respecter en soi et autour de soi qu’est-ce qui s’est passé pour que de ses premières expériences de cette première lecture vous soyez passé de médecin chirurgien à l’envie de vous former les langues vous former quel était le déclic en plus il y a pas eu un déclic il y a eu un j’ai ouvert une porte et ça a pris 30 secondes pour sortir de l’hôpital et vous m’auriez dit une heure avant que j’allais le faire je n’aurais dit mais non jamais parce que j’avais fait ces longues études j’étais devenu chirurgien je voulais devenir professeur de chirurgie donc j’ai fait le parcours pour ça je travaillais à l’université et puis les deux dernières années de cette pratique je n’étais plus joyeux plus j’avais plus les langues plus l’enthousiasme je devenais un peu chagrin voir agressif à certains moments et donc on peut dire pas heureux et quand on n’a pas fait un chemin intérieur on a tendance à croire que la fraude vient de l’extérieur alors l’extérieur il est ce qu’il est c’est vrai que les hôpitaux c’est pas des endroits de grande épanouissement au départ parce que il est d’abord il y a beaucoup de souffrance mais aussi un fonctionnement très mécaniste dans une médecine qui est assez mécaniste qui réduit un peu l’individu à une machine donc c’était dur de vivre là-dedans mais en fait c’était pas ce milieu qui était responsable c’était moi qui dans ce milieu fonctionnait comme une hyper machines très ambitieuse et je jouais toutes les règles du jeu pour gravir les échelons de la hiérarchie quelque part puisque je voulais devenir professeur chef de service etc et en fait c’est le jour où je suis devenu que j’ai tout arrêté mais en 30 secondes j’ai entendu une voix qui m’a dit si tu restes ici tu vas mourir je l’ai entendu c’est une voix de la conscience comme ça que ça donne et c’était tellement clair que j’ai pris une feuille de papier j’ai écrit une lettre de démission je suis parti pour autre chose et pas pour commencer explorer les médecines alternatives ou complémentaires ou pour rien du tout je partais parce que je ne voulais plus être là dedans et surtout je ne voulais plus fonctionner de cette manière là et puis en ouvrant cette porte j’ai découvert qu’il y avait un monde beaucoup plus vaste que ce que celui dans lequel je m’étais enfermé par ma routine à l’hôpital dans ma profession et et du coup toutes mes toutes mes aspirations déjà de l’enfance toutes mes élans de l’adolescence sont revenus mon intérêt pour l’être humain mais beaucoup plus que l’être humain machine l’être humain qui cherche du sens l’être humain qui qui a besoin de vivre ensemble les différentes cultures l’histoire aussi j’ai une grande passion pour l’Égypte ancienne et tout ça est revenu et ça aboutit à commencer à explorer à gauche et à droite intuitivement sans mercredi prédestiné et puis quand vous êtes dans ce genre de démarche c’est plus du tout linéaire la cause a va donner l’effet B c’est des rencontres et le chemin se dessine tout seul on le suit on fait confiance parfois on a un peu peur mais on sent bien que si on résiste ça marche plus donc on relâche le truc on y va et de fil en aiguës je me suis retrouvé aux États-Unis deux ans après avoir arrêté mon métier de chirurgien entre temps j’ai récupéré un poste dans la mode parce qu’il fallait que je mange et j’avais trouvé ce boulot directeur d’une maison de prêt-à-porter italienne en France j’ai fait ça ça m’a appris à me désidentifier de que je croyais être j’étais pas un chirurgien j’étais pas un directeur de maison de prêt-à-porter j’étais un être humain et et du coup je retrouvais une forme de liberté à choisir apparemment fermer dans une identité dans une fonction et puis de fil en aiguille malgré tout sans doute que le soin le souci de l’autre malgré tout et tout ça était tellement présent que je me suis retrouvé trois ans plus tard dans une fonction de psychothérapeute moi j’appelle ça plutôt accompagnant et d’emblée je disais accompagnant psychologique et spirituel pas que comprendre la personnalité mais comprendre l’esprit de la vie et à quoi cette personnalité pourrait servir qu’est-ce qu’elle pourrait servir et en fait voilà il y a eu tout un petit parcours j’ai écrit des bouquins puis j’ai toujours voulu enseigner déjà la chirurgie donc j’ai enseigné tout ça à travers des conférences et puis un jour je tombais malade j’avais écrit la maladie est à l’instant et 4 mois plus tard j’étais malade moi-même parce que j’en avais fait trop j’étais reparti dans le piège où j’étais du temps où je pratiquais la chirurgie perfectionniste pour au travail jamais dire non je me suis dit waouh là ça va plus tu dors tu dois réajuster et en fait l’idée de créer cette école m’est venue et donc finalement cinq ans plus tard parce qu’il y a eu tout un long chemin pour accepter de de porter un projet comme ça se sentir aussi légitime pour le faire il y a cette colle qui est née maintenant ça fait 9 ans et c’est beau parce que je vois que du coup cette énergie peut servir à réveiller cette flamme de vie en plein de gens et la flamme de vie elle est en train de mourir chez beaucoup de gens ça donne des burn-out on est tellement brûlé il y a plus de flammes et puis ça donne des dépressions et puis ça donne des maladies inflammatoires auto immunitaire des cancers voilà donc je pense je suis content parce que j’ai l’impression que je fais ce que je dois faire quoi quel est votre spécialité aujourd’hui j’ai entendu parler de cancer de dépression de burn-out les gens pour quelle raison est-ce que alors avant votre école peut-être mais pour quelle raison est-ce qu’il venait vous consulter et aujourd’hui dans cette école quel enseignement est-ce que vous apportez à qui et pourquoi en fait et c’est vrai que je n’ai plus de consultation ça ne serait pas sérieux de de m’instituer consultant actuellement parce que je n’aurais pas la disponibilité quand on consulte il faut quand même être disponible pour suivre les gens pour répondre à des éventuels demandent de consultation plus rapprochée etc et comme j’ai l’école 400 élèves et c’est pas possible d’être disponible pour plus et en même temps je me dis c’est bien parce que ces élèves qui viennent seront peut-être plus disponibles pour plus de gens et donc l’énergie est mieux utilisée me semble-t-il mon énergie et mieux utiliser mais au départ quand j’ai commencé à occuper cette place de d’accompagnant psychologique spirituelle de thérapeute de psychothérapeute je joignais aussi le soin objective parce que les États-Unis j’avais été initié à différentes pratiques énergétiques et du coup c’était un bon support c’était un bon outil pour accompagner des personnes qui venaient au départ il est plein de vie des crises de vie personnelle professionnelle sentimental la maladie pouvait en faire partie parce que c’est une crise de vie mais comme le mot crise l’indique en grec résiste ça veut dire le choix donc toutes ces personnes étaient un carrefour il y avait un choix à poser et j’essayais de les aider à répondre à cette question du choix non pas avec leur tête et leur peur et leur égo leur personnalité très névrotique finalement que nous avons tous mais plutôt que ça vienne d’un endroit plus profond de l’essence de l’être de ce qui est vraiment vivant en nous et ce qui donne cette joie cette enthousiasme et donc voilà j’accompagnais les gens comme ça et puis un moment donné avec remonte vraiment beaucoup de monde pour moi j’avais une liste d’attente tellement importante que je me suis dit alors autant faire ce pourquoi je suis encore plus spécifique il y a pas beaucoup de thérapeutes ou d’accompagnant de ce type qui ont pratiqué la chirurgie qui ont connu la maladie d’aussi près que moi dans mon hôpital hospitalier alors j’ai commencé à ouvrir la porte de la consultation qui a des gens malades physiquement donc ça c’est sélectionné comme ça et effectivement quand on a un rhume qui dure 8 jours on se pose pas trop de questions mais quand on a une maladie qui dure qui devient chronique une maladie neurodégénérative comme le Parkinson ou même l’Alzheimer au départ ou des maladies comme ça ou alors quand on est une maladie chronique auto-immune ou inflammatoire qui crée des handicaps ou alors de ton a un cancer qui est devenu une maladie chronique aussi parce que il y avait traitements ça se prolonge parfois on guérit parfois on guérit pas mais c’est toute une longue à long parcours et bien là les gens se posent des questions et du coup ma consultation elle s’est de nouveau très vite rempli de toutes ces personnes qui malades physiquement se poser des questions sur comment être plus vivant pour être en meilleure santé parce que la santé c’est pas l’absence de maladie c’est la capacité de s’adapter pour éviter que la maladie doivent se manifester et du coup c’est genre un philosophe français et qui avait écrit une thèse sur le normal et le pathologique qui disait la maladie est une tentative de l’organisme de retrouver une stabilité dans une situation perturbée et c’est vrai le tout s’est retrouvé une forme de stabilité malgré la perturbation le mieux c’est évidemment de supprimer aussi la perturbation mais de retrouver en soi cette cet élan de vie qui permet de s’adapter à des circonstances parfois perturbées et en fait j’ai fait ça pendant plus de 10 ans et puis un moment donné c’est moi qui suis tombé malade comme je vous ai dit et alors j’ai créé l’école et donc aujourd’hui je n’ai plus de consultation en individuel c’est alors j’avais écrit la solution intérieure en 2006 quand je l’avais écrit de 2004 à 2006 parce que c’est un livre qui m’a demandé 18 mois des 17 mois d’écriture 8h par jour il y avait 700 références dans ce livre et je voulais qu’il soit accessible au grand public mais qui dresse une vision large de ce que pourrait être la médecine en alliant la médecine conventionnelle mais aussi toutes les médecines dites non conventionnelles alternatives ou complémentaire issus d’autres traditions une autre représentation et de créer une médecine intégrative qui intègre tout cela et donc ce livre avait ce propos là et en même temps c’était une façon d’É notre vision sur nous-mêmes quitter la vision d’une machine pour se dire qu’on est aussi un être qui pense mais un être qui éprouve des émotions et un être qui a besoin de sens un être qui a besoin de participer et d’être relié à plus grand que nous et donc un être spirituel pour répondre à vos questions sur qu’est-ce que je faisais dans ces consultations et bien je ne pratiquais pas des soins complémentaires ou alternatifs hormis parfois du travail énergétique pour accompagner les patients dans le réveil de conscience mais mon travail se situait essentiellement au niveau de l’éveil de conscience de contacter une partie plus profonde de nous et de commencer à sortir de sa crise névrotique et égotique et en fait après moi j’avais un réseau j’adressais à différentes personnes chez un acupuncteur chez un ostéopathe parfois aussi évidemment à l’hôpital dans des soins dit conventionnels parce que le but n’est pas de dans une civilisation du sein où ça mais dans une civilisation du ça et ça d’intégrer d’aller chercher le meilleur pour toucher toutes les dimensions de l’être la médecine occidentale ou petite conventionnelle a été très forte dans la compréhension biologique chimique très matérialiste de l’être mais lui manque d’autres aspects et donc voilà mon propos était de créer autour de des patients autour des gens surtout quand ils souffraient fait dans leur corps une sorte d’équipe qui pouvait leur donner des des supports c’est ça la médecine intégrative c’est le fait de pouvoir les chercher aux bons endroits dans les bons outils oui clairement et c’est une chose très difficile à mettre en place d’ailleurs c’est son nom c’était Léon Sheita je sais pas si je prononce bien c’est un anglais qui était un des pionniers des centres de médecine dite intégrative en Angleterre et maintenant c’était vraiment un pionnier et je me souviens qui décrivait que c’est très compliqué et je le confirme parce que les différents intervenants ont chacun une culture particulière un système de représentation particulier un vocabulaire spécifique et du coup quand ils doivent se parler entre eux autour du patient qui est quand même le sujet c’est pas eux le sujet c’est le patient et c’est parfois c’est très difficile parce qu’il ne se comprennent pas et puis les égos s’en mêlent et chacun dit que son histoire est l’un des meilleurs que de l’autre et puis et puis on veut un peu il y a aussi des enjeux financiers garder du monde à sa consultation ne pas perdre des patient il faut être conscient de tout ça c’est pas simple de mettre en place et malgré tout je vois que quand la solution intérieure est parue en 2006 c’était pas du tout en tout cas en France Belgique dans certains pays européens c’était pas du tout gagné d’avance on avait aux États-Unis déjà dans des centres universitaires des centres de médecine alternative et complémentaires c’est comme ça qu’on les appelait par le pas de médecine parallèle ou de médecine douce parce que c’est médecine peut pas forcément douces et puis elles sont pas parallèles il faut pas les mettre en parallèle il faut les mettre en convergence autour du patient mais du coup ces centres existaient à Harvard Aston dans de grandes universités américaines y aussi elle est l’Université de Californie à Los Angeles mais en Europe très peu un peu plus dans les pays du Nord la France était très très très réticente moi je me suis fait traiter de carrément comme si j’appartenais une secte hallucinant donc appartenir à une fête tout simplement parce que je venais inviter à regarder plus largement on est maintenant 2022 je vois que depuis 2006 on a fait du chemin

 

mais mais c’est vraiment le facteur humain qui je crois empêche que ça fonctionne très bien cette médecine intégrative parce qu’il faut que les intervenants balayent leur ego apprennent à se parler se rend compte que il parle de la même chose mais parfois avec des mots différents des théories différentes et plutôt que de rester dans la théorie ce qui compte c’est de sentir de quoi on parle donc c’est aussi une des ambitions d’école de la posture juste parce que je pense qu’à travers l’expérience ciel d’ailleurs ce n’est pas un programme de formation formée on est très bien aujourd’hui il y a plein de centres pourraient très bien formés à plein de techniques et plein de pratiques mais je pense que ce qui manque et qu’il y a pas dans la médecine d’ailleurs ce qui manque c’est des endroits où on apprend à être avant de faire donc et ces endroits là c’est pas des endroits de formation on est formé pour faire mais c’est des endroits d’initiation c’est à dire des endroits où des expériences sont mises en place pour ressentir pour vraiment se connaître de l’intérieur en tant qu’être et après en conscience utilisez les différentes pratiques techniques que l’on a à sa disposition les outils mais d’abord être un artiste avant de d’être un utilisateur d’outils et l’artiste qui doit connaître son âme il doit connaître son sa personne il doit savoir qu’il est quand il fait et ça c’est pour ça que je pense qu’il faut des lieux d’initiation et moi j’ai créé un lieu on fait de l’initiation et de l’accompagnement à cette posture juste il s’ajuste dans le monde mais ça manque ça manque dans tous les métiers je crois que la civilisation qui vient aura de plus en plus à intégrer cette dimension de l’être dans les centres on forme à faire que en un mot vous pouvez nous redéfinir la posture juste pour ceux celles qui nous écoutent aujourd’hui

 

mais mais en fait déjà quand on parle de justesse ça peut paraître très prétentieux ce qui est ton pour savoir ce qui est juste ou pas juste alors déjà moi je fais la différence entre la justesse et la justice la justice pouvant être définie comme un ensemble de règles de loi on décide de respecter à une époque dans une société donnée et pour que ça fonctionne et que les droits des uns et des autres soient respectés mais c’est droit change d’une époque à l’autre et d’un environnement culturel à l’autre et évidemment la justice elle entend punir celui qui ne respecte pas ses règles et et réparer au dédommager celui dont les droits n’ont pas été respectés mais c’est sûr que la justice du Moyen-Âge du Seigneur avec les serres qui habitait autour du château n’est pas la même que la justice de nos sociétés contemporains et encore parfois on se demande si on n’a pas encore des Princes dans certains châteaux et les serres autour qui n’ont pas toujours les mêmes droits mais bon je vais pas rentrer dans un débat de société ou politique maintenant la justesse c’est un tout autre débat la justesse dans la façon dont je l’utilise ce mot elle définit notre capacité à ce qui nous permet de nous adapter aux circonstances de l’existence en respectant le maximum de vie le maximum d’épanouissement de tous les acteurs qui sont concernés par ces circonstances et donc c’est un ajustement permanent pour maintenir cet équilibre cette harmonie dans l’ensemble d’une communauté dans l’ensemble du monde parce que la justesse elle nous questionne jusqu’à notre rapport bien blessures entre avec nous-mêmes déjà avec des autres et puis nous avec les autres espèces nous avec les minéraux nous avec les végétaux ou avec la planète sur laquelle nous vivons et et la posture juste je pense c’est vraiment ce qui nous permet de ne pas tomber dans les peurs et les névroses de notre personnalité qui alors a besoin pour se rassurer de plier de prendre et de dominer de manipuler de mentir de voilà ou de se déconnecter complètement en dehors de la réalité où on se raconte des histoires mais qui ne sont pas en lien avec ce qui est réel et donc toute cette névrose qui empêche cette justesse de se mettre en place elle peut être ajustée justement et pour moi ça passe par une profonde prise de conscience physique énergétique intellectuelle bien sûr mais ça doit être intégré dans le corps parce que tout ça c’est dans notre cerveau reptilien notre cerveau reptilien a des mécanismes de défense de survie on a peur d’être abandonné on s’effondre on commence à pleurer pour recevoir mais en plus on s’effondre au plus on se sent vide plus on se sent abandonné et plus on continue à s’effondrer le simple fait de se redresser le cerveau reptilien reçoit une autre information et dire je suis pas visible et du coup et donc l’enclenche plus son processus de la plainte la demande et donc c’est ça doit passer par le corps pour que vraiment toute l’information soit processée autrement jusqu’au niveau de notre cerveau donc voilà c’est ça pour moi la justesse la posture juste et je suis je vous ai dit très très relié à l’Égypte ancienne parce que c’est une civilisation comme toutes les grandes civilisations traditionnelles il y en a encore sur cette planète des civilisations traditionnelles bon elles sont massacrées elles sont leurs terres sont volées notamment je pense à l’Amazonie et d’autres endroits mais l’Égypte ancienne comme ces grandes civilisations traditionnelles ne cherchez pas tant à innover mais elle cherchait à pérenniser à maintenir cet équilibre à maintenir cette harmonie et à se demander quelle était la place de l’être humain dans ce grand tout et donc c’est une civilisation aussi chamanique c’est Dieu ne sont que des expressions des énergies de la vie sont d’ailleurs souvent représentés par des animaux comme on peut retrouver dans cette civilisations chamanique ou pour des masques pour symboliser ces énergies et donc j’étais très jeune très influencé par intellectuellement parce que je vais pas un grand discours théorique sur tout ça mais ça m’impactait à travers son sens de cette civilisation et c’est pour ça que j’en parle ici pour répondre à votre question sur la justesse parce que la civilisation égyptienne c’est la durée 3000 ans au même davantage mais simplement parce que c’est construit autour du principe de ce qu’on appelait dans l’Égypte ancienne la mate et la masse était la justesse l’harmonie cosmique et elle était représentée par une femme qui portait une plume d’autruche sur la tête et quand le défunt arrivait aux portes de la mort où il attendait Osiris le dieu à la peau verte qui était en régénérescence permanente dans l’éternité l’éternité qui était moins une durée qu’à l’instant où tout est accompli et bien le défunt il y avait une balance devant Osiris et dans un des plateaux de la balance y déposait son cœur qui était le symbole de la pensée du siège de l’âme et puis dans l’autre mat de déposer sa plume cette plume d’autruche qu’elle avait sur la tête qui symbolait mais qui symbolisait l’équilibre parfait parce que la plume d’autruche elle est absolument symétrique de part et d’autre du peine central et si le cœur était privé on avait droit à cet accomplissement éternel si le cœur était plus lourd on était dévoré par une espèce de de monstre et et cette civilisation a trouvé sa force dans le respect de chaque de la place de chacun donc dans cette justement permanente d’une société qui était confrontée à beaucoup de choses des crues du Nil qui détruisaient tout mais qui a porté la vie en même temps et nous je pense qu’on va être confronté à beaucoup de choses dans des années siècles qui viennent et beaucoup plus que ce qu’on a vécu les 60 dernières années en tout cas ici en Europe occidentale de façon très stable très vrai confronté à des choses très fortes qui vont nous remettre dans un inconfort et on va peut-être devoir repenser à cette notion de justesse et à l’oeuvre collective pour œuvrer à cette justesse pour trouver cette harmonie en soi donc c’est cette posture juste qui permet déjà d’être en harmonie avec soi-même d’être ou parler la cette de alors c’était pas l’homoostasie mais l’équilibre au niveau du corps qui cherche constamment l’équilibre et qui parfois pour trouver cet équilibre déclenche des maladies ou des symptômes et au niveau sociétal en fait ce serait le même phénomène c’est à dire que quand on est dans un déséquilibre la société cherche à rééquilibrer finalement toute notre crise sociétale sont des maladies de nos sociétés qui cherchent il y a un nouveau un choix comme je disais crisis le choix et on voit alors que la logique nous a amené à la crise une logique de cause à effet fait que voilà on est dans une impasse et il va falloir choisir de mettre d’autres causes en place pour obtenir d’autres effets et donc il faut pas avoir les crises de nos sociétés comme quelque chose de négatif il faut les voir comme une des opportunités

 

actuelle que voilà le qu’en Chine où on n’a pas une pensée exclusive c’est pas ça ou ça c’est une pensée intégrative c’est ça et ça complément le legging le yang complémentaire il y a pas un que l’autre et bien en Chine on écrit le mot crise avec deux caractères à coller l’un à l’autre l’un voulant dire le danger le danger de ne pas comprendre les causes qui nous ont amenées dans ces impasses mais l’autre caractère c’est l’opportunité la chance de comprendre ces causes pour sortir de la crise panne aussi enfoncée plus profondément ce qui me désole aujourd’hui c’est de voir que pour un grand nombre encore mais on est terriblement conditionné en plus à une certaine vision de des choses de nous-mêmes et du monde mais aujourd’hui encore pour sortir des crises dans lesquelles nous sommes nous utilisons exactement les outils qui nous ont amenés dans ces crises et ça ça me désole profondément parce que je me dis mais alors on est à 10% de sortie je me dis que c’est des événements c’est la nature qui va nous obliger à abandonner nos croyances mais drastiquement parce qu’on n’arrive pas à comprendre on arrive pas à se projeter et même les gens disent un peu éveillés par rapport à tout ça donc j’estime faire partie intellectuellement en tout cas on est tellement conditionné que malgré tout on est repris très souvent dans nos vieux fonctionnements et on croit changer les choses mais en fait on ne fait que déplacer le problème on les traite pas en profondeur et ça quand on accompagne des personnes malades là c’est quelque chose qui est pas si simple à faire comprendre les vrais changements et bien souvent quand on veut pas comprendre la vie vous remet le perd le plat quelques années plus tard et puis les gens qui sortent d’un burn-out dans son réinvestissant dans une activité qui les dévore il faut pas s’étonner qu’ils en refasse un autre deux ans plus tard un ou qui se fasse autre chose et c’est tant pis et c’est tant mieux et c’est tant mieux parce que c’est la vie qui a sa logique à nous obliger à vraiment changer parce que la vie elle conspire avec nous mais pour créer de la vie pas pour créer de la mort alors comment est-ce qu’on fait pour retrouver cette harmonie comment est-ce qu’on fait pour réinventer ce monde soit et retrouver cet équilibre quel serait les pistes de recul je ne vois qu’une chose et vous savez ça va peut-être pas tout à fait convenir à une forme de démarche où on propose de nombreuses solutions n’ont pas que je dise que c’est une solution ne sont pas valables ou mais il y a quelque chose qui doit être en amont de ces solutions quelque chose qui doit être on avale de ces solutions quelque chose qui doit être comme beaucoup plus profond c’est le changement de l’être de la personne et du coup vous savez c’est comme le yoga moi ça m’a beaucoup interpellé quand j’avais appris qu’aux États-Unis il y avait plus de professeurs de yoga que dans toute en Californie pardon il y a le plus de professeurs du grec dans toute l’Inde réunit drôle de statistiques mais en fait ces professeurs de yoga pour la plupart des professeurs de gymnastique pour rester souples pour bon alors je ne dis pas que en offrant la possibilité de recontacter le corps de le reconscientiser de respirer etc il n’apportait pas la Morse d’un chemin intérieur qui allait aboutir à une vraie transformation une vraie révélation de quelque chose de plus profond mais quand même ça pouvait enfermer des gens dans l’idée parce que je fais du yoga ça va aller tout ça non le yoga c’est une philosophie de vie il savient de yug en sanskrit qui veut dire réunir réunir toutes les dimensions de l’être physique émotionnelle intellectuelle spirituelle mais aussi réunir les êtres ensemble et réunir l’humanité avec son environnement donc c’est vraiment quelque chose qui nous demande une à 16 un exercice quotidien de questionnement de conscience et la réponse à votre question pour moi elle est celle-là c’est tant que la conscience ne s’éveille pas on peut utiliser toutes les belles méthodes qu’on nous met à disposition ce seront des gadgets qui de temps en temps peuvent un petit peu ouvrir mais on pourrait gagner tellement de temps si on réintroduisait dans nos parcours déjà à l’école puis dans nos familles et puis dans nos églises parce que nos églises elles sont elles se vident parce que on raconte comme ça des choses qui ne sont plus reliées à notre réel à notre vécu mais en même temps elles disent des choses très profondes mais que on ne comprend même plus tellement elles sont noyés dans des images dans des métaphores et des systèmes de croyance et pourtant elle venait nous montrer l’esprit de la vie et ça il va falloir que ça réapparaisse quand on dit que le 21ème siècle sera spirituel on ne sera pas je le crois profondément on dit aussi qu’on rentre dans en l’air du Verseau enfin c’est pas qu’on dit c’est gastronomiquement on rentre dans une autre ère puisque les constellations changent à l’horizon du lever du soleil à peu près tous les 2000 ans dans une espèce de grand cycle de précession des équinoxes sur la terre pivote sur son axe et donc on rentre dans l’air du du Verseau on vient de l’ère du poisson l’air du poisson pour les anciens Égyptiens c’était connaissances au service de la matière bah oui là on vient de le faire on connaît bien la matière on a fissuré l’atome jusqu’à exterminer des populations entières en faisant exposer des bombes atomiques on est allé sur la Lune maintenant on veut aller sur Mars très bien mais mais heureusement on arrive dans l’ère du verseau c’est connaissances au service de l’esprit mais pas l’esprit de mental l’esprit de la vie la conscience

 

de tout ça mais en même temps c’est d’y participer à ma façon et donc l’invitation c’est de pratiquer de d’être soi-même alors il y a des outils pour pour revenir en soi de s’écouter parce qu’il y a pas il y a pas à penser il y a juste à écouter et je pense qu’un des outils les plus puissants c’est la méditation alors aujourd’hui on a cette méditation de pleine conscience parfois ça m’énerve un peu d’entendre plein de conscientes parce que c’est mindfulness et mind c’est pas la conscience et mentale donc c’est plein d’attention plein de mental qui s’autorrent parce qu’il est attentif et ça l’apaise c’est la première étape de la méditation l’apaisement du mental mais la méditation offre une voix beaucoup plus large qui va beaucoup plus loin parce que une fois que le mental est apaisé alors si profonde détente de tout l’être moi j’appelle ça l’ouverture du coeur parce qu’il faut vraiment que le cœur s’ouvre que de la détente s’installe dans une citation de ce qui est et bien une fois que ça ça s’installe c’est la conscience qui s’éveille en nous et la conscience c’est pas le mental c’est pas le mental qui pense qu’elle a dit ce qui invente encore une nouvelle théorie encore une nouvelle technique dans sa conscience elle voit elle sait exactement la réponse elle nous donne elle nous souffle à l’oreille c’est de spirer tous c’est l’esprit qui nous souffle à l’oreille et qui nous dit exactement par où il faut aller et on doit apprendre et apprendre à l’écouter arrêter de penser trop mais réécoutez ça donc mon propos il est évidemment spirituel mystique le mystère mais en même temps je personnellement je ne vois pas de de de salut pour notre espèce si nous n’allons pas dans cette dimension là de notre de notre potentiel parce que nous avons tous potentiel en nous donc la méditation royal pour apaiser le mental pour permettre à la conscience de s’éveiller je pense que c’est vraiment la voie de l’avoir royale qui nous écoutent et qui aura encore peut-être un doute une hésitation à se plonger dans cette expérience qu’est-ce que vous pourriez leur dire pour terminer

 

comme ça tant mieux pour vous mais si vous n’êtes pas bien bah alors ne restez pas dans le pas bien et vous pouvez voir tous les doutes que vous voulez comment douter quelque chose on n’a pas essayé qu’on n’a pas exploré c’est ridicule c’est même ridicule de se poser des questions tant qu’on n’a pas été moi j’ai tout exploré je ne veux pas dire j’ai tout dans le sens total de la chose mais toutes les choses que j’ai dont je me permets de parler je les ai explorés et et c’est un engagement profond de un oui à la vie quoi on arrête au balcon avec notre mental en jugeant non mais ça rentre pas dans mais dans mes valeurs ou dans mes dans mes croyances ou dans ce qu’on m’a appris et puis de toute façon et ça c’est du bavardage ils peuvent bavarder tant qu’ils veulent mais moi je leur dis si vous n’êtes pas bien si vous vous posez des questions si vous vous trouvez trop tendu si dans votre vie une succession de crise alors arrêtez de rester au balcon descendez dans la vie plongée dedans et la méditation ce n’est rien d’autre que le plonger dans la vie c’est être là écoutez ce qu’il a sans en apprenant à ne pas le commenter le juger en étant là tout simplement là et là il y a beaucoup de choses qui se passent beaucoup plus simplement beaucoup beaucoup plus simplement mais bon voilà ce sont des mots et comme c’est une expérience qui est au-delà des mots ça sert presque rien d’en parler mais en même temps si on en parle pas on a des êtres de langage mais on ne montre jamais où sont les portes mais après les portes c’est à chacun de les pousser on peut pas les pousser pour les autres et parfois en voulant pousser quelqu’un à ouvrir une porte on favorise plus de résistance que de que voilà que de d’envie de d’explorer moi je dis voilà la porte est là moi je ne peux que vous dire de d’y aller et puis si vous avez pas envie c’est bien aussi tout est bien mais quand quelqu’un me dit Jean peut plus je dis bah oui parce que la clé donc voilà je te la donne si tu veux mais utilise-la merci beaucoup Thierry Janssen pour cette entrevue merci à ceux et celles qui ont pris le temps de nous écouter si vous avez aimé cette vidéo n’hésitez pas à nous soutenir tout simplement en likant en partageant en laissant un commentaire sur cette vidéo si vous avez des questions n’hésitez pas je me ferai un plaisir d’y répondre dans la mesure de mes compétences et si vous n’êtes pas encore inscrit sur coep et bien je vous invite à nous rejoindre en cliquant sur le lien autour de cette vidéo je mettrai également un lien vers le site Internet de dirigeansen et celui de son école la posture juste je vous dis à très bientôt pour une nouvelle interview c’était Maurine BEILLARD, prenez soin de

KOHEP, le réseau du bien-être pour s’épanouir au quotidien

Christian Junod

Créer une meilleure relation à l'argent

L’un des rares experts de la relation à l’argent en francophonie :

Economiste de formation, puis banquier durant 23 ans. Il s’est ensuite formé au coaching, à la CNV (Communication NonViolente) et aux approches systémiques, pour développer son activité d’indépendant.

Aujourd’hui, il accompagne les particuliers et les professionnels à réajuster leur relation à l’argent afin qu’il soit au service des projets de Vie de chacun. Il est également l’Auteur de 3 ouvrages sur le sujet.

Sa passion et sa mission, c’est de permettre à chacun d’offrir le meilleur de soi en étant connecté à sa source….

Pourquoi avoir une meilleure relation à l’argent et si important ? On se retrouve de nouveau dans le cadre de l’ouverture officielle de KOHEP, ce nouveau réseau social du bien-être pour s’épanouir au quotidien je suis Maurine BEILLARD, la fondatrice de ce réseau et à l’occasion de l’ouverture officielle je vous propose de partir ensemble à la découverte des acteurs du secteur SEEP et de ce qu’ils ont à nous offrir en commençant par les plus grands leaders francophones du secteur [Musique]


aujourd’hui j’ai l’honneur d’être en la présence d’un des rares experts de la relation à l’argent en francophonie économiste de formation puis banquier durant 23 ans il s’est ensuite formé au coaching à la CNV la communication non violente et aux approches systémiques pour développer son activité d’indépendants aujourd’hui il accompagne les particuliers et les professionnels à réajuster leur relation à l’argent afin qu’ils soient au service des projets de vie de chacun il est également l’auteur de trois ouvrages dans cette thématique sa passion et sa mission c’est de permettre à chacun d’offrir le meilleur des soies en étant connecté à sa source aujourd’hui j’ai le plaisir d’accueillir Christian Junod, bonjour Christian, merci d’avoir accepté cette interview 


Bonjour Maurine avec grand plaisir merci d’invitation Christian est-ce que tu peux nous raconter s’il te plaît quel a été ta première fois dans le secteur du bien-être et du développement personnel comment est-ce que tu as découvert ce secteur alors je dirais je l’ai découvert à travers mon épouse qui s’est inscrit à une formation de 3 ans pour devenir kinésiologue et puis j’étais aussi demandeur qu’elle me partage un peu tout ce que la prenait de faire son cobaye pour tester un peu ce qu’il apprenait donc c’est comme ça que j’ai eu les premiers je dirais les premiers échos je dirais de tout ça mais je pense en fait que avec le recul il est pas impossible qu’on soit allé voir une fois 1 2 3 fois des thérapeutes ou ostéopathe et autres pour nos enfants que déjà le début peut-être d’une recherche d’autres choses que la médecine traditionnelle c’était il y a combien de temps alors ça je parle d’une histoire il y a 20 25 et 30 ans à peu près et qu’est-ce qui s’est passé à partir de cette première exploits de ton parcours de et dans les tomates à proposer tes services dans le secteur alors suite au suite au parcours de physiologique à suivre mon épouse sa formation une fois que la terminée elle m’a dit écoute je suis en train de faire un chemin transformation chez moi si toi tu ne fais rien j’ai peur que nos que nos prenons toujours plus de distance l’un par rapport à l’autre on dirait bien qu’on fasse quelque chose ensemble et c’est là qu’elle m’a proposé de faire une formation en décodage biologique aller chercher le sens des maladies avec un médecin français et puis que j’ai accepté et puis de ce depuis ce moment là j’étais passionné parce que j’ai appris j’ai perçu à quel point on peut devenir responsable de la vie de sa vie plutôt que la subir et après de fil en aiguille on a continué on a commencé à faire toutes sortes de choses et c’est que j’étais un peu un bon qui atypique parce que pendant 10 ans en tout cas je te la banque je faisais beaucoup de ce qu’on appelle du développement personnel voilà donc c’était comme pas très courant du tout chez les banquiers et je voyais que ça m’aidait à part ça dans ton métier de banquier c’est quelque chose qui t’aider au quotidien ben oui parce qu’au fond comme partout dans la banque j’avais aussi des peurs des moments donnés de voir certains clients plutôt que d’autres de dire des choses à un chef ou des colères suivant les décisions qui étaient prises donc c’est régulièrement j’allais m’isoler j’allais mettre OBC j’allais faire une petite sorte de thérapie moi-même j’allais voir ce qu’il y avait d’ailleurs si peur que j’avais moins libérer puis je voyais que d’un coup ça se passait tout à fait autrement ça se passait bien mieux donc si vous utilisez ce ce terrain de jeu qui était là mon activité professionnelle pour mettre en pratique ce que ce qui se passait puis quand je voyais que je partage à mes collègues puis dire waouh c’est génial ça me parle tellement je voyais que j’avais ces quelques pas d’avance et je n’ai même fait des cours d’ailleurs à l’intérieur de la banque j’ai créé des cours ce qui est un petit plus petites parties de mon activité où je partageais les choses un peu plus subtiles de ce qui se jouait dans la relation client de mettre la conscience mon comportement et je voyais vraiment qu’à ce titre cet endroit là j’avais vraiment quelque chose à apporter donc tu as réussi même à intégré cette approche au sein d’un milieu qu’on peut dire cartésien comme la banque et qu’est-ce qui s’est passé donc la banque ces premières approches au sein de la banque pour qu’à un moment donné tu développes ton activité d’indépendance alors deux choses principalement la première c’est qu’en 2009 suite à la crise ce prime qui a commencé en 2008 à la banque ils ont licencié 5000 personnes j’ai fait partie de ces personnes là donc pour moi c’était un premier je dirais moi j’ai vécu ça de manière très bien très tranquille comme une poussette dans le dos en disant vas-y fais ce pourquoi tu as appelé tu as donc j’ai décidé qu’à ce moment-là jamais faire plus que ce que j’aimais et puis la deuxième chose aussi ça c’était ce qui m’a permis de tenir indépendant mais à l’époque je pensais faire je me suis formé au coaching je me suis formé encore d’autres approches donc je pensais faire de leadership du management la communication violente du coaching chose comme ça et puis que je t’ai licencié ça faisait déjà deux ans que je faisais revenir deux fois par année un gars qui s’appelle Peter Koenig qui lui a fait des recherches des années de recherche de la relation en l’argent et il faisait ateliers deux jours et j’organisais ces ateliers là et j’ai suivi tous les ateliers qu’il animait qu’il animait tellement je trouvais ça génial et tellement impactant et surprenant ce qui fait que vouloir je me suis imprégné de sa manière de faire ce qui fait que quand je suis devenu officiellement indépendant il m’a dit c’est bon Christian tu vas pouvoir faire ça aussi à ma place et c’est pas du tout au programme mais c’est comme ça que je me suis lancé de manière un peu surprenante sur ce thème et que finalement ça s’est avéré prendre toute la place parce que ça correspond ça réconcier mon passé de l’actuel et puis d’avoir moi-même passer par des relations l’argent très complexes et pleine de peur à beaucoup plus de sérénité on fait comprendre que ce chemin-là était précieux que beaucoup d’autres au réel fait réellement c’est chouette d’avoir eu ce mentor que tu as pu suivre et du coup qui a pu te donner aussi cette impulsion ça montre aussi l’importance d’avoir quelqu’un devant en fait alors c’est important parce que pour lui pour moi c’était le maître tu vois il y a quelques années de recherche dans trois langues dans 10 pays enfin j’ai jamais imaginé pour faire ça parce que le loyer tellement au-dessus de moi et c’est vrai que le fait qu’il me fasse qu’il me donne lui aussi le poussette dans le dos c’est vraiment la mouvement la même chose une communauté à le faire parce que je me serais jamais autorise à le faire comme ça et au fond et aujourd’hui il dit des mois que je dépasse le maître l’élève a dépasser le maître alors je sais pas si c’est vrai et c’est pas bien important mais en tout cas ça monte j’ai pu vraiment trouver pleinement ma place et donc ta spécialité donc c’est bien cette relation à l’argent est-ce que tu peux nous dire pourquoi est-ce que c’est important d’avoir cette meilleure relation à l’argent mais parce qu’au fond notre nation l’argent elle influence beaucoup beaucoup plus notre vie que nous l’imaginons c’est-à-dire qu’il y a plein de choix que nous faisons pour des raisons d’argent et générale quand c’est pour des raisons d’argent c’est souvent pas des très bon choix et je donner quelques exemples mais le plus gros exemple dans lequel j’étais confronté moi aussi pendant des années c’est qu’il y a énormément de personnes qui ne sont pas dans un métier qui leur plaît des métiers où ils ne seront plus en lien avec les valeurs oui sauf ils sont fatigués qui n’est pas le métier de coeur et qui n’ose pas faire le changement d’aller vers un métier de coeur parce qu’ils ont des peurs en lien avec l’argent dans des peurs ça marche pas si ça échoue des conséquences pour eux leur famille et tout ça et qui préfèrent continuer de ce comme je l’ai fait longtemps sur un côté une histoire pour justifier qu’il est resté encore un certain temps là dedans plutôt que se mettre en mouvement pour chercher leur métier de coeur et le mettre en place qui peut prendre parfois plusieurs années ou pas d’ailleurs mais simplement ça c’est vraiment une des grosses raisons qui empêche les gens de faire ça et puis à ceux qui ont choisi leur métier de coeur et qui pourraient une autre une relation l’argent que pour pas très sereine et peut-être pas très aligné je dirais et qu’on appelle à valoriser ce qu’ils font donc ils ont des prix trop bas je génère peu d’argent qui ont des plafonds de verre des blocages ce qui fait qu’ils n’arrivent pas à générer tellement d’argent non plus et j’en vois beaucoup qui ont des super projets pour des belles qualités mais qui vivent voire pire parfois qui doivent abandonner leurs projets parce qu’ils sont pas réussi à le développer vraiment donc là aussi je vois que une meilleure relation à l’argent peut vraiment aider à être plus à l’aise à faire des bons choix des bons investissements au niveau des personnes qui nous écoutent et qui peut-être se retrouvent dans ces manifestations simples que tu viens d’évoquer pour savoir si oui ou non j’ai un problème de relation à l’argent est-ce qu’il y a d’autres indicateurs qui peuvent leur permettre de répondre à cette question oui bah déjà c’est juste de voir dès qu’il s’agit d’argent je suis à l’aise d’en parler je suis à l’aise de parler d’argent avec mes clients que avec mes collègues mais même en famille ou est-ce que c’est un sujet qui crée des tensions que je retiens le plus possible en général les thérapeutes n’aiment pas parler d’argent c’est qu’on appartient un peu où ils sont très mal à l’aise par exemple qui aimeraient éviter donc ça c’est déjà ça ce que je suis à l’aise quand je reçois une facture ou quand je vois mon où je suis toujours en train de planifier de réfléchir à ce qui se passera dans le futur ce qui nous empêche de vivre pleinement le moment présent d’ailleurs aussi donc c’est un autre indicateur mais également un exemple typique c’est quand je tout à l’heure j’ai fait mes j’ai fait mes paiements et j’en ai eu pour des très gros montages je voyais que j’ai fait ça comme une lettre à la poste alors qu’à l’époque abrite à la banque et j’avais d’excellents revenus je tiens à dire bien supérieur à la moyenne j’avais le nœud à l’estomac tu vois c’était juste un indicateur que j’étais stressé tu vois j’étais vraiment super stressé alors que je n’avais aucun problème financier réel donc si tu veux c’est vraiment s’obs royaume dès qu’il s’agit d’argent du maillot d’une autre est-ce que j’ose investir dans des programmes qui vont me faire avancer qui vont me faire évoluer ou est-ce qu’ils portrait je vois ça juste comme des dépenses supplémentaires et je me retiens parce que parfois bien évidemment il s’agit pas très important quoi que son argent mais je vois beaucoup de personnes qui n’osent pas investir là où ça serait nécessaire d’investir pour développer leur projet pas ce sont les peurs qui prennent le dessus aussi longtemps que les peurs sont notre moteur ce ne sont pas des bonnes décisions moi c’était mon cas pendant longtemps donc maintenant quand la peur revient parce que ça arrive de temps en temps toujours moins souvent mais ça arrive je m’occupe de ma peur et après je prends une décision mais agir à partir de la peur c’est vraiment un mauvais conseil sauf si il y a un bus qui est en train de nous arriver dessus ça c’est autre chose qui se reconnaissent donc vraiment qui sentent que effectivement ça leur parle quel serait qu’est-ce qui peut mettre en place quels sont les solutions qui existent pour eux aujourd’hui


il y a des solutions un peu plus simples des solutions un peu plus complexes parce que si j’ai des ateliers ou des programmes sur Internet c’est parce que ça prend des fois un peu de temps comme il s’agit d’aller travailler une déloyauté parce qu’on est pris des achats familial c’est autre chose mais un premier conseil c’est vraiment d’apprendre à s’observer c’est à dire que à un moment donné comme je dis tout à l’heure si je vois qu’il y a des peurs ben prendre le temps de d’écouter ma peur prendre le temps de bien respirer de prendre le temps de se poser la question est-ce que ma peur est justifiée par rapport à un problème que j’ai là tout de suite maintenant c’est exceptionnel que ce soit le cas général la peur elle anticipe quelque chose qui se passera le soir dans un mois le jour mes enfants font des études voilà retraite je ne sais pas quoi mais c’est pas tout de suite donc juste le temps de de prendre déjà de se poser et moi j’aime bien l’image c’est un ami s’appelle Pascal Astier mais si maltelier et qui disait si un lion entre une pièce vous avez une bonne raison d’avoir peur il s’agira de faire quelque chose on nous pose pour la question pensant est-ce qu’il y a un lion là dans la pièce je me vois un lion là où il y en a pas ça c’est au moins l’image que je me donne pour permettre de dire ok juste tu te calmes c’est pas parce qu’il y a pas de gens qui sont inscrits à ton atelier qui vont pas s’inscrire plus tard donc voilà il y a juste ça mettez pas obligé d’avoir peur pour être beau je vois que à quel point que je peux rester dans une confiance moi j’appelle ça confiance à la vie au plus grand que moi je reste une bonne énergie donc c’est important de pas se laisser mener par nos peurs ce sont des énergies basses et qui ne nous aident pas et puis il s’agit de s’observer aussi dans toutes sortes de de situation pour mettre quoi un peu plus de conscience sa relation argent que ce soit dans le cadre professionnel dans le cas privé quand je fais des achats que je suis au restaurant que je fais des achats alimentaires ou autre quels sont des critères comment je choisis est-ce que quelle est la place de l’argent que je mets dans ces moments-là et puis j’aime bien poser la question ce qui est de dire si l’argent n’était pas un problème qu’est-ce que je ferais différemment et déjà de voir que les réponses qu’on va donner dit ok ça veut dire que je donne le pouvoir rapport à l’argent de m’empêcher de faire ça il y aurait-il pas d’autres solutions peut-être que je n’ai pas imaginé plutôt que donner c’est de pouvoir à l’argent parce qu’au fond très souvent ce qui se passe le problème n’est pas le manque d’argent le problème c’est le manque d’idée parce que même si je n’ai pas l’argent c’est pas dire que l’argent n’existe pas quelque part simplement tant que je crois que l’argent doit venir par mois je suis déjà en train de de Me de Me saboter en quelque sorte parce que je connais plein de personnes qui n’ont pas eu l’argent et qui ont réalisé de grands projets parce qu’ils ont ce sont autorisés à ce que l’argent vient à eux de plein de manières différentes même de manière qui n’avaient pas imaginé eux-mêmes donc c’est pour ça que c’est important de s’autoriser à ouvrir à plus grand et derrière tout ça alors après ce chemin effectivement aujourd’hui je peux vraiment le dire avoir une meilleure relation l’argent ça passe par plus d’amour de soi j’ai pas trouvé d’autres chemins que celui-ci donc plus j’apprends à m’aimer il va prendre aimer m’approchant de manière inconditionnelle ce qui est évidemment pas aussi simple que ça mais en tout cas plus j’apprends à m’aimer moins j’ai de raison de de me limiter moi j’ai des raisons de me mettre des plafonds vers moins de raisons d’avoir des croyances limitantes moi j’ai des raisons de penser que je n’ai pas assez de valeur que je mérite pas de toutes ces histoires qu’on se raconte et non plus leur place dès le moment où on aime qui on est par quoi je sois parfait sans défaut mais juste et mais qui je suis l’être que je suis tel que je suis et au fond c’est pour ça il finit je dirais ce que je propose à travers mes différentes formations hautes c’est vraiment un travail d’amour de soi quelque part qui permet effectivement de s’ouvrir à plus grand et donc aujourd’hui quels sont ces programmes de formation que tu proposes comment est-ce que tu accompagnes tes clients que j’ai déjà deux choses différentes c’est les ateliers j’en fais moins mais j’en fais quelques uns tous les particuliers donc on verra tout le monde et j’ai des ateliers qui sont ouverts plus spécifiquement au travail autonome indépendant des autres entrepreneurs sur Internet et en présentiel ou là je fais simple le petit groupe plus personnalisé donc je fais ça dans toute la francophonie européenne au Québec également voir dans d’autres pays aussi peut-être prochainement Maroc peut-être et sur Internet c’est un parcours qui s’appelle ami avec l’argent qui est vraiment une version entrepreneur qu’un parcours très complet mais que je lance une fois par année où j’accompagne des grands groupes avec moi-même avec des personnes en soutien et je fais intervenir des je fais intervenir des personnes aussi dans les webinaires que celles que tu interview entre autres qui interviennent dans mes robinets également donc c’est pour ceux qui préfèrent le faire à distance et je dirais voilà et alors ok c’est un programme d’accompagnement d’un an donc alors oui il y a 15 semaines de vidéos mais simplement je le prends sur l’écran sur 11 mois des mêmes c’est le parti un peu plus compact au début mais après je connais du faire des webinaires de coaching plus si tu as fait venir des intervenants également parce que je sais effectivement que que entrepreneur n’est pas un long fleuve tranquille et qu’il y a des choses qui sont réveillés donc c’est bien de pouvoir continuer de cheminer ensemble ok super Christian genoux une dernière question par rapport à cette interview en lien avec KOHEP selon toi qu’est-ce que tu as envie de dire à ceux et celles qui hésitent encore à s’entourer soit rejoindre web soit tout simplement aussi à faire appel à un accompagnant en fait un coach un thérapeute à mentor je dois dire que moi-même je suis je n’ai jamais eu autant d’accompagne de gens qui m’accompagnent aujourd’hui alors que j’ai déjà un beau succès bien bien supérieur ce que j’aurais jamais imaginé donc ce que j’aimerais dire par là c’est que c’est jamais terminé pas parce qu’on croit on parlait tout à l’heure de martheim comme motor d’ailleurs euh lui m’a succès encore bien plus gros que le mien et pourtant il fait partie de Mastermind encore aux États-Unis wayo donc il continue lui-même à se former à être entouré d’entrepreneur donc je crois que vraiment une première chose c’est que croire qu’on va se débrouiller tout seul on va pouvoir faire des choses tout seul évidemment mais on va se limiter un discutablement parce que l’intelligence collective le le ensemble soutien il est absolument indispensable parce que l’entrepreneur a vraiment une grande un grand problématique c’est la solitude et c’est pour ça que c’est important de s’entourer de différentes manières pour vraiment être entourés et avoir des conseils et avoir que ce soit par des pères ou par des supervisions par des mentors par des coachs égales mais en tout cas n’hésitez pas à le faire et pour moi c’est ça que j’appelle de l’investissement l’investissement c’est pas de l’argent qu’il faut le camp certes il y a une sortie d’argent mais quelque chose qui vient en retour c’est vraiment une circulation donc je peux que encourager chacun et chacune à trouver les bons endroits les bons groupes pour pour y aller et se faire accompagner et participer vous-même à ses compagnons également soutenir les autres si beaucoup Christian Junod pour cette interview merci à ceux et celles qui nous écoutent et j’espère que ça une interview qui vous aura inspiré si vous avez aussi des problématiques des blocages liés à l’argent de savoir qu’il existe des solutions en fait qui sont proposées et dont Christian fait partie je mettrai des liens autour de cette vidéo et je vous dis à très bientôt pour une nouvelle interview c’était Maurine Beillard

KOHEP, le réseau du bien-être pour s’épanouir au quotidien

Anne Sarkissian

Comment faire la paix avec son image ?

Depuis 20 ans, elle dédie sa carrière à mettre en lumière les professionnels qui prennent soin de l’être humain et qui œuvrent pour améliorer le monde.
 
Réalisatrice et scénariste, elle a interviewé plus de 2500 personnes et réalisé plus de 180 films d’entreprise ! Elle a travaillé avec les plus grands acteurs du secteur SEEP : Martin Latulippe , David Lefrançois, Yannick Alain, Laura Massis, Chistian Junod, Laurent Marchand, …
 
Elle est également l’organisatrice des rencontres entre La médecine conventionnelle et la médecine naturelle.
 
Elle s’est également formée au fil des années… pour proposer à son tour ses services en tant que praticienne… Anne Sarkissian est une Réalisatrice & Scénariste hors pair, qui propose de vous réconciler avec votre image.

Comment se réconcilier à son image ? 

Voici la thématique du jour on se retrouve aujourd’hui dans le cadre d’une nouvelle interview à l’occasion de l’ouverture officielle de KOHEP ce nouveau réseau social du bien-être pour s’épanouir au quotidien je suis Maurine BEILLARD, la fondatrice de ce réseau et à l’occasion de l’ouverture officielle de KOHEP je vous propose de partir ensemble à la découverte des acteurs du secteur des services au bien-être et à l’épanouissement de la personne (SEEP) et de ce qu’ils ont à nous offrir en commençant par les plus grands leaders du secteur SEEP [Musique]

 

Aujourd’hui j’ai l’immense joie d’être en la présence d’une étoile du secteur SEEP depuis 20 ans elle dédie sa carrière à mettre en lumière les professionnels qui prennent soin de l’humain et qui œuvrent pour améliorer le monde réalisatrice et scénariste elle a interviewé plus de 2500 personnes et réaliser plus de 180 films d’entreprises elle a travaillé avec les plus grands acteurs du secteur SEEP Martin Latulippe, David Lefrançois, Laura Massis elle est également l’organisatrice des rencontres entre la médecine conventionnelle et naturelle mais aujourd’hui j’aimerais qu’on s’intéresse à une autre de ces casquettes peut-être un peu moins sous le feu des projecteurs en 20 ans de carrière a rencontré et interviewé des milliers d’experts dans le secteur SEEP elle s’est également formée au fil des années pour proposer à son tour ses services en tant que praticienne je vous propose de découvrir ensemble mon invité du jour il s’agit de Anne Sarkissian !

Anne Sarkissian :

Bonjour à merci d’avoir accepté mon interview bonjour Maurine, bonjour à tous merci pour cette belle présentation

 

Maurine BEILLARD :

Est-ce que tu peux nous raconter s’il te plaît en quelques mots qu’elle a été ta première fois avec le secteur SEEP ta rencontre personnelle avec les services au bien-être et l’épanouissement de la personne s’il te plaît ?

 

Anne Sarkissian :

C’est quand j’avais un problème de santé j’allais souvent à l’hôpital et puis j’ai décidé de d’aller faire de l’hypnose j’avais très peur de l’hypnose mais en fait j’y suis allé parce qu’il y avait une confrontation avec un chirurgien qui s’est plutôt mal passé du coup il m’a poussé donc je le remercie parce qu’il m’a poussé par là.

 

Maurine BEILLARD :

Tu étais totalement étrangère donc à ce secteur c’était tu avais entendu parler plus ou moins ou même pas du tout pas du tout franchement dans le milieu du cinéma c’était et l’audiovisuel tu étais pas bien elle est voir le médecin et tu faisais ton cursus à l’hôpital ou avec les différents médecins selon la pathologie mais à chaque fois c’était ben on regarde ton articulation où on regarde ton estomac ou on regarde mais jamais c’était dans la globalité et ça ça m’a vraiment à partir de là c’est là où tu as commencé à t’intéresser en tant que réalisatrice d’abord ?

 

Anne Sarkissian :

En fait je me suis dit que j’avais ce talent de de réalisatrice de savoir mettre en scène parler pouvoir mettre en lumière et là je me suis dit qu’il fallait que je mette ce talent au service en fait pour que pour que d’autres personnes puissent connaître ce secteur parce que ça a commencé par l’hypnose mais après il y a eu beaucoup d’autres films et puis j’ai rencontré plusieurs thérapeutes d’autres thérapies et puis j’étais vraiment et je suis toujours admirative des des thérapeutes et des personnes qui prennent soin de l’humain complètement admiratives de ça.

 

Maurine BEILLARD :

Et tu as cette sensibilité de pouvoir les mettre en lumière puisqu’ils sont nombreux, on est nombreux avant du coup avec ce documentaire qu’on a tourné il y a quelques mois maintenant et on est nombreux dans le secteur à venir faire appel à cette sensibilité cet oeil cette façon que tu as d’interviewer devenir maître en lumière la partie autant technique que le côté humain et la sensibilité de la personne et donc tu t’es formé aussi au fur et à mesure où t’amener énormément d’interview dans ce secteur tu as fait grandir tes propres connaissances du secteur à mesure des rencontres et des interviews et puis tu as commencé à te former également à ton tour dans différentes pratiques des outils qui t’ont le plus attiré vers lesquels tu as été piqué ta curiosité ?

Anne Sarkissian :

On va dire que ça a été la une rencontre avec Natacha galestrémé qui est auteur et qui est aussi réalisatrice donc son parcours me disais waouh elle elle est consultation elle aide les personnes qui sont sous emprise et puis je les fais venir en conférence et puis après la proposer un atelier pour pour aider les personnes à apprendre ces techniques ces protocoles et je me suis formé avec elle et puis c’était assez magique de voir que d’un coup il y a des personnes qui avaient besoin et puis après c’était la rencontre avec Laurent marchand donc j’ai fait son interview avec Laura Massis, et puis des portraits de personnes qui avaient fait le programme Connexion, puis qui avait fait Scan Thérapeutique. Et là je me disais quand même elles sont vraiment très enthousiaste ça avait vraiment changé leur vie je les sentais très très sereine et puis la formation connexion elle scan démarrer je me suis dit mais tiens j’ai vraiment envie de faire ça parce que j’avais des ressentis [Musique] avec la caméra j’étais j’avais souvent des personnes qui avaient peur de se montrer peur de l’image j’avais des petits moyens de les apaiser mais en fait de les mettre à l’aise et en fait avec Laurent j’ai appris vraiment à aller à ressentir vraiment me connecter à leur énergie et avoir un processus en fait.

 

Anne Sarkissian :

parce que c’est certainement quelque chose que tu faisais aussi avec ta sensibilité donc juste pour résumer donc tu as interviewé parmi toutes les interviews que tu as réalisées parmi tous les films d’entreprises que tu as réalisées tu as réalisé à un moment donné il y a deux ans de ça je crois un documentaire de Laurent marchand avec Laura massis, une interview qui a duré ces deux heures d’interview donc je vais pouvoir une fois monter donc ça a dû être encore même peut-être plus long et donc tu as tu as pris connaissance en profondeur en tout cas de ce que propose Laurent marchand et ensuite tu as réalisé une série de d’interview des personnes qui ont suivi ces programmes et là à travers les témoignages de ces personnes ça t’a donné cette envie cet élan de rejoindre à ton tour le programme et donc tu t’es formé au programme scan thérapeutique au protocole thérapeutique qui permet de rentrer en empathie avec avec la personne en face de ressentir de façon encore plus fine ce qu’elle ressent pour lever les blocages tu peux nous parler un peu plus de du scan et comment est-ce que tu l’utilises aujourd’hui ?

Anne Sarkissian :

pour aider les personnes face à la caméra alors c’est face à la caméra c’est face à la photo aussi ça c’est des personnes qui voilà desquelles voient elles vont elles veulent pas faire de cette fille et puis elle dès qu’elle voit arriver une caméra ou un appareil photo elle se cache donc il y a des choses comme ça des peurs inconscientes et puis c’est plus fort qu’elle et puis elles vont dire non mais la communication c’est pas mon truc et donc je suis tombé sur des personnes brillante c’est à dire enfin dans un domaine excellente dans un domaine de compétence par exemple naturopathe et puis qui ultra formé mais qui mais qui ne pouvait pas communiquer quoi [Musique] sont communiqués c’est difficile de rencontrer sa clientèle comme tu le sais et donc là ça m’a encore plus motivé à les aider à les aider à dépasser ça et puis tout en douceur voilà ce qui est super avec le scan c’est que on va voir on voit les potentiels on voit les petits blocages et puis c’est des exercices en fait très simple à mettre en place pour débloquer ça pour ensuite et ben parvenir à être soit en vidéo à commencer à aimer ça et à voir communiquer librement d’être libre de communication sur ses compétences et d’être enfin vu reconnu par par ses clients c’est vraiment.

 

Maurine BEILLARD :

on en discutait en off tout à l’heure mais c’est vraiment absolument ta place quoi entre ce parcours qui a été de réalisatrice à créer des films documentaires des interviews qui au départ n’avaient rien à voir avec le secteur SEEP et puis se déclic qui t’a amené à cette sensibilité et cette garde de la mission pour toi aussi cette mise en lumière du secteur SEEP le fait d’aller sublimer ces experts et qu’ils ont à offrir et là cette nouvelle corde à ton arc qui est tellement cohérente avec avec le scan thérapeutique donc aujourd’hui des personnes qui auraient envie de mettre en lumière se mettre en lumière mettre en lumière aussi ce qu’ils ont offrir mais qui ont cette peur de de la caméra de l’objectif qui semble pas l’aise qui aujourd’hui tu as des solutions pour pouvoir les accompagner à toi en fait finalement exactement cette situation est-ce que tu pourrais nous donner un si quelqu’un se reconnaît à écouter cette interview un tips un premier pas qui pourrait faire et mettre en place aujourd’hui pour commencer à se sentir plus à l’aise avec la caméra ?

 

Anne Sarkissian :

n fait c’est déjà de se regarder dans la glace et de se dire bonjour et de commencer à s’habituer à se parler et et à pas se comparer voilà je parle souvent de tolérance et d’un et d’indulgence des fois on a de la de l’indulgence pour ces concerts et puis pour soi on se regarde on voit tous les défauts de la terre donc d’avoir beaucoup d’amour pour soi et d’indulgence parce que c’est toutes ces petites fragilités ou c’est ce que nous on va prendre pour des défauts

souvent ça ça fait ça fait waouh pour la personne qui est en face en fait pour la personne qui a besoin d’être accompagné et qui se sent dans surtout dans ce secteur souvent elle se sent pas bien dans sa vie si elle voit quelqu’un de lisse de parfait c’est moins facile pour elle d’entrer en fait en contact avec donc être soit dans dans sa vulnérabilité et surtout être unique c’est ça va être super important donc déjà ça cueillir et se regarder dans la glace et quand on passe devant la glace c’est se faire des petits coucou

bienveillant avec soi mais en fait c’est rare quand on se parle vraiment qu’on se regarde et qu’on se qu’on pose une intention un petit dialogue avec soi tous les jours en fait on se regarde pour voir si on vient ou alors c’est le maquillage ou c’est mais communiquer de soi déjà c’est [Musique] d’agréable et qui et qui débloque et qui des fois quand il y a vraiment des peurs profondes des fois n’est pas évident ça prend du temps à venir.

 

 

Maurine BEILLARD :

C’est rigolo, c’est quelque chose que je faisais spontanément il y a plusieurs années il y a 5 ans quand j’ai commencé à tourner des vidéos prendre ce temps et dans le miroir les yeux dans les yeux et sans comme tu disais être en train de chercher est-ce que c’est pour se repeigner est-ce que c’est pour le maquillage juste simplement en présence et faire connaissance en fait prêter une attention intense et toute particulière comme comme si c’était une autre personne aussi en face quoi avec cette présence c’est vraiment quelque chose d’intéressant je pense que l’exercice a testé pour ceux et celles qui à qui ça parle.

 

Anne Sarkissian :

Et qui a envie de faire connaissance avec leur image parce que c’est [Musique] assez simple et puis en tout cas tous les exercices que avec le scan c’est souvent des exercices simple et qui est qui vraiment font évoluer envers ça va assez vite pour dépasser dépasser ses peurs et puis dépasser ses peurs et puis après apprécier aimer faire des vidéos voilà il y a dans quoi il y a tous les outils pour apprendre à communiquer et voilà il y a donc il y a des personnes qui vont voir tous ces outils là qui vont aller chercher autre qui vont passer vite fait c’est parce qu’en fait justement si vous avez tendance à faire ça allez-y ça veut dire justement c’est un signal

 

c’est vrai qu’on met beaucoup en accord beaucoup d’importance sur Cauet à l’image et à la photo de profil il y a le bandeau de profil on a les bandeaux des offres mais dans l’onglet offre et service il y a trois bandeaux pour les trois offres principales que vous voulez présenter et il y a évidemment la vidéo de profil et qui est une importance capitale parce que c’est un support qui aujourd’hui permet de créer une connexion permet de de donner plus d’impression est-ce que tu peux nous parler un petit peu de justement la différence avec ce support photo et vidéo comment on peut transmettre un message à travers les images et en fait c’est l’énergie qui c’est l’énergie qui passe avec la vidéo donc ça ça triche pas ça ça passe et c’est voilà il y a des millions de personnes qui regardent tous les jours des vidéos où on est l’humain est attiré par l’humain et donc en tant que thérapeute ou accompagnant c’est hyper important de se montrer vivant et tel qu’on est dans une vidéo et si on rigole un peu c’est pas grave c’est bien et si on bafouille un peu c’est bien de toute façon on ne peut pas être plaire à tout le monde mais on a chacun des clients qui vont venir on a voilà les liens les liens en tout cas sont subtils et c’est dans l’énergie et à travers la vidéo ça passe vraiment et la photo de profil c’est important qu’on voit bien le visage qu’on qu’on vous reconnaisse il y a un côté rassurant ça peut être par exemple pour les mamans qui cherchent quelqu’un pour leurs enfants et que à la place du profil il y a une petite fleur ou une citation ben ça donne pas vraiment envie de d’aller que son ado aille voir cette naturopathe ou là je dis beaucoup de naturopathe d’autres il y a plein d’autres pratiques mais c’est important ça c’est rassurant ça a vraiment important de se montrer merci beaucoup de souvenirs effectivement et c’est valable aussi pour le nom et prénom on a des praticiens qui qui utilisent des pseudos ou et c’est vraiment quelque chose en fait qui donne confiance le fait de se montrer montrer son visage montrer son nom et son prénom sa montre confiance transparence sinon ça donne et surtout sur internet ça peut donner un sentiment qu’il y a quelque chose à cacher en fait quoi mais oui c’est pas clair des fois c’est pas lisible il y a des noms [Musique] là manger j’ai pas en tête mais en fait pour la personne qui n’est pas du tout dans le secteur et qui tient se dit ben tiens il y a des pratiques naturelles je vais tenter quelque chose et qui tombe sur un nom de fleurs ou de je ne sais quoi qui n’est pas connu reconnu d’elle ben elle se dit mais c’est quoi en fait elle peut pas comprendre et

 

c’est vrai qu’il y a tendance à vouloir faire un logo avec un jeu de mots et on se cache un peu derrière ça mais en fait non enfin moi comme toi notre le Nom Prénom Nom en premier puis ensuite ce qu’on fait pourquoi pas derrière après dire bah on peut aussi dire de telle manière si on aime un petit surnom mais un surnom ou un jeu de mots mais en tout cas derrière quoi pas en premier

 

lisible en fait faut que ce soit vraiment clair pour pour les personnes être de plus en plus de personnes qui viennent sur le sur le secteur du grand public des personnes qui n’ont qui n’ont jamais testé donc c’est très très important que PAF tout de suite elles comprennent et qu’elles se disent ah la jeté donc pour les insomnies je vais aller voir cette personne parce qu’elle a l’air experte là dedans pour le surpoids ou pour le pipi au lit enfin voilà en fait que ce soit lisible et

 

clair et rassurant quoi c’est vraiment aussi quelque chose dans lequel on œuvre aussi dans cette même direction et avec cette volonté en tout cas de se dire plus il y aura des experts du des services au bien-être à l’épanouissement de la personne qui prendront soin de la façon dont il communique qui prendront soin de se montrer comme comme ce que tu viens de dire en fait et plus le secteur tout entier davantage de visibilité de crédibilité de lisibilité aussi parce que il faut se mettre à la place des clients en fait et comme tu disais des personnes qui sont totalement étrangers à ce secteur parfois qui ont juste vaguement entend j’ai pas entendu parler peut-être même ont des a priori avant d’arriver et en fait ils arrivent ici et puis ils ont besoin d’avoir quelque chose qui soit qui soit clair qu’il soit transparent qui soit pas avec des mots qui qui soit trop compliqués ou des jeux de mots comme tu disais et qui soit face à des offres qui soient vraiment explicite en fait avec des propositions de valeur qui soit claires et des expertises bien identifiées tout à fait et puis une un graphisme aussi une typographie qui soit vraiment lisible quoi le feeling je crois que c’est le facteur de mise en relation numéro 1 quand on demande aux personnes à comment elles font pour choisir leur thérapeute une des réponses les plus courantes c’est le feeling et le feeling finalement à travers la vidéo à travers la photo c’est ce que tu disais ça permet de faire passer l’énergie et de positionner la personne aussi parce que à compétence égale nous sommes des individus différents et c’est une façon de mettre en lumière son individualité sa personnalité et donc de créer ce cette connexion ou non avec les personnes en face de thérapeute est-ce que dernière question de cette échange qu’est-ce que tu auras envie de dire à ceux et celles qui hésitent peut-être encore à rejoindre à rejoindre ce réseau alors moi je leur dis d’y aller parce que il faut pas rester tout seul c’est vraiment bien d’être dans dans une communauté avec tous ces outils que tu proposes c’est très aidant mais c’est aussi être ensemble s’entraider aujourd’hui c’est le monde là qui est en train de d’évoluer qui est en train on est beaucoup plus dans le collectif donc pour moi ça a toute sa fin ton réseau il est à toute sa raison d’être et les personnes vraiment je les encourage à venir à rentrer et à ne pas rester seul des fois j’ai vu des personnes [Musique] très qualifiées et puis ce ne pas savoir communiquer ou ne pas savoir faire des postes et puis ce petit à petit se dire bon ben je vais chercher un boulot alimentaire finalement mais en fait si elles sont dans un réseau si ces personnes là et ben il y a de l’entraide il y a du mouvement et puis elle voit que petit à petit les autres y arrivent donc elle elle va y aller aussi et voilà pour moi aussi bien pour pour les personnes pour les accompagnants que pour les personnes qui sont de l’autre côté que pour les clients c’est hyper important correct et moi je te félicite parce que ça a été mais des années de travail

 

et puis c’est quelque chose qui te tenait vraiment à cœur et ça a été un boulot ou un boulot vraiment incroyable et tes outils sont super donc moi je suis ravie parce que j’ai vu un peu les dessous donc voilà si si voilà sinon je ne viendrai pas vraiment témoigner je serai pas non plus je me serais pas mise dans le dans coep si ça n’avait pas cette cette qualité quoi

 

qui a réalisé le documentaire de la Genèse quelque part de KOHEP, de l’histoire de KOHEP et de la mission

 

tu as continué ta persévérer il y en a plein franchement à un moment qui aurait dit bon je laisse tomber je j’ai un autre métier je peux faire autre chose non tu as vraiment tu tu as résisté ta continuer continuer continuer et ça c’est vraiment super ça un grand merci parce que toutes les personnes du secteur pour être on te remercier merci beaucoup merci merci c’est vrai que 5 ans c’était long et il y a eu des hauts des bas des moments où c’est des marrons en fait ça marchera pas ça fonctionnera pas et puis des moments si ça y est ça sort ça et non ça fait partie du challenge quoi je vais je pense que c’est mais c’est comme toi si demain on disait non mais Anne tu dois arrêter de mettre en lumière les experts du bien-être et du développement personnel quand c’est un truc qui te prend au trip en fait la mission tu vas essayer tu peux essayer quelques semaines quelques mois tu vas revenir par un autre chemin quoi c’est clair sauf que toi tu as inventé quelque chose qui n’existait pas donc ça m’a encore pris des pièces du puzzle

 

pour pour toute cette heure franchement super bravo et bienvenue 

 

Maurine BEILLARD :

Bienvenue à tous dans quoi merci Anne pour cette interview merci à vous qui nous écoutait si vous avez aimé cette vidéo n’hésitez pas à la soutenir en la likant vous pouvez également nous laisser un commentaire et nous poser vos différentes questions je me ferais un plaisir d’y répondre si vous n’êtes pas encore abonné à coep et bien je vous invite à nous rejoindre vous trouverez un lien autour de cette vidéo et on se dit à très bientôt pour une nouvelle interview c’était Maurine BEILLARD, prenez soin de vous !

 

KOHEP, le réseau du bien-être pour s’épanouir au quotidien !

Découvrez le profil KOHEP de Anne Sarkissian :

Cécile Neuville

Découvrez le profil KOHEP de Cécile Neuville

NB : Voici le test de personnalité dont parle Cécile Neuville dans l’interview : https://www.viacharacter.org/
KOHEP propose également un Quiz pour mesurer votre niveau d’épanouissement dans vos différents domaines de vie :

Qu'est ce que la psychologie positive ? Comment rend elle heureux ?

Une des plus grandes pionnières de la psychologie positive en France.
Pleine de joie et d’optimisme, elle est :
– psychologue spécialisée en psychologie positive
– Auteur de 14 ouvrages
– Elle a également créé un jeu qui s’appelle “Le jeu de l’oie heureuse”

Sa mission, c’est d’accompagner un maximum d’enfants, d’ados et d’adultes à être plus heureux.

Et c’est dans ce même esprit, qu’elle a co-créé avec une associée, le Centre de Formation ZenPro, pour pouvoir rayonner encore plus large, en formant des coachs à toutes ces pratiques de psychologie positive.

 

Quelle méthode outils et déclic pour être heureux et impacter positivement le monde ?

Voici le sujet de l’interview du jour on se retrouve toujours dans le cadre de l’ouverture de KOHEP, ce nouveau réseau social du bien-être pour s’épanouir au quotidien je suis Maurine BEILLARD, la fondatrice de ce réseau et à l’occasion de l’ouverture officielle je vous propose de partir ensemble à la découverte des experts du secteur des services au bien-être et à l’épanouissement de la personne et de ce qu’ils ont à nous offrir en commençant par les plus grands leaders du secteur [Musique]

aujourd’hui j’ai l’immense joie d’être en la présence d’une femme pleine de joie et d’optimisme psychologue spécialisé en psychologie positive auteur de 14 ouvrages elle a également créé un jeu qui s’appelle le jeu de loi heureuse sa mission c’est d’accompagner un maximum d’enfants d’ados d’adulte à être plus heureux et c’est dans ce même esprit que la co-créé avec son associé le centre de formation zen pro pour pouvoir rayonner encore plus large en formant des coachs à toutes ces pratiques de psychologie positives il s’agit de Cécile Neuville bonjour Cécile merci d’avoir accepté mon invitation

Cécile Neuville :
Bonjour Maurine merci bravo pour ce beau projet et merci à toi de l’honneur de m’y inviter dans ce cadre là

Cécile est-ce que tu peux nous raconter s’il te plaît quel a été ta première fois en tant qu’utilisatrice du secteur du bien-être et de la psychologie comment est-ce que tu vas découvrir la psychologie pour la première fois alors ça date d’être très longtemps puisque en fait j’ai même envie de dire que ça vient d’une expérience très personnelle pour faire très court mon adolescence j’étais au collège et ma mère était prof de maths de ce collège et une prof assez stricte voilà et je n’étais pas très reconnue en tant que Cécile mais comme la fille de la preuve de maths et donc durant ces années j’ai appris à écouter parce que j’arrivais pas à trouver ma place en fait pour parler pour m’exprimer pour exister donc j’ai beaucoup écouté observé j’ai appris à prendre du plaisir à écouter et les gens trouvaient que j’avais une belle écoute et donc déjà naturellement j’ai développé une forme d’écoute et de l’intérêt pour l’être humain et ensuite très rapidement j’ai eu envie d’enseigner de transmettre et pour ça j’ai commencé des études de psychologie donc c’est vraiment par des études de psychologie que j’ai découvert un peu mais j’étais déjà intéressée naturellement spontanément j’organisais des des soirées entre filles ou des soirées pyjama même je me rappelle où je refaisais déjà le monde et où je posais des questions métaphysiques donc c’est un sujet qui là et qui émerge en moi depuis toujours j’ai l’impression et sur le bien-être en lui-même c’est au fur et à mesure de mes études de psychologie je me suis intéressé à l’être humain mais je me suis vite rendue compte que la base fondamentale c’était de prendre soin de soi et de sa confiance en soi en particulier de s’aimer de se connaître de d’apprendre voilà à connaître ses envies ses rêves c’est avant de travailler sur tout le reste de sa vie c’était déjà travailler sur soi-même c’est passionnant et de prendre soin de soi pour mieux prendre soin des autres donc comment j’y suis arrivé c’est étape après étape rencontre après rencontre séminaire livre toute opportunité une fois qu’on met un pied dedans en général c’est sans fin et c’est passionnant donc c’est quelque chose finalement sur lequel tu étais un peu prédéterminé et progressivement tu es rentré dans la connaissance avec les études avec les formations et donc pourquoi la psychologie positive tout particulièrement

suis 15-20 ans 20 ans ça a bien évolué et j’en suis bien contente c’est quelque chose dont on entend beaucoup parler à la psychologie positive alors finalement c’est quoi la psychologie positive c’est vraiment une science au départ c’est la science qui s’intéresse à ce qui contribue à plus de bonheur dans le monde au niveau individuel collectif sociétal voilà mondiale et c’est vraiment tous les laboratoires de chercheurs qui s’intéressent à non plus pourquoi des gens sont en dépression pourquoi ils sont malades pourquoi ils sont tristes pourquoi ils se sépare pourquoi ils échouent mais plutôt maintenant c’est pourquoi certains enfants réussissent mieux que d’autres à l’école pourquoi certains couples durent très longtemps dans le temps pourquoi certains pays comme okinawak qui est très connu par exemple des personnes vivent centenaires beaucoup plus que dans d’autres régions du monde voilà il y a plein de recherches quels sont les points communs de ceux qui s’épanouissent individuellement collectivement qui réussissent qui aboutissent tout ce qui fonctionne et ensuite on essaie de l’extraire pour pouvoir le dupliquer et faire des modèles d’application des exercices pratiques au quotidien pour pouvoir faciliter la réussite le couple qui dure la société à centenaire et autres conséquences positives bien évidemment donc finalement on modélisant ces réussites on peut arriver à voir des méthodes des outils c’est ça pour appliquer nous-même individuellement dans notre vie c’est ça et justement moi ce qui m’anime beaucoup la psychologie positive c’est que ce sont des recherches éprouvées pour éviter de mettre en place des méthodes ou des outils qui pourraient avoir des effets pervers qu’on n’aurait pas maîtrisé même avec plein de bonnes volontés là tous les outils sont testés sur des grands échantillons avec du court moyen long terme et on sait quels sont les impacts réels sur la santé sur les émotions les relations la durée de vie la satisfaction de vie c’est passionnant et donc moi j’utilise essentiellement dans toute ma pratique des outils appuyés sur les méthodes inspirées de la psychologie positive que ce soit professionnel en parlant ou à titre personnel d’ailleurs aussi donc dans quelle situation est-ce qu’on pourrait avoir intérêt à faire appel à la psychologie positive je pense notamment aux personnes qui vont pas forcément bien dans leur vie et qui se retrouvent face à tout le panel des experts du bien-être du développement personnel des médecines naturelles et qui ne savent pas quels choisir alors moi j’aime bien le métaphore pour expliquer ça qui parle souvent très bien la personne qui vient consulter ou qui a besoin de consulter quelqu’un qui a besoin d’aide c’est comme si elle avait un verre et l’eau représente un peu son état intérieur l’eau noire c’est quand on est vraiment pas bien du tout et donc du coup souvent on peut choisir jusqu’à présent une approche psychanalytique par exemple où on va vider le noir doucement c’est quelque chose où on va aller fouiller très loin pour aller jusqu’au fond du verre et comprendre pourquoi comment etc et donc là on est sur je vide le noir doucement si je vais dans des méthodes plus actuelles plus récentes on va dire des méthodes de thérapie brève comme l’hypnose le mdr le FT pour ce qui connaissent un peu ces termes là et sinon je vous vous allez découvrir on va aller chercher des méthodes qui sont plus rapides ou qu’on vide le verre d’eau beaucoup plus rapidement on vide l’eau noire c’est assez screen ça fait beaucoup d’énergie c’est très fatigant par contre c’est rapide voilà par contre là où c’est important c’est que si on ne s’arrête à ces méthodes là le verre reste vide ce qui est déjà très bien parce qu’on a moins de noir on se sont soulagés libéré plus léger mais naturellement l’être humain a tendance à re-remplir de ce qu’il connaît donc il va reproduire des scénarios des schémas et ça risque de revenir donc là la première étape c’est des thérapies qu’on va appeler les thérapies de la quatrième vague de pleine conscience on est vraiment sur du mindfulness sur des la relaxation de la sophrologie de la méditation etc du zen et là on apprend à remplir de l’eau transparente dans son verre pour apprendre à juste être bien voilà juste déjà être bien et là où la psychologie positive elle se positionner ça va être pour identifier des robinets de coloris parce que c’est bien d’être bien mais ne vaut pas la peine d’être vécue si elle est pas géniale en fait et donc on cherche à amener une vraie qualité de vie un vrai bonheur c’est comme être malade c’est pas parce qu’on n’a pas de symptômes qu’on est en pleine santé être en pleine santé c’est déjà ne pas avoir de symptômes mais en plus avoir de la vitalité de l’énergie de l’entrain etc c’est pareil pour le bonheur et donc du coup la psychologie positive elle nous amener à trouver les robinets de colorés à trouver nos robinets le bon dosage le beurre d’équilibre pour qu’on se fasse attention si on met trop de tout et n’importe quoi au bout d’un moment ça refait de l’eau noir enfin là je vais ça fait du burn out quoi enfin si on va jusqu’à l’extrême de la métaphore donc c’est vraiment de trouver un juste équilibre entre la vider le noir la transparence de l’eau pour être bien réfléchi posée et mettre de la couleur dans sa vie et donc bah voilà le coaching positif les démarches de psychologie positive pratique quotidienne que l’on voit un peu partout vont être pour trouver les robinets de colorés maintenant un protocole complet de psychothérapie positive va depuis je vide le noir jusqu’à je remplis de coloré donc quand on est dans une psychothérapie positive il y a des étapes vraiment prévues pour vider le noir pour le transparente et pour le colorer voilà je pense que c’est assez imaginatif et absolument magique vraiment elle est super bien illustré merci beaucoup pour pour cette ce cadeau finalement parce que ça aide vraiment à comprendre au niveau des outils qui sont proposés par la psychologie positive c’est si tu as écrit différents livres on a dit 14 livres il y en a pour les enfants il y en a pour les adultes il y a des jeux il y a des jeux de cartes il y a des des agendas de psychologie positive c’est pour amener petit à petit ces outils dans la vie des gens c’est ça en fait dans les applications concrètes psychologie positive il y a des applications très ciblées justement en thérapie en coaching dans le milieu du travail dans le milieu de l’éducation mais moi personnellement ma position à moi dans tout ce réseau là c’est d’amener ces pratiques dans notre quotidien monsieur et madame tout le monde ne pas attendre d’aller mal pour aller chercher à des mieux en fait donc justement ne pas attendre d’avoir le noir pour mettre en place des choses qui permettent d’avoir de l’eau colorer en fait donc moi j’ai envie que tout le monde puisse se dire j’aime ma vie j’aime cette journée j’aime ma relation j’aime voilà et profiter de chaque instant donc oui concrètement il y a des pratiques qui se ça va depuis des petits des petits rituels du matin tout simplement déjà sourire au réveil par exemple pour donner des exemples très simples mais ils ont vraiment démontré que un sourire forcé a exactement les mêmes conséquences hormonales que un sourire authentique et que quand on commence une journée avec une émotion le système hormonal reproduit facilement cette même émotion tout au long de la journée donc du coup quand je commence en colère ma journée facilement tout va réactiver ma colère si je commence ma journée avec un simple sourire même forcé naturellement on sourit reviendra beaucoup plus facilement donc c’est voilà c’est des rituels des petites actions c’est très pragmatique il y a des choses très basiques comme le sourire il y en a des beaucoup plus voilà penser réfléchi comme des tests reconnaître un test des forces de caractère pour identifier ces points qui contribuent c’est pas une caractère qui contribue à notre propre épanouissement une énorme recherche a été faite au niveau international sur les points communs des gens les plus heureux que ceux qui sont malheureux n’ont pas dans les traits de caractère et donc quand on met le doigt sur notre aide caractère que l’on a naturellement et qui contribue à notre niveau de bonheur on en prend conscience on les utilise plus c’est du coup naturellement ça contribue à notre niveau de bonheur et donc là il y a des tests gratuits en ligne aussi pour faire ces tests et après il y a des façons de voir comment mettre en application telle force au quotidien en fonction du contexte et des objectifs de chaque personne par exemple mais il y en a beaucoup beaucoup ça peut être un bon point d’entrée ça a le test quand on sent qu’on est peut-être pas au top dans sa vie on n’est pas nécessairement en dépression ou dans un état terrible mais il y a un espèce de goût de fade ou de ça pourrait être mieux on peut commencer à mettre cette recherche en faisant un test et puis petit à petit se laisser exactement ce test est gratuit il est en ligne c’est sur un site qui s’appelle viame via mi.org c’est gratuit au début c’est en anglais après on sélectionne en français c’est en français ça dure 20 minutes une demi-heure et derrière on a un classement de 5 forces de caractère ça permet aussi de mieux se connaître et de nourrir son estime de soi parce que on lit des phrases dans lesquelles on se retrouve forcément puisque c’est des questions qu’elle en a répondu nous-mêmes mais qui sont formulées d’une façon tellement valorisante positive et vrai que ça fait du bien en fait de lire ça des fois certains ont des difficultés à se reconnaître et pas autant que ça quand même et pour autant si et donc là quand on a cette difficulté là faut pas hésiter aussi à consulter un coach pour approfondir et aller plus loin dans la perception de soi-même l’estime de soi et l’amour de soi pour accepter qu’on a des belles qualités et au bout d’un moment on en a conscience et on est plus heureux avec quoi c’est toujours plus d’apprécier ses forces et ses fragilités aussi et c’est ok magnifique j’ai envie l’élan de proposer de le publier sur ton profil web que les gens puissent aller voir sur ton profil Cohen et puis dans les publications que tu as faites peut-être publier cet outil comme ça en quelques clics ils peuvent retrouver ce test et puis tes autres publications aussi puisque tu as du contenu alors sur les réseaux sur YouTube sur tes livres on peut te retrouver un peu partout ça a été assez dense d’ailleurs de préparer cette interview parce que et le nombre d’activités qui sont vraiment impressionnants et on comprend pourquoi il y a quelques années la psychologie positive on en avait jamais entendu parler en France et pourquoi aujourd’hui je crois que la très grande majorité des gens savent au moins ont déjà entendu le terme nous savons de quoi est-ce qu’il s’agit pas forcément tout le temps figure-toi que j’ai fait une interview une conférence pardon la semaine dernière auprès d’une mutualité donc français la Mutualité Française donc des le public des mutuelles et ben quand j’ai demandé alors qui est déjà entendu parler de la psychologie positive dans une pleine j’ai eu deux mains levées et là je me suis dit oh là là dans nos réseaux on connaît tous mais en fait ceux qui ne sont pas dans ces réseaux là ils ne connaissent pas encore et nous qui encore du boulot pour faire connaître tout ça ah ouais effectivement oui quand on a les billets en fait de notre entourage et un moment donné où on dit bah c’est bon tout le monde connaît mais c’est qu’on a tendance à créer des liens et avoir des sites on se retrouve après voilà moi j’aime bien aller au-delà essayer de diffuser là où c’est pas encore connu en tout cas c’est aussi la mission on est de plus en plus nombreux à voir cette mission là et c’est aussi la mission et la contribution qu’on s’est donné avec Cohen faire connaître diffuser rendre accessible ces outils qui sont encore méconnus d’une grande partie du public ce qui amène à ma dernière question de cette interview Cécile qu’est-ce que tu aurais envie de dire à ceux et celles qui hésitent encore peut-être à rejoindre Coop ou à rejoindre des réseaux comme ça pour être entouré de personnes dans le secteur du bien-être et du développement personnel en fait je m’appuyais sur une recherche de psychologie positive soyons fous mais il a été démontré que notre niveau de bonheur est influencé par le niveau de bonheur des personnes que l’on côtoie le plus et qui nous entoure donc évidemment plus on s’entoure de personnes qui ont une avancée en tout cas de développement personnel de bien-être des idées des envies des motivations et un niveau de bonheur qui forcément suit derrière parce que on peut pas aller dans ce réseau-là enfin dans une dynamique comme ça sans forcément voir petit à petit au niveau de bonheur augmenté c’est c’est ça qui est génial du coup ça va augmenter encore plus le nôtre et nous-mêmes on va augmenter celui de notre entourage donc c’est à la fois très égoïste pour soi-même mais c’est aussi très altruiste parce que ça veut dire que plus vous allez augmenter votre environnement plus vous allez augmenter votre niveau de bonheur que vous allez rayonner sur vos propres proches et leur donner l’envie d’aller encore plus vers le bien-être à eux aussi mais c’est voilà c’est toujours une dynamique comme ça en fait donc oui entourant nous c’est contagieux le bonheur et contagieux les chercheurs l’écrivent comme ça quoi dans leur conclusion ils finissent par dire le bonheur est contagieux magnifique et donc pour ceux et celles qui auraient peut-être qui commence à découvrir le secteur du bien-être et du développement personnel on peut avoir tendance à avoir on a envie de dire à tout le monde venez c’est trop bien mais en fait simplement le fait de l’incarner finalement exactement ça suffit à leur transmettre magnifique merci beaucoup Cécile Neville pour cette interview merci à vous toutes et tout ce qui nous écoutait aujourd’hui si vous avez aimé cette vidéo n’hésitez pas à la liker pour nous soutenir à nous laisser des commentaires à poser vos questions je me ferai un plaisir d’y répondre si jamais vous n’êtes pas encore inscrit sur web et bien je vous invite à le faire vous avez un lien autour de cette vidéo vous trouverez également des informations et des liens pour aller retrouver des informations à propos de Cécile et je vous dis à très bientôt pour la nouvelle interview c’était Maurine Beillard

KOHEP, le réseau du bien-être pour s’épanouir au quotidien

Yannick Vérité

Comment vivre sereinement lorsqu'on ne trouve pas son chemin ?

Un acteur incontournable du secteur SEEP. Kinésithérapeute de formation, depuis 30 ans, il n’a eu de cesse de se former, pour comprendre l’être humain : ostéopathie, kinésiologie, neuro-sciences, naturopathie, énergétique, hypnose, géobiologie…. pour ne citer qu’eux..

  • Il a ensuite mis au point sa propre méthode : la bioénergie quantique.
  • Il est également l’auteur de 7 ouvrages. En 30 ans, il a accompagné des dizaines de milliers de personnes ! Et il est suivi par plus de 82 000 abonnés sur YouTube.
  • En 2015, il fonde l’Ecole française de bioénergie quantique (EFBQ) dans le sud de la France.

Comment vivre sereinement lorsqu’on ne trouve pas son chemin et qu’on ne parvient pas à se réaliser ?

C’est la question que s’est posée mon invité durant de nombreuses années. Si vous êtes aussi dans ce cas, alors vous allez adorer cette interview. 

 

On se retrouve aujourd’hui dans le cadre de l’ouverture officielle de KOHEP, ce nouveau réseau social du bien-être pour s’épanouir au quotidien.

 

Je suis Maurine BEILLARD, la fondatrice de ce réseau et à l’occasion de son ouverture officielle je vous propose de partir ensemble à la découverte des experts du secteur SEEP le secteur des services au bien-être et à l’épanouissement de la personne et de ce qu’ils ont à nous en commençant par les plus grands leaders du secteur [Musique]

 

aujourd’hui je suis ravie d’être en la présence d’un acteur incontournable du secteur Seb kinésithérapeute de formation depuis 30 ans il a eu de cesse de se former pour comprendre l’être humain ostéopathique kinésiologie neurosciences naturopathie énergétique Yves dose géobiologique pour ne citer que il a ensuite mis au point sa propre méthode la bioénergie quantique il est également l’auteur de cet ouvrage en 30 ans il a accompagné des dizaines de milliers de personnes et il est suivi par plus de 82 000 abonnés sur Youtube en 2015 il fonde l’École française de bioénergie quantique la efbq dans le sud de la France il s’agit de Yannick vérité bonjour Yannick merci d’avoir accepté cette interview aujourd’hui bonjour marine c’est un grand plaisir pour moi d’être avec toi pour l’ouverture de ce les réseaux sociaux l’initiative

 

est-ce que tu peux nous raconter s’il te plaît ta première fois ta découverte du secteur du bien-être du développement personnel personnellement

 

bien je dirais que c’est quelque part à mon mal-être qui a fait que je suis allé vers le développement personnel comme beaucoup de personnes d’ailleurs on cherche des solutions des explications on cherche à comprendre pourquoi on n’arrive pas à être bien dans sa vie et c’est vraiment le ce qui a été le moteur chez moi mais notamment je dirais un manette qui était plus au niveau physique puisque très tôt en commençant des études de kinésithérapie j’ai eu mal au dos j’ai eu une hernie discale je suis allé voir donc les médecins du sport qui m’ont orienté vers la chirurgie qui m’ont dit vous devez vous faire opérer vous avez une hernie discale et je sais pas une petite voix qui m’a dit mais si tu as été capable de créer une indice 4 tu es capable d’être de l’enlever ou peut-être de comprendre en tout cas ce qu’il en est ce qu’elle veut te dire et ça a été le moteur pour moi d’aller commencer à consulter déjà des ostéopathes je me suis vite aperçu c’était assez limité comme action et puis petit à petit de comprendre par la kinésiologie bien ce que vous voulez me dire mon hernie discale je dirais que c’est elle qui a été ma plus grande enseignante pendant des années des années puisqu’elle m’a permis de faire ce chemin vers moi de comprendre que j’avais une dévalorisation par rapport au chemin que j’avais pris que j’étais pas à ma place une fois que je ne trouvais pas ma place qui a vu l’autorité d’un père assez forte qui m’empêchait en fait de prendre mon pouvoir et je me suis mis en quête d’aller prendre mon pouvoir et c’est comme ça que je me suis intéressé et bien je dirais au développement personnel donc quelque part merci à merci à mon hernie discale en fait qui m’a permis de commencer ce chômage je me dis depuis ce que je fais moi aussi ce chemin j’ai envie de permettre aussi à d’autres de le faire et de comprendre pourquoi mais dans leur vie ils sont confrontés à telle difficulté à telle maladie à telle dysfonctionnement et de comprendre ce que le corps et ce que la vie veut aussi enseignée à travers les épreuves à travers les tests que bien qu’on a à travers notre chemin c’était l’objet de ma seconde question qu’est-ce qui s’est passé à partir du de ta première expérience de tes premières expériences personnelles pour que à un moment donné tu as envie de te former et de proposer tes services ça a été vraiment étape par étape donc au début on a une compréhension mécanique de la chose à travers l’ostéopathie par exemple et puis ça a été une compréhension de plus en plus profonde jusqu’à comprendre qu’en fait je mettais un carnet pour une raison bien précise et tant que j’étais pas vraiment à ma place et sur la voie de cette incarnation sur la raison pour laquelle je m’étais incarné et bien mon âme à travers mon corps elle est manifester des dysfonctionnements certaines personnes ça va être plus au niveau des émotions on appelle ça les états d’âme moi c’était vraiment au niveau du corps mon corps me dit mais tu n’es pas à ta place en faisant ça et je me suis aperçu que plus je m’approchais de ce que j’étais venu incarner en fait et bien moins hernie discale s’exprimer moi j’avais mal au dos parce que effectivement on me disait mais tu dois muscler tes abdos tu la musclé ton dos et je faisais tout ça mais il n’empêche que j’avais toujours eu des douleurs c’était assez invalidant et j’ai fait j’ai fait vraiment l’expérience et l’observation que plus jamais vraiment sur ce qui me faisait vibrer sur ce qui m’inspirait là où je prenais du plaisir là où je m’éloigne de il faut que je me dois 2 et bien moins plus mon corps était dans la souplesse plus hésité d’un fluidité moins j’avais de problèmes avec mon dos en fait c’est comme si j’avais mis derrière moi en fait j’avais renier une partie de moi je l’ai mise en retrait pour ne plus la voir cette partie qui s’exprimer qui me disait mais ok tu dis que tu es pas malheureuse dans ta vie mais tu dis pas que tu es heureux tu dis que tu es pas trop mal dans ta vie mais tu dis pas que tu es bien en fait je n’avais pas de dire ça en fait parce que je sens bien que il y avait il y avait quelque chose qui n’était pas aligné je sentais que ma vie était pas alignée parce que je voulais avec ce que j’avais vraiment envie d’incarner et plus je m’approchais de ça plus j’étais à l’écoute de mes désirs de mes sensations et bien plus les choses s’aligner dans ma vie et c’est comme ça que je me suis aperçu que mais quand les choses n’ont pas alignés qui a de la résistance ça veut dire que il y a une action il y a une pensée il y a une croyance qui est qui n’est pas alignée avec notre plus haute réalité qui n’est pas aligné parce qu’on est venu incarner sur cette terre ce que certains appellent la mission de vie en fait ce fameux chemin donc tu dis que à partir du moment où tu n’étais pas sur ce fameux chemin ton corps s’exprimer à travers des douleurs des tensions et plus tu te rapprochais de ce chemin et plus ton corps retrouvé une souplesse et tu retrouvais un bien-être dans ton corps pour ceux et celles qui nous écoutent et qui sentent qu’ils sont pas sur leur chemin quels sont les autres informations qui peuvent leur donner des indices et comment est-ce qu’ils peuvent trouver ce chemin finalement alors au delà effectivement de la souffrance physique il peut y avoir il y a ce sentiment profond de je peux faire mieux mais je ne sais pas comment faire en fait je sentais qu’il y avait une espèce de plafond de verre dessus de ma tête c’est à dire je là où je pouvais aller mais je connaissais pas le chemin je connaissais pas le mode d’emploi pour y arriver et j’avais beau faire des formations etc je m’apercevais que on me donnait pas le mode d’emploi parce que je mode d’emploi bien quelque part personne pouvait me le donner il était inscrit à l’intérieur de moi et ça a été le fait de me répéter cette phrase et si je peux donner ces cadeaux dans cette interview mais j’en suis vraiment heureux un moment donné je commençais à me répéter pourquoi pas moi parce que je me suis aperçu qu’en fait j’avais ce syndrome de l’imposteur et je me disais mais ok tu as envie de faire de la formation ok termine à signer mais qui tu es pour faire ça pour qui tu te prends pour faire ça et en fait je j’observais des autres j’admirais ce qui pouvait le faire et moi je restais un peu sur la touche en train de regarder le match se jouer mais je participais je participais pas en fait à ce jeu à ce match et à un moment donné je me suis dit mais si tu es un carnet de toute façon c’est que tu as une raison pour laquelle tu t’incarnais et donc même si tu connais pas la raison et bien comment ça jouer ce match c’est Mike Horn qui dit à juste titre vous n’avez pas besoin d’avoir 100% de réponse pour commencer à vous mettre en chemin si vous attendez d’avoir 100% des réponses jamais vous mettrez en chemin alors il lui dit pas cette manière mais je résume sa pensée et je trouve cette pensée mais tellement tellement forte et aligné qu’en fait souvent on attend d’avoir la réponse pour se mettre en chemin on attend de savoir quelle est sa mission pour se mettre en chemin et bien tu dirais c’est là notre plus grande erreur il faut se mettre en chemin et s’il y a en partie le moment où on va se mettre en route que ça va venir se préciser pourquoi parce que le message on va pas la voir à 100% comme ça dans son intégralité d’un coup en illuminé ça y est je vais faire ça j’ai tout le mode d’emploi qui s’affiche ça peut être comme ça mais c’est rarement le cas la plupart du temps on va essayer une voix et on va récupérer des informations tiens je viens de faire ce stage ça me parle mais ça me parle à 10%, je prends aussi 10%. on va aller faire cette formation on va aller faire ce voyage moi rencontrer telle personne on va lui dire tel livre on va regarder tel conférence et c’est toutes ces pièces de ce puzzle mit à bout à bout qui vont nous permettre de trouver quelque part notre chemin en fait et j’ai mis longtemps pour le trouver parce que et bien j’avais pas la réponse comme ça dans un coup j’avais pas le mode d’emploi alors que j’avais le j’avais la croyance que pour me mettre en chemin j’avais besoin pardon d’avoir toutes les réponses et en fait c’est pas le cas donc il faut commencer à faire le premier pas à avancer

 

et c’est comme ça que ça va se c’est comme ça que ça va se profiler pardon et donc le conseil que j’aimerais donner aux personnes qui n’arrivent pas à trouver leur voie c’est d’explorer il faut être un explorateur il faut être curieux il faut enlever de sa croyance que ça doit être parfait comme de réussir du premier coup qu’on doit trouver du premier coup parce que ce qui est intéressant c’est justement l’exploration c’est la curiosité c’est d’aller s’intéresser à telle chose est-ce que c’est fait pour moi mais je le fais je verrai bien en le faisant si c’est fait pour moi ou pas c’est pas fait pour moi c’est pas grave je rencontre super personne j’ai appris des choses et je continue en chemin mais souvent on fait pas parce qu’on se dit ouais mais il faut vraiment que je sois sûr que ça c’est fait pour moi ouais mais tu te rends compte moi ce qui m’intéresse c’est de faire pâtissier mais si je fais pâtissier et que je me rends compte c’est pas pour moi j’aurais perdu du temps maintenant tu auras pas faire du temps tu auras appris des supers trucs tu auras appris de faire des gâteaux tu as pris des super expériences mais tu auras pas perdu ton temps on perd pas son temps en explorant en fait alors qu’on voudrait avoir une route précise mais on sait bien que la route elle est pas toujours droite elle peut être faite de détour et c’est ça qui est aussi échouette et je sais que ma route moi elle était faite de plein de détours et parfois je sorte de stage aux formations

 

t’as pas appris grand chose mais ça restait dans un coin et je m’apercevais que quelques années après je réutilisais en fait le contenu de ce que j’avais vu auparavant et c’est ça qui est génial parce que parfois on pense avoir fait telle expérience pour rien rencontrer tel personne pour rien mais c’est jamais pour rien c’est toujours pour mettre en fait des données supplémentaires dans notre besace et c’est ces données supplémentaires qui vont faire qu’à un moment donné ça va devenir une évidence le chemin qu’on doit prendre en fait ce qu’on appelle comme je disais dans une mission de vie ce pourquoi on ne s’est incarné et c’est vrai que j’avais un peu le sens de ce que ça devait être mon incarnation je savais pas du tout comment ça allait pouvoir se faire je l’ai su que quelques années après et je dirais c’est même pas un but parce que quand on est arrivé à ce point on s’aperçoit que il y a encore une étape après parce que ok je fais de la formation c’est génial je n’enseigne aux personnes mais c’est tellement évolutif que la manière dont j’ai enseigné il y a 5 ans mais elle est plus du tout la même que ce que celle que j’enseigne maintenant et en fait le chemin en fait il continue tout le temps sans cesse alors qu’on a dans la tête on a dans l’idée on a aussi comme fantasme que on va atteindre un but et ça y est on est arrivé tout va s’illuminer on sera heureux quand on aura atteint ce but là mais c’est faux parce que il faut pas chercher à être heureux en atteignant un but il faut au contraire commencer à être heureux en se mettant en chemin vers ce but

 

et c’est ce que tu as vécu toi justement cette exploration l’ostéopathie la kinésiologie les neurosciences l’énergétique l’hypnose peut-être que pendant ce chemin il y a des moments où tu t’es dit effectivement bon je veux faire quoi de l’hypnose ah non pas tout à fait ça bah non peut-être pas tout à fait ça non plus et avec cette exploration en fait c’est à partir de là qu’est né la méthode que tu as créé la biodégie quantique que ton âge est créé et finalement si tu avais pas eu toutes ces étapes complètement ça m’a permis aussi de comprendre ce que je voulais faire là où je voulais pas aller les techniques pour moi qui me demandaient par exemple trop d’énergie et bien je me disais ben ok ce sont de belles techniques mais elles sont pas faites pour moi en fait et ça m’a permis en fait de faire le tri dans ce que je voulais enseigner déjà d’une part de ce qui fonctionnait pour moi aussi d’autre part c’est les techniques qui fonctionnaient pour moi et d’autres qui fonctionnaient pas donc ça ça a été génial ça a permis aussi des super rencontres ça permet aussi de de parler de ce que font les autres parce que si on est absolument focalisé que sur ce qu’on fait et quand on connaît pas ce qui se fait ailleurs bien je trouve que on n’a pas une vision qui est qui est large en fait moi quand une personne me dit ben voilà je fais telle technique et que j’y suis allé mais waouh c’est génial je me rappelle c’est une patiente qui m’a qui m’a vraiment marqué elle vient chez moi et cette personne elle souffre de solitude elle avait à peu près 65 ans je pense elle souffrait de solitude complètement isolées au niveau social et quand je commence à à la scanner je sens pas qu’il faille faire une séance en fait et je dis écoutez venez me voir je vais vous donner une clé elle me dit mais c’est quoi je lui dis allez faire de la Biodanza elle me dit mais c’est quoi ce truc là je dis vous allez voir c’est une technique vous allez rencontrer vous allez mettre votre corps en mouvement vous allez travailler sur vous mais à travers le corps c’est une technique qui a été créée par un Argentin voilà j’explique ce qu’il en est je dis trouver un enseignant bio dans un facilitateur allez en faire et puis ça s’arrête là en fait trois ans après je vais avoir revenir pour un autre problème et je dis mais je reprends sa fiche il dit alors vous en êtes votre solitude de ce que vous souffrez parce que je rappelle qu’à l’époque je pouvais pas vous accompagner par rapport à ça mais je vous avais demandé d’aller peut-être vous renseigner auprès de quelqu’un qui faisait bean mais vous savez quoi ça m’a changé ma vie elle m’a dit je suis devenu facilitatrice j’ai tellement aimé adoré que je suis devenu facilitatrice en trois ans et j’ai rencontré mon compagnon dans une formation de Biodanza et donc son problème de solitude était fini en fait et si j’avais pas fait moi-même de la Biodanza j’aurais pas pu lui donner cette information en fait

 

d’où l’importance d’aller explorer les choses qui sont différentes et ou parfois on se dit bah non ça n’a rien à voir et en fait finalement compiler ça donne des compétences aussi qui sont extraordinaires complètement et on nous a enseigné dans la religion j’ai des chrétienne que la curiosité était un vilaine défaut mais moi je dirais que bien utilisé la curiosité c’est une merveilleuse qualité et quand on est curieux de la vie curieux de savoir ce que les autres font j’ai souvent observé que dans le développement personnel les gens restaient cloisonnés dans ce qu’il faisait il devenait espère dans ce qu’il faisait mais il se couper aussi de ce que les autres pouvaient faire j’ai toujours été un curieux insatiable d’aller voir ce que les autres faisaient de me dire tiens ça c’est vachement inspirant et d’aller voir la personne lui dire tu vois je vais te piquer ton truc là je vais prendre ça je vais le mettre à ma sauce et on fait tout ça de toute façon on prend une donnée on la met à notre sauce on l’utilise une autre manière et c’est ça qui va faire comment enrichir en fait notre éventail thérapeutique très bonne taille humain et puis il y a d’autres il y a d’autres choses qui nous parlerons pas et puis on les mettra de côté mais en tout cas je trouve que la curiosité c’est génial et quand on veut trouver ce qu’on veut faire dans sa vie ce qu’on veut trouver sa raison d’être mais c’est important d’être curieux et se donner le droit d’essayer se donner le droit de ce qu’on appelle de se tromper alors pour moi c’est pas faire une erreur les gens disent ouais tu t’es trompé de je me suis planté de voir j’ai fait du commerce j’ai fait une école de commerce je me suis planté de voir et en fait ce qui m’intéresse c’est plus l’art-thérapie mais non tu t’es pas planté de le voir tu as pris des clés dans cette école de commerce qui va te servir dans ton art-thérapie peut-être pour communiquer sur ce que tu fais maintenant en art thérapie et tu vas pouvoir peut-être dupliquer un modèle économique j’en sais rien mais en tout cas tu n’as pas perdu ton temps et souvent on se bloque on se sclérose parce qu’on a peur de tromper de voix mais je dis au contraire trompez-vous allez-y expérimenter on est là pour ça de toute façon et c’est la raison pour laquelle toute technique est évolutive une technique qui ne bouge pas d’année en année je dirais qu’elle peut paraître sclérose aussi parce que il y a besoin que les choses évoluent parce que les temps évoluent on n’est plus dans la même aire maintenant on est passé de l’air du poisson à l’air du Verseau dans des choses évoluent et bien les choses sont évolutifs et nous on doit aussi évoluer et la curiosité c’est quelque chose qui nous fait évoluer donc pour ce faire et bien il y a besoin d’aller expérimenter d’aller être un curieux et d’expérimenter telle ou telle chose en fait donc soyez curieux en parlant de technique et de technique qui évoluent Yannick tu as créé une technique donc à partir des différents outils que tu as exploré que tu as appris que tu as emprunté à droite et à gauche cette technique ça s’appelle la bioénergie quantique est-ce que tu peux nous en parler et peut-être nous parler de son évolution si elle a évolué

 

en énergétique j’ai commencé comme beaucoup de personnes par des stages par exemple où on commence à manipuler à jouer avec l’énergie et je trouvais ça un peu long je trouvais ça un peu rébarbatif en fait mais c’était super attention mais c’était pas le modèle que je vous développer petit à petit j’ai fait de plus en plus de techniques en énergétiques ou on faisait appel à des présences par exemple pour corriger tel ou telle chose et un jour je suis tombé sur une interview sur une vidéo de Granny Mallet qui parlait du double 45 et là je me suis mais c’est ça la clé que je cherche et si je connectais le double garantie je lui demandais en fait d’aller corriger d’aller transmuter les pollutions que moi j’arrive à ressentir sur tel ou telle personne donc ça part du principe qu’en fait chaque personne est entourée d’un d’un aura dans cet orat il y a des pollutions qui sont quoi qui sont les miasmes des traumatismes du passé des blessures d’âme de ce qu’on a pu en durée de ce qu’on a encaissé de ce qu’on n’a pas digéré et tout se passait en fait il est inscrit sous forme de pollution énergétique qu’on appelle des kystes des objets plantés des failles des fuites etc et qui occasionnent des troubles physiques et des troubles émotionnels et des troubles comportements et ça un énergéticien est formé pour pouvoir les détecter et pour pouvoir je dirais y remédier souvent en faisant un travail au niveau de l’énergie qui passe par les mains ce que fait par exemple le Reiki où on va nettoyer le corps énergétique et moi je me suis dit mais ce double quantique qui est quelque part la version la plus élevée de nous-mêmes que certains appellent le moi spirituel moi je dirais c’est plus cette dimension de nous-mêmes qui a accès aux champs de tous les possibles puisque le champ quantique c’est le champ de tous les possibles c’est le champ informationnel c’est là où tous les potentiels tous les possibles sont écrits si ce double quantique est capable d’aller connecter la solution à notre problème pourquoi pouvez pas transmuter des pollutions et donc je me rappelle la première consultation que j’ai pu faire ça a été une personne qui est venue me voir pour des problèmes d’alcoolisme il m’a dit je viens de voir parce que ma femme elle veut à tout prix me quitter et il faut vraiment que je me débarrasse de ce truc là donc je fais une séance d’énergétique mais sans imposition des mains et jusqu’à scanne en fait toutes les pollutions qui a dans son aura il y avait donc une mémoire héréditaire de d’alcoolisme il y avait des traumatismes enfants où il s’est senti rejeté ou il y avait une addiction déjà enfant adolescents je dirais plutôt à tout ce qui était à kick l’herbe le shit et tout ça voilà et donc je repère tout ça et un moment donné je connecte son double quantique je lui dis voilà transmute ça je vous assure que je l’ai fait mais sans y croire je me suis dit il va garder son problème et tu vas revenir à ta technique que tu maîtrises qui est la kinésiologie l’énergétique pure et dure etc cette personne revient me voir 15 jours après il me dit mais qu’est-ce que vous m’avez fait et là je me dis oui qu’est-ce que j’ai pu faire me dit mais je suis dégoûté par l’alcool

 

c’est pas vrai me dit si si je suis sorti de votre technique de votre séance j’ai senti de l’alcool c’était plus pour moi je suis écœuré par l’alcool je peux plus y accéder et c’est à partir de là à partir de cette conférence le dernier Mali que j’ai commencé à aller travailler avec ce double quantique avoir là où il pouvait agir là où il pouvait pas agir et chaque personne en fait a un double quantique chaque personne a une version plus élevée de lui-même qui n’est limitée par aucune croyance limitante aucun implant familiaux aucun implant de vie passée qui n’a aucun frein qui n’a aucun sabotage c’est comme s’il y avait un mois pur qui avait accès en fait à tous les possibles alors que nous-mêmes en être incarné nous sommes conditionnés par ce que nous croyons possibles ou pas et moi par exemple je pensais pas du tout qu’il était possible en une séance quantique de pouvoir libérer cette personne au niveau de son addiction d’alcool j’étais donc conditionné par mon moi humain et bien ce mois spirituel ce double quantique cette version la plus élevée nous-mêmes et capable en fait d’aller connecter c’est comme si c’était le relais entre notre moi la vivant incarnée avec ses limitations d’être humain faisait le lien avec le tout le champ des possibles et nous ramener en fait la vibration qui est nécessaire à notre guérison je sais pas si c’est assez clair mais ce qui permet en fait d’aller permettre de demander à ce double quantique d’aller transmuter toutes les pollutions que la personne porte que ça soit une mémoire d’abandon que ce soit une mémoire intra-utérine par exemple et bien on peut demander à double bloc quantique à condition et ça c’est très clair à condition que le praticien détecte la mémoire chez la personne on peut pas dire double quantique tiens allez vas-y moi je prends l’apéro et toi tu guéris la personne ça ça marche pas il faut vraiment que le praticien détecte en fait

 

tout ce qui cloche dans le programme informatique de la personne c’est comme s’il en était un informaticien on a en face de nous une personne qui est un ordinateur et quelque part on va aller voir dans ce computer tous les programmes qui sont obsolètes tous les programmes qu’il empêche d’avancer et c’est comme si le double quantique c’était le fait d’appuyer sur la touche RESET mais pour que je puisse faire ça il faut que j’aille détecter les programmes qui sont déficients je peux pas faire la touche RESET sur un ordinateur donc j’ai pas détecté des programmes qui étaient déficients en fait OK et donc c’est une technique donc ça c’est la technique que tu as créée et aujourd’hui tu formes des personnes à utiliser cette technique tout à fait

 

d’aller effectivement scanner dans scanner c’est à dire qu’on va comme un scanner d’imprimante on va vraiment permettre de scanner la personne et rechercher dans son aura dans ces différents corps oriques que sont le corps énergétique le corps émotionnel le corps mental tout ce qu’il empêche d’avancer tout ce qu’il a freine ce qu’il a sabote ce qui la rend malade aussi on va détecter ce qu’on appelle les pollutions énergétiques ou les implants et on va mettre en fait cette pollution en relation avec une cause tiens là par exemple là je vois tu es un dernier exemple qu’on a pu faire c’est une personne qui a une douleur très très invalidante au pied en fait et elle a ce qu’on appelle un syndrome de Morton c’est une douleur très très douloureuse une douleur nerveuse donc un dérèglement un peu au niveau des terminaisons nerveuses des phalanges du pied et là donc on repère qui a une zone qui est complètement bloquée l’énergie de circule plus il y a ce qu’on appelle une barre énergétique et c’est cette part énergétique qui lui crée les douleurs alors si on enlève la barre énergétique et qu’on dit à cette personne je sais pas il y avait ça je voulais enlever mais qu’on ne met pas en fait c’est pour ça que la prise de conscience est nécessaire qu’on ne met pas en fait le lien avec la raison pour laquelle il y a ce problème la personne ne va pas pouvoir corriger ses attitudes elle va pas pouvoir changer son positionnement et cette barre énergétique était faite en fait dans elle se sentait prise en otage entre sa mère et sa sœur qui était fâchée et donc quelque part elle était prise au milieu ça s’était logé au niveau de son pied c’était le pied gauche je crois bien et ça l’empêchait de marcher donc en lui disant ça en lui disant mais tu vois ton pied il est bloqué parce que justement il y a un problème de positionnement il faut que tu arrêtes de te positionner quelque part entre ta mère et ta sœur c’est pas ton conflit et donc on a demandé à son double quantit de corriger ça la douleur très rapidement est partie mais elle a pu conscientiser que ça venait de ça donc en fait elle a pu changer son attitude et c’est ça qui est important dans la biologie quantique il y a une volonté de responsabiliser la personne quant à sa guérison parce que c’est pas le praticien qui va guérir la personne c’est la personne qui se guérielle même en prenant conscience en fait d’un positionnement qui n’est pas adéquat je prends par exemple une personne elle me s’était en formation c’était d’ailleurs la semaine dernière elle m’a dit mais je suis tout le temps tout le temps fatigué j’aimerais comprendre ce qu’il en est donc on se connecte à elle et on s’aperçoit qu’il y a des blocages au niveau émotionnel mais il y a aussi au niveau des blocages au niveau physique et donc on cherche au niveau physique et là on est plusieurs dans la selle et on voit tous un liquide noir tu bois du café bah ouais je bois du café le matin et ben écoute essaye d’arrêter le café le matin et tu regardes ce que ça fait déjà première chose quelques jours après nous dit mais waouh j’ai deux fois plus d’énergie depuis que j’ai arrêté le café j’ai deux fois plus d’énergie et en fait la bio énergie quantique c’est ça c’est la capacité à canaliser l’information mais aussi la capacité à canaliser ce que veut dire cette information et la capacité aussi à corriger l’information ce qui fait que la je dirais l’absorption du café bloquer l’énergie de son estomac bloquer l’énergie de son foie est bloquer l’énergie son intestin grêle avec le double quantique on a pu débloquer l’énergie de ces trois organes mais n’empêche que si on lui avait pas relaté que c’était le café elle aurait continué à boire du café imaginons qu’on lui dise bah écoute il y a ton foie pas ton intestin grêle et ton estomac qui sont bloqués mais voilà on va corriger ça on acupuncture ou autrement et en lui relate pas que c’est le café cette personne le conscientise pas forcément et donc ne va pas arrêter le café et de ce fait elle va continuer à être fatiguée et à dépendre d’un thérapeute nous ce qu’on veut en lui énergique quant c’est que la personne ne dépendent pas d’un thérapeute et puis quelque part ce responsabiliser le plus tôt possible par rapport à tout ce qui vient la saboter que ça soit sur un plan je dirais physique parce qu’elle habite pas dans le bon environnement ou le bon lieu où elle consomme pas forcément les bonnes choses ou elle fait des erreurs alimentaires mais aussi par rapport à son émotionnel ou aussi par rapport à un positionnement par rapport à différentes choses par rapport à des mémoires familiales ou des mémoires de vie passée donc on va aller rechercher tout ça tout ce qui bloque la personne on va ramener à la conscience que c’est ça et ça et ça qui bloque cette personne on va corriger ceci mais on demande quand même aussi une participation active de la personne de changer des choses admettons que cette personne je sais pas moi elle soit toujours

 

très dur avec ses enfants ça allait toujours au clash etc parce que enfant elle n’a pas reçu d’affection donc on a détecté ça dans son corps émotionnel qui a eu une blessure d’humiliation de par sa mère mais que en lui ramène pas ça ça conscience et bien peut-être qu’elle va pas être consciente qu’il faut qu’elle change des choses dans la relation avec ces enfants alors c’est vrai que quand on corrige le blessure la personne s’aperçoit automatiquement quand même un changement dit mais waouh la relation à mes enfants a commencé à changer et donc je dirais que c’est un savant équilibre entre le fait de ramener à la conscience des informations mais aussi de ne pas trop en dire pour ne pas que la personne aussi puisse l’accaparer au niveau mental et faire des films qui vont tourner qui vont faire qu’elle va trop mentaliser la chose c’est un savant mélange en fait de conscientiser les choses et je dirais de laisser faire aussi l’énergie dans le corps qui va réajuster ce qui a réjusté parce qu’on sait que on peut aussi guérir sans tout conscientiser il y a des guérisons qui sont faites et on sait pas du tout pourquoi on a guéri mais ce qu’on observe c’est qu’il y a des choses qui peuvent guérir toute seule et c’est ok on n’a pas besoin de conscientiser par contre tout ce qui est schéma répétitif il y a besoin de conscientiser parce qu’il y a besoin de changer des croyances et des habitudes et là par contre quand je dis qu’on va permettre la personne de conscientiser c’est là où on va accentuer notre conscientisation car il y a des schémas répétitifs la personne qui me dit je me mets toujours dans des galères financières je comprends pas du tout pourquoi ok bougez pas on va scanner d’accord vous a pas un grand père qui jouait au jeu comme ça je sais pas ça c’est un cas un cas d’école la personne sera enseigne et effectivement elle demande à son père si son père jouait et son père qui dit effectivement mon père il bouffait toute la paie parce que il a eu tout le temps jouer quoi et donc en fait il a récupéré cette mémoire de perte d’argent il se met toujours dans des galères financières et c’était un schéma répétitif qui fait qu’en prenant conscience de tout ça et en changeant ses habitudes ce schéma a pu s’arrêter en fait et ça en une séance comment ça se passe pour côté client en une séance de séance comment alors première séance alors ça dépend si la demande de la personne elle est physique d’ordre physique ou d’ordre psychomotionnel j’entends pardophysique une personne qui a des problèmes de maladie des problèmes physiques des problèmes de fatigue chronique des douleurs on va d’abord regarder tous les paramètres c’est comme quand on fait un contrôle technique d’une automobile en fait on va regarder tous les paramètres d’accord mais nous on va faire la même chose on va regarder tout ce qui dans le corps au niveau physique prend de l’énergie et on va aller rééquilibrer ces éléments tels que la flore intestinale telle que la signification dans le corps telle que les comment dirais-je la liberté des glandes de surrénales le fonctionnement de nos différentes glandes on va tout vérifier la première séance donc ça ça va prendre une séance quand la demande est physique en il y a un quelque part une motivation une douleur physique pour ensuite aller s’intéresser aux psycho émotionnel physiologique au niveau énergie de ces organes parce que du coup la question suivante sera quelle frontière pour les personnes qui qui viennent consulter avec la médecine conventionnelle et le secteur SEEP du coup alors donc il y a toujours en fait nous ce qu’on c’est vraiment une médecine intégrative on n’est pas là pour remplacer un diagnostic on n’est pas là surtout pour en faire on n’est pas là pour dire à une personne d’aller ne plus voir son médecin au contraire on va permettre d’expliquer ça au niveau énergétique pourquoi en fait la maladie se prépare toujours par des troubles énergétiques donc nous on va travailler sur l’aspect énergétique de la chose qui fait que dans certains cas dans nombre cas le physiologique va pouvoir se repérer se réparer et dans d’autres bien entendu non parce qu’il est peut-être trop atteint d’accord ou alors il y a des chimiothérapies qui sont en train etc nous on va venir soutenir l’organisme en fait par une approche énergétique pour ce faire on a besoin de rééquilibrer certains paramètres énergétiques et que j’ai dit les glandes urinales la flore intestinale etc etc et ensuite on va s’intéresser à l’aspect psycho-émotionnel comment la comment le psycho émotionnel qui lui appartient ou qui appartient à la généalogie a pu creuser le nid en fait de cette pathologie ça c’est ensuite là dessus qu’on va établir je dirais nos séances pour une demande plutôt psycho émotionnelle telle que des problèmes de couple les problèmes de travail des problèmes d’argent des problèmes de mal-être mais où il y a pas de maladie en fait on va aller s’intéresser par contre la directement au psycho émotionnelle ça veut dire que quand il y a des problèmes de physique et bien on va passer déjà par le physique on va voir au niveau physique ce qui va pas puisqu’on est quand même dans une dimension physique dans un corps physique donc il faut pas le nier et penser que tout se fait au niveau psycho-émotionnel non le physique il a besoin de soutien il a besoin d’être réparé donc on va s’intéresser à ce physique et ensuite bien entendu on va aller voir l’aspect psycho-émotionnel là-dedans j’entends aussi le mental et ensuite le plan spirituel puisque comme je l’ai dit la plupart de nos maladies viennent doubles parce que déjà dans notre vie on trouve pas de sens ou on trouve pas assez de plaisir on sait que le plaisir et douleurs sont opposées très très souvent ça veut dire que si dans ma vie je trouve pas le plaisir ben je vais développer la douleur et donc on va aller chercher des causes et surtout comment remédier je dirais à l’errance quelque part que la personne est là aussi sur son chemin de vie en fait on s’aperçoit que beaucoup de pathologies physiques ont bien entendu des souffrances psycho-immotionnelles en amont et ça il faut y aller s’intéresser alors on n’est pas là pour dire qu’on va régler le problème en une séance c’est absolument faux rien ne serait que dans une séance ce qui est important c’est quand même de comprendre dans les deux allez je dirais peut-être trois premières séances de faire en fait un état des lieux en disant personne voilà votre problème là il vient de tant de pour cent au niveau physique le temps de % de niveau psycho émotionnel au niveau physique on a repéré qu’il y a ça ça et ça qui va pas et au niveau psycho émotionnel on a repéré qu’il y a ça ça a corrigé et en fait la personne elle se sent en sécurité c’est comme quand elle va chez un garagiste avec sa voiture et que le garagiste lui fait un état des lieux lui dit ben voilà il y a ça qui va pas il y a ça qui va pas il y a ça qui va pas il y a ça il faut le réparer ça il faut le changer ça il faudrait réparer et c’est quelque part là dessus on a une vision en fait globale de la personne c’est ce que j’ai voulu dans cette technique en d’une énergie quantique c’est d’avoir une vision globale de la personne que ça soit du plan physique au niveau spirituel quand on va avoir un naturopathe il s’intéresse au plan physique nutritionnel quand on va voir un psycho généalogiste par exemple il s’intéresse aux mémoire familiale je dirais que chacun travaille en fait dans sa case en but énergie quantique j’ai voulu une technique qui est une lecture très large et qui permette de dire ben voilà le problème que tu as il a 14% de physique parce que il y a ça qui va pas au niveau physique il a 65 % de petits co-emotionnel parce qu’il y a ça qui va pas au niveau psychologue il faut aller voir cette mémoire là la nettoyer etc etc donc en fait ce qu’il y a c’est qu’on bien un état des lieux pour permettre à la personne de conscientiser qui a des choses à changer dans sa vie pourquoi parce que si on a une maladie si on a une mal-être si on a des difficultés récurrentes quel que soit domaines il y a des choses à changer il faut enlever de sa tête que c’est le thérapeute qui va faire les choses pour la personne c’est pour ça quelque part je lutte un peu contre la dénomination guérisseur pourquoi parce qu’il semblerait qu’on va avoir une guérisseur je vais voir le guérisseur et puis ça y est mon taf il est fait j’ai payé ma séance ma guéri pour moi je vois pas la guérison comme ça je vois vraiment la guérison comme une responsabilisation qui est que s’il y a des choses dans ma vie qui va on passe et que j’ai besoin de changer ces choses là qu’elles soient conscientisées qu’elles sont pas conscientisées par exemple peut-être que dans ma vie amoureuse je suis pas épanoui dans ma vie sexuelle je suis pas épanouie parce que je suis peut-être pas au courant mais dans ma famille il y a des mémoires d’attouchement et tant que j’ai pas mis à jour ces mémoires et tant quelque part ils n’ont pas été nettoyés et tant que quelque part je change pas non plus mon rapport à l’autre et bien je vais garder quelque part ces difficultés relationnelles ça veut dire qu’il y a vraiment besoin et c’est ce qu’on demande en biologie quantique qui est beuh il y a une implication je veux dire importante de la personne pour changer des choses dans sa vie de manière consciente ou inconsciente

 

on est vraiment pas dans le fait de se prénommer guérisseur loin de là je dirais qu’on est plus des je leur dis quand il commence de la formation vous ne faites pas une formation pour soigner les gens on n’est pas dans une formation de soignant le soignant il prend charge les autres je veux pas que vous preniez en charge les autres moi je veux que vous le responsabilisiez et pour ça vous allez plus être transformé entre vous avez plus revêtir plutôt des des uniformes d’inspecteurs que de soignants donc un inspecteur en fait il va chercher des indices qui vont permettre de raconter une histoire à la personne de lui raconter son histoire tu as ce résultat là parce que ça ça et ça ça va pas donc si on change ça ça et ça le résultat automatiquement il va changer et c’est ça qui est important en fait c’est plus un travail d’inspecteur qu’un travail de soignants en fait de bien énergéticien il soigne pas guérit pas il va permettre de dérouler le fil intelligent parce qu’il y a une intelligence derrière ça il va dérouler le fil intelligent à travers la trame énergétique qui a traversé blocage de l’histoire de la personne et là en fait où elle a perdu son pouvoir quand je dis elle c’est elle dans son enfance c’est elle dans le ventre de sa mère mais c’est elle aussi à travers sa généalogie c’est à travers l’histoire des femmes des hommes de sa famille c’est ça en fait ce fil intelligent puisqu’on sait très bien qu’on vient aussi avec le bagage généalogique de nos ancêtres et qui vient s’exprimer aussi dans notre vie il y en a besoin d’aller voir ça et c’est à travers toute cette histoire là que le Bionaire judiciaire va chercher le fil et c’est comme ça que moi j’ai pu par exemple me libérer de ce sentiment d’abandon que je vais de cette blessure d’abandon que j’avais j’avais une forte blessure d’abandon je ne comprenais pas parce que j’ai jamais été abandonné par mes parents ma mère moi il restait avec moi jusqu’à l’âge de mes 8 ans elle travaillait pas elle a travaillé qu’après et elle me disait mais c’est parce que ta mère a travaillé à 8 ans que tu t’es senti abandonné mais non ça me parlait pas par contre mes parents eux avaient des mémoires d’abandon et dans la généalogie on a pu trouver des mémoires d’amandes et c’est en me libérant de ça et aussi de mes vies passer parce que le travail en psychogénéagie que j’avais fait de suffisait pas que j’ai pu me libérer de ces angoisses que j’avais d’abandon c’est vraiment un angoissé d’abord nom alors que c’est quelque chose que je n’avais pas vécu dans ma vie et c’est très déroutant pour le cerveau de se dire mais ok je ressens ça mais il y a rien qui explique ça dans ma vie en fait donc ça veut dire qu’il y a une partie inconsciente qu’il faut aller sonder et le but énergétique il est formé pour aller sonder en fait cette inconscient et aller relever les points ou justement il y a des mémoires qui bloquent il y a des implants qui nous limitent il y a des croyances qui nous limitent etc et alors il est formé comment

 

dire la formation comment est-ce qu’il est formé mais cet état des lieux de la personne alors très bonne question parce qu’en fait on s’aperçoit que on a en nous des capacités incroyables mais tout à chacun je dirais et tout le monde peut développer ses capacités là ce sens que j’appelle les perceptions extra sensorielles et notamment l’intuition en fait partie mais ce n’est pas que l’intuition on ne peut pas appuyer par exemple je dirais un bilan énergétique que sur l’intuition on a besoin d’avoir des choses plus fiables et en fait lui énergéticien va être préparé par le fait de se reconnecter à ses sens donc les premiers modules c’est apprendre à quitter son mental pour revenir à ses sens pour pouvoir les connaître précisément de façon à pouvoir s’y appuyer pour faire un diagnostic précis là dessus on va apprendre ce qu’on appelle le test du clair ressenti qui est la capacité en fait à ressentir son énergie et à détecter chez une personne par exemple une pollution qui va faire que ça va nous rétracter à détecter quelque chose de politique qui va faire que ça va nous expanser donc c’est vraiment par la connaissance de ces sens de son énergie de cette communication avec cette intelligence innée que j’appelle c’est à dire cette les perceptions que l’on a et on va rendre ça en les travaillant je dirais comme des mathématiques on travaille ça sans arrêt sans arrêt sans arrêt tout au long de la journée on va travailler ces perceptions je donne un exemple par exemple

 

une personne donc je l’ai fait travailler en aveugle c’est-à-dire que ils se mettent de par deux il y en a un qui se met donc derrière l’autre mais celui qui demande ne s’est pas du tout qui est derrière il sait pas si c’est une femme il s’est passé un homme il ne connaît pas son identité et il doit aller chercher son énergie si c’est une personne qui active quelle est sa préoccupation dans la vie quelles sont ses motivations quel est le passé avec sa mère qui est le passé avec son père est-ce qu’il a des frères et soeurs etc et c’est pas je joue aux devinettes en fait c’est pas tiens j’ai une chance sur de me tromper non c’est quand je me connecte par exemple à sa mère qu’est-ce que je ressens dans l’énergie est-ce que je ressens quelque chose de doux de dur de sérieux non je ressens quelque chose de très enveloppant ok il marque mais enveloppante il connecte à son père l’énergie son père son père est comment son père je vois pas absent ok son énergie elle est comment maintenant son énergie je sens que c’est une personne qui doit prendre son temps ok doit prendre son temps il y a comme ça tout un listing qui fait qu’on entraîne on entraîne en entraîne on entraînement la personne se tourne ah c’est toi qui était derrière moi ouais bon alors je t’ai vu comme ça comme ça comme ça et comme ça ça te parle c’est tout à fait moi quoi et ça tout le monde peut le faire avec de l’entraînement en fait je dirais c’est un entraînement à quitter son mental et à pouvoir se reconnecter à ses sens une fois que la version de c’est ça on va apprendre une plante de l’énergie c’est à dire qu’on va du point 1 au point 30 ou 40 on va énumérer tous les points qui peuvent bloquer une personne qu’on appelle la voûte mentale qu’on appelle les implants les flèches les fuites les failles etc on va repérer tout ça dans son pas encore énergétique ok c’est pour décrire les artefacts les problèmes enfin les blocages dans l’énergie c’est ça pour ceux qui nous existent exactement

 

auxquelles on a donné un nom voilà qui font qu’on sait que l’énergie en fait elle bloque de tel ou telle manière c’est ça qui est important OK je donne un exemple par exemple c’est arrivé il y a quelques semaines douleurs assez fulgurante donc chez une élève dans le collant gauche qui nous contactent donc via les réseaux et qui nous dit j’ai besoin d’un coup de main là à la promo parce que j’ai une douleur je vais partir à l’hôpital j’ai trop trop mal etc et donc est-ce que quelqu’un peut me scanner ok on la scanne et donc j’ai laissé faire les élèves et là il y a une élève qui dit ben écoute moi je vois contrariété mais alors on tient pas pu t’exprimer par rapport à un membre de ta famille et qui a pas voulu faire l’histoire est-ce que ça te parle ben ouais c’est par rapport à ma belle-sœur je sais que si j’avais dit ce que j’avais ça faisait péter la famille quoi donc je me suis tu ok donc tu as refoulé ton émotion dans l’intestin mais qu’est-ce que je peux faire par rapport à ça ok ben on va demander à tout le cantique de nettoyer ça mais à l’avenir il faut vraiment que tu puisses exprimer d’une certaine manière ce que tu as à dire sinon ça va revenir etc un quart d’heure après la douleur était passée

 

voilà comment on paiera en fait on va d’abord conscientiser pourquoi il y a le problème parce que si on le conscientise pas quelque part et bien c’est comme si en tant que praticien je m’approprie un pouvoir je m’approprie le pouvoir de te guérir et ça c’est pas ok la personne soit impliquée dans ce qu’on appelle le circuit de guérison c’est-à-dire qu’elle comprenne pourquoi elle a ça parce qu’on aurait pu dire ben tiens allez vas-y on va enlever donc comment ça se matérialiser chez elle en fait ça se matérialiser comme un coup de couteau qu’elle avait pris dans le ventre et donc l’autre lui a dit mais au niveau de ton colon je vois comme un couteau qui était planté mais elle lui dit mais c’est exactement ça parce quand elle m’a fait mettre cette réflexion j’ai senti qu’elle me planter un couteau dans le ventre ça c’est ce qu’on appelle par exemple un objet planté donc on a enlevé l’objet planté la douleur est assez vide partie mais si on lui avait pas conscientisé ben moi je suis le guérisseur je t’enlève ça je te dis rien et puis ça y est je t’ai guéri et ça se passe pas ok

 

c’est comme ça qu’ils sont formés

 

j’ai envie de remettre une pour les personnes qui nous écoutent l’objectif de ces vidéos et l’objectif de Coop c’est démocratiser rendre accessible vulgariser le secteur du bien-être du développement personnel des médecines naturelles et j’ai envie de refaire un point sur la différence entre la médecine conventionnelle et les médecines naturelles ou les accompagnements énergétiques pour simplement qu’il n’y ait pas de confusion parce que il y a un peu comme une lutte entre ces deux secteurs entre le secteur médical d’un côté et on imagine une espèce de lutte ou il y aurait des gens qui diraient que que ça vient effacer alors que c’est vraiment complémentaire et je pense que c’est important pour moi de faire ce point dans cette interview parce que tu touches à des choses yanniques qui sont qui peuvent être difficilement accessibles pour des personnes qui sont pas habituées et c’est important de leur dire que c’est vraiment complémentaire que ça vient en plus de leur diagnostic médical que sont des choses qui sont différentes parce que on vient toucher de ce que j’entends de ce que tu viens de nous décrire à l’énergie on vient ressentir les organes effectivement quand tu parles du scan du scanner des personnes c’est là où sont les blocages énergétiques là où sont les artefacts que tu as nommé avec par exemple Alan planter dans l’exemple que tu viens de nous citer et du coup le déblocage va se faire à ce niveau là et peut avoir apparemment un impact sur le physiologique à un moment donné mais voilà simplement pour ceux qui qui nous écoutent à quel moment quels sont tes recommandations à toi pour justement les personnes qui ne savent pas s’ils doivent venir faire appel à quelqu’un qui est formé à la bio énergie quantique ou s’il doit aller voir son médecin ou comment est-ce que tu formes même tes tes thérapeutes finalement à ce niveau là et quelles sont les recommandations pour les personnes qui nous écoutent pour savoir quand aller voir les uns ou les autres alors il y a je dirais il y a deux approches si les personnes viennent pour des problèmes psycho émotionnels type relation amoureuse relation à l’argent difficulté professionnelle on va pas leur demander d’aller voir leur médecin c’est évident là on va pouvoir aborder le travail directement avec elle par contre si une personne bien nous dire ben voilà moi j’ai des problèmes de dos depuis des années ok est-ce que vous avez une radio est-ce que vous avez un scanner non j’ai pas ça allez passer une radio un scanner d’abord il y a besoin d’aller voir ce qui se passe au niveau de la matière et tu as raison de le souligner parce qu’on observe souvent une lutte entre les deux médecines un affrontement mais qui je dirais vient aussi de la médecine alternative qui a toujours dit oui mais les médecins comprennent rien à l’énergie etc il y a des critiquer en fait les médecins ils ont été formés à ce qu’on les a formés c’est-à-dire une médecine de terrain de médecine aussi physique pas une médecine énergétique et ils savent faire ce qu’ils doivent faire dans ce dans leur job et en fait moi je suis vraiment pour une médecine intégrative complètement intégrative c’est à dire qu’ils viennent se compléter et moi je dis à mes pratiques aux pratiques je forme mais appelez le médecin généraliste aussi de la personne parce que la personne vient vous voir en disant mais voilà je vais faire de l’énergétique dessus vous y croyez vous y croyez peut-être pas mais j’ai besoin de comprendre peut-être la personne son diagnostic qui a été posée par exemple d’accord même si attention en biologie quantique comme énergétique on ne s’occupe pas de la maladie on ne s’occupe pas d’un cancer on va s’occuper des blocages de l’énergie c’est complètement différent la maladie entre guillemets ne nous intéresse pas donc on va pas s’apesantir ce diagnostic mais quand je donne cet exemple de pouvoir appeler médecin c’est pour dire que on n’est pas dans une lutte on est vraiment dans quelque chose d’intégrer et qui fait que ça commence déjà par le pas critiquer ce que les médecins ont trouvé le diagnostic etc etc je prends mon cas j’ai une douleur donc s’il y a à peu près deux ans maintenant

 

dans l’après-midi je commence à avoir une forte fièvre comme ceci avec une douleur dans l’aine mais fulgurante et j’avais eu des petites prémices comme ceci et j’avais fait appel à énergéticienne que laquelle je travaille qui m’avait fait un dégagement qui m’avait dit je vois une masse noire à ce niveau je vois un truc qui est pas ok mais je peux pas t’en dire plus et moi bon c’est très bien que les coordonnées c’est plus mal chaussé j’ai laissé passer le truc je me suis dit j’ai une personne j’ai une phase de de gros travail là je m’en occuperai après et en fait je savais pas que je préparais une péritonite et j’ai une péritonite mais là je suis désolé pour une péritonite je me suis pas dit je vais faire des soins énergétiques je suis allé à l’hôpital me faire opérer point donc il faut un moment donné être lucide dans le fait que le corps ben comme je disais tout ne se passe pas au niveau psycho émotionnel et a besoin aussi de physique et quand une chimio s’impose ben s’impose quand une opération s’impose s’impose point quand vous avez un genou qui est complètement foutu où il y a plus du tout de cartilage on vous dit qu’il faut poser une prothèse de genou il faudra protéine prothèse de genou c’est pas moi un imposition en imposant mes mains que je vais reconstruire le cartilage d’accord alors après quand on voit l’histoire de jodispensa qui a reconstruit sa colonne vertébrale avec le pouvoir de sa pensée mais oui tout est possible est-ce que tout le monde peut le faire j’en suis pas persuadé il y a des personnes qui vont pouvoir à même de dire il y a pas d’urgence pour mon genou je vais essayer de White no et puis ils vont s’apercevoir qu’ils y arrivent ou qu’ils arrivent pas il y a des personnes qui n’ont pas du tout être intéressés qui vont se faire opérer par le genou je dirais quelque part il faut laisser le libre choix aux personnes là-dedans et pas dire moi j’ai la technique pour vous non non c’est vraiment un libre choix et si les personnes veulent continuer leur chemin dans la médecine classique mais il y a nos problèmes il je dirais il y a il y en a pour tout le monde en fait et c’est vraiment important de de voilà nous on forme les plus énergéticiens donc des patients qu’on reçoit pour un problème physique ont reçu déjà un diagnostic ça c’est important et nous derrière on fait un bilan énergétique qui n’est pas pour décrier le bilan le diagnostic qui est là pour expliquer au niveau énergétique pourquoi en fait le médecin a pu faire ce diagnostic si il y a une maladie par exemple une maladie d’Hashimoto qui est atteinte de la thyroïde on n’est pas là pour dire ouais mais le médecin il te raconte n’importe quoi tu comprends en fait la maladie d’Hashimoto c’est ça non non ok il y a un diagnostic qui a été posé on sait qu’il y a thyroïde et qui déconne ben nous ce qu’on va nous ce qui va nous intéresser c’est de comprendre ce qui s’est passé en amont pour que le corps puisse en arriver là en fait que ça soit au niveau physique au niveau psycho émotionnel est-ce que la personne depuis des années en fait à une colère qu’un n’exprime pas et qu’elle retourne contre elle est-ce que la mère a tue quelque chose ne m’a pas dit à son enfant est-ce que est-ce que est-ce que est-ce que est-ce que et en fait le rôle du énergéticien c’est d’être un inspecteur et d’aller chercher tout ce qui s’est tramé en amont pour permettre à la personne mieux comprendre pourquoi elle a cette pathologie et pour donner quelque part entre guillemets le maximum de possibilités à la personne qu’elle puisse retrouver le maximum d’intégrité énergétique et physique je parle pas de guérison parce qu’il y a des choses on peut s’apercevoir que on peut pas l’écrire et puis c’est comme ça elles vont pas guérir au niveau physique sinon tout le monde guérirait on le saurait donc il faut pas parler de guérison moi je pense c’est vraiment important de de parce que parfois la est souvent la guérison ne se fait pas au stade ou un Americ elle se fasse on voudrait guérir de telles choses on s’aperçoit que la guérison physique elle se fait pas par contre en travaillant sur la compréhension sur ce qui a fait que ben on arrive à guérir des choses au niveau spirituel au niveau mental au niveau psycho émotionnel pour soi ou dans sa généalogie où on arrive à guérir son enfant intérieur même si la guérison physique n’intervient pas et c’est ça qui est important il y a je rappelle ce livre il m’avait marqué mais à l’aéroprie la guérison a ses raisons que la raison ne connaît pas en fait c’est une guérisseuse qui avait écrit ce livre et j’ai trouvé ça génial parce qu’en fait on peut pas parler de guérison on peut pas promettre en fait à une personne qui avait guérir de quoi que ce soit OK

 

de tout un chacun de l’individu le fait de pouvoir se replacer au centre sentir ce qui est juste ou pas pour soi dans tous les cas la médecine conventionnelle est nécessaire et à un moment donné on peut faire le choix ou non d’aller se faire accompagner en complément on peut faire le choix ou non d’aller explorer d’autres pistes sur lesquelles les médecins en fait ne sont tout simplement pas formés tout simplement mais faire bien la part des choses et ensuite aller explorer les pistes en fonction de de du degré d’avancé de du symptôme est-ce qu’on a le temps est-ce qu’on a pas le temps d’explorer des choses complémentaires mais je pense que la clé pour ceux qui nous écoutent et qui ne savent pas qui n’ont pas encore qui aimeraient faire appel à des méthodes qui sont complémentaires ou d’autres choses pour aller explorer leur leurs difficultés c’est d’aller sentir est-ce que c’est juste ou pas pour eux ce responsabiliser aussi face à ça et puis je pense qu’il faut il faut déjà essayer et puis moi je suis à l’expérience je suis plutôt à pour le et non pas pour le haut en fait moi quand j’ai mal à la gorge par exemple ok je vais conscientiser pourquoi j’ai mal à la gorge est-ce que j’ai roulé en moto sans foulard autour du cou j’ai pris froid est-ce que quelque chose m’est resté en travers de la gorge j’ai pas pu l’exprimer est-ce que je suis angoissé de quelque chose qui fait que ça me sert à la gorge je vais essayer de rechercher les jours d’avant ce qui a pu se passer pour que j’ai mal à la gorge en fait ça soit physique ou psycho émotionnel et ensuite il faut agir parce que c’est bien beau d’avoir conscientiser mes jeux agir comment je vais agir je vais prendre de l’huile essentielle de lavande je frictionnais très fort la gorge avec de l’huile essentielle de lavande mais je vais pas faire que de lui essentielle de lavande derrière je sais un truc qui marche très bien pour moi il y a des gens qui viennent c’est pas aussi qu’il faut pas le prendre machin moi c’est l’efferalgan il y a qu’un truc qui marche sur moi c’est efferalgan mais je prends de l’efferalgan ça me coupe les symptômes et je me dis ok tu as compris pourquoi tu as ça tu agis tu as mis de l’huile essentielle peut-être que tu as vachement mal à la gorge tu vas prendre des pastilles tu vas mettre des ferragans et tu vas observer si j’ai plus mal merci au revoir si je continue à avoir mal je vais voir mon médecin tu auras mon médecin

 

voir etc bon généralement ça dure pas 3 jours ça s’en va mais si ça dure je vais voir mon médecin je me dis pas non non un médecin je veux pas le voir etc absolument pas c’est pour ça que je dis choisissons le et non pas le ou en fait et même ce qui peut être vu de la médecine moi je dis quand il y a besoin d’antibio il y a besoin d’antibio point barre quand votre corps il a besoin d’antibiotique si vous faites une scepticémie vous n’avez pas vous dire ouais mais moi les anticots j’en prends pas non j’en prends un point barre

 

je pense que c’est important de

 

j’aimerais revenir Yannick pour conclure cette interview sur la proposition de départ c’est à dire les personnes qui n’ont pas encore trouvé leur chemin et qui peut-être on se stresse de se dire où est ma place où est ma juste place est-ce que tu aurais un conseil très concret à leur donner pour ceux qui se sentent dans cette situation pour les aider alors c’est vrai que ça peut être très anxiogène quand on trouve pas sa place on est tellement impliqué dans le processus aussi que c’est difficile aussi de voir avec du recul ce qu’il en est moi je pourrais conseiller à ces personnes de repérer déjà qu’est-ce qu’il est motivé dans leur vie qu’est-ce qui les inspire qu’est-ce qui leur plaît de quoi elle pourrait parler pendant des heures sans épuiser en fait parce qu’en fait c’est là où il leur place c’est dans ce qui les inspire moi par exemple la comptabilité la finance etc c’est pas ce qui m’inspire je pourrais pas parler des crypto monnaie pendant des heures c’est pas un truc je sais que ma place elle est pas là en fait d’accord moi ce qui m’inspire c’est d’apporter de la connaissance de permettre de la compréhension chez les gens et je pourrais en parler pendant des heures ma place elle est là donc ça c’est le premier conseil que je pourrais donner aux personnes c’est dire ok posez-vous et regardez quels sont vos centres d’intérêt qu’est-ce qui vous anime ouais mais moi ça serait la déco intérieure mais je peux pas vivre de la déco intérieure j’ai pas fait de j’ai pas fait d’études il y a du monde là dessus j’y connais rien pourtant j’ai le goût mais on s’en fout que t’as pas fait d’études on s’en fout que tu penses que c’est pas possible c’est juste regarde là où tu as de l’intérêt dans ta vie qu’est-ce qui t’anime ça c’est déjà la première chose et ensuite tu enlèves de ton esprit ce qui est possible ou pas possible parce que ça c’est toi qui te met des freins c’est toi qui te sabottes c’est déjà de repérer là où vous avez envie là où vous parlez le plus souvent des thèmes qui vous animent en fait c’est ça qui est important c’est vraiment super important de voilà et pour les personnes qui disent mais moi il y a rien qui m’intéresse dans la vie parce qu’il y a des personnes aussi qui sont comme ça ouais mais moi il y a rien qui m’intéresse je leur dis ah ben là il y aurait peut-être un travail à faire pourquoi parce qu’en fait c’est pas que rien ne vous intéresse c’est que vous avez mis vos besoins au second plan et très souvent on rencontre ça chez des personnes qui ont mis le besoin des autres au premier plan qui se devait en fait de correspondre à ce que les autres attendaient d’eux et du coup et bien ils se sont mis entre parenthèses ils ont oublié ils se sont liés et là je dirais il y a besoin de se faire aider pour permettre à la personne de remettre en fait façon de nos premiers plans donc il va falloir aussi je dirais éliminer les croyances telles que oui mais si je me mets au premier plan ça fait quelqu’un au moins égoïste par exemple donc il y a besoin d’un travail de compréhension de structuration par rapport à ça pour pouvoir retrouver en fait donc si vous reconnaissez dans ce que je viens de dire qui est que ben oui les autres passent toujours avant moi et moi quelque part je me suis tellement éloigné de moi que je ne sais plus ce qui m’anime il y a vraiment besoin de faire ce retour à soi et de se dire bah ouais ben c’est maintenant le moment d’être pour moi un peu égoïste parce qu’egoïste ne veut pas dire égocentrique égoïste pour moi je prends toujours cette image de cet arbre qui est que si l’arbre ne se nourrit pas en premier à travers ses racines ses feuilles des minéraux de l’air de l’eau il peut pas donner des fruits un arbre qui ne se nourrit pas en premier ne peut pas donner des fruits donc si je me nourris pas en premier je peux pas donner de belles choses aux personnes qui m’entourent donc c’est nécessaire d’avoir de l’égoïsme parce que être égoïste et pas égocentrique ça va permettre aussi de pouvoir nourrir mieux les autres qui m’entourent donc c’est ce retour à soi en fait il faut il prend le temps de retourner à soi et si on n’y arrive pas seul parce que c’est un chemin et bien il faut se faire aider par un coach pour un diagnosticien etc

 

sur cette conclusion du coup de se nourrir soit pour pouvoir donner des fruits aux autres et se faire accompagner un mot sur KOHEP qu’est-ce que tu auras envie de dire à ceux et celles qui hésitent peut-être encore à rejoindre ce réseau ?

Yannick Vérité :

Alors, comme tu l’expliquais avant que la vidéo se mette en route pour donc pour cette interview on passe tellement de temps sur les réseaux à regarder des trucs qui sont souvent inutiles que franchement ça vaut le coup de passer du temps sur un réseau où vous allez apprendre des choses qui va vous ramener à l’essentiel qui va vous faire poser en fait les bonnes questions sur vous-même parce que s’il y a quelque chose que je trouve qui est nécessaire dans sa vie c’est d’arrêter de se poser des questions du style pourquoi pas moi pourquoi ça m’arrive à moi ça ça sert à rien par contre j’écoute une vidéo et tiens qu’est-ce que j’ai à comprendre par rapport à ma vie ça c’est une question essentielle et si coep peut permettre ce genre de questionnement je me dis c’est gagné

Maurine Beillard :

Yannick vérité, merci d’avoir accepté cette interview merci à ceux et celles qui nous ont écouté jusqu’au bout si vous avez aimé cette vidéo n’hésitez pas à nous soutenir à la liker à laisser un petit mot à poser vos questions en commentaire je me ferai un plaisir d’y répondre dans la mesure du possible de mettre compétences et si vous n’êtes pas encore inscrit sur web vous allez trouver un lien autour de cette vidéo vous allez aussi trouver un lien vers le site Internet de Yannick vérité vous allez pouvoir poursuivre là cette recherche d’informations si jamais ça vous intéresse et je vous dis à très bientôt pour une nouvelle vidéo c’était Maurine prenez soin de

 

KOHEP, le réseau du bien-être pour s’épanouir au quotidien.

Découvrez le profil KOHEP de Yannick Vérité :

Martin Latulippe

Bâtir un monde meilleur, c’est possible !

Un des plus grands leaders francophones dans le secteur du coaching et du développement personnel, mais également et surtout dans l’entrepreneuriat.

Entrepreneur, auteur et mentor de renommée internationale.

Il a accompagné des dizaines de milliers d’individus et des centaines d’organisations de classe mondiale à maximiser leur potentiel et celui de leur entreprise. Il a formé de nombreux leaders du Web qui ont connu des ascensions spectaculaires en termes de chiffres d’affaires, d’audience et d’impact. Mais par-dessus tout, c’est un conférencier profondément Humain, Généreux et rempli d’Humilité.

Il œuvre chaque jour pour bâtir un monde meilleur.

Bâtir un monde meilleur, c’est possible !

 

C’est ce que nous allons voir dans cette vidéo.

 

On se retrouve aujourd’hui dans le cadre de l’ouverture officielle de KOHEP, ce nouveau réseau social du bien-être pour s’épanouir au quotidien. 

 

Je suis Maurine BEILLARD, la fondatrice de ce réseau et à l’occasion de l’ouverture officielle je vous propose de partir ensemble à la découverte des acteurs du secteur SEEP le secteur des services au bien-être et à l’épanouissement de la personne et de ce qu’ils ont à nous offrir en commençant par les plus grands leaders francophones du secteur [Musique] aujourd’hui j’ai l’immense privilège d’être en la présence d’un des plus grands leaders francophones pour ne pas dire le numéro 1 dans le secteur du coaching du développement personnel mais également et surtout de l’entrepreneuriat entrepreneur donc auteur et mentor de renommée internationale il a accompagné des dizaines de milliers d’individus et des centaines d’organisations de classe mondiale à maximiser leur potentiel et celui de leur entreprise il a formé de nombreux leaders du web qui ont connu une ascension spectaculaire en termes de chiffre d’affaires d’audience et d’impact mais par dessus tout c’est un conférencier humain généreux et rempli d’humidité il oeuvre chaque jour pour bâtir un monde meilleur vous l’avez reconnu il s’agit de Martin Latulippe bonjour Martin merci d’avoir accepté mon interviews avec toi aujourd’hui et ta belle communauté Martin est-ce que tu peux nous partager s’il te plaît quel était ta première expérience personnelle dans le secteur du bien-être et du développement personnel pourquoi est-ce que tu t’intéressais à ce secteur écoute moi c’est un petit livre qui est sûrement juste derrière moi qui s’appelait les secrets de la réussite des champions que j’ai lu à 16 ans donc pour vous faire la petite histoire moi j’ai un ancien joueur de hockey sur glace et j’avais été retranché d’une équipe à laquelle j’étais prédestiné à appartenir bon tout le monde croyait que j’allais faire l’équipe j’étais retranché c’était la fin de ma vie c’est la fin de mon monde j’avais 16 ans c’était mon identité donc j’avais l’impression que tout s’écroulait et mes parents marqués Michel m’ont acheté ce livre là les secrets de la réussite des champions et parce que ça avait été écrit par un monde une personne qui était dans le monde sportif le hockey j’avais décidé de le lire à cette époque là je les ai aucun livre moi l’école c’était très difficile c’était pas mon mon truc mais parce que ça venait d’une personne que je respectais dans mon sportif j’ai décidé de les relivre et le livre était mon premier contact avec cet univers là j’y ai compris beaucoup de choses déjà du haut de mes 16 ans et ça a été le début d’une aventure absolument spectaculaire une histoire d’amour incroyable où est-ce que j’ai enfilé des centaines et des centaines et des centaines de livres au fil des ans des formations parce que évidemment dès ce premier livre là ça avait été clair que l’investissement que je faisais en moi me rendait plus complet solide me permettait de comprendre des choses mes blessures m’a lignées oser avoir du courage gérer mes preuves mieux m’exprimer à la poursuite de mes rêves et tout ça dans un tout petit bouquin allez j’en veux plus donc ça a été ma première expérience alors je de 16 ans et qu’est-ce qui fait que à partir de cette première expérience donc tu vas continuer à en faire d’autres et à un moment donné tu es devenu à ton tour formateur coach accompagnateur

 

en gros [Musique] à un moment donné moi j’avais pas compris que les gens qui écrivaient les livres c’était aussi des formateurs ou des conférenciers et que les livres n’étaient que des produits dérivés et de ces livres là moi sans savoir que ces gens-là c’était des grands conférenciers ou des grands auteurs de ces livres là mais moi dans le monde du hockey souvent on demandait à des athlètes locaux d’aller parler dans les écoles sur l’importance de des études l’importance de pas faire de la drogue de demeurer ou peu importe et moi plutôt que d’aller parler comme un athlète qui est aucunement articulé qui est capable d’enchaîner un mot un après l’autre parce que très stéréotypé sur Canada les joueurs de hockey je pense que tu oui c’est important puis on veut jouer fort c’est donc la place de parler comme ça j’allais là avec mon verbe et je racontais des trucs que j’avais lu dans les livres qui m’avait transformé et les enseignants disaient toujours c’était vraiment bon et les élèves ont pas dormi et habituellement les jeunes ou parlent et toi c’était vraiment bon donc il y a eu un six ans d’accumulation de petites présentations dans les écoles bénévolement pour aller aider les jeunes où je me faisais constamment dire c’est beau c’est bon c’était drôle de garder l’attention de captiver les jeunes on a eu des bons commentaires jusqu’à début 20 ans ou là je comprends parce qu’un mentor m’avait dit les livres que tu lis ce sont des conférenciers et conférenciers c’est un métier qui est rare mais c’est un métier des gens qui gagnent leur vie avec la parole en public et là pour moi c’est un coup de foudre absolument hallucinant parce que moi je me disais à temps moi je fais déjà ça dans des petites écoles gratuitement sur un détail et deuxièmement je fais ça dans ma chambre dans ma chambre de hockey dans dans l’endroit moi j’étais capitaine donc j’ai souvent été capitaine de mes équipes de hockey j’essaie de motiver les troupes j’essaie de d’encourager les gens et je me disais c’est ce que je voudrais faire pour le reste de ma vie encourager l’humain à exceler à ce développer et atteindre son plein potentiel alors quand j’ai découvert que ça c’était un métier potentiel même si la majorité des gens qu’il faisait avait 50 ans et plus et moi j’en avais 22 un autre détail je me suis dit ok c’est sur mon rêve et c’est là qu’au début 20e je me suis dit ok comment je fais pour réaliser ce rêve de devenir conférencier immédiatement et formateur et j’ai eu la chance d’être accompagné par des mentors incroyables qui m’ont montré comment ajuster mon rêve à la réalité de l’époque et c’est là que j’ai commencé à devenir conférencé pour des gamins dans des lycées des universités j’ai publié mon premier livre j’ai fait cependant à peu près 4 ans à livrer des conférences partout de façon massive et là rapidement après avoir gagné de l’expérience mais là les sociétés se sont mis intéressées s’intéresser à mon style plus un peu jeune passionnant mon regard sur le monde et là j’ai commencé à exploser dans les sociétés je fais des conférences un peu partout dans le monde les grandes compagnies et maintenant ça fait 21 ans de cela de passionnés à toi même conférencier tu es aujourd’hui formateur et tu accompagnes les conférenciers à réaliser ce que tu as réalisé avant qu’est-ce qui s’est passé dans ce parcours pour qu’un moment donné tu deviennes toi-même formateur c’est sûr que je te dirais de 2001 à 2010 j’étais conférencier donc j’étais conférencé et auteur et je vivais mon rêve que donc je voyageais partout dans le monde je vendais mes livres je fais des conférences on m’applaudissait on me donne un chèque je retourne chez moi c’était top la vie de rêve et à un moment donné il y a eu beaucoup de gens que ce sont même questionnés sur comment je mettais lancé parce que pour ceux qui connaissent pas le monde des conférenciers habituellement tu deviens conférencier on va dire quand escalader le mont Everest quand t’as remporté des médailles et vous prêter un politicien renommé tu sais quand tu as de l’expérience ou quand tu as compris des choses fantastiques et c’est rare qu’on devient conférencier à 22 ans quand on a rien à dire rien à raconter pas d’expérience pas un sous en poche et qu’on vit sous le soleil de la pauvreté donc les gens c’était très curieux de comment je m’étais lancé en partant de zéro pour atteindre on va dire les niveaux que j’avais atteints comment j’avais fait pour publier des livres en étant complètement inconnu pour devenir des best-sellers et là je me suis mis à voir que cette question là est une demande dans le marché que les gens voulaient en fait apprendre ce métier-là qui était en croissance en fait c’est là maintenant c’est très connu il y a des gens qui peuvent devenir coach je peux même conférencier auteur mais à l’époque en 2001 je peux compter sur les deux doigts d’une main le nombre de personnes qui faisaient ça et encore plus une personne de 22 ans

 

c’est que maintenant il y a plein de gens qui comprennent que c’est un vrai modèle d’affaires d’être capable d’enseigner son savoir ses compétences des résultats qu’on a obtenus donc c’est vraiment l’économie du savoir à l’époque les seules personnes qui avaient savoir c’était soit les grandes universités sont le fait des grandes études ou soit de les c’est aux autres qui prodiguaient la vérité à partir du moment où on nous a mis ça dans les poches et qu’on a compris qu’on pouvait tourner une caméra et enseigner comment moi j’avais vécu ma dépression enseigner comment moi je m’étais lancé en affaires enseigné comment moi je fais des erreurs et que le peuple disait oh my god je me suis reconnu dans ton enseignement à l’époque si tu l’avoir accès au savoir faire soit abonné au journal il fallait et encore une fois c’était c’était pas nécessairement objectif comme information c’est très subjectif à partir du moment où le peuple a eu ça dans les poches et qu’on a pu découvrir qu’on pouvait faire notre propre Internet et devenir notre propre média il y a eu un économie qui a été créé alors ça ça l’explique aussi l’essor de des gens qui ont des trucs à dire des trucs enseigner qui ont acquéri des compétences qui ont eu une expérience de vie et qui disent moi je vais partager cela parce que c’est des nouveaux modes d’enseignement on peut le critiquer on peut le juger c’est en train de se produire de toute façon donc c’est comme dans n’importe quoi il y a des gens qui résistent le changement mais il y en a d’autres qui fassent au changement se bâtissent un moulin avant propulser il y en a donc qui fasse au changement Baptiste des murs autour d’eux résiste critique lance la pierre ça se passe de toute façon cette économie là donc il y a eu un essor et c’est là que moi je suis devenu plus formateur pour dire ok attends je vais créer si j’avais créé une école où on va enseigner avec éthique bienveillance avec vraiment la vérité sur comment j’en ai bavé pour monter ce business là comment je ferais si je devais repartir de zéro pour me positionner pour faire mon marketing pour développer mon sujet pour vendre mes services pour donc c’est de là qui est né l’Académie zéro limite et maintenant la première édition est en 2012 maintenant on a des clients dans 73 pays à travers le monde c’est c’est selon moi l’école numéro 1 l’enfant compagnie mondiale on a formé des milliers des milliers de personnes donc les plus grands web entrepreneurs francophones qu’on voit qu’on publie des livres best-sellers remplissent des salles ils sont passés à laquelle ils ont le même tu parles des formateurs qui ont changé maintenant on a plus de choix aussi au niveau des formateurs mais en tant étudiant tu parlais des étudiants qui s’endorment sur les dans les salles de classe aujourd’hui on a aussi le choix de notre professeur on peut aller à l’école on peut avoir des formations académiques mais on a aussi la possibilité d’acheter des formations ou de bénéficier des formations en ligne et de choisir son formateur Martin aujourd’hui quelle est ta spécialité si tu devais définir vraiment ton domaine d’expertise propre comment est-ce que je peux définirais tellement de choses

 

la semaine passée à la blague j’étais avec des clients justement la semaine passée avec une trentaine d’entrepreneurs qui viennent de partout au monde et s’amuser à la blague à m’appeler docteur là tulipe parce qu’ils disent que je suis un chirurgien entrepreneurial ça veut dire j’ai tellement fait 22 ans que je suis dans le business les plus grandes sociétés au monde m’ont confié des des mandats pour des stratégies de service à la clientèle de marketing de développement d’affaires de culture d’entreprise et ça fait maintenant 10 ans que j’ai la tête littéralement dans le web entrepreneurial le marketing l’acquisition la conversion la puissance du message j’en ai tellement vu que j’aime de croire que maintenant c’est plus la précision entrepreneuriale donc accompagner ces entrepreneurs là qui ont de grandes ambitions qui font bien mais qui sont éparpillés un peu partout et ne savent plus c’est quoi leur prochaine bonne action ils sont brûlés sont fatigués parce qu’ils sont sont éparpillés partout et d’avoir quelqu’un qui peut peut-être juste les réaligner ou faire la bonne intervention chirurgicale pour dire voici exactement ce que tu pourrais faire pour réaliser ton business ou passer à ton prochain niveau de succès j’ai l’impression que c’est beaucoup devenu ça mon expertise précise quoi que encore une fois si je fais je fais encore des interventions dans les grandes sociétés en performance en psychologie de la performance je fais encore du développement personnel ou est-ce que j’aime d’enseigner tout ce qui se passe au niveau de la psychologie la gestion des émotions en régulation des émotions donc c’est pas juste une couleur c’est un hybride de beaucoup de choses mais je dirais que l’entrepreneuriat et les interventions de précision chirurgicale pour passer un autre niveau réalignant l’entrepreneur c’est devenu vraiment mon expertise au fil des ans bâtir à mon meilleur c’est ta phrase une phrase qui représente d’une part c’est ce que toi tu fais mais c’est aussi ce que tu aides les autres entrepreneurs à faire finalement aujourd’hui c’est celle qui nous écoutent qui écoute cette interview et qui ont cet élan de contribuer aussi un monde meilleur peut-être parce qu’ils offrent eux-mêmes leurs services en tant que coach en tant que conférencier comment est-ce qu’ils peuvent accéder à tes services oui en fait un monde meilleur c’est lié vraiment à cette idée là c’est la mission de notre entreprise donc la mission de mon entreprise moi c’est le meilleur humain donc si les gens disent qu’est-ce que vous faites dans votre entreprise meilleure humain meilleur demain on est convaincu que en devenant des meilleurs humains on bâti en mer demain et quand s’investissant devenir des meilleurs humains on va inspirer d’autres mais aussi à eux aussi leur meilleur domaine donc c’est vraiment la devise de notre entreprise maintenant oui comme thomasionner pour travailler avec nous donc il y a un canal en fait dans lesquels les gens peuvent entrer qui est l’Académie zéro limite qui est notre produit phare où on accueille des milliers de personnes à chaque année et aussi le Cercle d’Excellence VIP mais ça c’est vraiment réservé à tout tout petit groupe avec lequel il y a un processus de sélection et ainsi de suite mais la majorité de ce que je fais offert gratuitement quand même sur internet j’ai des vidéos YouTube Instagram TikTok des trucs comme ça Facebook donc les gens qui qui veulent quand même aller voir un peu c’est quoi avoir un échantillon et bien ils peuvent le voir sur les réseaux sociaux ils vont retrouver de cette mission là parce que moi je trouve que c’est le développement personnel c’est bien on a fait un beau boulot à amener les gens à travailler sur eux-mêmes mais j’ai aussi cette opinion-là que les années du mois où on a fait la sculpture du soir une obsession j’ai aussi l’impression que ça a été fait au détriment du nous alors on regarde les indicateurs psychologiques dans la société les troubles d’anxiété la dépression le burn-out la perte de sens la Grande Dépression les taux de décrochage

 

l’augmentation des traits narcissiques au niveau des plus jeunes générations est-ce qu’on a fait un bon boulot en tant que société ce qu’on a encore connecté est-ce qu’on a gardé le nous au centre de notre démarche moi je crois que non je crois qu’on a un examen de conscience à faire il faut revenir à ce que Ericsson appelait la générativité de cet élément-là où est-ce qu’on passe de l’idée de qui suis-je à qu’est-ce que j’ai fait comme comme est-ce que je fais ma différence est-ce que je fais mon impact est-ce que est-ce que j’aide mon prochain donc pour nous bâtir un monde meilleur pour revenir à ta question c’est cette notion-là de absolument tu peux travailler sur toi mais assure-toi de ne jamais oublier que travailler sur soi c’était pour être au service d’autrui et et j’ai l’impression que ce pont là est pas toujours en place et nous c’est ça notre mission s’assurer de rappeler ça aux gens est-ce que tu auras un conseil très concret pour les personnes qui nous écoutent qui ont débuté ou non le leur cheminement dans le développement personnel et qui sont interpellés par cette cette volonté de remettre le nous au centre ce que tu veux ce que tu proposes conseil super concret prenez le téléphone appeler une charité de votre région et à les donner une heure de votre temps à des enfants malades à des sans-abris à une surpopulaire à des femmes battues et je vous garantis garantie que l’énergie que vous allez retrouver le sens de contribution le sens d’impact le sens d’estime personnel d’avoir contribué d’avoir aidé d’avoir été présent pour un autre humain va être encore plus électrisant que ce que vous pouvez retrouver dans n’importe quel livre de développement personnel arrêtez de vous regarder le nombril serait mon conseil concret et aller aider votre prochain vous allez voir que vous allez kiffer une dernière question en lien avec coep ce nouveau réseau social du bien-être qu’est-ce que tu auras envie de dire Martin à ceux et celles qui hésitent peut-être à rejoindre cette communauté mais pourquoi pas aussi d’autres communautés dans le secteur du bien-être on va y aller seulement avec les facteurs psychologiques donc une personne qui s’isole une personne qui tente d’évoluer seul une personne qui est en silo c’est pas une personne qui aura un affiliation sociale forte donc ça veut dire qu’elle n’aura pas de motivation vraiment forte donc lorsqu’on regarde les toutes les théories de motivation qui ont été développées au niveau psychologique quand même qui s’appelle la théorie de l’autodétermination et en fait elle nous dit que la motivation elle est basée en fait sur trois grands piliers et numéro 1 l’autonomie donc est-ce que je peux m’autoréguler avoir gouverne ma propre auto-gouvernance par rapport à mes émotions mes choix par la suite des compétences ce que je peux développer des compétences dans ce qui m’intéresse parce que si je me sens compétent je me sens confiant je me sens compétent je serai un peu plus motivé donc toujours aller voir des développements de compétences mais le troisième c’est l’affiliation c’est le filet social est-ce que je suis entouré de gens qui soutiennent mes rêves est-ce que je me nourris de des gens qui me pousse me conseillent me challenge et toute ce filet social là on le retrouve dans une communauté qu’elle soit virtuelle ou qu’elle soit en présentiel dans notre région on oublie qu’on est souvent la somme des communautés avec lesquelles on s’entoure c’est Isaac Newton disait si j’ai pu s’y voir aussi loin dans ma vie c’est parce que j’étais monté sur les épaules de DG1 il faut trouver nos géants qui soient virtuels qui soient audio vidéo dans des communautés on retrouve plein de géants et de géants merci Martin l’atelier pour cette interview aujourd’hui merci à ceux et celles qui nous écoutent si vous avez aimé cette vidéo n’hésitez pas à la liker pour nous soutenir n’hésitez pas à laisser vos commentaires je me ferai un plaisir d’y répondre si vous n’êtes pas encore inscrit sur web je vous invite à cliquer sur le lien autour de cette vidéo je mettrai également un lien vers le site Internet de Martin Latulippe et je vous dis à très bientôt pour une nouvelle vidéo c’était mauvais de nous au revoir tout le monde

KOHEP, le réseau du bien-être pour s’épanouir au quotidien !

Julien Peron

C’est quoi le bonheur pour vous ?

🎤Conférencier TEDx
🎙Créateur de l’Agence de communication Néo bien être
🎊Créateur du festival ecole de la vie Et
🎪et du congrès innovation en éducation

Il est le réalisateur des films: “L’école de la vie, une génération pour tout changer” “C’est quoi le bonheur pour vous?” Qui a ensuite donné naissance à :
– un podcast,
– un jeu de cartes…
– un livre (en septembre 2023),
– un congrès de personnalités inspirantes.

Enfin et pour finir, en plus de toutes ces activités, il propose régulièrement des voyages vélo, yoga et méditation

C’est quoi le bonheur pour vous ? 

voici la question au cœur des préoccupations de mon invité du jour depuis plus de 33 ans. Si vous vous êtes déjà demandé comment être heureux ? alors vous allez adorer cette interview.

On se retrouve aujourd’hui dans le cadre de l’ouverture officielle de KOHEP, ce nouveau réseau social du bien-être pour s’épanouir au quotidien je suis Maurine BEILLARD, la fondatrice de ce réseau et à l’occasion de l’ouverture officielle de KOHEP, je vous propose de partir ensemble à la découverte des acteurs du secteur SEEP (le secteur des services au bien-être et à l’épablissement de la personne), en commençant par les plus grands leaders francophones de ce secteur [Musique]

Aujourd’hui j’ai le bonheur d’interviewer un acteur incontournable du secteur SEEP.

– Conférencier TEDx 

– créateur de l’agence de communication néo bien-être 

– créateur du festival de l’école de la vie et du Congrès innovation en éducation 

– il est le réalisateur des films l’école de la vie une génération pour tout changer et 

– c’est quoi le bonheur pour vous qui a donné naissance à un podcast un jeu de cartes également bientôt un livre et en septembre 2023.

– Créateur d’un congrès de personnalités inspirantes enfin et pour finir après toutes ces activités, il propose également régulièrement des sorties et des voyages des vélos yoga méditation.

Il s’agit de Julien Peron 

Bonjour Julien, merci d’avoir accepté mon invitation aujourd’hui.

Julien Peron : 

Merci pour ta présentation, je suis très content si d’être là, merci.

Maurine BEILLARD : 

Julien, est-ce que tu peux nous partager s’il te plaît, quelle était ta première fois dans le secteur du bien-être et du développement personnel personnellement ? Comment est-ce que tu as découvert ce secteur ? 

Julien Peron :

Et bien, un peu comme toi, comme on en parlait en off, moi je suis né dedans. C’est à dire que ma mère tirait des cartes quand j’étais plus jeune elle faisait des thèmes astrologiques pour les copains et pour les copines et elle s’intéressait globalement à ce qu’on appelle le développement personnel. Donc nous on avait un médecin de famille, mais on allait voir aussi en parallèle un iridologue, un sophrologue, voilà donc on allait (enfin je dis on, avec mon frère : j’ai un frère qui a 5 ans de plus que moi), et donc nous on a baigné un peu quand même là-dedans. Et puis mon père lui marathonien il a fait 42 marathons et donc on a baigné aussi dans cette culture sportive mais en même temps très connecté à notre corps et à notre état d’esprit, alors c’était pas dit directement par nos parents, mais bon on était dans cette atmosphère là. En fait, si tu veux, il y avait pas une vocation de nous transmettre des outils en développement personnel ou en connaissance de soi, mais eux comme ils étaient déjà dans cette idée, dans cette pratique là de manière un peu naturelle. voilà on a les souvent en pleine nature faire de des randonnées on était très souvent oui à l’extérieur enfin on a quand même baigné là-dedans donc on peut considérer que ça fait partie de là. Mais ce qui est intéressant de voir, en fait c’est les trajectoires de chacun et quand j’observe mon frangin (donc il y a 5 ans plus que moi), lui est resté cartésien pendant très longtemps donc tu vois malgré le fait d’être dans cet univers là avoir des parents qui sont quand même relativement ouverts bon bah lui il est resté très cartésien il y a beaucoup de choses en fait qui lui parlaient pas les thèmes astrologiques comme ma mère tirait les cartes etc bon lui ça m’intéressait pas du tout, ça faisait même rigoler… après plus tard et donc c’est en 2003 quand j’ai créé mon entreprise donc l’agence Néo bien-être qui est dédié aux thérapeutes et à la connaissance de soi. Au fur et à mesure j’ai vu en fait son regard qui a changé, parce qu’au départ c’est pareil, il se fichait un petit peu quand même de ce que je faisais, non pas qu’il s’en fichait, mais, je crois qu’il ne comprenait pas… il n’avait pas forcément envie de comprendre et puis au fur et à mesure où il s’y est intéressé, où il a vu notamment en fait que l’entreprise se développait et que ça c’est plutôt bien passé, et puis voilà puis progressivement …. je ne sais pas, j’ai une anecdote qui date d’il y a pas plus d’un an, il a été voir un énergéticien par exemple il y a pas longtemps. C’était imaginable il y a 20 ans en arrière ! Donc je crois que cet environnement là a participé, mais il y a aussi les choix que moi j’ai fait, la curiosité et l’intérêt que j’ai eu pour certaines choses qui a fait que progressivement.. ça a commencé hyper tôt en fait… ça a commencé avec le premier déclic que j’ai eu c’était à 10 ans. À 10 ans, je pars en voyage scolaire (c’était d’ailleurs dingue je trouve pour l’époque), on part à l’autre bout de la planète (pour moi c’était l’autre bout de la planète), on part aux États-Unis. Donc j’ai 10 ans, c’est la première fois que je prends un avion. A l’époque prendre l’avion c’est réservé à des gens qui sont très riches. Et donc on vit cette expérience, on reste un mois dans une famille d’accueil aux États-Unis, je parle pas forcément bien la langue… et en fait ça a été une révélation pour moi parce que je me suis rendu compte que j’apprenais mais 100 fois plus dans l’expérience que j’étais en train de vivre qu’à l’école… parce que moi je suis dyslexique et dysorthographique donc le parcours scolaire a été compliqué. Et donc quand je suis revenu, j’ai dit à mes parents que vous voulez voyager. Ils m’on dit si tu veux oui, mais bon j’avais 10 ans, donc je pouvais pas voyager… donc en gros je les ai aidés, ils étaient gardiens d’immeuble, donc j’ai fait plein de petits boulots avec eux j’ai mis de l’argent de côté et j’ai fait mon premier voyage très tôt. Je crois que c’était, je devais avoir 17 -18 ans un truc comme, ça je suis parti en Égypte et ça a été mon deuxième gros déclic lié au voyage. Depuis, c’est devenu vraiment mon outil de connaissance de soi. Donc j’essaie de partir tous les ans au moins un mois, quelque part seul dans le monde. Parce que voilà, je trouve que j’en apprends toujours sur moi, sur les autres, sur la planète, sur l’environnement sur tellement de choses…. 

Et donc voilà, c’est c’est vraiment multi factoriel, c’est l’environnement dans lequel j’ai grandi, les choix que j’ai fait, le voyage à 10 ans, les voyages après que j’ai continué à partir de 18 ans et entre 10 ans et 18 ans j’ai découvert le kung-fu, j’ai fait du kung-fu après pendant 14 ans. Et ça m’a amené à me passionner en réalité de moi. J’avais une soif de découverte en fait de qui j’étais profondément dans mon être, réellement profond, mais sans me poser ces questions intellectuelle, j’étais gamin, mais je sentais que je m’intéressais à moi et au fur et à mesure de lectures, de rencontres, de voyage.. etc. bon bah plus j’apprenais sur moi, plus j’en apprenais sur les autres. Le Kung Fu m’a vraiment amené à me connaître mais à connaître mon corps à comprendre en fait ma machine biologique il y a un intérêt etc puis après je me suis intéressé à plein de choses à l’environnement à l’économie la politique et j’étais gamin en réalité donc ça a commencé hyper tôt dans ma jeunesse donc oui ça fait plus de 30 ans maintenant.


Maurine BEILLARD :

Et qu’est-ce qui fait Julien, à partir de toutes ces expériences, que tu aies envie à un moment donné, d’oeuvrer dans secteur, je crois d’abord avec Neo bien-être et puis en proposant aussi toi tes propres outils accompagnement ? 

Julien Peron :

En fait, ce qui s’est passé, c’est que bon j’ai un parcours de vie qui est pas classique (comme des millions et des milliards de personnes j’ai envie de dire), ce qui fait qu’à un moment donné, j’ai passé pour la deuxième fois mon bac, que j’ai raté et je me suis dit : “bon, je crois que je suis pas fait pour les études !” (J’ai zéro diplôme) Alors, j’ai découvert le monde du travail donc j’ai fait plein de petits boulots j’ai été agent de sécurité facteur barman… etc et en fait au bout d’un an je me suis fait rattraper par le conditionnement sociétal qui nous fait croire en fait que si t’as pas de diplôme, tu vas rater ta vie et ça va être très compliqué pour toi donc j’ai repris des études à l’époque on pouvait faire un BTS action commerciale sans avoir le bac donc maintenant dans ces études mais bon en fait ce qui se passe c’est que bon pour les un contexte familial un peu compliqué, je me retrouve SDF, en fait pendant 6 mois et donc j’arrive pas à suivre ces études, évidemment parce que je suis plus préoccupé pour manger, prendre une douche et dormir quelque part… ce qui fait que, en parallèle de ça, je suis dans une entreprise dans cette entreprise je découvre mes talents, en fait mes talents innés, parce que bah du coup je découvre que je suis hyper bon en communication, hyper bon dans le marketing, hyper bon pour fédérer des gens autour de moi, alors que j’ai jamais appris tout ça… donc c’est pour ça que je parle de qualité innée et de ses découvertes du fait que je vois que l’entreprise dans laquelle je travaille on alternance se développe énormément, grâce beaucoup à ce que je fais, je vois que mon chiffre d’affaires (j’y suis resté du coup quatre ans je crois ou 5 ans) je vois que mon chiffre d’affaires il est exponentiel tous les ans à 40%, donc je vois mon patron qui s’achète une grosse voiture, on déménage dans les gros locaux, après il s’achète une belle maison, et tout… et donc bon je me dis, ce serait bien aussi un moment donné que je mette un contribution ces talents inné mais pour quelque chose qui a du sens, parce que là, pour moi ça n’avait pas de sens et j’avais un gros besoin de liberté et donc j’ai fait une étude de marché à l’époque, j’avais une idée de c’était ma façon de voyager je voulais mettre en lumière ma façon de voyager je voulais inviter les gens à voyager comme je le fais c’est à dire en ressenti battu allez en contact avec la population j’aime bien pratiquer à l’époque je faisais du kung fu maintenant c’est du yoga en pleine nature enfin voilà je suis très connecté à la nature et aux gens et donc je fais une étude de marché à l’époque donc on est en 2003 2003 il y a rien qui existe à ce niveau là et donc je fais un bilan de compétences en parallèle j’en dans ce gala le gars me dit écoute moi j’ai un frère qui a une agence de voyage va le voir si il pense que c’est potentiellement intéressant et que le dira et là en fait j’ai vu des dollars briller dans ses yeux je me suis dit waouh je tiens un truc de dingue et donc je me suis lancé j’ai fait une étude de marché pendant 6 mois j’ai lancé ce projet qui s’appelle né horizon travail et en réalité à l’époque j’ai créé le marché du tourisme éco-responsable et donc pendant trois quatre ans je me lance dans cette aventure autour du tourisme alors que je te rappelle que j’ai pas de diplôme et que donc du coup a priori je ne maîtrise pas le secteur et pour autant ça se développe en fait j’intéresse les médias autour de moi parce que je suis un jeune je suis dans une chambre de bonne de 10 mètres carrés au 6e étage sans ascenseur c’est très important je n’ai pas d’argent mais pour autant je suis en train de développer un marché en fait je suis en train de créer un marché qui n’existe pas à l’époque en France et donc ça va plutôt bien se passer et en fait avec les années je m’aperçois que ce secteur me convient pas et donc je crée l’agence de communication néo bien-être qui me parle beaucoup plus parce qu’elle est liée au monde de la connaissance de soi du développement personnel et je décide de démocratiser le secteur en me disant que à l’époque ça l’est encore un peu quand même maintenant quand on parlait de yoga je te donne un exemple quand j’allais voir le monde de l’entreprise pour parler du mot pour parler de ces jours bien-être et responsable un certain nombre à tous mais un certain nombre pensaient que j’avais créé une secte juste parce que j’utilisais le mot bien-être raconte pas le mot yoga méditation etc alors là c’était pas en parler quoi donc du coup moi ce qui me faisait vibrer c’était vraiment de démocratiser secteur en disant attendez il y a des gens très bien en fait dans le secteur qui existe qui existent leur activité de manière tout à fait noble quoi j’ai envie de dire ils sont très bons dans ce qu’ils font et comme dans tout secteurs d’activité il y a des gens ils sont très mauvais c’est comme ça et donc voilà je me suis lancé là-dedans et depuis bah il s’est passé beaucoup de choses que tu as évoqué en intro mais voilà pourquoi je me suis lancé en fait j’avais vraiment envie de donner une un éclairage et c’est encore le cas aujourd’hui un éclairage sur ce qui se passe dans le secteur qui est pas du tout médiatisé ou s’il est médiatisé par le même stream souvent il est mal médiatisé quoi on en fait un secteur avec des gourous avec des gens qui qui ont créé des secs et tout etc donc

et à partir de ces expériences donc là c’est plus né au bien-être chef d’entreprise ça s’est ta casquette chef d’entreprise et ta casquette praticien aussi du bien-être alors je sais pas si c’est praticien comment est-ce que tu définis sur ta casquette yoga vélo et méditation c’est pas tant praticien c’est que ça fait partie de mon équilibre de vie comme je suis né dans cette famille ou j’ai un père qui est marathonien qui est très sportif qui nous amène souvent à faire des courses à pied ma mère on va souvent faire des randonnées à l’époque donc comme je disais souvent en pleine nature donc j’ai baigné aussi quand même là dedans donc déjà je crois que j’ai baigné dans cette culture sportive et qui amène plein de plein de bienfaits en réalité qui t’aident après d’ailleurs dans ta vie de tous les jours et donc partant de là j’ai gardé un peu ce rythme en fait je me suis créé une espèce de routine de vie que j’appelle une routine de vie qu’on peut appeler un rituel ou comme on veut qui fait que je me fais passer en priorité avant tout le reste donc par exemple tous les matins je suis réveillé vers 5h30 et je prends une heure une heure et demie de temps pour moi donc je fais beaucoup d’exercices de yoga d’étirements je fais beaucoup de d’exercices dynamiques aussi après par la suite voilà j’aime bien me préparer un jus à l’extracteur prendre du temps en fait si tu veux pour moi déjà pour me mettre bien je prends une douche froide pour vraiment aussi me dynamiser et puis après en fin de journée j’ai décidé d’arrêter de travailler à 4h30 de l’après-midi pour justement continuer à prendre soin de moi donc là moi j’habite Montpellier donc j’ai cette chance de pouvoir aller à la mer en vélo donc voilà je fais mes 24 km en vélo aller-retour je vais nager dans la mer et puis quand je reviens ici je suis en pleine forme je suis dynamisée et je me cuisine un bon plat pas forcément végétarien mais j’ai une tendance quand même atteindre vers du végétarisme mais un bon Platin j’ai envie de dire en tout cas un plat qui me nourrit et qui me fait du bien en terme de santé et ça ça fait partie depuis plus de 30 ans en fait de ma vie quoi c’est vraiment complètement intégré dans mon cursus de vie au même titre que je sais pas je me brosse les dents ou je vais me cuisiner à manger quoi donc je suis pas praticien du bien-être mais plutôt je suis plutôt quelqu’un qui part du principe que on a une responsabilité citoyenne de prendre soin de nous avant de vouloir prendre soin des autres donc du coup bah j’applique ce que je dis quoi je m’occupe soin de moi avant de vouloir m’occuper de soin des autres et notamment ça passe par mon entreprise par ma chérie par toutes les personnes qui m’entourent etc et je le vois franchement c’est très mesurable pour toutes les personnes qui le vivent peut-être ils vont dire la même chose à partir du moment tu prends soin de toi dans un premier temps et assez rapidement normalement je sais pas si difficile de donner un timing on va dire entre 6 mois et un an c’était très régulier dans ce que tu fais en termes de santé d’alimentation de sommeil de nature d’exercices de relaxation c’est intègre ça en fait dans ta vie très rapidement tu vas rayonner en réalité tu vas être bien tu vas juste être bien dans ton corps et bien dans ta tête donc tu vas inspirer des gens beaucoup de gens vont dire super rayonnant tu as beaucoup d’énergie comment tu fais etc donc tu vas leur expliquer en fait ce que tu fais qui sont les fondamentaux c’est les fondamentaux pour tout individu c’est l’alimentation le sommeil le sport les exercices de relaxation et se rapprocher de la nature quotidiennement c’est vraiment les bases et les fondamentaux sauf qu’on nous l’a pas appris et moi je l’applique dans mon quotidien depuis 30 ans donc voilà c’est pour moi c’est vital quelque part de faire ça parce que sinon je crois que je serai incapable de mener toutes les entreprises et tout ce qu’on fait là à l’heure d’aujourd’hui et d’un autre côté ça inspire les gens aussi autour de moi c’est ça tu vois par exemple ce week-end j’ai été donc autour de Montpellier on a pas mal de mots et notamment des petites montagnes et j’étais faire un trek où je suis monté à 1200 mètres d’altitude et donc arriver là-haut j’ai fait une petite vidéo justement pour la communauté qui me suit pour leur expliquer les bienfaits et pour leur rappeler que moi je suis comme tout le monde c’est-à-dire que je suis pas forcément extrêmement motivé de faire 1200 mètres d’altitude comme ça en quelques heures parce que je sais que ça va me demander beaucoup de ressources énergétiques que ça va être fatigant tu vois que je vais transpirer ça va être vraiment épuisant mais en même temps je sais que si je fournis cet effort c’est à dire que si je sors Amazon de confort et que je fournisse cet effort et que j’arrive tout en haut du sommet je vais avoir tous les bienfaits en fait je vais carrément occulter toute la partie qui a été difficile pendant une heure et demie deux heures pour arriver là-haut et je vais ressentir tous les bienfaits c’est-à-dire beaucoup de gratitude déjà d’observer en fait c’est pas normal à 360 qui est magnifique de la gratitude pour moi en fait de mettre donner les moyens d’être arrivé là-haut tu vois donc beaucoup de gratitude en même temps de fierté tu vois quelque part et je vois bien que à chaque fois que je sors comme ça de ma zone de confort à chaque fois en fait ça m’aide dans ma vie personnelle et professionnelle et donc je le répète très souvent quand je vais faire du vélo par exemple à 80 minutes je vais aller faire du vélo mais il y a des jours en fait j’ai pas du tout envie quoi par exemple quand l’hiver la approche qui fait très très froid de mettre mes gants mon bonnet mes gros chaussettes de porter mon vélo pendant trois étages pour aller faire une heure et demie de vélo j’ai pas tout le temps envie de le faire par contre si je le fais et que donc je me pousse un peu tu vois je sors de ma zone de confort c’est que je sais que quand je vais revenir mon énergie sera complètement différente et je vais être dans une bonne vitalité en fait si tu veux et c’est pour ça en fait que je m’applique et que je m’asserve à le faire en fait régulièrement parce que je sais qu’à chaque fois ça va me faire du mieux quand je me réveille le matin il y a plein de matins où j’ai pas envie de faire mes exercices je t’invite de rester à dormir dans mon lit quoi mais c’est toujours la même le même état d’esprit je me dis que si je le fais je sais qu’après en fait mon énergie pendant toute la journée va être différente et que ça va m’aider dans ma vie personnelle et professionnelle donc c’est pour moi c’est bon de le rappeler c’est à dire que on est tous des êtres humains et c’est pas parce que j’ai réussi à créer ma vie de rêve etc que c’est une résultante de choix en fait que je fais dans mon quotidien donc c’est trop facile en fait de revenir à ses anciennes habitudes et de rester tranquille aux choses chez soi se faire un petit chocolat chaud avec de la chantilly c’est trop simple je pourrais le faire mais je sais que si je vais dans cette direction si je fais je suis là ça va pas m’aider à préparer la suite dans ma vie personnelle et professionnelle donc il y a toute la mécanisme et toute une logique à prendre en considération pourtant en fait dans la direction et pour moi c’est fondamental que les gens comprennent c’est pas forcément jouissif à chaque fois de sortir comme ça de sa zone de confort mais on sait tous les bienfaits que ça va nous apporter derrière donc c’est nécessaire pour l’être humain de le faire donc la recette du bonheur finalement c’est peut-être pas de rester dans sa zone de confort et de boire un chocolat chaud ce serait de sortir de sa zone de confort tu parles ça fait vraiment du bien d’entendre ses efforts en fait qui sont demandés et tu rappelles que c’est un ensemble avec les différents domaines de vie la santé le sport la nutrition et le fait de faire cet effort à un moment donné de se mettre en mouvement pour ceux et celles qui nous écoutent et qui aurait envie de tendre vers ce bonheur mais qui pour x ou y raison sont rattrapés par les tristesses du quotidien qu’est-ce que tu auras envie de leur dire Julien alors je voudrais juste rajouter une chose le chocolat chaud chantilly moi je le valide j’adore moi je suis un épicurien gourmand donc quand je reviens d’une session de sport je vais me faire un plaisir si j’en ai envie que je ressens le besoin me faire un chocolat chaud de la chantilly

surtout pas quoi ce que je dis c’est que c’est important pour l’être humain de sortir de sa zone de confort c’est très important et d’être à l’écoute de ses besoins quoi je te donne un petit exemple après je réponds à ta question mais ça va dans le sens de ta question quand je suis parti la ce weekend pour aller faire un trek la veille j’étais en train de me balader de Montpellier pour aller faire des courses et j’ai eu un sentiment quoi une espèce d’intuition très forte en me disant il faut que je me casse tu vois il y avait trop d’agitations autour de moi il y avait trop de je sais pas il y avait une espèce de trop plein de nuisance sonore et tout etc et je me suis un an là il faut que je prenne le large il faut que je prenne du recul il faut que je parte d’ici donc du coup je me suis organisé dans la journée et je suis parti en fin de journée et j’étais au lac du Salagou qui est à 45 minutes en voiture d’ici pour me retrouver dans les hauteurs du Salagou parce que je sentais que j’avais besoin d’horizon et de prendre du recul tu vois et pourquoi je te dis ça parce que j’ai écouté cette intuition en fait j’ai écouté ce sentiment mais combien de personnes ne l’écoutent pas on est beaucoup beaucoup de gens à pas écouter en fait nos propres ressentis tu vois nos besoins donc vraiment nos besoins et peut-être que s’il y a une différence avec beaucoup de personnes dans autour de moi et dans la vie de tous les jours c’est que moi j’ai pris l’habitude d’écouter mon intuition j’ai pris d’être pris l’habitude d’être à l’écoute de moi si j’ai invité Paris parce que j’ai invité Paris pendant 34 ans parce qu’il y a des gens qui pourraient se dire tiens c’est simple totalement Montpellier il y a un super environnement autour de toi j’ai habité Paris pendant 34 ans qu’est-ce que je faisais quand je ressentais ça et ben je prenais mon vélo je faisais une heure et demie de vélo et j’allais au bois de Boulogne si je pouvais pas aller au bois de Boulogne si c’était pas un peu le week-end et que je sentais que j’avais besoin de prendre ma tante d’aller dormir en pleine nature et ben je prenais le TER où je prenais un train et puis j’allais pas à Rambouillet par exemple ou quelque part loin de Paris pour montrer en pleine nature sous le sous les étoiles et sous ma tante donc pour moi il y a pas une question de budget il y a pas une question de là où tu vis tu habites dans une grande ville non bah moi j’ai pas d’environnement c’est une question de choix en fait que tu fais et surtout d’être à l’écoute de tes besoins de tes ressentis donc si on part du principe qu’une grande majorité des personnes ne le font pas forcément on passe à côté de quelque chose qui est énorme c’est à dire en fait on prend pas le soin de soi en fait tout simplement je dis pas que c’est simple je veux juste éclairer sur une chose parce que c’est tout un déconditionnement pour une personne de prendre soin de soi avant de vouloir prendre soin des autres mais je veux éclairer sur une chose qui est hyper importante c’est notre intuition notre intuition c’est notre meilleur guide c’est notre meilleur canal et c’est souvent la première information qui arrive on n’écoute pas quoi donc pour répondre à ta question pour les gens qui sont qui traversent qui traversent des moments où ils vont pas très bien etc bah l’ingrédient de base en fait c’est ce que je viens de dire et c’est des fondamentaux c’est revoir plein de choses en fait dans votre quotidien quoi il faut juste faire un premier pas il faut pas tout revoir d’un coup par exemple commencer à revoir votre alimentation ou faites soyez plus attentif à votre sommeil ou commencer à faire un exercice sportif quotidiennement dans la semaine les fondamentaux dont j’ai parlé c’est-à-dire le sport l’alimentation le sommeil la nature et les exercices de relaxation c’est accessible à tout le monde ça nécessite pas d’avoir un budget alors quand je dis tout le monde c’est la masse il y aura toujours des contre-exemples des gens qui sont handicapés des personnes qui n’ont pas la motricité ou l’énergie pour le faire des gens qui ont pas la capacité physique aussi d’aller faire du sport mais tu peux contrebalancer sur autre chose une alimentation saine par exemple tu vois donc on peut tous faire ça à un moment donné dans notre vie donc c’est même pas une question de budget comme je disais c’est juste qu’il faut conscientiser qu’on nous a pas appris tout ça ça fait pas partie de notre éducation mais quand on nous l’explique évidemment ça coûte sous le sens d’avoir une alimentation saine plutôt que d’aller manger des fast-foods pour montrer deux extrêmes évidemment ça coûte tout le sens mais entre l’alimentation saine et les fast-food il y a un middle quoi il y a un mi-chemin et ça chacun peut le trouver sauf que là pour le coup c’est à chacun de devenir un peu chercheur pour soi-même et de trouver des aliments qui sont bons pour sa santé de commencer pourquoi pas à lire des livres pour voir en fait comment se nourrissent sainement de se remettre à cuisiner et d’arrêter d’aller réchauffer des plats dans des micro-ondes etc etc donc il y a toute une démarche tout inconditionnant pour chacun d’entre nous et je dis pas que c’est simple mais je dis que c’est accessible à tout le monde donc à chacun de trouver comment il peut faire son premier pas elle est par exemple ce soir je vais aller marcher pendant une heure ou en sortant de mon boulot bah je vais pas prendre les transports en commun je vais rentrer à pied parce qu’on a besoin d’avoir une activité physique on a besoin en fait notre corps a juste besoin d’éliminer les toxines quoi mais si on s’intéresse pas à soi évidemment on peut pas le savoir quoi alors d’aujourd’hui s’il y a une personne là qui nous écoute et qui a envie de prendre soin d’elle au lieu de m’écouter il y a plein de livres en développement personnel maintenant il y a plein de livres en connaissance de soi à mon époque en 2003 il y avait 10 bouquins qui se battaient en duel dans les livres dans les librairies quoi maintenant il y a je sais pas moi peut-être plus de 1000 bouquins dans le domaine de la connaissance de soi vous allez sur youtube il y a je ne sais pas combien de conférencier qui sont là aussi pour vous guider et pour vous accompagner il y a tout ce qu’il faut en fait en réalité autour de nous pour une personne qui peuvent prendre ce modèle quoi donc juste faites un premier pas soyez doux avec vous-même ne vous mettez pas trop la pression mais juste faites ce premier pas et à partir de là faites du mieux que vous pouvez tous les jours pourtant dans cette direction c’est à dire pourtant vers quelqu’un qui sera mieux dans sa tête le dans son corps et tout etc ce premier pas c’est le pack est essentiel après ben ça mettra du temps en fonction de chacun d’individu pour certains ça va être très rapide pour d’autres ça va mettre des années ou voir des mois peu importe on s’en fiche puisqu’on a chacun des chemins qui sont différents mais l’idée c’est de prendre soin de soi en priorité avant de prendre soin des autres c’est la base magnifique te rappeler ça c’est aussi ce qu’on propose avec cohab changer ses petits habitudes au quotidien un pas par un pas et finalement ce sont chacune de ces petites briques qui font qu’à un moment donné on voit des choses se transformer dans son quotidien c’est ça dernière question Julien pour cet échange qu’est-ce que tu auras envie de dire à ceux et celles qui hésite peut-être encore à rejoindre des réseaux comme Coop ou à s’entourer de professionnels du bien-être et du développement personnel en fait c’est vital c’est vital de ce rejoindre c’est vraiment un vital le lien social est hyper important et notamment dans le film c’est quoi le bonheur pour vous que j’ai réalisé un des points qui ressort vraiment de cette grande étude de bonheur que moi j’ai pas mené ça a été mené par Harvard pendant je crois 75 ans c’est le lien social en réalité la dimension la plus importante pour un être humain pour tendre vers le bonheur et on l’a vu pendant ces périodes de confinement on avait besoin en fait de se voir donc du coup on a fait des Skype on a fait des zoom on a fait plein de trucs comme ça mais on se voyait pas physiquement quoi mais le lien social il est vraiment mais déterminant pour l’être humain donc c’est important déjà de comprendre ça et dans un deuxième temps c’est important de se retrouver avec des personnes qui partagent des valeurs communes souvent quand on est sur un chemin de la connaissance de soi du développement personnel dans un premier temps ça va être notre entourage proche si lui n’est pas aussi en cheminement où on va avoir un décalage quoi donc les gens vont pas nous comprendre parce que on va s’intéresser des choses pour eux s’intéressent pas parce qu’on va voir des discours que nous ne vont pas comprendre donc il faut pas leur vouloir c’est juste que ils sont pas du tout dans le cheminement donc dans un premier temps c’est l’entourage proche parfois c’est même la famille parfois c’est même notre chérie et puis bah voilà au fur et à mesure on peut se retrouver seul en tout cas avoir ce sentiment d’être seul dans cet univers et de se dire enfin je suis le seul à penser comme ça c’est pas possible quoi alors qu’on a invité non on est des millions et des millions de personnes les amis on est vraiment partout partout sur la planète à essayer de faire en sorte d’avoir une vision un peu différente sur la vie de prendre soin de nous comme je l’expliquais on est vraiment des millions voire des milliards je pense sur l’ensemble de la planète sauf que c’est pas évident quand on est dans ce cheminement de le savoir donc déjà c’est peut-être bien de l’entendre et après ben voilà à rejoindre des réseaux comme le tien rejoindre des réseaux comme nous on a créé aussi né au bien-être aller dans des événements parce qu’il y a plein de colocs il y a plein de festivals il y a plein de congrès il se passe plein de choses en fait et sur Internet et en physique pour aller rencontrer les gens qui partagent des valeurs qui sont les vôtres donc dans le domaine de la connaissance de soi de l’éducation de tout ce que vous voulez et ça pour moi c’est vraiment hyper important parce que sinon on sent vraiment ouais seul tu vois ça peut être très déprimant en fait de dire bah en fait voilà je crois qu’il y a personne autour de moi qui je suis complètement je vais être un hippie je sais pas un hippie caché et en fait pas du tout et moi ça fait quand même plus de 30 ans que je suis là dedans toi tu me disais que tu as baigné aussi de temps depuis que tu es toute petite franchement je vois le secteur qui évolue ça évolue de plus en plus il y a de plus en plus de gens qui s’intéressent à tout ça mais c’est vrai que ça manque fatalement de rencontres de réseaux et tout etc donc moi je t’encourage à continuer on a vraiment besoin de de ces réseaux de ce que tu fais magnifique on voit effectivement même le bien-être en entreprise on en entend de plus en plus parler il y a vraiment une démocratisation de ce secteur et grâce aux personnes qui comme toi ont créé tous ces outils tous les films le livre bientôt pour répondre petit à petit et faire connaître ce secteur merci beaucoup Julien Peron complètement interview merci à ceux et celles qui nous écoutent si vous avez aimé cette vidéo n’hésitez pas à la liker n’hésitez pas à nous laisser vos commentaires à poser vos questions je me ferai un plaisir d’y répondre si vous n’êtes pas encore inscrit sur KOHEP vous trouverez un lien autour de cette vidéo pour trouver des informations à propos de Julien je mettrai également des sites les liens vers ces sites sur cette vidéo et je vous dis à très bientôt pour une nouvelle interview c’était Maurine

KOHEP, le réseau du bien-être pour s’épanouir au quotidien ! 

Découvrez le profil KOHEP de Julien Peron :

Jean-Luc de Wachter

Découvrez le profil de Jean-Luc de Wachter :

Comment vivre son hypersensibilité ?

Il a un parcours riche et profondément inspirant. C’est un artiste, un chanteur,…

Mais également un mentor… un coach business qui a accompagné différentes GRANDES figures du secteur SEEP vers le succès.

Désormais, il propose d’accompagner ceux qui ont des étoiles plein la tête et plein le cœur, à s’incarner pleinement, à vivre divinement et à tisser ensemble. Il nous vient tout droit des étoiles, avec des messages qu’il propose de partager avec grâce, courage et humilité. 

S’incarner pleinement et vivre avec authenticité lorsqu’on est hyper sensible, c’est possible !

 

C’est ce que nous allons voir dans la vidéo et l’interview du jour.

 

On se retrouve aujourd’hui dans le cadre de l’ouverture officielle de KOHEP, ce réseau social du bien-être pour s’épanouir au quotidien.

 

Je suis Maurine BEILLARD, la fondatrice de ce réseau et je vous propose à l’occasion de l’ouverture officielle de KOHEP de partir ensemble à la rencontre des acteurs du secteur des services au bien-être et à l’épanouissement de la personne (SEEP) et de ce qu’ils ont à découvrir … en commençant par aller à la rencontre des plus grands leaders du secteur.

 

Aujourd’hui je suis profondément heureuse d’être en la présence d’un acteur extraordinaire du secteur SEEP.

 

Il a un parcours riche et profondément inspirant. C’est un artiste, un chanteur, un compositeur, mais également un mentor un coach business qui accompagné différents leaders du secteur SEEP, des grands leaders, vers le succès.

 

Désormais, il propose d’accompagner ceux et celles qui ont des étoiles plein de cœur et plein la tête, à s’incarner pleinement, à vivre divinement et à tisser ensemble.

 

Il nous vient des étoiles et il a des messages à nous partager avec grâce, courage et humilité, il s’agit de Jean-Luc de Wachter.

 

Bonjour Jean-Luc, merci d’avoir accepté ma présentation mon interview aujourd’hui.

 

Jean-Luc de Wachter :

Ecoute avec grand grand plaisir merci à toi merci à tous ceux qui nous regardent et puis merci aussi pour ce que tu fais pour contribuer servir ce secteur, qui lui est un secteur de service à l’humain et donc tu fais un véritable travail d’intérêt public donc merci merci pour ça merci

 

Maurine Beillard :

Jean-Luc, est-ce que tu peux nous raconter quel était ta première fois dans le secteur SEEP en tant qu’utilisateur ?Comment est-ce que tu as découvert le bien-être, le développement personnel, surtout en venant de la musique ?

 

Jean-Luc de Wachter :

Alors écoute je crois que ça doit venir de j’avais 17 ans et j’avais gagné une émission télévisée à l’époque en Belgique qui correspondait un petit peu à The Voice À ce moment là, j’avais un manager, quelqu’un qui connaissait Eddy Barclay, qui était un des grands noms de la production musicale à Paris et qui voulait à tout prix me le faire rencontrer et cet homme là a bien vu que le jeune homme que j’étais avait des blocages, avait des timidités, placer certains endroits rayonner peut-être pas autant que ce qui percevait en tout cas il avait perçu quelque chose chez moi et il a eu envie de créer un pont avec sa thérapeute qui était une sophrologue chez qui j’ai mis les pieds la première fois et j’ai commencé à vivre des expériences très particulières puisqu’elle pratiquait une respiration voilà un petit peu proche du 8 beurre mais pas tout à fait et donc j’ai vécu des états modifiés de conscience assez étonnant je crois que c’est la première fois que je raconte ça en plus donc en tant qu’utilisateur c’est la sophrologie dans un cabinet d’une dame un petit peu un peu particulier et grâce à qui j’ai pu faire des expériences de ressenti profond de voyage qui m’ont ouvert tout un pan d’univers que je connaissais absolument pas à ce moment là

 

respiration de la respiration notre pique qu’est-ce qui fait qu’à un moment donné à partir de ces différentes expériences parce que je suppose que tu en as fait d’autres en fait entre temps qu’est-ce qui fait qu’à un moment donné tu as eu cet élan d’accompagner également des personnes sur ton parcours alors tu les accompagnes tu accompagnes aussi beaucoup de professionnels comme je disais dans l’introduction dans le secteur SEEP à gagner en visibilité tu les accompagné à mettre en place leur programme mais tu accompagnes aussi des particuliers des utilisateurs dans des programmes de coaching qu’est-ce qui s’est passé dans ton parcours pour que tu accompagnes ces différentes personnes finalement deux choses la première c’est d’oser répondre oui à une vocation très ancienne puisqu’à 12 ans je voulais être j’avais un appel profond à la fois au mysticisme mais en même temps à l’autre pour moi un prêtre c’est un psychologue un philosophe un méditant enfin c’était plein de choses en main et c’est ça qui m’attirait dans cette dans cette dans ce symbole là je suis pas du tout devenu prêtre et c’était la religion c’est pas du tout mon truc mais quand même le symbole est resté et ça c’est vraiment le premier élément qui fait que quand j’étais ado j’avais mes copines au téléphone je les écoutais j’étais coach sans le savoir j’étais écoutant actif sans le savoir simplement parce que le fait de me connecter à l’autre de ressentir et d’essayer de cheminer avec lui pour adoucir sa vie lui permettre de retrouver de la paix de la clarté c’était quelque chose presque de viscéral chez moi donc je pense que simplement ça ça a toujours été présent et je l’ai enfouis et puis les ressorti et j’ai décidé de dire oui pleinement donc là vraiment ça a commencé à s’expanser pour moi sur l’aspect plus professionnel c’est un petit peu un hasard c’est-à-dire que j’en suis revenu à l’accompagnement de personnes en passant par la case marketing internet marketing digital et puis coaching business et puis retour à la case de finalement ce qui m’intéresse tout ça c’est l’humain comment on communique avec lui comment on l’écoute comment on lui répond et donc finalement j’ai fait le tour de la boucle et aujourd’hui je fais autant de l’accompagnement comme tu l’as dit de leader pour leur activité que de l’accompagnement de particulier pour ce connecter profondément et vivre divinement parce que pour moi c’est c’est quelque chose de très important ma fonction précise elle revient une certaine manière même si elle est dépoussiérer de tous les aspects religieux et tout ça c’est pas c’est pas le propos donc voilà un petit peu comment je retourne à faire de la compagnement et vraiment que ça ça soit autant sur le pro que sur le perso c’est parfaitement ça et ça la question suivante puisque ma question suivante concerne aujourd’hui ta spécialité qu’est-ce que tu proposes concrètement comment pour quelle raison est-ce qu’on pourrait faire appel à tes services on a parlé des hypersensibles en tout cas de ce qui se sentent différents et qui ont peut-être du mal à s’incarner avoir à la fois les racines et à la fois les étoiles dans le cœur dans la tête ce que tu peux nous dire un mot sur sur ces personnes que tu accompagnes comment elles se sentent et qu’est-ce que tu leur proposes la première c’est moi-même puisque avant d’être un accompagnement je m’accompagne moi-même sur ce chemin et l’idée c’est que un petit peu comme un certain nombre de personnes avec qui j’ai pu partager je me suis rendu compte que certaines personnes ont cette espèce de sensibilité qui fait qu’elles ont l’impression que le monde extérieur ne correspond pas à leur monde intérieur ils ne savent pas toujours quoi faire de cela ils se rendent compte que le monde est plus violent plus agressif plus des harmonieux que ce sentiment intérieur qu’ils ont de se dire mais ça pourrait être plus beau ça pourrait être différent ça pourrait être plus équilibré ça pourrait être plus harmonieux et qui savent pas trop quoi faire de cette différence et mon travail c’est de c’est tout d’abord de les aider à reconnaître qu’ils ont ça en eux et que c’est vrai et que c’est eux et refaire alliance avec ça et ensuite de les accompagner pas à pas à et maintenant emmener ça dans Comment est-ce que tu vas métamorphoser tes relations comment est-ce que projet comment est-ce que tu ayonnais ton business parce que la vie humaine c’est toutes ces choses là l’idée c’est pas de se percher au plafond en se croyant la réincarnation de Toutankhamon l’idée c’est pas non plus de refuser ou le l’incarnation ou la matérialité l’idée c’est comment est-ce que Jean lumine tout ça et comment est-ce que je tisse avec des fils d’or que je vais chercher au ciel autour de autour de ces étoiles dont je assez souvent et comment est-ce que je fais briller le quotidien et tout ce qui m’incombe donc c’est vraiment ça c’est pour aider les personnes qui ont cette sensibilité particulière à être pleinement là à oser vivre à partir de qui elles sont et puis à se réunir et qui sait ensemble parce qu’on a besoin de d’être entre nous aussi des boulangers ça a besoin de se retrouver pour partager des secrets de boulanger et des hypersensibles ça a besoin de se rencontrer pour partager leur facettes d’hypersensibles et déjà avec cette première info de il y en a d’autres il y en a d’autres qui fonctionnent comme ça ça veut dire que je suis pas totalement à côté que je suis pas totalement inadaptée ou fou ou parce que ça peut donner ce sentiment quand on est isolé quand on est quand on ne sait pas que il y a d’autres personnes qui ont cette façon qui fonctionnait et que c’est pas une maladie que c’est pas grave et que ça peut être aussi un super atout avec plein de cadeaux à révéler à l’intérieur absolument vraiment absolument mais c’est vrai que ça passe par cette première case de se dire je suis pas seul donc je suis pas fou c’est bien comme ça que ça devient en moi donc bon ben je vais arrêter de me rogner de me sacrifier et puis avant le courage de commencer à poser des petits pas parfois c’est des tout petits faut pas vouloir du jour au lendemain maîtriser ce que l’on apprend seulement à exprimer mais quand on le fait petit à petit en tout cas moi je peux témoigner personnellement pour moi-même mais aussi pour les gens que j’accompagne depuis une dizaine d’années il y a des choses qui apparaissent ou un peu de patience à notre époque la patience c’est est un petit peu une chose difficile à exercer parce qu’on veut tout de suite il faut un peu de patience parce que ce qu’on a fait tellement de fois de la même manière ne va pas tout à coup produire des fruits différents si on change un tout petit truc il va falloir répéter il va falloir voilà il faut du temps mais c’est beau ce qui apparaît au bout c’est juste pour moi c’est miraculeux quoi donc je ne peux que encourager à ceux qui nous écoutent à faire confiance et à se lier le même et puis à commencer à tisser autour d’eux à partir de cette petite lumière qu’ils ont fondé

 

tu sais c’est ce que tu proposes c’est le nom de ton programme un programme que tu proposes actuellement donc c’est un programme de groupe tu proposes pas de consultation individuelle Jean Lutti dans le programme justement qui sort en fait j’ai voulu vraiment fusionner différents aspects parce que je me suis aperçu qu’il est très important surtout au début que la personne soit accompagnée individuellement pour bien sentir que ce qui lui est proposé est vraiment proposé pour elle pour être là à des points précis dans le programme en tout cas je suis là des points précis pour que les personnes puissent passer des étapes importantes et ensuite rejoindre toute la richesse que l’on peut s’apporter dans une notion collective dans les questions des uns qui sont un petit peu les nôtres mais qu’on aurait peut-être pas osé ou les réponses données aux uns qui tout à coup viennent nous faire raisonner sur d’autres points donc il y a à la fois de l’individuel et du collectif pour voilà pour accompagner au mieux l’individu dans toutes ces dans toutes ces facettes magnifiques et donc ce programme on peut le retrouver donc sur ton site internet si on se retrouve si vous vous retrouvez dans cette description en tout cas qui moi me parle on peut se rendre sur ton site internet on peut tuer une newsletter peut-être ou vous inscrire pour avoir les informations sur les moments où ce programme débute je suppose qu’il est pas ouvert tout le monde l’année on peut le rejoindre à n’importe quel moment donc il y a pas de problème de ce côté là mais il y a aussi énormément de ressources que je partage tout à fait gratuitement avec énormément de plaisir pour qui sont déjà en elle-même déjà suffisant pour beaucoup de personnes d’autres vont avoir envie d’aller plus loin mais c’est une infime partie il y a déjà des ressources pour tout un chacun et aussi pour les personnes qui voudraient juste par curiosité voir un petit peu tiens est-ce que ça résonne ce que ça me parle donc tout ça est disponible sur mon site internet et ça on peut très simplement youtube il me semble que tu as une chaîne Youtube ou tu publies régulièrement du contenu on peut te retrouver sur les différents réseaux sociaux traditionnels et désormais sur Cauet avec les continue aussi ça rejoint ma dernière question qu’est-ce que tu as envie de dire aujourd’hui Jean-Luc aux personnes qui sont pas encore inscrites sur KOHEP et qui hésiteraient peut-être encore à nous rejoindre parce qu’il y a c’est que moi ce que j’apprécie particulièrement dans Coop c’est quel est la notion de la visibilité ce qui est évidemment pour pour des personnes qui ont qui sont dans le secteur du mieux-être et qui veulent développer leur activité c’est un dépôt le très important à poser donc en tant que praticien ça vaut le coup évidemment d’aller voir quelle est la proposition pour les professionnels et après pour tout un chacun ce que j’observe on est à cette heure-là c’est que on ne fait plus de la recommandation de bouche à oreille ou très peu donc mais on a besoin d’aller vers des bons praticiens on a besoin de savoir où on met les pieds on a besoin d’avoir un petit peu un sentiment de sécurité avant de s’engager dans une démarche d’accompagnement et je trouve que Cauet répond à la fois aux besoins de des personnes qui cherchent une solution pour elle individuellement et qui peuvent du coup aller tester à les sentir aller voir un petit peu avant de s’engager et pour professionnels de se mettre en lumière de se mettre en visibilité ce qui est évidemment absolument capital pour simplement dire aux gens et je suis là si vous avez besoin quoi ce qui est évidemment très important donc pour les deux je trouve que c’est quelque chose qui est tout à fait pertinent et tout à fait utile quoi ouais je voudrais ajouter un petit truc parce que ça me traverse et puis il y a aussi une chose qui est importante c’est que n’importe qui peut faire un annuaire mais bon pour les gens qui nous regardent je connais un petit peu Maureen on a eu quelques conversations et je sais que dans le cas de moring c’est pas du tout un annuaire de plus c’est une vraie démarche profonde une vraie intention profonde de mettre en lumière des professionnels sérieux et de mettre en lien avec des personnes qui se posent des questions des solutions qui peuvent les aider à aller mieux et ça ça c’est une intention pour moi ça a une énorme valeur parce que parce que quand on va s’inscrire sur un site comme ça que ce soit sur Facebook ou sur Coop on fait partie d’une intention et bon que je connais ton intention donc évidemment que c’est ça que moi qui me guide et qui me donne là qui m’a donné l’envie de rejoindre le réseau et qui me donne envie d’inviter les gens c’est parce que je connais ton attention mais ça voilà je voulais juste l’ajouter parce que c’est pour moi c’est important l’intention des choses merci beaucoup parce que je crois vraiment aussi que au-delà des outils en fait c’est toute la vision c’est tout ce qu’on vibre et la direction dans laquelle on vibre et qui fait la cohérence en fait ce qu’on a proposé c’est valable pour quoi être mais c’est valable pour tous les pros qui à partir du moment ils sont dans ce que moi j’appelle la zone de génie mais quand ils sont vraiment dans leur posture de qu’est-ce qu’ils ont apporté au monde il y a une véritable cohérence en fait et après les outils de communication ce sont des outils de communication mais quand il y a l’intention c’est ce qui guide la bonne direction je crois merci d’avoir souligner ça un grand merci pour cet échange d’avoir accepté cette interview merci à ceux et celles qui nous écoutent n’hésitez pas si vous avez aimé cette vidéo à la liker à laisser un commentaire à nous poser vos questions pour ce sera un plaisir d’y répondre si vous n’êtes pas encore inscrit sur couette vous pouvez cliquer sur le lien qui se trouve autour de cette vidéo pour nous rejoindre dès aujourd’hui vous pouvez également trouver autour de cette vidéo un lien vers le site de Jean-Luc pour pouvoir suivre ces différents contenus je vous dis à très bientôt 

c’était Maurine, prenez soin de vous

KOHEP, le réseau du bien-être pour s’épanouir au quotidien

Yan Cano

Accepter son ombre et sa lumière pour accéder à la liberté.

Psychopraticien en vision intégrative et intégrale de la Santé. Il a accompagné plus de 500 personnes en thérapie individuelle. Il propose également une Formation Thérapeutique professionnelle 2018 Auteur du livre : Voyage au cœur de la spirale dynamique

Ses accompagnements permettent de comprendre les limites et les blocages qui génèrent de la souffrance, pour pouvoir en sortir et retrouver sa pleine liberté.

Accepter son nombre et sa lumière pour accéder à la liberté d’être et retrouver sa vraie nature. 

Voici l’invitation de mon invité du jour.

On se retrouve aujourd’hui dans le cadre de l’ouverture officielle de KOHEP ce nouveau réseau social du bien-être pour s’épanouir au quotidien. 

Je suis Maurine BEILLARD, la fondatrice de ce réseau et à l’occasion de l’ouverture officielle je vous propose de partir ensemble à la découverte des experts du secteur SEEP et de ce qu’ils ont à nous offrir.

Aujourd’hui j’ai l’honneur d’être en la présence d’un thérapeute exceptionnelle il est thérapeute en visant intégrative et intégrale de la santé il a accompagné plus de 500 personnes en thérapie individuelle et il propose également une formation thérapeutique professionnelle il est l’auteur du livre Voyage au cœur de la Spirale Dynamique et l’accompagne les personnes à mettre en lumière leur limite leur blocage et ce qui génèrent de la souffrance chez eux aujourd’hui je plaisir d’être en la présence de Yann Cano.

Bonjour Yann merci d’avoir accepté mon invitation bonjour tu peux nous dire s’il te plaît quel a été ta ta première fois en tant qu’utilisateur dans le secteur 7 et bien écoute ma première fois je crois que c’est quand j’étais faire un stage justement qui s’appelait l’enfant intérieur qui me proposait d’aller revisiter ma naissance les mémoires de l’enfance et puis de faire un travail sur les parents intérieurs c’était un stage de deux jours et ça a été une vraie révélation pour moi alors on était vraiment dans une dimension émotionnelle il y avait et il y avait peu de discussions n’était pas là pour réfléchir analyser on n’était pas du tout dans le mental on convenait revisiter dans à travers les états modifiés de conscience et bien notre histoire et donc toutes les émotions qui étaient encore cristallisées tout ce qui avait été un peu refoulé qui était mis à jour et donc c’était vraiment un stage incroyable très intense et qui m’a donné l’envie justement de de changer de voix voilà donc moi c’est ma première expérience à quasiment été une révélation j’ai envie de dire j’ai changé de métier derrière c’était quoi ton métier d’avant et bien j’étais coordinateur dans une association de culture scientifiques et techniques ça consiste en quoi je gérais 3 associations dans le Morbihan qui faisait de l’animation en culture scientifique et technique voilà et donc mon but c’était de gérer les animateurs de gérer les les projets les plannings voilà de faire un petit peu tout toute la logistique tout était bon c’était un multifonction un petit peu et qu’est-ce qui fait que tu as été appelé par par ce stage de deux jours qu’est-ce qui fait que tu t’es dit je vais je vais y aller c’est justement une des animatrices qui avait fait que j’avais embauché qui m’en avait parlé et qui m’a dit que c’était que ça avait été incroyable pour elle et puis moi j’ai quand même toujours été intéressé par tout ce qui était tout ce qui était psychologique et puis j’avais aussi été formé plus avant en formation énergétique je faisais des soins des choses comme ça mais là vraiment ça a été une révélation parce que c’était hyper professionnel et en même temps hyper profond et ouais ça m’a titillé quand elle m’en a parlé j’ai dit ok je m’inscrire je vais aller voir ce que c’est et franchement je m’attendais pas à me prendre une claque comme ça en deux jours vraiment énorme et à partir de cette expérience donc tu t’es dit déjà dès ce week-end je vais changer de voix c’est vraiment ça c’est vraiment ce métier là que je veux faire je veux redonner ce que j’ai reçu là aux gens et j’ai eu la chance que la personne qui faisait ce stage m’a donné le lien de de là où elle avait été formée d’une certaine manière et il restait une place qui commençait le mois suivant et donc du coup j’ai pu intégrer très rapidement et puis ça a duré deux ans et puis après je me suis formé sur d’autres outils à d’autres choses mais ouais deux ans plus tard j’avais changé de météo en fait et tu as commencé donc à développer ta clientèle dans ton cabinet tout à fait ouais j’ai commencé en individuel et puis je proposais quand même des stages des ateliers aussi en journée et puis petit à petit voilà il a fallu un peu de temps comme comme tout en début mais ça a marché quand même assez vite et puis les gens étaient contents et puis moi je me suis senti un peu dans mon élément donc donc c’est une super belle expérience je regarde pas du tout pour le coup concernant les personnes qui viennent te consulter est-ce qu’il y a des points communs est-ce que il y a des thématiques particulières pour lesquelles elles viennent te voir alors c’est plutôt des vagues effectivement j’ai souvent des gens qui viennent pour les mêmes problématiques en même temps donc ça c’est vrai que c’est assez rigolo après j’ai quand même beaucoup de femmes moi que j’accompagne il y a très peu d’hommes que j’accompagne les hommes ont encore un peu peur d’aller voir à l’intérieur de ils vont plutôt chercher la vérité à l’extérieur mais ouais ouais c’est assez rigolo des fois voir même des enjeux personnels que je retrouve en miroir une fois c’était même jusqu’à la maladie c’est-à-dire je me suis retrouvé avec une sciatique et je reçois quelqu’un qui avait une sciatique donc c’était assez rigolo je me suis dit tiens donc ça m’a permis de aller me comprendre un peu son enjeu et en comprenant son enjeu j’ai compris un peu le mieux en passant donc c’est la vie elle nous renvoie toujours des miroirs tu sais on n’a pas on a les on a les clients qu’on mérite j’ai envie de dire et c’est s’accompagner soit pour accompagner les autres je pars du principe que plus on travaille sur soi et plus on va voir à l’intérieur ce qui restait bloqué ce qui a été refoulé parce qu’a pas été mis au jour ou à jour où en conscience et plus on va recevoir des gens qui ont cet enjeu là c’est comme si quand on accompagne quelqu’un c’est comme si finalement on s’accompagnait soi et quand on fait le travail sur soi aussi ça nous permet vraiment pouvoir accompagner les autres parce que on peut pas accompagner les gens plus loin que là on a été nous c’est pas possible et donc si on n’a pas fait le job si on n’a pas été travaillé sur son histoire sur ses mémoires sur son enfance papa maman mais aussi la dimension transgénérationnelle et autres et bien on peut pas accompagner les autres de manière pertinente parce qu’on va pas comprendre tout simplement toi c’est comme si quand tu as fait quand tu as fait le l’information hop quand l’autre il est dans quelque chose qui bloque ben si tu as déjà été bloqué à un endroit comme ça tu sais exactement comment faire tu as deux trois coups d’avance alors que si t’as pas fait le boulot je te donne un exemple tout bête il suffit que moi je travaille beaucoup en émotionnel en psycho émotionnel si je moi j’ai beaucoup expérimenté ma colère et la tristesse par exemple bon si je rencontre quelqu’un qui a un interdit de la colère ben si je veux lui permettre d’aller expérimenter ça il va falloir que j’arrive à trouver les accès pour lui faire vivre ce truc là mais si moi j’ai un interdit de la colère et que j’ai pas été travaillé là-dessus dès que je veux rencontrer quelqu’un en colère en séance je vais être là non mais calmez-vous tout va bien c’est pas grave et ça c’est pas ça le job d’un thérapeute le job d’un thérapeute c’est du permettre justement d’aller sortir cette colère pour qu’ils se sentent mieux après ben tu vois ce que je veux dire si des gens n’ont pas fait le job et pour eux il y a des gros dossiers colère ou tristesse ou peur qui sont hyper vibrants et qui rencontrent des gens qui vont être dans cette énergie là ils vont lui dire non non mais on va pas voir ce truc là oh là là mais plus répandable tout va bien ne vous mettez pas en colère Monsieur Tout va bien n’ayez pas peur tout va bien c’est pas c’est pas c’est pas bon ça c’est parce qu’on nous demande nous donc d’où l’importance en fait pour les thérapeutes d’avoir eux-mêmes cheminées et même de continuer à cheminer c’est ce qu’on appelle aussi le continuu à cheminer alors c’est peut-être un petit peu différent mais ça amène à la supervision c’est quelque chose qu’on signale sur les profils Coop le parcours du professionnel il parle de son histoire en tant que voilà est-ce que lui il a suivi sa propre thérapie est-ce qu’il a été accompagné on demande également les noms des personnes qui l’ont accompagné et on parle de la supervision la supervision c’est quand il continue finalement à être accompagné est-ce que tu peux nous parler l’importance de cette supervision bah oui c’est important parce que quand tu formes quelqu’un c’est un moment où tu vas lui transmettre des clés ou en tout cas dans ma vision tu vas lui faire faire traverser son chemin donc il va y avoir beaucoup de dépose de souffrance il y a beaucoup de mises à jour de plein de choses et puis un moment quand ils prennent le métier ils vont se retrouver eux avec des cas pratiques ils vont ouvrir vraiment un cabinet on n’est plus dans le on n’est plus dans l’idée on est dans le concret et donc à un moment ils peuvent se retrouver parfois avec des enjeux avec ces gens là genre être bloqués je sais pas trop comment l’accompagner ou je comprends pas l’enjeu bah si tu veux nous l’important c’est qu’on puisse continuer à être là au cas où alors pour ceux qui ont envie de continuer justement à se former ils reviennent avec leurs cas pratiques on discute un petit peu des enjeux on donne des pistes et des clés et puis parfois tu sais ils vont c’est le gros enjeu du contre-transfert des fois les gens qui viennent nous voir transfert sur nous plein de choses on est des porte-manteaux émotionnels j’ai envie de dire et puis dans la posture haute et parfois moi je vais incarner papa et puis les femmes thérapeutes vont incarner maman mais des fois il y a des contre-transferts dire que nous aussi on transfère des trucs et qui nous dépasse et qui peuvent faire que d’un coup on va perdre la posture on va perdre le côté intègre éthique ou si tu veux le cadre parce que ben je sais pas il va se passer des choses l’autre va nous en va nous envoyer quelque part on n’avait pas prévu et ben là il faut aussi avoir un thé un peu un super bizarre qui va dire là attention le contrôle transfert c’est quoi par rapport à toi et à ton histoire voilà l’enjeu voilà le truc et de remettre la personne dans l’axe pour ne pas qu’elle se perde donc pour moi j’aime pas l’idée de bon je forme des gens tant de modules et puis salut il faut qu’il y ait des une ou deux fois par an la possibilité que les gens se retrouvent rediscute de ce qui bloque de ce qui est difficile de peut-être qu’est-ce qu’a fait remonter une personne pour l’autre je sais pas imagine que tu es un dossier ou quelqu’un dans ta famille est mort d’un cancer et puis tu pensais que c’était bien et puis quelqu’un arrive là en séance et il dit qu’il a le cancer le même cancer que ta grand-mère que tu as pas été mis à jour à l’intérieur de toi ben ça va vibrer fort et donc bah c’est bien que les thérapeutes et aussi des gens vers qui se tournaient pour continuer à se faire accompagner et pas se faire kidnapper pendant la séance ou moi j’ai toujours genre ce que vous vivez intérieurement qui est pas réglé vous le gardez pour vous et puis vous en occupez après la séance il faut pas que la personne elle le centre quand elle est accompagnée sinon tu fais pas le bon boulot là pour moi la supervision c’est ça c’est la continuité de pouvoir d’une part avoir la soupape de sécurité pour soi-même décharger émotionnellement et puis au niveau sa propre histoire avoir de l’aide quand c’est un blocage ça c’est une situation on se dit bon j’ai pas de levier à proposer à cette personne et puis continuer à faire son propre job quoi voilà et puis continuer aussi à se former parce que souvent dans la supervision peut continuer à proposer des thématiques ou continuer à proposer d’autres outils qui vont justement permettre d’avoir un panel encore plus grand d’outils ou parfois dire bah effectivement tiens je sais pas des fois tu as des cas tu t’y attends pas et c’est quand tu quand la personne te l’envoie tu dis ah oui effectivement comment j’aurais accompagné ça tac tac tac tac on peut pas tout donner en formation non plus on n’a pas les 1001 tu vois moi avec la Spirale Dynamique j’ai déjà un grand spectre de problématique possible qui viennent en cabinet j’ai aussi mon expérience personnelle j’aime beaucoup d’exemples parce que c’est beaucoup plus vivant c’est plus sympa c’est plus concret mais à l’intérieur de ça la vie est tellement riche de possible que bah on n’a pas tout accompagné heureusement ou malheureusement je sais pas mais parfois on se retrouve je me retrouve encore parfois démunie face à un enjeu que j’avais pas mis à jour ou

 

bon après les grandes lignes les grands enjeux de l’inconscient sont toujours les mêmes mais la manière dont la vie nous amène le problème n’est pas toujours le même pour le donc ça peut être intéressant donc ce que tu proposes dans ta formation Yann c’est d’abord que les thérapeutes eux-mêmes revoir leur parcours personnel avec une dimension théorique ou du coup il voit les outils avec lesquels il s’accompagne eux-mêmes et puis avec lesquels ils peuvent accompagner à leur tour leurs clients et à cette dimension supervision c’est ça ouais c’est ça j’espère que moi le l’idée c’est de donner aux autres que j’ai pas reçus quand j’ai quand j’ai commencé à travailler donc l’idée c’est de leur donner les grandes clés théoriques on va dire la partie classique si tu veux de d’une formation on va transmettre de l’info de la connaissance on va expliquer les enjeux de l’inconscient on va expliquer les les problématiques et puis on fait du cours théorique il va y avoir aussi de la transmission d’outils parce que moi j’aime beaucoup les outils de ta modifié de conscience donc l’hypnose les respirations on va on va avoir quelques outils en plus qui marchent bien en séance et qui donne du résultat et qui permettent d’aller aux gens en face d’aller récupérer en eux ce qui va pas c’est-à-dire que quand tu mets quelqu’un en hypnose c’est lui qui va te dire ce qui va pas c’est pas toi qui va lui dire oui alors moi je sens que c’est votre grand-père voilà ok c’est lui qui va me dire ouh là je retrouve une mémoire je suis avec mon grand-père il se passe ça et là on va s’en occuper dans l’instant et donc je vais leur donner des outils qui permettent grâce à l’état modifié de conscience bah de revisiter l’histoire jusqu’au racine parfois et puis il va y avoir toute la dimension expérience moi je leur mets en binôme beaucoup et je l’ai fait travailler ensemble à expérimenter les outils déjà pour s’entraîner et puis sur des problématiques AE de l’instant du moment qui vont leur permettre d’aller s’en occuper aussi et puis il y a tout le débriefing qui permet d’aller comprendre les enjeux et puis il y a parfois des ateliers où c’est moi le guide et je les mets je les mets les huit personnes en état modifié puis là ils vont visiter leur histoire et donc si tu veux parce que ils vont être obligé de retraverser ça pour eux parce qu’ils vont mettre à jour plein de choses ils font aussi un vrai travail sur l’identité profonde mais ils ont quand même les compréhensions de l’inconscient pour accompagner et expliquer aux gens leur enjeu ce qui comprennent pas eux bah nous c’est notre métier de leur expliquer et puis ils ont aussi des bons outils qui permettent d’aller visiter les mémoires pour ne pas être dans je pense que vous avez ça mais en fait j’en sais rien on va aller visiter leur ville on va leur on va aller voir à l’intérieur de on va leur montrer ce que eux ne veulent pas voir ça la pertinence et puis après effectivement on les lâche pas je les lâche pas dans la nature comme ça en mode bah salut vous m’avez payé merci au revoir on continue à se voir on fait des studios on fait des journées on fait des choses pour qu’il puisse se ressentir aussi soutenu tu vois tout simplement sentir que ben on les lâche pas formateur ça marche pas ses élèves comme ça normalement après ils sont libres ou pas de venir la supervision elle est elle est ouverte l’inscription il vient pas il vient pas ils viennent on peut il y a ça d’ouvert pour eux et finalement ce cheminement en fait de l’intérieur de c’est par d’ombre de sa petite enfance de son parcours c’est ce que tu proposes aussi en consultation individuelle c’est le même processus qui est proposé dans ton cabinet complètement complètement l’idée c’est parfois que quand les gens viennent avec une problématique on puisse poser un objectif et puis qu’on puisse aller utiliser l’outil qui va être pertinent pour leur permettre de retourner à l’intérieur de d’aller voir ce qui bloque et tu sais bien tout ce qui se joue à l’âge adulte et juste une réminiscence de ce qui n’a pas été réglé dans l’enfance donc on va toujours retrouver les structures psychologiques de l’enfant intérieur on va toujours retrouver des événements du passé on va toujours retrouver on parle de déclencheur quand on vit quelque chose dans l’instant c’est un déclencheur mais d’une racine beaucoup plus ancienne et donc on va plutôt s’occuper des dossiers anciens pour que du coup dans l’âge adulte ça se remette en place naturellement revisiter son enfance sa petite enfance c’est pardon c’est par de lumière quand on est jeune on met en place son histoire ça souffrance on est issu d’un arbre qui a des enjeux transgénérationnels et puis c’est pas parce que on quitte la maison à 18 ans avec nos valises que on se dit bon bah ça y est tout va bien parce que on est dans ce qu’on appelle une transe névrotique c’est-à-dire qu’on a engramé plein de choses de notre histoire qu’on va venir rejouer à l’âge adulte jusqu’au moment où on va pouvoir en sortir parce qu’on a souffert ou parce que on met de la conscience moi je dis qu’il y a deux chemins pour grandir c’est le chemin de la conscience ou de la souffrance bon bah moi je préfère le chemin de la conscience parce que ça pique un peu moins mais s’il faut prendre des coups de lattes dans la tranche pour comprendre un enjeu bah ok pourquoi pas et donc si tu veux on a intégré des enjeux parentaux il y a on a intégré un couple parental qu’on va rejouer avec notre homme ou notre femme on a on a plein de loyauté familiales invisibles d’attentes du clan de la famille et puis des jugements comportent sur nous et des croyances limitantes qu’on a sur nous ben qu’est-ce qu’on peut faire d’autre à 20 ans que de les rejouer si tu veux en ayant l’impression d’être libre et que on contrôle tout quand gère tout bon ben voilà et puis si tu veux un moment bah on va se rendre compte qu’on rejoue les mêmes choses on comprend pas et c’est la souffrance qui va amener les gens chez le thérapeute donc nous notre job c’est c’est d’avoir déjà fait le chemin pour que quand on est à l’écoute de la souffrance de l’autre on puisse aller voir ce qu’il est simplement en train de rejouer et une fois qu’on lui met ça en lumière bah il a la liberté de continuer comme avant merci Monsieur Cano mais j’ai bien envie de rejoindre un peu le truc ça c’est cool en fait parce que le changement avait l’air plus compliqué on crée un inédit on change on reprend en main le véhicule égotique pour aller vers son autonomie vers sa liberté d’être on sort de l’infantilisation de la victime et tout ça mais c’est un effort tu vois c’est pas c’est pas un petit cachet qu’on donne aux gens ça valait mieux voilà merci donc bah ça demande moi j’ai cette exigence là pour les gens que je forme mais du coup je sais que c’est des super thérapeutes derrière parce que ils ont fait le job ils ont pas juste été assis avec un cahier un cours apprenez par cœur parce qu’il y a partiel je vais vous poser 20 questions si vous avez la réponse vous allez 20 sur 20 vous avez votre diplôme de thérapeute super tu vois c’est pas ça c’est par contre VA revisiter ta naissance va revisiter ton enfance va revisiter ton rapport à Papa à maman l’école le premier amour le couple le couple parental la dimension transgénérationnelle et puis on en reparle et là ça devient super intéressant tu vas voir les gens c’est plus les mêmes donc je reçois des enfants pour mes modules puis j’ai des thérapeutes du dernier module qui sont des vrais adultes dans des cordes adultes et pas des enfants dans des cordes adultes et qui ont tout ce qu’il faut enfin bref sur l’identité profonde et qu’on tout ce qu’il faut pour accompagner c’est une formation d’un an c’est ça ouais c’est sur cette module tous les deux un tous les deux mois on est sur 12 14 mois généralement ça sera 12 mois ça se fait entre le premier le dernier et puis je te dis après suivi si besoin mais je vois bien des gens qui sont arrivés voilà qui était dans des reconversions professionnelles ou clairement c’était pas un outil qu’il fallait leur transmettre c’était de refaire le chemin qu’il fallait leur transmettre parce que comme je te dis quand tu as refait le chemin après les outils dans la quasiment plus besoin mais si par contre tu as plein d’outils mais que tu as pas fait le chemin et que tu comprends pas ce que c’est qu’un enjeu inconscient comment tu veux ne pas être manipulé par la personne qui vient de voir puisque elle-même est en train de se faire manipuler par son inconscient si tu as pas compris ce que c’est qu’un bénéfice primaire il faut faire autre chose ou c’est un métier qui s’apprend c’est un métier qui

 

qui demande non seulement d’apprendre classiquement mais qui demande de retourner dans ses enfers intérieurs j’ai envie de dire tu vois et ça

 

aujourd’hui Yann on peut donc venir te voir en cabinet en consultation individuelle pour soi-même aller revisiter son histoire ses ombres ses lumières je le fais beaucoup moins aujourd’hui parce que je l’ai beaucoup fait donc aujourd’hui je fais beaucoup plus les formations et les stages ce théâtre les stages là comme on a deux jours aussi c’est pareil on va on a le temps d’aller revisiter les choses alors qu’en une heure c’est toujours très compliqué et moi si tu veux mon objectif est de former les autres pour que les gens aillent faire ce que ce chemin là en individuel avec eux mais avec moi je suis plutôt dans des approches du coup tu sais de faire leur thème ou de leur expliquer leurs grands enjeux de vie et en leur en posant une forme de diagnostic de ben voilà il va falloir être travaillé là-dessus là-dessus là-dessus là-dessus là-dessus là-dessus là-dessus et après j’envoie à mes collègues que j’ai formés et je reçois si en stage de deux jours parce que j’ai fait une triptyque de stage on vient travailler sur trois grands enjeux de vie et comme on a deux jours et que c’est du collectif à 12 ou 14 personnes et que c’est de l’émotionnel bah là on dégage plein plein de choses et on ressort vachement soulagé parce que c’est plus dedans tu vois c’est ça l’idée c’est à dire que pour moi la mon métier est la clé et l’émotionnelle pour moi plus on nettoie émotionnel plus les choses changent vraiment c’est ma porte d’entrée c’est celle que je préfère je pense qu’il faut d’abord vider l’émotionnel pour ensuite mettre un sens aux choses et et quand on retrace son histoire et bien là on peut le on peut l’analyser mais si on cherche à analyser avec le mental sans avoir été nettoyé l’accouche émotionnelle ça marche pas c’est comme si tu dis bah j’ai pardonné à mes parents ok super c’est une belle idée c’est très bien puis dès que tu les mets en hypnose ils sont en train de hurler de pleurer pendant des heures donc moi je préfère les faire pleurer et hurler pendant des heures et qu’après ils me disent là je crois que c’est pardonné à mes parents et là je leur dis oui sûrement tu vois que de faire 10 ans d’analyses pour dire bon en fait super bonne année à mes parents parce que je dois le faire mais je me frite la gueule avec ma femme ou avec mon mari tout le temps parce que en fait c’est un supportable il me rappelle mon père ou ma mère ou je sais pas quoi et tu vois c’est bon ben voilà donc moi je préfère aller nettoyer les émotions et leur expliquer à l’enjeu après ou les deux en même temps mais il faut qu’il y ait l’émotionnel s’il y a pas ça ça marche pas est-ce que ça pourrait nous donner est-ce que tu pourrais donner une clé par rapport aux personnes qui nous écoutent qui ont justement ces problématique qui se rejoue par rapport à l’émotionnel je dirais que je leur dirai la vérité la vérité est ailleurs genre des rêves tout ce que tout ce qui vous bloque dans votre vie à l’âge adulte au moment où ça vous bloque n’est pas le vrai problème la vérité d’ailleurs elle avait été beaucoup plus profonde la vérité et beaucoup plus reliée à des dossiers de l’inconscient à des gros dossiers souvent même de l’enfance et souvent à des enjeuxypiens qu’on le veuille ou non et donc il est plus intéressant d’aller vivre notre prospection et d’aller revisiter son histoire que d’essayer de comprendre à travers de la lecture ou des livres ou du mental les choses mais bon après chacun prend les portes dont il a besoin dans l’ordre qui veut mais non et puis je dirais peut-être aux gens justement de de pas attendre d’aller au plus mal pour aller voir un thérapeute je pense qu’on a on a le droit de se prendre un forfait d’une heure par mois pour aller discuter avec son thérapeute de tout ce qui va pas dans notre vie de tout ce qui bloque de tout ce qui se rejoint de tout ce qui fait que j’en ai ras-le-bol de me lever le matin ou je sais pas quoi et parce que ça fait du bien parce que les amis sont pas toujours forcément fait que pour ça parce que c’est un peu chiant pour eux parce que normalement le thérapeute il va aussi avoir des clés des réponses ou peut-être te montrer justement bah tiens ce que vous jouez avec votre femme est-ce que vous avez pas l’impression d’avoir joué ça avec votre mère par exemple ou d’aller des fois juste se retrouver en hypnose petit garçon face à maman petit garçon petite fille face à Maman ou Papa et d’aller voir l’émotion et de voir que des fois tu sais dans les couples on rejoue notre souffrance de l’enfance qui a pas été entendu ben moi je dis aux gens avant de quitter votre mari ou votre femme faites le job faites le boulot d’aller voir le petit garçon la petite fille face à papa ou maman et puis on en reparle après vous pourrez le quitter si vous voulez mais au moins ça sera en conscience ça sera pas pour fuir un dossier que vous avez pas réglé parce que sinon vous allez retrouver le même c’est ça que je leur dis souvent

 

alors allons-y on tombe pas mourir pour rien de quelqu’un pour rien il vient nous ramener à quelque chose il a des dossiers il vient de faire tu sais en systémique on apprend que la rencontre de deux personnes c’est d’abord une validation des deux arbres en générationnels ensuite la validation du couple parental et ensuite tu rencontres oh [ __ ] je l’aime derrière et tu as pas compris qu’il y a deux grosses validations qui ont été faites au-dessus et donc si tu le quittes et que tu as pas réglé l’enjeu de ton couple parental que tu as intégré en toi et que tu as t’évolué pas dessus et des enjeux peut-être de lignée ben tu le quittes tu retrouves tu retrouves le même il aurait une autre forme après le fond qui est pas réglé sera le même

 

la petite petite clé ne quittez pas vos conjoints et conjointe tout de suite aller faire un travail sur votre enfant et ça ira mieux ça ira mieux voilà c’est pas c’est pas cool pour les pour les notaires enfin les avocats tout ça mais peut-être on va baisser le niveau des divorces mais bon tu vois moi je crois vraiment que la vie ne nous veut que du bien et elle nous ramène dans notre extérieur dans notre réalité que ce qu’on a pas réglé vraiment et donc c’est pas une punition c’est pas une expiation il y a pas un Dieu qui nous punit ni rien mais il y a une nécessité d’évolution il y a une nécessité de retraverser son nombre pour se réconcilier avec elle et se réconcilier parfois aussi avec sa lumière pour justement transcender cette ombre et sa lumière et s’accepter c’est ce que je te disais tout à l’heure l’acceptation pour moi c’est la première marche vers l’amour inconditionnel très rapidement je te le fais tu la fais courte mais pour finir à propos du réseau Coop qu’est-ce que tu auras envie de dire Yann assault est celle qui hésitent encore à rejoindre ce nouveau réseau social dans le secteur du bien-être bah déjà je trouve que l’idée de ce réseau est très pertinente déjà parce que ça n’existe pas que c’est un inédit et ça ça me paraît important et qu’effectivement aujourd’hui sur les réseaux sociaux bah insta Facebook et LinkedIn pour ne citer que non pas forcément de pertinence pour les thérapeutes moi je n’ai jamais vendu un stage en passant en faisant un poste à Facebook ou je sais pas tu vois c’est LinkedIn c’est je vois bien que c’est pas le coeur de métier ça résonne pas donc déjà je trouve que ce réseau il a toute sa place parce qu’il existe pas et que il y a une vraie demande il y a un vrai besoin et puis il y a un besoin effectivement pour les thérapeutes de se retrouver sûrement sur une plateforme qui ne parle que d’eux et puis pour des gens qui ont envie de faire ce travail d’évolution d’aller mettre à jour quel que soit les outils utilisés quel que soit les thérapeutes et bien d’avoir une plateforme ou ici bah tiens là je sais qu’on est sur le bien-être le développement personnel on sur des gens qui apparemment comme tu l’as dit tu vas y avoir des critères de sélection pour intégrer en tant que professionnel le réseau est donc du coup bah quand je vais voir ces gens qui sont sur ce réseau là il y a déjà eu une validation il y a quelque chose qui fait qu’ils sont sérieux il y a déjà quelque chose qui fait qu’ils font peut-être pas n’importe quoi qui a des bons retours des bons résultats et donc du coup je trouve que l’offre et la demande se rencontrent à un endroit qui est qui est taillé sur mesure pour eux et ça je trouve que c’est ça qui est pertinent et donc pour ceux qui hésitent encore ben je dirais que si vous avez envie de faire du développement personnel vous avez envie d’aller faire des stages vous avez envie d’utiliser des outils ou d’expérimenter plein de choses pour vous rencontrer déjà et bien aller sur ce réseau là parce que plutôt que de vous perdre des centaines d’heures sur l’Internet et puis de jamais vraiment savoir sur qui vous allez tomber ni ce qui va vous arriver en passant par ce biais là je trouve que ta plateforme à la porte une forme de de sérieux une forme pareil d’éthique parce que tout le monde n’y mettra pas les pieds et une forme de cadre et de pertinence parce que je pense que tu auras aussi des garde-fous derrière j’imagine qui feront que si ça se passe mal avec un des thérapeutes et que il y a des retours pas bon ben il va être dégagé et puis ça fera du bien pour les autres donc je pense que ça va dans cette logique

 

de faire exister ce monde du développement personnel du de la santé avec un grand S de du bien-être dans des endroits où les gens peuvent aussi s’y rendre et sans se retrouver embêter ou sans se retrouver avec des charlatans ou sans se retrouver

 

on se retrouve à leur place si tu veux parce que quand tu mets une annonce de formation sur Facebook ou LinkedIn je crois que c’est pas la place tout simplement donc il y a pas de ça résonne pas parce que c’est pas le lieu ils vont plutôt avoir envie de regarder des petits chatons ou la recette de cookies de Mamie bon bah si derrière entre les deux il y a une hypnose ericksonienne pour retrouver l’enfance tu te demandes si c’est toi qui à ta place ou enfin je sais pas là au moins je pense que sur KOHEP ben quand tu y vas tu sais pourquoi tu y vas et puis quand tu es professionnel je sentais que tu y es et que tu es validé ben voilà il y a quelque chose de de cohérent c’est cohérent je pense tu apportes une cohérence à ce monde qui a besoin de se regrouper de se recadrer et ça c’est important de rassembler déjà les experts du secteur 7 et de pouvoir offrir cette visibilité et lisibilité d’ensemble parce qu’on est dans un secteur qui parfois est cacophonique et effectivement il y a peu de réglementations il y a peu de législation et donc il y a beaucoup de il y a beaucoup de choses différentes et c’est difficile d’y voir clair quoi complètement et puis je pense que si tu mets en plus des espèces de garde-fou des possibilités de signalement ou des possibilités de retour sur expérience ou tu sais pas quoi ça peut être intéressant aussi parce que ça va obliger même les thérapeutes à avoir une stature ou une posture qui font que ben voilà il faut un travail sérieux c’est un travail très sérieux et on peut pas faire tout et n’importe quoi et quand on est sur une plateforme et ben on ça nous met en jeu aussi ça ça nous met toujours en lumière et donc il faut être à la hauteur de la lumière qu’on essaye de rayonner tout simplement cette phrase je crois que c’est une très très jolie phrase pour terminer merci beaucoup Yann Cano en tout cas je te souhaite plein de succès je serais très heureux d’être sur cette plateforme mais je distillerai mais mes petites vidéos et voilà pour donner envie puis j’espère que effectivement moi au-delà de la passion que j’ai pour mon métier je te dis je l’axe de formation pour moi c’est d’assainir le l’accompagnement d’amener du professionnalisme de l’éthique du cadre et et pour pour que les gens n’est plus peur d’aller voir aussi des thérapeutes et puis que derrière il puisse avoir des e des belles perles de sagesse ou des belles prises de conscience qui les fasse grandir évoluer et aller vers leur autonomie vers leur liberté d’être et donc je te souhaite un beau succès parce que tu j’espère que tu vas permettre cette avancée évolutionnaire dans le monde a besoin dans tous ces corps de métiers qui sont déjà un petit peu la guerre entre eux qui sont beaucoup attaqués aussi par l’État et les autres qui ont besoin qui ont pourtant une vraie valeur ajoutée sur le travail médical et autres mais je trouve qu’on sait bien que il faut mettre des et maintenant faut que tout le monde travaille ensemble dans nos pertinences à chacun et dans nos visions du monde et nos valeurs donc merci pour ça à KOHEP merci donc je lui souhaite un grand succès merci à toi merci à ceux qui nous écoutent pour les particuliers les professionnels qui nous écoutent si vous n’êtes pas encore inscrit sur web vous invite à le faire vous trouverez un lien autour de la vidéo pour les thérapeutes qui nous écoutent et qui auraient envie de rejoindre la formation de Yann vous allez également trouver un lien autour de cette vidéo pour aller voir son site internet et les différentes offres qu’il a proposé pour les particuliers qui seraient intéressés par des stages ou par des consultations on est très consultations pour faire un bilan global sur leur état et bien et vous allez aussi trouver les informations autour de cette vidéo si vous l’avez aimée vous invite à la liker pour nous soutenir vous pouvez nous laisser un commentaire vous pouvez nous poser vos questions je ferai un plaisir d’y répondre et on se retrouve très bientôt 

c’était Maurine

 

KOHEP, le réseau du bien-être pour s’épanouir au quotidien

Découvrez le profil KOHEP de Yann Cano :

Laurent Marchand

Découvrez le profil KOHEP de Laurent Marchand :

Et si tout était possible ?

Un des plus grand leader parmi les coach, auteur et conférencier international. Il accompagne chaque année des milliers d’individus qui font le choix conscient de devenir acteur de la vie qu’ils désirent profondément. Il les aide à révéler leur véritable puissance et à matérialiser leurs vœux les plus chers.

  • Il est fondateur d’un mouvement qui s’appelle #ToutESTpossible qui permet à ceux qui le souhaitent de transformer leur vie en profondeur.
  • Depuis quelques année il a également créé une école de formation : L’institut de Scan Thérapeutique qui forme plusieurs centaines de coachs chaque année.
  • Plus récemment, il a lancé un programme d’élite, intitulé TITAN

tout est possible voici l’affirmation de mon invité du jour et si vous en doutez écoutez bien cette interview jusqu’à la fin vous n’avez pas être déçu on se retrouve de nouveau dans le cadre de l’ouverture officielle de KOHEP, ce nouveau réseau social dans le secteur du bien-être du développement personnel des médecines naturelles pour s’épanouir au quotidien. 

 

Je suis Maurine BEILLARD, la fondatrice de ce réseau et à l’occasion de son ouverture officielle je vous propose de partir ensemble à la découverte des acteurs du secteur SEEP et de ce qu’ils ont à nous offrir en commençant par les plus grands leaders du secteur [Musique]

 

aujourd’hui j’ai l’immense plaisir d’être en la présence d’un des plus grands leaders coach hauteur conférencien internationale il accompagne chaque année des milliers d’individus qui font le choix conscient de devenir acteur de la vie qui désire profondément ils les aide à révéler leur véritable puissance et un matérialiser leur voeux les plus chers il est le fondateur d’un mouvement qui s’appelle tout est possible et qui permet à ceux qui le souhaitent de transformer leur vie en profondeur depuis quelques années il a également créé une école de formation l’Institut du scan thérapeutique qui forme chaque année plusieurs centaines de scanneurs plus récemment il a également lancé un programme d’élite intitulé Titan il s’agit de Laurent Marchand. 

Bonjour Laurent merci d’avoir accepté mon invitation aujourd’hui.

Bonjour Maurine, bonjour je suis ravi d’être là et puis merci pour cette présentation qui va merci beaucoup Laurent est-ce que tu peux nous partager s’il te plaît ta première fois dans le secteur du bien-être et du développement personnel comment est-ce que toi tu as découvert ce secteur en tant qu’utilisateur moi je me suis fait arnaquer

 

alors ça c’est excellent en fait c’est une anecdote que personne ne connaît quasiment en fait moi j’étais dans une vie qui était une vie totalement mais catastrophique sur tous les niveaux financiers personnel amoureux professionnel et vraiment c’était le bordel j’étais en pleine séparation c’était vraiment le bordel et en fait le à l’école enfin quand j’amenais ma fille à l’école je sympathisais avec avec un mec je trouvais vraiment adorable je le trouvais vachement zen en fait ce mec là et donc c’est un papa aussi de d’enfants qui allait à l’école avec ma fille et comme j’aimais bien ce garçon on faisait des ateliers ensemble c’est une école semi privée et donc on faisait des ateliers pour faire rentrer de l’argent dans les caisses de l’école et à chaque fois je me mettais avec lui et notamment il y avait l’atelier t on proposait du thé aux gens qui venaient chercher leurs enfants le soir et donc du coup ça me permettait de discuter avec lui et il avait lui une espèce de vision philosophique que je trouvais totalement conne sur la sur le fait que en fait ça pouvait être simple et je disais ouais tu as ma vie mon pote tu vas vite te rendre compte que c’est pas simple et en plus moi c’était pas simple depuis très très longtemps c’était pas juste une mauvaise période ça faisait vraiment très très longtemps que j’ai ma vie était le bordel depuis que j’avais à peu près deux heures dans ma vie deux heures après mon accouche même pas même pas le moment où j’ai accouché c’est le bordel j’ai accouché avec un frère jumeau décédé enfin c’est le bordel bref donc j’arrive des années plus tard encore plus dans le bordel et donc lui il avait une vision de la vie comme ça assez saine et un jour il me dit voilà j’ai organisé enfin j’ai fait un reportage sur sur des personnes âgées en fait que j’interview et en fait je j’écris le livre de leur vie après une interview en fait j’ai une sorte de vidéo de présentation il faudrait une voix off donc comme toi tu es comédien c’est mon métier à l’époque est-ce que c’est ok pour toi de faire la voix off donc ça a été mon métier pendant le temps de faire des voix j’ai dit oui bien sûr donc on se retrouve dans une espèce de chambre capitonnée vraiment un truc pas du tout professionnel et avec une espèce de micro qui tenait à accrocher des bouts de bois et en fait je fais la voix et donc voilà il est ravi et comme c’était à l’extérieur de Montpellier il me ramène dans Montpellier et sur la route il me dit je suis vraiment désolé mais je peux pas te je peux pas te payer en fait parce que j’ai pas les moyens j’ai pas l’argent en revanche que je peux faire c’est de proposer quelque chose et non moi je le troque je trouve ça absurde je suis ok bon ouais je sais pas tu fais quoi il me dit bah je fais du yoga merci quoi tu vois je fais du ceci je fais du cela machin et je fais du coaching c’est là on va dire mais qu’est-ce qui me prend la tête si tu veux pas me filer 250 balles et on en parle plus tu vois et il me dit je fais aussi du Rebirth je dis c’est quoi il me dit bah en fait c’est une technique de respiration qui te renvoie dans le corps de ta mère donc en gestation et en fait ça réveille la mémoire du corps en gestation mais moi j’ai toute une histoire avec ça mon jumeau mon machin truc je dis tiens ça ça m’intéresse et donc on se revoit plus tard et on a commencé les séances de riverse et là j’en ai pris plein la gueule ça a juste été incroyable les sauts quantiques que j’ai fait d’une séance à l’autre mais surtout je me suis rendu compte que ce mec il est riche c’était pas vrai qu’il avait pas les moyens il m’a totalement Carnac tu vois il va raconter ça pour me faire venir dans ces [ __ ] de cabinet pour me faire travailler parce qu’il voyait bien que c’était tellement le bordel voilà il se disait il lui faut une sortie à ce garçon c’est pas possible quoi et en fait j’ai adoré le travail que j’ai fait avec lui et en fait j’avais vraiment le sentiment parce que moi je connaissais rien tout ça mais j’avais vraiment les sentiments pendant les on va dire les trois premières séances que chaque fois que je rentrais dans cette dans cet espace en fait pendant une heure et demie on a les discuter on allait respirer c’est comme si je laissais dans ce bureau mais des tonnes d’emmerdement c’est-à-dire que ma vie après ces séances là n’était plus du tout la même j’étais beaucoup plus calme j’avais beaucoup plus de recul etc et donc j’ai trouvé ça tellement fascinant que j’ai dit bon là il y a une voix pour moi parce que c’était pas possible de continuer comme ça je venais d’avoir un arrêt cardiaque enfin j’étais vraiment quand je dis un truc horrible c’est horrible à tous les niveaux même santé et là je me suis dit en fait j’ai pas d’autres solutions là il faut que j’aille dans ce truc et il faut que j’y aille à fond et donc du coup bah en fait j’ai commencé à lire et puis après j’étais à parfois je lisais 5 bouquins de développement personnel développement personnel par semaine et en fait ça m’a passionné je me suis dit mais en fait il y a comme une sorte de de guide du comportement humain il y a comme une sorte de il y a des informations partout pour se faire connaître soi-même et moi j’ai voulu comme un couillon depuis 33 piges à essayer de des problèmes avec le même cerveau qu’il est créé tu vois et là c’était ouf quoi et en fait bah voilà et après ça je me suis plus jamais arrêté qu’est-ce qui fait donc à partir de cette première expérience que en acteur tu sois passé à coach conférencier et à toi-même transmettre les autres en fait je suis passé de acteur à scénariste de scénaristes à responsable d’une société qui faisait de l’import de de j’emportais depuis Bali des Bouddhas de 3 mètres de haut et après j’ai bon en fait j’ai eu plein de choses comme ça mais surtout avec le travail que j’ai que je faisais avec lui je commençais à comprendre des choses et ensuite dans cette période où j’étais quand même beaucoup mieux c’était quand même la période du 11 septembre c’était très très difficile au niveau job donc moi j’étais serré sur les budgets je travaillais plus je sais pas combien d’employeurs qui ont arrêté les contrats enfin c’était vraiment une période très très compliqué mais j’arrivais à la prendre de façon assez sereine ce qui était tout à fait nouveau et en fait donc du coup j’ai aussi rencontré quelqu’un qui est venu très important dans ma vie puisque c’est un homme d’affaires qui m’a pris sous son aile et qui m’a expliqué des milliards de trucs et j’avais le sentiment que tout ce qui me parle qui me racontait en fait moi je le mettais en action dans ma vie et ça transformait tellement de choses et notamment ça transformait ma vie financière le rapport que j’avais à l’argent le rapport que j’allais que j’avais avec ma contribution ma contribution et je commençais à gagner de l’argent en appliquant des choses qui étaient absolument pas du tout stratégique mais qui était plus une philosophie c’est à dire que je devenais moi quelqu’un d’autre et ce quelqu’un d’autre bah il gagnait beaucoup plus d’argent beaucoup plus facilement et je me suis dit ça il faut le mettre par écrit parce que j’ai tellement souffert de ça j’ai vécu dans la rue j’ai eu faim donc je me disais il faut que tu sois le mec qui a écrit ce que tu aurais voulu trouver quand toi tu étais en train de crever la dalle quoi et en fait moi c’est des informations que je trouvais nulle part et donc je me suis dit je vais l’écrire et donc j’ai écrit ça et en fait donc évidemment pour moi il des conditions c’est à dire je ne pouvais vraiment vendre ses écrits qu’à partir du moment où j’en avais fait l’expérience mais où je voyais aussi que d’autres personnes en faisaient l’expérience et aussi gagner de l’argent en tout cas changer leur conscience de pauvreté en conscience de richesse et donc du coup ça a été comme ça progressif les ce qui lisaient mon mon ma formation parce que c’est en fait c’était un livre avec des exercices je l’ai pas créé comme une formation mais pour moi c’est un livre avec des exercices je le faisais de dire à des gens ils me disait [ __ ] c’est dingue c’est tellement plus facile tout donc je l’ai mis sur sur Internet et en fait c’est là où en fait ça a explosé très vite j’ai fait des conférences et puis mais pour parler de ce truc mais moi j’étais pas formateur j’étais pas coach je suis juste un mec qui partage une une compréhension c’est même pas une des astuces et une philosophie sur la conscience de pauvreté et la conscience de richesse et c’est parti on m’a demandé de faire des ateliers et puis voilà et après voilà et après on dit que tu es coach en développement personnel mais moi je suis toujours juste le transmetteur d’informations ils m’ont bien aidé dans la vie et qui aide bien les gens tu vois c’est ça mon job et ça fait quelques années que tu le fais et ça fait quelques années que tu fais des vidéos maintenant aussi tu es passé du format écrit au format vidéo en tant qu’acteur tu as une chaîne Youtube qui s’est développée tu as créé une première société avec tout un tas de programmes vidéo disponible en ligne avec un système d’abonnement ouais en fait ça s’est passé différemment en fait ça c’est pas passé comme ça j’ai créé d’abord la société soyez heureux qui vendait justement ce programme là derrière ce programme là il y a eu des conférences après il y a eu des ateliers et en fait ça ça devenait de comme ça de plus en plus grand et après j’ai un pote qui va proposer de faire une association pour créer effectivement un site où on ne s’abonner tous les mois et on avait plein de programmes de développement personnel on avait des il y avait des likes il y a des voilà c’était animé comme ça donc on a créé ça ensemble et en fait je pense que c’est je le vois pas comme la meilleure période de ma de ma carrière en fait c’était surtout un moyen pour moi de pas de ralentir un peu le mouvement parce que dès que j’ai sorti l’accompagnement à la réussite c’est parti tellement vite je faisais tellement de de conférences de d’ateliers je prenais des salles pour 80 personnes je lançais je fais un atelier à tel endroit à Paris il y avait 200 personnes qui se présentaient c’était le bordel je me suis fait jeter d’une associations qui jouait des salles parce qu’à chaque fois il me disait ouais mais vous faites n’importe quoi vous louez des salles pour 50 ils sont 80 vous louez des salles pour 80 ils arrivent à 150 donc ils m’ont dit on veut plus vous voir donc tu vois donc et ça ça émergé très fort je vendais des programmes beaucoup le programme chaque jour et donc du coup il y a quelque chose qui est parti trop vite et j’ai eu besoin de me de revenir à une échelle qui a été une échelle on va dire peut-être plus humaine ou terrestre mais qui a été aussi quelques années où je me suis plombé moi-même parce que j’avais peur de de que ça aille trop loin que ça aille trop vite et trop loin donc je me suis servi un peu de cette de ce site là pour mettre la [ __ ] douce lever le pied un peu et puis prendre le temps de savoir ce que je voulais puis quand je me suis dit bon allez je me sens ok pour pour affronter ça bah en fait j’ai ouvert et c’est là que c’est devenu tout est possible c’est là qu’en fait on a vraiment conceptualisé le le processus de matérialisation pour la tester et en fait que aujourd’hui on enseigne un processus qui fait que voilà des centaines des centaines de gens tous les tous les qui nous suivent mais des milliers même qui nous suivent et en fait qui en appliquant ce processus et bien prennent du recul sur les choses explose leur niveau d’autorisation et se permettre des choses qui se serait jamais permis jusqu’ici aujourd’hui quand on entend Laurent marchand on entend tout est possible c’est vraiment ton expertise et ta marque de fabrique c’est plus qu’un programme c’est un mouvement est-ce que tu peux nous parler de cette expertise s’il te plaît Laurent en fait moi j’ai pas le sentiment d’être expert donc c’est toujours un petit peu bizarre de parler de ça tu vois mais il y a peut-être une chose que je sais faire c’est que je sais modéliser les choses c’est à dire que déjà c’est facile puisque je les ai vécus c’est-à-dire que il y a ce truc qui fait peut-être que c’est peut-être pour ça que j’ai pas le sentiment d’être un coach c’est que je ne peux enseigner que ce que j’ai vécu moi-même et je ne peux enseigner ou en tout cas que ce que j’ai modélisé qui marche sur moi et qui marche sur les autres en fait et donc du coup cette modélisation en fait je la connais tellement parce que maintenant ça fait vraiment aller on va dire ça fait 8 ans 9 ans maintenant que vraiment j’ai installé le processus dans ma vie et que j’ai vu des changements incroyables et donc du coup cette modélisation je la connais tellement par coeur qu’en fait je pourrais en parler pendant des heures sous toutes les formes possibles donc du coup ça se la forme du programme c’est c’est des lives pendant lesquels j’essaye d’expliquer les choses aux gens avec des exemples etc et après je prends les mêmes exemples sous d’autres formes etc pour que la totalité des gens parce qu’ils sont plusieurs milliards à regarder les lives tout le monde puisse comprendre par rapport à un axe de lecture qui est le sien donc ça je sais faire c’est probablement mon métier d’acteur ou j’en sais rien qui m’a amené là-dedans mais par contre je sais parler des choses je sais parler de mon programme et je sais pousser des gens à pratiquer les exercices et avoir les changements donc ça c’est c’est ma mag de fabrique mais est-ce que pour autant je suis un spécialiste c’est pas à moi de le dire moi en tout cas j’ai envie d’être extrêmement généreux c’est ça qui m’intéresse spécialiste je m’en fous mais généreux ça m’a ça ça m’intéresse aujourd’hui les personnes qui nous écoutent qui écoutent cette interview qu’on entendu le tout est possible en début d’interview et qui se disent oui non ou peut-être oui mais comment est-ce que on peut leur donner une piste pour ça qu’ils comprennent déjà qu’est-ce que ça veut dire tout est possible et comment aujourd’hui pourrait aller dans cette direction en fait le principe est extrêmement simple et c’est ce qui d’ailleurs garantit que ça fonctionne l’idée c’est pas de monter une usine à gaz l’idée c’est de comprendre quelque chose de très simple tout ce que vous avez bâti votre vous autour de vous la maison que vous que vous dans laquelle vous habitez les relations que vous avez la femme votre femme votre mari la marque de la voiture tout ce que vous avez autour de vous c’est ce que vous vous êtes autorisé on n’a jamais accès à quelque chose qu’on s’autorise pas soi-même parce que si on trouve que c’est trop grand si on trouve que c’est trop ceci en fait on va trouver les moyens de pas y aller donc en gros le meilleur de ce que vous vous autorisez c’est ce que vous avez mais ça veut pas dire que vous pouvez pas vous autoriser mieux le plafond des autorisations on le comprend en travaillant sur le fonctionnement égaux mental drama quand on comprend comment ça fonctionne on comprend en gros comment on se bloque à des niveaux qui sont pas forcément ceux de nos ambitions mais ceux de notre autorisation et quand on comprend ça et bien on est capable aussi de savoir que en dehors de l’égôle mental et drama qui sont ce que 99,9% des gens dont sur cette terre utilisent pour prendre leur décision il y a aussi un autre moyen décisionnel intérieur qui consiste à aller chercher la paix à partir du moment où on est à l’intérieur de soi dans la paix en fait tout ce qu’on a tout ce qu’on veut tous ceux qui qu’on aimeraient voir accessibles dans notre vie nous paraît beaucoup plus facile parce que il y a pas justement le mental légaux il drama pour dire non tu peux pas tu peux t’as pas le droit c’est pas sérieux qu’est-ce que vous pensez des voisins tout ça ça disparaît et donc du coup plus on travaille sur cet état intérieur et plus de façon tout à fait naturelle et bien le niveau d’autorisation il augmente mais on s’en rend même pas compte c’est que on installe tellement la possibilité des choses que en fait de façon tout à fait je passe spontané ce qui nous apparaissait tout à fait inaccessible avant et bien on y pense comme ça parce que en fait d’un seul coup elle porte s’ouvre et donc on saisit deux opportunités puis on se rend compte que tiens merde mon niveau de vie a changé ah bah tiens dis donc j’ai accès à ça ah bah tiens j’habite dans un appartement mais ça arrive à tous les gens qui font des programmes il témoigne en disant mais c’est fou en fait je me rends compte que je me suis donné l’autorisation dans une maison dans un appartement que j’aurais jamais imaginé vivre là-dedans avant [ __ ] c’est génial et tout mais en fait c’est pas génial c’est juste que ils ouvrent leur niveau d’autorisation il y a rien d’exceptionnel mais c’est un travail et ce travail il faut il faut il faut s’y mettre il faut le faire il faut le comprendre aussi et puis et puis après voilà il y a une discipline et puis et puis voilà et puis un moment donné c’est rentrer dans le dans le flux de notre nos fonctionnements puis on a plus besoin de le de d’y réfléchir ou de le travailler c’est dedans c’est là et puis en fait on se rend compte qu’on accède à certains niveaux financiers à certaines responsabilités dans notre carrière on accède aussi à un autre état physique c’est-à-dire qu’il y a des gens qui vont beaucoup beaucoup mieux physiquement il travaille là-dessus et donc ils améliorent leurs états physiques de ouf il y a des gens qui qui se mettent sur des fréquences d’amour et en fait ça y est il rencontre des gens qui sont voilà à leur portée dans l’expérience en tout cas alors niveau dans l’expérience d’amour qui veulent vivre et donc voilà et ça ça éclos comme ça avec des centaines c’est des centaines de personnes qui font leurs éclosions sur le mur du programme sauf [ __ ] je vis ça je vis ça je dis ça c’est ouf quoi comme là là il y a encore aujourd’hui il y a eu le patron ou quatre messages des gens qui disent et en fait on est encore au début du programme qui dit c’est un ils pas arrivé ça il vient de m’arriver ça et c’est fou parce que c’est pas des petites choses c’est l’achat d’une maison j’avais pas les fonds d’un seul coup je les ai c’est enfin c’est des choses importantes c’est des choses importantes aussi sur la relation avec les enfants la relation avec la famille donc donc voilà donc à partir de cette de ce de cette compréhension qu’en fait il s’agit juste d’élever notre niveau d’autorisation dès qu’on a compris ça et qu’on commence à l’intégrer ben ça bouge c’est un programme c’est tout un processus tout est possible c’est neuf mois d’accompagnement aujourd’hui il y a tout un tas de supports qui sont déjà à disposition sur ton site internet sur ta chaîne Youtube toutes les personnes qui veulent commencer à se familiariser avec avec cette notion avec ce processus que tu appelles le processus de matérialisation ils vont pouvoir trouver des éléments ton livre aussi tout est possible c’est une base en fait tout le monde tout le monde ne peut pas accéder à la formation parce qu’il y a la formation qu’on fait puis après il y a des gens qui rentrent dans ce qu’on appelle vraiment une formation accélérée qui est vraiment pour le coup difficile c’est la formation Titan mais la formation Titan c’est la formation de ce processus là mais pendant les 9 mois on travaille x 10 avec on travaille sur aussi des bouts de camps il y a des séminaires il y a plein de choses c’est un accompagnement H24 et puis c’est beaucoup plus intense beaucoup plus fort donc il y a le livre qui est on va dire accès à la méthode en fait tu lis le livre tu as la méthode mais après certaines personnes disent moi qui est très bien ça j’ai compris la théorie maintenant je vais aller en pratique donc qui rentre dans le programme et puis à ceux qui rentrent dans le programme il y en a qui renouvellent le programme parce qu’en fait c’est pas c’est pas une formation dans le sens où on apprend des trucs et puis après on retourne donc on redouble non c’est un état d’esprit c’est cultiver un état d’esprit que l’état d’esprit vraiment du processus de matérialisation et en fait il y a des gens qui le travail chaque année ils se ils reviennent dans le programme pour continuer de cultiver l’état d’esprit et de d’ancrer et d’ancrer et d’en créer il y a des gens qui sont passés vraiment de situation où franchement c’est la à des situations professionnelles incroyables des revenus incroyables les relations avec leurs maigres leurs mômes des trucs hallucinants qu’ils imaginaient pas possible trois ans plus tôt et donc voilà donc il y a ça et puis après il y en a d’autres qui disent moi je reviens pas dans le programme par contre je rentre dans Titan et là il y a des places limitées parce que c’est juste 20 personnes et en fait là là on trace quoi mais c’est voilà c’est c’est une autre intensité mais mais le programme il est aussi accessible via la chaîne Youtube parce que j’ai plein de vidéos j’ai plein de de webinaires où je parle du processus de matérialisation moi j’ai pas envie que que l’information soit accessible uniquement aux gens qui font le programme il y a plein de façons d’accéder à l’information maintenant c’est vrai que enfin moi je sais que personnellement je serais allé regarder les vidéos ça aurait été génial mais à un moment donné voilà tu regardes des vidéos de sport mais c’est pas pour autant que tu fais des pompes tu vois mais tu peux trouver ça formidable qu’il existe des vidéos il y a des mecs qui font des pompes à ta place bon voilà là c’est là l’idée c’est un moment donné tu peux rentrer dans le dans le programme et puis tu peux vraiment continuer commencer à te bouger le les fesses avec une famille aussi de centaines milliers de personnes qui ont la même ambition que toi tu vois donc c’est un groupe d’entraide c’est aussi une famille enfin bref c’est énorme c’est ça le processus le programme tout est possible en fait c’est la méthode mais c’est aussi des lives toutes les semaines trois fois par semaine en direct avec toi et avec les autres personnes dans le programme c’est un espace dans lequel ils échangent entre eux et donc en fait c’est la mise en pratique et la mise en application de tout ce qu’ils peuvent trouver sur Internet ou dans le livre qui est la théorie finalement quoi oui et puis moi je suis avec tout le temps donc ça veut dire que et puis aussi j’ai un groupe qui sont des assistants qu’on appelle les référents dans ce dans ce programme les référents en fait ils sont constamment sur le mur en train de répondre aux gens ce sont eux-mêmes des gens qui ont appliques le processus de matérialisation sont eux-mêmes dans leur vie qui ont fait des sauts quantiques dans leur situation que ce soit personnelle amoureuse ou financière professionnelle peu importe mais c’est des gens qui connaissent le processus qui l’applique et donc ils sont là aussi pour expliquer les finesses et après les gens qui disent je comprends pas machin donc on explique pourquoi ça marche pourquoi ça marche pas et en fait voilà c’est c’est une sorte d’école H24 de l’application d’un processus parce qu’on n’est pas en train de travailler sur une stratégie il y a pas de stratégie c’est un état d’esprit et pour développer cet état d’esprit il faut d’abord le comprendre mais il faut s’entraîner aussi à avoir cet état d’esprit et donc ils sont accompagnés H24 et puis après il y a effectivement ces trois live lundi mercredi vendredi qui sont de 6h30 le matin à 7h30 donc les gens ils se lèvent tôt il y en a plein qui sont au Canada donc qui regardent en différé mais on est 450 500 chaque matin dans les lives enfin tu vois voilà et puis ça participe ça ça l’idée c’est quand même de d’être en parce qu’on travaille en soi pendant les live donc du coup l’idée c’est de vraiment être connecté en soi mais il y a aussi le chat pour poser des questions pour réagir ou pour demander à ce que ce soit affiné parce que parfois il est compréhension qui sont difficiles mais l’idée c’est qu’on est vraiment avec eux j’ai pas enregistré des vidéos que je leur balance et pendant que moi je vais à Tahiti c’est-à-dire que j’ai vraiment envie d’avancer avec les gens j’ai vraiment envie de les connaître et puis et puis ça m’éclate si tu vois de les voir avancer Laurent marchand est-ce que tu peux nous parler s’il te plaît de l’Institut du scan thérapeutique tout est possible c’est une chose c’est déjà une école mais tu en as créé une autre bah en fait c’est toujours l’école de l’énergie moi je travaille avec l’école de l’énergie dans moi personnellement et puis je travaille aussi tout est possible c’est quand je dis c’est un état d’esprit on travaille avec l’énergie j’avais aussi le programme connexion qui nous permet aussi d’avoir des exercices énergétiques qui nous permettent justement d’ouvrir des situations je pense enfin je pensais déjà à l’époque en montant collection que les gens qui faisaient connexion arriveraient à plus facilement faire tout est possible donc du coup j’ai arrêté le programme connexion et je l’ai intégré au programme tout est possible maintenant quand on fait le programme tout est possible on a en bonus le programme connexion qui se débloque fin d’année parce qu’en fait je veux d’abord que les gens comprennent le programme et après qu’ils appliquent aussi des exercices énergétiques sur la compréhension on va dire que c’est beaucoup plus facile donc moi l’énergie mécate et le scan c’est vraiment un outil fabuleux le scan consiste à lire l’énergie des gens qui sont en face de nous dans une séance alors qu’est-ce que ça veut dire c’est un truc que tout le monde fait c’est pas c’est pas un don particulier quand on rencontre une personne pour la première fois évidemment avant de savoir qui elle est et de faire de savoir si on fait confiance à ce qu’on voit qu’elle nous montre on essaie de sentir la personne on a tous scanné des gens genre le nouveau petit copain de notre de notre meilleure amie et en fait elle dit génial il est géniale sauf que nous on sent que derrière son sourire il y a quelque chose qui est pas clair de moi après pendant qu’elle pleure au téléphone on se disait j’étais sûr ça je le savais je l’ai senti tout de suite ça c’est du scal ok parce qu’on a cette aptitude en tant que être humain à ressentir les autres et à ressentir aussi l’environnement et après comment on peut se servir de cette lecture énergétique c’est-à-dire comment on peut aller plus loin et vraiment de façon très très pointue dans cette lecture là donc c’est un entraînement qui fait que petit à petit on va avoir de plus en plus d’informations et de plus en plus de nuances donc on s’entraîne à ça et en fait les informations qu’on récolte elle nous permettent à la fois d’en savoir plus sur la personne mais pas parce que on sent mais parce que c’est cette personne qui nous donne des informations et en fait on lui on lui on lui partage toutes les informations qui représentent des blocages mais toutes les informations qui représentent aussi des potentiels et en ce qui concerne les informations du blocage et bien on va lui donner ce qu’on appelle des portes de sortie c’est un moyen de faire en sorte que ce blocage se dissipe ok par une nouvelle attitude un nouvel engagement une nouvelle action répétée etc qui sont des outils simples mais qui sont des outils qu’elle peut mettre en place dans sa vie tout de suite après la séance c’est pas genre des usines à gaz c’est c’est des choses simples et c’est des choses qui vont créer un fonctionnement différent et après les essentiel il y a plein de gens qui sont pas au courant qu’ils ont des capacités pour telle ou telle chose on leur donne et puis on les on les invite avec les portes de sortie aussi à mettre en place ça dans leur vie simplement pour qui se testent et qui découvre qu’en fait ils ont des potentiels incroyables donc ça c’est le scan thérapeutique et en fait donc moi j’ai fait du scan pendant plusieurs plusieurs années j’ai j’ai près de 700 à mon à mon actif et au bout d’un moment je me disais ça change tellement la vie des gens qu’ils aient des informations sur eux-mêmes qui sont pas des informations que moi je vois en tant que médium qui sont des informations que leur corps leur énergie me donne et que moi je retranscris ça ça aide tellement les gens ça change tellement de vie ça ça permet tellement de choses que je me disais moi si je continue comme ça en fait je vais finalement assez peu j’avais envie que ça ça impacte plus de monde donc soit je faisais plus de rendez-vous soit je formais des gens à impacter eux-mêmes plus de monde et donc aujourd’hui je fais plus de scam mais par contre effectivement je forme des gens à cette technique du scan et chaque année ils sont encore meilleurs c’est incroyable c’est-à-dire c’est comme si ils étaient parce que les pionniers évidemment ils savaient pas ce que ça voulait dire et en fait ils ont ils ont appris les pionniers sont des sont des vrais scanneurs ils sont tous des vrais bons scanner mais là c’est comme si ça allait encore plus vite c’est à dire qu’on met moins de temps à rentrer dans la compréhension du truc qui pige tout de suite ils ont vu des parce que maintenant voilà

 

aujourd’hui ce sont des centaines de personnes qui sont formées au scan thérapeutique chaque année à travers l’Institut qu’on peut retrouver sur ton site internet ils sont référencés les scanners officiels il y a des personnes qui pratiquent qui exercent et puis il y en a d’autres comme tu le dis qui l’utilisent plus dans leur dans leur vie dans leur quotidien est-ce que tu peux donner juste peut-être une clé pour les personnes qui sont interpellées par l’outil du scan thérapeutique pour aller affiner un petit peu leur ressenti de ce scan ce qui est génial dans le scan c’est que c’est pas du tout une on n’est pas meilleur scanner parce qu’on comprend le scan on est meilleur scanner parce qu’on s’entraîne au scan c’est c’est juste une question de d’entraînement de récurrence et en fait on se rend compte que n’importe qui qui décide de faire confiance à ce qu’il ressent quand il rencontre une personne ou lorsqu’il rentre dans un lieu qu’il ne connaît pas s’il commence à faire confiance à ça et que dès que une occasion se présente et bien il fait attention justement à ce sens qui se réveille à ce moment-là en fait il va se rendre compte qu’il le fait tout le temps quand on conduit sur quand on conduit sur l’autoroute qu’est-ce que tu crois qu’on fait il y a pas les il y a pas des panneaux derrière les voitures qu’il y a tension je vais doubler comme un couillon ou attention je suis bourré tu vois ou alors j’ai mon permis depuis trois jours mais tu le sens pas parce que la voiture a fait comme ça parce que tu sens qu’il y a une énergie qui est pas qui est pas voilà elle est elle est pas claire quoi il y a quelque chose qui est pas posé après tu sens les gens qui sont tu sens même les gens qui s’endorment tu vois ce que je veux dire en fait on le sait on le fait tout le temps mais on n’a pas le sentiment que c’est ça qui joue parce qu’en fait notre raison nous dit que c’est des mouvements de la voiture machin mais en réalité on le savait et tous les gens d’ailleurs qui sont pris dans des accidents ils disent [ __ ] je les senti en fait sans mettre avant j’ai senti que ça ça se connaît pas mais ça on l’a tous vécu et donc ces moments là en fait il faut les considérer à partir du moment où les considère et que ça passe dans notre mental comme une sorte d’outils qu’on a qu’on utilise tout le temps mais de façon limite inconsciente bah quand on commence à le conscientiser on se rend compte c’est tout le temps comme ça et en fait c’est là où on s’est dit mais j’ai passé mon temps et d’ailleurs c’est un des exercices qu’on fait en début de de promotion c’est à dire voilà tu vas tu vas prendre ton cahier ton stylo et tu vas noter toutes les fois où tu t’es dit j’en étais sûr je le savais je l’avais senti etc etc et en fait les gens ils disent bah en fait pour effectivement le copain de ma meilleure amie ça s’est beaucoup comme ça quand on tient à quelqu’un et que cette personne nous présente un tiers qu’on connaît pas c’est la première chose qu’on fait mais aussi tous les lieux dans lesquels on est rentré la façon dont on a cherché notre appartement qu’on a acheté notre maison voilà tout tout et ça ça c’est puissant parce qu’on se rend compte qu’en fait il y a ce sens là existe depuis toujours mais en réalité on la prend dans la formation c’est le premier sens qu’on a utilisé avant la vue Louis parce que on était dans un monde où on était d’abord couché sur le dos et on avait aucun repère on savait pas ce qui était ok pas ok mais la seule chose qu’on pouvait à laquelle on pouvait se référer c’était est-ce que c’est OK ou pas ok pour moi la présence de cette personne là le fait que je sois pris dans les bras par cette personne là est-ce que son énergie me dérange et en fait ça fait des bébés quand on les prend dans les bras ils se mettent à pleurer ou je sais pas quoi il va mais c’est parce qu’il y a une tension le bébé lassant et en fait il pleure pas juste pour faire chier il pleure parce qu’il se sent pas bien et donc ça ce sens il existe dès les premières les premières minutes de notre existence évidemment ils existent aussi en gestation puisqu’on sent quand on est en gestation on sent l’environnement on sait comment ça se passe autour s’il y a des tensions les tensions interpersonnelles si il y a des tensions dans la maison les théoriques mais on va dire que à partir de notre naissance on va considérer qu’on a une raison et donc je sais pas pourquoi mais bon et en fait et en fait que ça a toujours existé ça existe encore il y a des tas de gens qui disent ouais mais moi je me suis coupé de mes ressentis non ça n’existe pas notre mental ne veut pas y faire attention mais on sait jamais coupé de nos ressentis on a toujours des ressentis tout le monde dernière question pour cette interview pour ces personnes qui se coupent de leur ressenti ou qui ont peut-être des a priori en se disant c’est n’importe quoi le coaching c’est n’importe quoi tout est possible c’est n’importe quoi le scan qu’est-ce que tu aurais envie de leur dire Laurent à ces personnes vous avez raison n’y allez pas ne faites surtout pas le job non mais en fait moi j’ai pas envie de dire aux gens tu vois moi par exemple quand j’étais dans mes périodes où j’étais vraiment mal j’avais pas envie qu’on vient de me faire chier à me dire ouais faut que tu ailles voir un coach et tout même si je sais que c’est ce qui a sauvé ma vie mais j’aurais pas eu envie qu’on me dit ça moi je pense qu’à un moment donné il faut que tu regardes ta vie moi quand je mets j’ai commencé à me bouger c’est pas parce qu’on m’a dit de me bouger c’est parce que j’ai regardé ma vie et j’étais au croisement de tous les emmerdements possibles donc il y a un moment donné où tu te dis ma femme c’est une conne mes potes c’est des cons machin mon patron me fait chier un moment donné tu peux aussi te poser la question de savoir si c’est pas toi qui génère que des emmerdements quoi donc moi je me suis retrouvé à ce carrefour je me suis dit peut-être que le problème c’est moi voilà donc il y a un moment donné ou si je veux arrêter d’avoir des problèmes il faut aussi que j’arrête de les créer quoi et donc c’est là où en fait j’ai fait cette démarche donc en fait oui si les gens pensent que c’est de la merde et si des gens pensent que c’est du charlatanisme bah qu’ils aillent voir personne et puis qui continuent à galérer dans une vie à la con moi c’est je m’en fous je suis pas là pour sauver le monde mais c’est vrai que ceux qui se disent finalement il y a peut-être on est en 2022 bordel on réfléchit on fait des livres on fait des vidéos si c’était des conneries que ça marcherait pas ce serait vite vu en 15 jours on dirait les gars ça suffit mais on est en 2022 aujourd’hui les outils la neuroscience les études du comportement humain les études des comportements de masse enfin je veux dire la psychanalyse rien que si on a 100 ans derrière nous de d’études de la psychanalyse il y a un moment on a assez de recul pour comprendre qu’en fait on peut en tirer des choses intéressantes et après ce qu’on appelle le coaching ce qu’on appelle juste la relation à soi la mise en la mise en résonance de qui on est de comment on fait les choses etc de notre culture un moment donné on peut se dire aussi qu’il existe des outils qui peuvent nous aider à comprendre mieux notre propre fonctionnement moi on fait pas du coaching pour comprendre le fonctionnement de sa sœur sa mère on s’en fout tout ça c’est comment moi au contact de tous ces gens-là et bien je crée quelque chose qui va générer de la paix où je crée quelque chose qui va générer du conflit ou je crée quelque chose qui va générer des frustrations mais je serai de toute façon responsable de ça donc peut-être que et moi c’est ce qui s’est c’est par là que je suis arrivé à la compréhension qu’il fallait vraiment que je bouge mon cul c’est qu’en fait on est face à des outils qui sont hyper intéressants et dans coep il y a des tas de gens qui sont spécialisés sur des choses qui utilisent des outils qui peuvent vraiment nous nous permettent de d’évoluer de grandir de prendre du recul de nous apaiser aussi on est tout le temps en tension comme ça mais quand on est en tension et qu’on dit à quelqu’un tiens je vais te donner juste un petit outil pour que tu on fait aux gens un cadeau incroyable et donc voilà et juste se dire tiens je vais tester ça je vais voir et puis petit à petit parce que tout ça tout ce qu’on raconte même ce que je raconte moi dans les lives c’est des conneries c’est du blabla ça devient une vérité dès que les gens ils commencent à se dire ok je vais essayer mais après si ils essayent et que ça donne rien ils ont raison de dire que ça marche pas mais le problème c’est qu’en fait ils essayent ça donne quelque chose et donc du coup ils disent oh [ __ ] c’est génial ils sont là au début sur le mur oh là là dis donc d’habitude je m’énerve vachement vite et puis là en fait je suis super calme tout va bien donc du coup j’ai résolu la situation en deux minutes alors qu’avant ça m’aurait pris 6 mois parce que j’aurais rangé mon os dans mon lit j’aurais pas dormi en fait c’est ça les outils servent à ça ils servent à ce que ta vie elle soit juste plus confortable que tes décisions soient prises avec un petit peu plus de douceur de clarté de soulagement et puis petit à petit ben voilà ta relation va aller mieux avec ta femme ton mari avec tes enfants tu vas te traiter mieux toi-même tu vas arrêter on fait de la merde enfin tu vois c’est juste ça mais si on se dit tout ça c’est des conneries allez-y continue allez dans votre vie qui va pas bien ça c’est pas un problème pour nous en fait nous on cherche des gens qui ont vraiment envie de bouger nous on a vraiment c’est un bonheur d’être au contact de quelqu’un qui dans un processus de transformation même s’il est à la rue quoi moi le client le plus on va dire défavorisé que j’ai eu c’est un mec qui était à la rue c’est un mec qui m’a demandé mon programme je dis bah ok ouais mais tu me l’opéra quoi et tous les jours il réunissait ses pièces de monnaie il me faisait des photos et il m’envoyait ça par mail il réunissait ses pièces de monnaie pour dire à bientôt j’ai de quoi te payer le truc aujourd’hui ce mec il est coach j’aime stade hyper qualifié il a une vie où il est nickel il va bien il a complètement restructuré sa vie sa relation avec ses enfants et tout [ __ ] c’est un mec il est rayonnant il est beau il est intelligent il est créatif un moment donné il a pris la responsabilité de comprendre que c’était lui qui est en train de [ __ ] sa vie en l’air tu vois et qu’à un moment donné il était voilà donc nous on cherche des gens comme ça alors pas forcément qui viennent de si loin mais on cherche des gens qui sont motivés dans dans la volonté de transformer quelque chose dans ce qu’ils sont et je vois que ton ton le sens que tu donnes aussi à Coop c’est ça c’est que à un moment donné c’est c’est important de savoir où c’est déjà ouais mais je fais comment déjà essaie de savoir où tu vas aller tu vois et si tu vas sur un site où il y a plein de professionnels qui sont capables avec leurs outils de t’amener d’un point 1 à un point B et que toi tu essayes ça c’est le bonheur c’est le bonheur c’est juste ça et après si tu sens que ça change quelque chose tu continueras tout seul tu vois il y aura personne pour te dire hey il y a ta séance de coaching non tu sens très bien que ça va tout de suite toujours mieux après que ça tu donc tu le feras voilà tu peux pas réparer des conneries que tu as fait avec le même tu veux pas réparer des conneries avec un cerveau qui les a créé on a un fonctionnement on se rend pas compte parfois les gens ne seront pas compte que c’est un fonctionnement qui les emmerde qui les emmerde enfin ça crée leur propre emmerdements comment ces gens-là peuvent se dire non mais t’inquiète je vais m’en sortir tu vas essayer de t’en sortir avec le l’outil qui a créé le problème c’est bizarre en fait le truc c’est c’est j’ai envie de dire juste sortez de l’idée qu’en fait vous vous en sortirez tout seul il y a un processus très con dans l’accompagnement qui consiste à s’adresser à quelqu’un qui n’a pas le problème cette personne en face de vous elle est peut-être pas c’est pas peut-être pas une la personne la plus heureuse du monde mais en tout cas elle a un avantage c’est qu’elle n’est pas en train de vivre le vote problème donc déjà elle a du recul si pour peu qu’elles sont un peu professionnel et que ce sera pas le pote qui va vous taper derrière le dos en disant t’inquiète ça va passer mais ce sont des gens qui ont une capacité de lecture de la problématique de la façon dont vous la vivez qui va justement permettre d’avoir une sorte d’analyse et cette analyse de votre fonctionnement de votre comportement en fait elle a des nœuds mais elle a aussi des ouvertures et donc elle va pouvoir voir où ça coince et voir où ça ouvre elle va utiliser les outils pour décrocher ce qui compte et pour vous emmener vers ça là où ça ouvre et donc cette personne là ok moi il y a qu’un sujet sur lequel je pense qu’il est absolument mais mais capital de se renseigner sur la situation du coach c’est le business parce que autant l’amour le truc en fait on peut aussi être guidé par des gens qui l’ont pas qui n’ont pas rencontré l’amour mais qui comprennent le comportement humain et la relation à l’amour à la relation à l’autre mais le business il y a quelque chose de technique et on ne peut pas accompagner quelqu’un si on n’a pas nous-mêmes déjà réussi en question business donc moi je dis toujours demander à vos coachs combien il paye d’impôts c’est tout combien dans l’année si ça correspond pas à ce que vous voulez gagner prenez-en un autre si ça correspond à ce que vous voulez gagner gardez cela et en fait il vous expliqueront pas comment vous pouvez faire mais en fait il vous transmettront comment eux ils ont fait et comment ils ont galéré parce que parce que c’est parce que réussir dans le business c’est pas qu’une question on peut avoir un Goodman on peut avoir un super mindset mais en fait il y a le terrain quoi il y a le terrain la relation aux autres la relation client la relation de fournisseur comment on crée ces produits comment et en fait ça il faut l’avoir fait à un moment donné tu vois tu peux pas juste faire du mindset d’entrepreneur si toi même tu es pas en train tu as jamais entrepris quoi que ce soit tu vois donc ce que ce sujet là sur lequel moi je me dis aux gens mais arrêtez de vous faire enfler par des gars qui gagnent 5000 euros par an et qui vont vous expliquer comment devenir riche ça pour moi il y a vraiment un problème avec ça quoi demander aux gens combien ils ont gagné combien il paye d’impôts est-ce que leurs revenus viennent uniquement de leur programme où est-ce qu’il y a autre chose est-ce qu’ils ont créé d’autres boîtes sur d’autres trucs qu’est-ce qu’elles ont donné voilà est-ce qu’il y a du succès c’est tout est-ce que il y a du succès dans les affaires de cette personne oui bah alors je vais aller me former avec cette personne là non bah je vais aller chercher quelqu’un d’autre moi j’étais formé avec un homme qui est milliardaire donc honnêtement je remettais pas en question des trucs qui me disaient tu vois j’ai fermé ma gueule j’appliquais je me dis waouh what the fuck ça marche ce truc tu vois et il disait pas ouais faut faire comme ça il faut faire comme ça il disait qui tu es comment tu penses tu vois et ça répondait à l’adage qui dit ne te demande pas comment faire pour gagner 200000 dollars demande toi qui tu dois être pour gagner 200000 dollars et ce mec il a transformé totalement mon état d’esprit ma philosophie et parfois il me tapait sur les dents en me disant mais arrête de réfléchir comme un con tu vas arrête de réfléchir comme un mec qui veut garder ces trucs mais ouvre tu vois et en fait je me disais [ __ ] mais c’est dingue ce mec en fait quand on était dans les problématiques il s’était Victor Hugo tu vois pour s’en sortir c’est un truc de fou et je me disais mais [ __ ] mais moi je pensais que c’était toute une question de logique mathématique le mec il me sort Victor Hugo quoi et en fait il me disait bon voilà comme disait Victor Hugo qu’est-ce que j’ai fait hier pour être là aujourd’hui donc c’est ça je veux qu’on réponde à cette question là je disais oui mais c’est parce que non non je veux qu’on réponde à cette question là qu’est-ce que j’ai fait hier pour naître là aujourd’hui et en fait on allait chercher la source de nos emmerdements dans une discussion dans la voiture tu vois et en fait je me suis [ __ ] mais c’est incroyable et à chaque fois dans la source il y avait un état d’esprit qui était pourri il y avait une toxique enfin bref donc pour terminer pour résumer pour résumer c’est c’est que on est dans une dans une aire qui est liner extraordinaire parce que c’est une aire dans laquelle on réfléchit à trouver des outils qui sont vraiment des outils comment tout le monde dit ouais le monde devient violent enfin moi je vois que effectivement le monde devient violent mais c’est aussi un monde qui se bouge le cul pour travailler sur les neurosciences pour découvrir le comportement humain comment fonctionne à l’intérieur comment le corps circule en énergie comment les neurones communiquent entre eux enfin je c’est une mère aussi où il y a énormément de recherches là dessus donc énormément de réponses pour accompagner les gens donc voilà si on a envie de bouger bah voilà quoi quand on a envie de se déplacer à Barcelone, on prend sa bagnole. Quand on a envie d’aller trouver le succès et ben on se fait accompagner par quelqu’un qui le sait. Voilà !

Merci Laurent, merci à vous tous et toutes qui écoutez cette interview si vous avez aimé cette interview n’hésitez pas à nous soutenir à la liker à laisser un commentaire à poser vos questions je me ferai un plaisir d’y répondre si vous n’êtes pas encore sur couette et bien je vous invite à nous rejoindre vous trouverez un lien autour de cette vidéo je mettrai également un lien vers le site de Laurent et les différentes informations dont on a parlé tout est possible ce qui a une thérapeutique et je vous dis à très bientôt pour une autre vidéo c’était Maurine

KOHEP, le réseau du bien-être pour s’épanouir au quotidien

Paul Pyronnet

Changer de vie avec la PNL

Un des plus grands leaders francophones du secteur SEEP.

  • Formateur en PNL, (La programmation Neuro Linguistique) et en ennéagramme.
  • En 35 ans d’expérience il a accompagné Plus de 18 000 personnes.
  • Avec plus de 50 000 heures de formations dispensées.
  • Il est l’auteur de 6 ouvrages, dont notamment : Vivre ou subir : Reprenez les rênes de votre liberté Ou encore : Devenez qui vous êtes.
  • Il est le fondateur de l’Institut de formation Paul Pyronnet et dont la philosophie part du principe que : Chaque humain qui progresse a ce pouvoir d’inspirer la libération du potentiel de quelqu’un d’autre. 

Reprendre sa vie en main sur le plan émotionnel relationnel et comportementale grâce à la PNL.

 

Voici la thématique du jour on se retrouve aujourd’hui dans le cadre de l’ouverture officielle de KOHEP, ce nouveau réseau social dans le secteur du bien-être pour s’épanouir au quotidien.

 

Je suis Maurine BEILLARD, la fondatrice de ce réseau et à l’occasion de l’ouverture officielle de coep je vous propose de partir ensemble à la découverte des experts du secteur SEEP et de ce qu’ils ont à nous offrir… En commençant par les plus grands leaders francophones du bien-être du développement personnel et des médecines naturelles [Musique] aujourd’hui j’ai l’honneur d’être en la présence d’un des plus grands leaders francophones dans le secteur des services au bien-être et à l’épanouissement de la personne formateur en programmation neurolinguistique et en Ennéagramme en 35 ans d’expérience il a accompagné plus de 18000 personnes avec plus de 50 000 heures de formation dispensés il est l’auteur de 6 ouvrages dont notamment vivre ou subir reprenez les rênes de votre liberté ou encore devenez qui vous êtes il est le fondateur de l’Institut de formation qui porte son nom et dont la philosophie part du principe que chaque humain qui progresse à ce pouvoir d’inspirer la libération du potentiel de quelqu’un d’autre vous l’avez certainement deviné il s’agit de Paul Pyronnet bonjour Paul merci d’avoir accepté merci Maurine bravo d’abord pour ce magnifique projet d’énergie cette créativité que tu mets cette détermination à vouloir mettre en avant et à partager ces messages ou en tout cas faire en sorte que ce message se démultiplient puis merci à ceux qui nous rejoignent pour ce petit moment est-ce que tu peux s’il te plaît nous raconter en quelques mots qu’elle était ta première fois tu as découvertes du secteur du bien-être en tant que en tant qu’utilisateur alors ben oui à l’époque figure-toi que je faisais du sauvetage en mer moi j’ai commencé très jeune à 18 ans jusqu’à 21 ans et dans le cadre de cette activité parce que j’étais spécialisé en côte dangereuse j’étais confronté à la gestion de personnes qui étaient évidemment confrontés à des situations humainement compliquées parce que entre souffler dans un mannequin et puis réanimer quelqu’un avec la famille autour en état de choc c’est une autre histoire donc je me suis rendu compte à ce moment là à quel point au-delà du savoir-faire technique la dimension émotionnelle d’une part mais aussi relationnel vous pouvez faire de grosses différences en fait dans une équipe et je suis tombé un jour sur un séminaire où il y avait marqué développement personnel travail sur les ressources la communication la gestion du stress etc et savoir pourquoi je me suis inscrit à cette semaine qui à l’époque était un investissement assez important parce que j’avais fait une petite pause j’étais à l’armée et j’avais investi 2500 en France qui était quand même beaucoup à l’époque par rapport à mes 400 francs que je touchais mensuel je suis parti faire ce séminaire et il y a une vie avant et il vient il s’est révélé à moi dans à la fois la conscience que j’avais de mes aspirations à me développer à performer à toujours plus de notamment de je pense j’étais pas très conscient mais j’avais besoin d’exister à travers le l’aide aux autres donc

 

à 14 ans j’avais une phobie de l’eau mais tu vois j’ai eu toute une cour comme ça plus intense pour devenir d’abord maître nageur me former dans tout ce qui existe en matière scorisme tout est spécialités possibles qui existent venu formateur fédéral national et ça et après je me suis spécialisé en côte dangereuse et donc du coup je vois que dans ce scénario en fait j’étais dans une quête très profonde qui est bon avec des belles valeurs qui étaient des gens etc mais moi-même si tu veux j’étais toujours dans la comparaison dans le l’évaluation des gens je ne m’intéressais aux gens qui étaient performants voilà donc pour moi très axé sur du fonctionnel et pas du tout sur de l’émotionnel et grâce à ce séminaire d’un coup j’ai ça a été le point de départ si tu veux d’une réévaluation complète de la manière dont je menais ma vie et je pense que si j’avais continué comme ça je serai fini mort en fait j’aurais fait du suicide un peu direct parce que parce que je me voyais mourir pour les autres en fait voilà ou peut-être je serai j’aurais fini avec un arrêt cardiaque à 35-40 ans voilà donc le développement personnel en quelque sorte réouvert toute cette autre dimension d’une dimension plus de sensibilité voilà j’ai découvert en fait que j’étais un être humain et pas qu’un faire humain et à partir de ça j’ai eu dans le cadre de beaucoup de séminaires auquel j’ai participé des relations extrêmement intéressantes avec des gens extrêmement variés et puis parmi eux il y avait tous ces professionnels que j’ai pu rencontrer sur des stages parfois très bizarres parfois un peu plus un peu plus voilà avec un peu plus de contenance et c’est comme ça que au contact de certaines personnes j’ai décidé après de d’aller plus loin et de partir sur une des séminaires de professionnalisation donc je suis devenu formateur et puis peu à peu je crois que j’ai commencé mon activité en novembre 87 là c’était déjà la PNL à ce moment là j’ai d’abord commencé j’ai fait de la gestase ça fait d’abord de la sophro on suit de la gestal beaucoup d’analyses fractionnistes comme ça que je suis devenu un formateur professionnel et puis après pendant l’année 98 99 j’ai commencé à me développer beaucoup en entreprise parce que grâce à des réseaux de formateurs j’ai été très vite intégré dans le monde des entreprises et puis en 90 alors ça fait plusieurs fois qu’on avait parlé de PNL d’ailleurs j’avais découvert à travers un livre lors de ce premier séminaire j’étais encore à l’armée c’était quoi

 

et Josiane de saint Paul et j’ai commencé je me souviens à 22h je vais me coucher à 3h30 du matin j’avais lu pratiquement tout le livre et ça m’a resté toujours en arrière-plan et après avoir fait pas mal de thérapies dans tous les sens quand j’ai découvert la PNL j’ai eu une approche qui était assez différente en ce sens que elle ne m’orientait plus sur toujours la source des problèmes en revenant en arrière sur le pourquoi des problèmes et beaucoup plus aller sur le comment une solution et j’ai tout de suite énormément accroché avec la philosophie de la PNL je l’ai découvert en fait qu’en faisant venir Alain Cayrol à Grenoble en 90 j’ai mis en place les premiers groupes de PNL c’était assez long et puis mais c’était une belle une belle initiatique puisque du coup de de d’année en année on a on a on a rejoué ces séminaires chaque année tu sais comme ça que en parallèle à mes activités entreprises j’ai découvert enfin j’ai développé grâce à la découverte de la PNL l’école de PNL en association avec Alain Carole entre 90-1990 et 2000 pour l’histoire on a aussi ouvert une école de coaching en 96 avec un acquéreur Isei enfin qui existe autour Allah a pris en totalité en 2000 et puis moi j’avais très envie j’adore la dynamique collective j’ai créé société qui s’appelait cohésion internationale parce que j’ai je suis auteur comme tu l’as vu comme tu le disais tout à l’heure de pas mal de livres dans la dynamique collective j’adore la dynamique collective et c’est comme ça entre 2000 et 2010 je me suis développé sur cohésion internationale société qui était passée d’abord à Genève tu à Lyon et ensuite des partenaires m’ont rejoint et cette société existe toujours moi je me suis retiré avec d’autres messages on a créé institut qui est donc l’entreprise dans laquelle je suis aujourd’hui en 2010 je l’ai beaucoup développé jusqu’en 2020 et puis à partir 2020 c’est donc ma quatrième décennie là ce qui a changé j’ai l’impression d’avoir des gros cycles de changement tous les 10 ans c’était l’ouverture aux formations en ligne

 

[Musique]

 

du développement humain sur toutes ses formes j’adore les gens j’ai un métier qui me nourrit énormément parce qu’il m’offre une diversité de rencontres et l’occasion aussi d’avoir des rencontres dans une grande profondeur animer ma vie moi c’est l’ouverture à la différence et puis le fait de se construire une vie qui sera en phase avec ses aspirations et voilà tout ce que je fais je le fais dans ce sens là en fait aujourd’hui [Musique] s’adresser à toi les personnes qui viennent chez nous viennent principalement pour deux raisons la première c’est l’évolution personnelle parce qu’elles sont dans des transitions de vie en gros ou pour l’autre catégorie des gens qui veulent aujourd’hui effectuer une transition mais de vie pour s’orienter après sur du professionnel donc les premiers pourquoi ils viennent ils viennent parce que ils ont soit dans leur parcours un sentiment qu’ils ont fait un peu le tour des choses et qui sont plus très motivés plus autant motivés qu’au départ dans leur fonction perso pro etc ils sont déjà dans la deuxième case où ils disent voilà c’est plus possible il faut vraiment que je change mais je sais pas trop vers quoi aller auquel cas grâce à tout ça ils vont refaire un peu le point sur qu’ils sont leurs valeurs leur vision et ouvrez évidemment des portes de perspective qui leur correspondent vraiment soit ils ont passé ce premier virage sont plutôt en zone un peu de printemps comme j’aime dire c’est à dire que il repartent des nouveaux projets mais ils ont un peu de mal à se voilà ils sont un petit peu comme je dis parfois agité c’est à dire qu’il court un peu dans tous les sens ils ont plein de projets à mesure du mal à respirer en quelque sorte ils ont besoin de se poser et surtout de construire à plus long terme voilà donc on les accompagne dans cette transition et puis après il y a ceux qui ont effectué un vrai virage et qui aujourd’hui grandissent parce que ils ont une conviction profonde c’est qu’ils aiment ce qu’ils font à travers leurs aspirations ils ont des projets de plus en plus importants et ils cherchent aujourd’hui à performer c’est-à-dire à développer de l’expertise dans le cadre de leur métier que ce soit l’accompagnement toute autre chose viennent c’est développement personnel et reconstruction d’une vie parfois professionnelle orientée vers évidemment la dimension humaine c’est-à-dire la notion du potentiel humain voilà donc en fait on fait pas de tant de choses que ça c’est-à-dire que moi j’ai un parcours complet de PNL avec un iguane niveau 2 niveau 3 niveau 4 après on a des ouvertures vers les métiers de la formation formateur conférencier ou cohésion d’équipe ou transmetteur des fondamentaux de la PNL s’il y a beaucoup de gens qui sont formées en PNL et qui ont envie en tant coach formateur autre de d’animer des ateliers voir des séminaires du coup ils ont la possibilité de le faire avec nous et puis comme je suis aussi un peu comme dans ton idée à la tête d’une application qui est réunie beaucoup de personnes on accompagne c’est aussi ses professionnels pour évidemment rayonner en synthèse j’ai trois missions la première qui est de communiquer au maximum sur les réseaux sociaux pour transmettre le plus simplement possible des clés qui leur permettent de mieux vivre et de mieux se développer la deuxième chose c’est de former d’accompagner les personnes qui rentrent dans des cursus de formation en ligne ou en salle et la troisième c’est ce qui se développe de plus en plus c’est vraiment l’accompagnement au rayonnement professionnel des personnes qui ont été formées chez nous et qui veulent aujourd’hui vivre de ces métiers de l’accompagnement du coaching la formation cohésion d’équipe soit au niveau personnel ou vers les entreprises voilà c’est procès on les aide à rayonner en fait dans leur activité aujourd’hui donc il y a aussi des particuliers finalement qui rentrent dans ton cursus et puis des professionnels des personnes qui sont déjà formés ça a été ton cas auparavant à différentes approches différentes différentes techniques et qui ont envie de développer ces leurs compétences en programmation dans linguistique est-ce que tu peux nous dire quelques mots sur la PNL très simplement la PNL c’est un ensemble d’outils qui s’intègre avec un ivoire niveau 2 niveau 3 niveau 4 et qui a pour d’abord pour ambition d’amener les gens à devenir plus auteurs acteurs et créateurs de leur vie à quoi ils aspirent vraiment en termes de résultats futurs et à partir de là on va les aider à mobiliser leur énergie leur mental émotion et comportement d’une manière de plus en plus cohérente par rapport au sens qui veulent donner à leur vie que ce soit pour essayer de faire leur valeur ou leur projet voilà donc ils vont ils vont acquérir des outils pour développer leur potentiel en termes de capacité à penser à réagir émotionnellement et à développer des comportements qui soient plus cohérents avec leurs aspirations voilà ça c’est les bases après ça on passe à un niveau 2 ou là ils vont commencer à intégrer des outils un peu plus pointus qui vont leur permettre d’interférer ou d’accompagner des personnes qui vivent des situations un peu plus glissantes j’entends des gens qui ont des vraies difficultés de positionnement des vraies difficultés à gérer leurs émotions dans certains contextes qui vont avoir besoin d’outils neurophysiologiques que propose la PNL notamment ce qu’on est complètement dans les sciences non cognitives pour justement aider des personnes à transformer leur capacité à gérer des situations parfois compliquées que ce soit sur le plan émotionnel sur le plan relationnel ou à l’égard de reclarification de valeur et de progénie donc ça c’est le niveau 2 après on a un niveau 3 en gros pour faire simple qui permettent d’aller plus profondément dans l’identité de la personne c’est d’où je viens qu’elle a été mon histoire qui me permet de révéler au fond ce trésor à travers le qui profondément je suis et en même temps de découvrir tous les freins qui ont pu apparaître un niveau plus profond qu’on va appeler des blessures des choses comme ça qui aujourd’hui parfois et bien participe à des difficultés en termes de croyance de sentiments de comportement etc et à partir de cette conscience d’eux-mêmes donc se retravail de redéploiement ou de réincarnation de leur identité véritablement on va les faire travailler sur au fond réussir dans leur vie quel que soit les domaines qu’est-ce que ça veut dire pour eux donc on va pousser un peu plus loin ce qu’ils ont déjà fait dans le niveau 1 et 2 après on a un niveau 4 là c’est plutôt psychospirituel enfin voilà c’est ce qu’on appelle dans la PNL on a ce qu’on appelle un niveau 1 base trois jours au niveau 2 6 jours niveau 3 praticien premier gros niveau de certification et puis après on a un maître praticien qui est en fait la deuxième grande moitié moi on est plus sur un travail plus profond on pourrait dire à la fois spirituel et en même temps qui fait appel au niveau préconscient et inconscient à des couches beaucoup plus subtiles encore et puis après pour ceux qui veulent aller vers plus de professionnalisation est-ce que la PNS c’est tout un ensemble d’outils qui permet par exemple de faire du coaching

 

aujourd’hui le coaching moi je vais monter trois écoles de coaching donc je sais de quoi je parle quand je parle de cycle de coaching on va parler d’école de coaching et pour celles qui ont sérieux avec des certifications derrière soit qui sont reconnus par l’ICF soit par il y a deux gros instances certification alors c’est vrai qu’après il y a le monde de ceux qui vont aller vers de la certification et puis il y a le monde de ceux qui vont aller vers du développement de leur identité professionnelle ce qui veut dire que on peut avoir très bon professionnel qui rayonne et qui développe des activités assez importantes à partir de leur expérience de vie je pense à des gens comme François Lemay David Laroche etc et qui ont pas pour autant fait des cursus de certification tu vois qu’on va trouver notamment dans le cadre des fédérations donc ça monte ces deux mondes en fait tu vois le monde du coaching il y a ceux qui parlaient plutôt vers des situations reconnues certifiées et ça c’est bien pour aller faire du Corporate c’est travailler l’entreprise parce qu’on nous demande tous ces certifications mais ce sont des qui vont plutôt travailler dans des cadres tu vois qui sont définis et puis on a ceux qui sont plutôt des indépendants les leaders eux ils créent leur business ils créent leur développement et moi je touche un peu plus cela la PNL étant des outils pour développer le potentiel humain qui ensuite pour être repris David Laroche par exemple qui a fait énormément de formation chez nous vers 14 fois le base il devait faire dix fois le niveau 2 3 fois le niveau 3 enfin bon bref voilà lui il a pu après incarner ça alors il a fait aussi d’autres formations mais il y a plus vraiment un carnet ça dans un développement qui lui ressemble pour moi c’est ça on forme là pour le coup ce que je vais appeler des artistes qui vont créer à travers leur leadership et bien un empire en fait un empire une activité si tu veux qui s’appuie vraiment sur sur eux-mêmes et ils vont créer en fait leur programme ils vont créer leur développement ils vont tu vois un peu comme toi tu fais que ta communauté finalement tu vois avec les bases les fondements qu’ils ont aura appris aussi parce que parfois effectivement tout ce cadre il vient nourrir d’informations on se rend pas forcément compte mais on se met à avoir des lunettes où on se met à regarder le monde avec un autre façon de décoder et ça ce sont les bases les fondamentaux aussi de théoriques en fait au départ qui permettent aussi de les avoir c’est vraiment important de se former d’avoir des bons fondamentaux les certifications elles sont évidemment importantes puisqu’elles permettent de valider selon des critères il faut savoir que je veux dire dans ces 10 dernières années en fait on sait même c’est cinq dernières années on a eu plus d’évolution en matière de structuration de formation etc que que dans toute l’histoire d’humanité donc voilà évolue beaucoup mais c’est intéressant de voir qu’il y a deux grands axes tu vois de deux modèles de développement professionnel il y a ceux qui vont plutôt répondre à des cadres pour intervenir dans des grosses structures et aux empêche pas de développer aussi en parallèle des activités des belles des belles entreprises tu vois si on prend la tête avec Vincent Léna avec il y a énormément de grands leaders comme ça avec des déformations assez pointues ce sont des performations et puis l’autre côté on a des gens qui sont pas forcément dans ces cadres là mais qui peuvent aussi très beau développement mais autour d’un concept qui leur ressemble vraiment c’est à dire que c’est plutôt on va voir du David Laroche pour David Laroche tu vois c’est exactement on va dans une société de coaching pour aller chercher un certificat de coaching tu vois ce qui est pas la même chose

 

avec David Laroche lui il va proposer aussi dans son école de coaching des processus de formation de certification etc mais c’est lui qui a construit son système il est il est c’est c’est complètement déconnecté si tu veux des instances de certification internationale

 

je me partage parce que pour les particuliers aussi qui nous écoutent il y a cette grande question de savoir comment choisir son thérapeute comment choisir son coach est-ce que il y a toujours ce grand débat avec diplôme reconnu par reconnu reconnu par qui par l’État et c’est vraiment intéressant aussi de leur donner cette vision de ces différentes formations parce que qui sont à la base des professionnels qui sont qui sont à leur disposition ensuite pour choisir qui est le plus à même de les accompagner exactement comme la musique toi tu peux aller te former dans une école de musique passer des diplômes certifications et c’est très important parce que c’est pas pour rien qu’elles existent c’est comme dans la cuisine si tu veux des vrais écoles et dans ces écoles là tu vas avoir à faire à des experts qui depuis des années et bien ont développé une expertise et que tu vas pas t’inventer toute seule ça c’est le premier cas tu vois maintenant à côté de ça tu peux avoir des musiciens qui ont fait un peu de solfège et même parfois pas du tout et qui vont par leur propre cheminement travail développement créer en quelque sorte leur développement d’activités en tant qu’artiste avec parfois des des réussites qui sont phénoménales [Musique] donc je peux aller faire de la musique parce que si c’est sûr que si je veux aller travailler dans des écoles de musique et notamment des écoles nationales ou il faut que je sois diplômé certifié etc et c’est très important et de l’autre côté c’est la même chose tu vois et et voilà donc moi je suis pour l’ouverture de courant voilà et pour choisir je crois que ça va avec son développement personnel c’est à dire que et des gens avec lesquels on interagit le plus souvent c’est à dire que soit on moi j’aime bien les deux je trouve que c’est très intéressant dessus des vraies formations parce que c’est des vrais métiers coaching c’est devenu un vrai métier j’ai envie de dire après il y a du coaching contextualisé tu vois pour travailler avec des entrepreneurs avec le monde du sport etc donc ça peut vraiment le coup d’aller pousser loin sur l’acquisition d’outils parce que ça va faire une vraie différence que ce soit la belle Ennéagramme ça c’est des grands fondamentaux et puis à côté de ça tu prends une Chloé Bloom par exemple et réunit une idée de tu vois et elle est capable en tant que individu et bien d’avoir des communautés phénoménales mais voilà bon même si elle a fait des certifications de formation à l’origine aujourd’hui elle est dans son ancienne

 

si tu vas prendre François Lemay pour qu’on a d’autres exemples c’est un peu la même chose tu vois même s’il est formé parce qu’il est maître au printemps PNL et tout ça mais à l’évite ils sont fous il est il a lâché tout ça et il est parti sur quelque chose qui lui ressemble vraiment tu vois donc ça c’est des particularités qui sont possibles mais ça veut dire aussi ce sont des gens qui ont développé une psychologie d’entrepreneur en fait voire même d’entre eux donneurs parce que c’est d’abord des donneurs et c’est pour ça pour le moment qu’ils ont un tel rayonnement

 

[Musique] une dernière question je vous propose de terminer sur sur cette question il s’agit d’une question autour de l’application co-ep selon toi pourquoi aujourd’hui qu’est-ce que tu as envie de dire à ceux et celles qui hésitent à rejoindre ce type de communauté tu as aussi une application que tu proposes pourquoi est-ce que c’est important aujourd’hui d’avoir des applications comme celle-ci qui sont alternatives autant pour les particuliers pour les pros à quoi et au service de quoi ces technologies se mettent et c’est ça qui est important pour moi aujourd’hui on peut pas se développer seul et on se rend compte que toutes les accélérations développement elles sont en très très grande partie liées à la qualité des interactions à la qualité des relations qu’on a avec l’environnement c’est ce que j’appelle moi la force d’une communauté en plus j’ai grandi aux communautés donc je j’ai quelques traces profondes dans le domaine et la puissance d’une communauté c’est quoi c’est que une fois que je suis dans un processus de prise en charge de ma vie de progression je vais avoir envie de plusieurs choses la première c’est de m’entourer de gens qui participent en quelque sorte à cette philosophie une forme d’appartenance à une philosophie de vie à quelque chose j’ai envie de m’entourer de gens qui avancent comme moi diversité mais voilà j’ai envie d’avancer donc ça c’est ce qu’apporte ce type de contexte la deuxième chose c’est que j’ai envie quand je commence à apprendre à me découvrir etc à être inspiré et pas forcément par une personne mais par plusieurs voir à devenir inspirant parce que si on est inspiré par certaines personnes on va te l’être inspirant pour d’autres mais ce qui est intéressant c’est cette notion de source d’inspiration il n’y a pas mieux qu’une communauté pour l’épuiser de l’inspiration autour de nous la troisième chose ce que je vois énormément ce développer c’est le besoin d’être soutenu connecté soutenu c’est à dire je peux à la fois soutenir quand j’en ai l’occasion parce que j’ai une compétence et dans une communauté un groupe je suis content de pouvoir aider des personnes et en même temps quand moi même j’ai des questions quand j’ai des interrogations quand j’ai des problèmes dans technique technologiques je sais qu’il y a des gens qui sont là pour m’aider et je sais que c’est bon de savoir qu’on a des gens autour de nous qui sont prêts à nous aider donc le soutien moi je dirais l’appartenance à une idéologie le fait d’être inspiré le fait d’être soutenu et puis après je vois une quatrième chose c’est que dans les communautés ça ouvre le champ à des véritables connexions moi quand je regarde sur internet je peux à peu près aller dans toutes les villes de clé région de France je pense connaître des gens qui ne connaissent mais si j’étends ça augmente francophone c’est la même chose et ça c’est très intéressant quand on est dans une communauté participer à un groupe il y a cette notion d’appartenance qui ouvre des liens y compris dans ma région quand je me déplace tu vois et ça c’est offre aussi ce type d’espace ce genre de connexion et je crois que plus on va avancer plus on va se rendre compte que on grandit avec son environnement on dit pas seul on parle beaucoup de développement personnel mais la réalité c’est que le développement personnel c’est puissant que ça commence à se développer avec les autres tu vois c’est l’alliance avec les autres et tu verras d’ailleurs que toutes les phases de croissance que tu as eu dans ta vie très souvent elles sont liées à des rencontres ou en tout cas d’interaction avec des gens qui sont juste un peu différentes toi qui te soutiennent qui t’approches qui t’apporte des choses que t’as pas etc donc on sait qu’aujourd’hui la notion de qualité de réseau est un des vecteurs de développement les plus importants donc créer sa famille autour d’une j’allais dire d’une idéologie ou en tout cas d’une philosophie qui me porte appartenir à un mouvement d’idées ou voilà sans forcément être enfermé dans un truc mais c’est des choses qui me de mon point de vue sont importants on le voit avec l’évolution d’Internet les groupes facebook se sont des multipliés mais dans une plateforme comme la tienne je pense qu’on est à un niveau d’intimité si je puis dire un peu plus important parce que on a un espace où on peut écouter des leaders on peut en tant que leader aussi s’exprimer exister on peut servir en fait en quelque sorte ou trouver un espace dans lequel on peut se rencontrer et c’est ça que je crois moi tu sais je participe beaucoup à des Mastermind et c’est vraiment un des champs pour moi qui m’anime beaucoup c’est c’est de me réunir ou de me retrouver avec des personnes qui ont développé des activités fortes quel que soit les domaines et d’avoir ce espace de cerveau collectif on va pouvoir échanger sur sur nos ambitions et ça c’est toujours extrêmement moteur cette interaction et je crois que les plateformes comme ce que tu proposes offres tu vois c’est différents niveaux de de connexion finalement [Musique]

 

[Musique]

 

On peut se retrouver sur ton site internet s’abonner je suppose à ta newsletter aussi pour être informé des différentes invitations des stages des formations que tu proposes j’ai vu qu’il y a une page aussi pour voir les différentes dates de retrouver parce que tu fais aussi du présentiel il y a des formations en ligne mais il y a aussi du présentiel que tu proposes beaucoup merci à ceux et celles qui nous écoutent merci d’avoir pris le temps de regarder cette vidéo si vous avez aimé cette vidéo vous pouvez la liker pour nous soutenir vous pouvez laisser un commentaire vous pouvez poser vos questions on se fera un plaisir d’y répondre et si vous n’êtes pas encore inscrit sur KOHEP vous pouvez trouver le lien autour de cette vidéo ainsi que les différents liens pour accéder aux informations du site internet de Paul je vous dis à très bientôt c’était marine

 

KOHEP, le réseau du bien-être pour s’épanouir au quotidien

Découvrez le profil KOHEP de Paul Pyronnet :

Benjamin Neyrial

Découvrez le profil KOHEP de Benjamin Neyrial :

Comment se libérer du regard de l'autre ?

Hypnothérapeute et formateur en hypnose, il pratique également l’EFT (qui est une technique de libération émotionnelle) et la pleine conscience. 

Accompagné de Ginette, son personnage humoristique, … Il utilise désormais l’hypnose et L’EFT pour nous aider à nous libérer du regard de l’autre et nous permettre d’assumer notre singularité. 

Libérer le corps, le coeur, l’esprit et la voix pour retrouver spontanéité et joie de vivre. Les notions de juste Confiance en soi, d’Estime de Soi, et d’Affirmation de Soi, sont au coeur de son enseignement, qui est toujours très progressif et bienveillant. 

Se libérer du regard de l’autre assumer sa singularité et ses multi facettes voici la thématique de l’interview du jourr…

Interview que je réalise dans le cadre de l’ouverture officielle de KOHEP, ce nouveau réseau social dans le secteur du bien-être pour s’épanouir au quotidien je suis Maurine BEILLARD, la fondatrice de ce réseau et à l’occasion de l’ouverture officielle de KOHEP je vous propose de partir ensemble à la rencontre des professionnels du secteur SEP et de ce qu’ils ont à offrir en commençant par les interviewer les plus grands leaders de ce secteur [Musique] aujourd’hui je suis très heureuse d’être en la présence de l’un de ses leaders un leader aux multifacettes vous le connaissez peut-être mais sous quel couture pour ma part je l’ai découvert il y a 5 ans en regardant le célèbre documentaire la puissance de l’intention puis quelques mois plus tard j’étais surprise d’entendre sa voix et de la reconnaître au moment de m’endormir alors que j’écoutais un audio pour trouver le sommeil hypnothérapeute formateur en hypnose il pratique également le FT qui est une technique de libération émotionnelle il utilise également les exercices de la pleine conscience accompagner de Ginette son personnage humoristique il utilise désormais l’hypnose et le FT pour nous libérer du regard de l’autre nous permettre d’assumer notre multidimensionnalité et nous libérer de notre prison mentale j’ai nommé Benjamin nerial bonjour Benjamin merci d’avoir accepté cette interview Benjamin peux-tu nous dire s’il te plaît quel a été ta première expérience dans le secteur 7 quelle a été la première fois que tu as été en contact avec des services au bien-être et à l’épanouissement de la personne alors ma toute première découverte de cette univers là j’avais une vingtaine d’années je travaille dans le monde du cheval j’étais cavalier de concours hippique professionnel une vie extrêmement stressante et ma mère qui était formée à l’hypnothérapie m’avait envoyé des CD de relaxation de gestion du stress et aussi un bouquin sur l’autohypnose et pendant ma sieste entre 13h30 et 14h j’écoutais des audios là ça s’appelait lâcher prise et gestion du stress c’était de l’hypnose et puis de temps en temps je lui disais ce bouquin d’auto hypnose auquel je comprenais pas grand chose je lui ai quand même qu’est-ce qui fait que à partir de cette première expérience à un moment donné tu t’es dit alors que tu étais dans le milieu du cheval c’est dit moi aussi je vais proposer mes services dans le secteur du bien-être du développement personnel je vais devenir hypnothérapeute en fait il y a eu plein d’étapes c’est à dire que déjà j’imagine qu’il y a des graines qui ont été semées à l’époque où j’écoutais ces audios et où je lisais ces bouquins juste avec de la curiosité plusieurs années après je dirais 8 ans plus tard à 28 ans j’ai eu l’envie d’aller me former c’est à dire j’avais réussi à mettre un petit peu de sous de côté du temps et j’ai appris mais je suis allé apprendre l’hypnose ericksonienne par plaisir j’avais même pas encore l’idée de reconversion qui se trouve que ça a été un coup de foudre cette pratique que j’ai aussi eu des retours des feedbacks qui étaient plutôt encourageants et donc je me suis dit ah ouais peut-être je pourrais finalement faire une activité complémentaire à ce que je fais ou un métier bon en parallèle la filière du cheval a commencé à me lasser j’ai reçu beaucoup de douleurs physiques parce que c’était un métier extrêmement pénible aussi au niveau de l’activité physique douleur de dos partout bref donc il y a eu un il y a eu un virage comme ça où j’ai commencé à proposer des petites rogues de séances des choses et petit une opportunité pour faire un remplacement dans un cabinet d’hypnothérapie à Lyon donc j’ai comme EUF pendant trois mois la patientèle d’une collègue qui était en arrêt en congé maternité et puis du coup je suis arrivé j’ai direct avec un cabinet avec déjà des rendez-vous déjà du monde et tout ça puis-je travailler et puis plus tard on m’a proposé de devenir formateur et donc voilà ça c’est assez fait à peu près comme ça si je devais résumer les étapes excellent et tu as proposé du coup dans ton parti l’hypnose avec avec le cheval le monde de cheval non alors oui c’est à dire que j’ai donc j’ai lâché la filière sportive du monde équestre mais j’ai découvert un petit peu la filière de liquide thérapie et j’ai créé une semaine par an une semaine qu’on appelle cheval en conscience que certaines années j’ai co-animé d’ailleurs avec par exemple avec Noël Cassan qui est dans le monde de l’EFT donc c’est une semaine de développement personnel au contact du cheval où on fait de l’hypnose où on fait de l’EFT on parle de communication non violente où on fait aussi c’est beaucoup avec les chevaux mais je mêle je mène un peu toutes les toutes les casquettes qui me passionnent qui me nourrissent et donc je ou honte puisque anko anime souvent avec le petit groupe qui chaque année s’inscrit à ce stage aujourd’hui du coup ta spécialité elle s’est décalée elle a évolué progressivement j’ai toujours été je pense comme beaucoup de monde confrontés au regard des autres alors jugement à leurs avis à leurs critiques à leurs champignons sur ce qui va ce qui va parce que je suis ce que je suis pas ce que je devrais être mieux moins plus pas c’est trop ça c’est vraiment depuis à mon avis toujours après effectivement en assumant de faire de l’hypnose des audio sur Youtube de donner des formations de donner des sessions de faire de l’humour avec le personnage Ginette deux chances parce que moi j’adore chanter et quand je trouvais ça joli de publier sur les réseaux du coup en karaoké pas non plus déjà ces trois on va dire casquettes là différents trois quatre avec le cheval ça commence déjà à faire je me disais bon un moment donné tout ça ça m’intéresse mais je me disperse quel est déjà quelle est la colonne vertébrale de toutes ces cascades de toutes ces facettes que je peux avoir et que j’aime avoir c’est mon équilibre de vie et aussi qu’est-ce qui des fois fait que ça devient un problème et donc quand ça devient un problème c’est quand effectivement des gens se sont dit tu sais tu te dis tu fais trop de choses ça va pas il faudrait pas que tu peux pas assumer de faire ça et ça à la fois parce qu’on s’y perd on sait plus quitter et tout je tiens d’accord donc les étiquettes que vous me coller sur votre que vous me connaissez sur la tronche tout d’un coup vous déstabilise OK et je me suis dit deux choses je me suis dit finalement mon sujet c’est ça c’est de me libérer du regard de l’autre d’assumer d’être comme ça d’assumer de plaire à des gens et les inspirer et de ne pas plaire et ça a été un gros challenge perso et puis pourquoi pas du coup parce que c’est je crois là où j’ai finalement toute ma toute ma consistance et ma légitimité d’aider les gens sur cette thématique dans laquelle je ne peux pas me lasser puisque chaque personne a différents endroits peut avoir des blocages et des inhibitions en lien avec le regard et en fait le jugement qu’on peut recevoir ou qu’on pourrait recevoir le danger que ça peut représenter cette petite voix aussi non qu’on entend constamment qui est là les jugements intérieurs les jugements qui nous abîment et puis c’est une critique intérieure le tyran même des fois ça peut être tyrannique en nous c’est c’est vrai que c’est ça c’est une voix mentale qui est nourrie en fait c’est ça aussi que j’explique c’est qu’elle est nourrie d’un vécu on n’est pas né avec délivré de sa prison mentale parce que voilà chaque barreau de notre prison mentale au final et donc on parle dans notre jargon développement personnel de croyance limitantes c’est un petit peu comme des idées qu’on se fait des représentations qu’on a de ce qui est possible pas possible pour nous interdit au final c’est des interdictions le juge intérieur se fit à des lois qui ont été érigés par notre éducation au sens très large société parents école religion tout ça et quand on devient adulte quand on s’émancipe quand on se libère comment voir comment comment s’occuper de chaque barreau et se donner finalement les clés et les clés c’est une métaphore les clés barreaux ce sont des images d’autorisation qu’est-ce que je m’interdis alors que normalement dans les vrais lois chez les magistrats en fait ce qui interdit c’est ce qui crée du tort au reste de la société globalement donc est-ce que ça crée du tort au reste de la société quelqu’un qui s’autorise à faire de l’humour à chanter à s’exposer sur les réseaux sociaux à écrire à danser à faire de la musique à peindre à rire à faire un sport qu’il aurait jamais osé faire la liste elle est assez grande et ce que je trouve beau moi c’est d’aller identifier les zones où on a des envies profondes mais des inhibitions pour lever les inhibitions avec la peur que ça peut engendrer et sans libérer et moi je le vis et ça me ça m’aide à traverser ce chemin de vie vraiment vraiment et le FT le FT l’hypnose sont des outils c’est avec lesquels tu peux accompagner ces personnes à travers ses seins le FT tu dis ce sont des outils qu’on peut s’approprier ça veut dire que en venant pratiquer le FT après les les participants peuvent repartir avec quelque chose qui peuvent continuer à pratiquer exactement c’est mon but pareil avec l’hypnose et des petits audio qu’on peut s’écouter d’auto-hypnose ou qu’on peut faire tout seul mais le FT c’est encore plus simple parce que finalement tu as pas de soi-même sur des points d’acupuncture tout en apprenant des phrases qui sont pas des phrases pour ce pour se convaincre un peu à la méthode je vais bien tout va bien mais c’est plutôt des phrases du type Pokémon si c’est dur de vivre ce que je vis tout de suite ça veut dire c’est des phrases de conscience de l’émotion qu’on ressent en gros je m’accepte du mieux que je peux et puis je m’ouvre la possibilité de donc c’est un auto soutien à la fois énergétique cognitif ça veut dire un peu psychologique sur nos pensées et physique parce qu’en fait on se met en mouvement et donc on stimule son corps et par rapport vraiment au système nerveux autonome ça a tendance à le défiger quand il fige peut-être un petit peu compliqué ce que je raconte mais entre guillemets il y a une des réactions de notre système nerveux quand il y a une difficulté c’est de se figer se paralyser et le FT ça aide à accepter et à se remettre en mouvement doucement aujourd’hui est-ce que est-ce que tu aurais une clé un conseil un tips très concret pour ceux et celles qui nous écoutent et qui se retrouverait en fait dans cette situation de pas arriver à se libérer de du regard de l’autre et puis de leur prison mentale justement oui le karaoké voilà pour moi c’est la voix suprême c’est une des voies suprême de libération ça fait peur ça fait peur aux gens alors soit les gens ils vont le samedi soir bourré en groupe chanté Claude François soit c’est super bon chanteur qui vont se mettre en scène mais moi ce que je quand j’anime des stages je vais faire des ateliers de karaoké en conscience et en fait l’idée c’est de choisir des textes qui nous touchent qu’on a dans les oreilles dont on a les mélodies on sait qu’on n’est pas un grand chanteur pour aller pour aller faire l’Olympia demain c’est pas ça le but le but c’est juste de pouvoir sans en faire trop ni se cacher chantonner un texte quoi ah franchement mes karaoké avec un micro devant les gens qui coûtent plus ou moins c’est souvent dans un resto au bar où les gens ils disent de toute façon ils ont plus ou moins ça fait moi c’est comme j’ai la première fois que j’ai fait ça dans ma vie mais je n’oublierai jamais quoi je suis alléchanter sensualité de Axelle Red dans un petit barboue de karaoké Paris je l’ai mis le papier et donner le papier j’ai dit maintenant c’est trop tard et j’y suis allé et j’adore ça mais après c’est c’est un exemple en fait de d’exposition à quelque chose de pas dangereux mais qui fait peur qui peut faire du bien en fait voilà super merci pour le TIPS

 

c’est aussi ce qui fait ton personnage avec justement ces multifacettes est-ce que tu proposes et ce qui fait ta légitimité en fait à pouvoir accompagner sur cette thématique dans laquelle c’est voilà parfaitement ta place quand je crois donc aujourd’hui si je résume pour ceux qui qui ont ce juge intérieur ou qui sentent le poids du regard des autres qui s’enferme dans cette prison mentale aujourd’hui pour le premier conseil que tu leur proposes c’est aller s’exposer dans des situations non dangereuses mais libératrice comme par exemple le karaoké ils ont aussi la possibilité d’aller rejoindre certains de tes stages est-ce que tu fais des consultations individuelles ou est-ce que ce sont uniquement des accompagnements de groupe que tu proposes je fais uniquement des accompagnements de groupe voilà avec en fait donc une partie de contenu en ligne avec des vidéos en ligne une partie d’accompagnement donc régulier en fonction en fonction du programme en fonction du programme que les gens rejoignent et des lives du coup bien sûr hebdomadaire avec un groupe de personnes qui sont finalement concernés par la même problématique parce que le groupe ça génère quand même un truc assez énorme et moi mon sujet c’est libéré du regard de l’autre des autres en petits groupes hypersécurisé c’est c’est vraiment vraiment la forme qui qui fonctionne quoi le groupe évidemment donc pour ceux et celles qui auraient envie de découvrir un peu plus tes contenus qui aurait envie de découvrir ces différents stages que tu proposes ces formations en ligne j’entends qu’il y a des formats différents qui sont proposés ils peuvent aller sur ton site ils peuvent s’inscrire à ta newsletter tu écris une newsletter une fois par semaine je crois j’ai écrit une newsletter j’ai beaucoup d’inspiration j’en envoie deux parfois c’est moins et du coup j’en envoie pas pendant deux semaines donc en tout cas je harcèle pas d’email tous les jours et mais quand même je quand j’ai une idée sur un sujet je fais un petit article j’envoie j’envoie la newsletter parfois accompagné d’une vidéo une dernière actu toujours avec du contenu un petit truc intéressant enfin j’espère magnifique et donc on peut te retrouver donc sur ton site internet sur ta newsletter sur Facebook sur Youtube et maintenant sur Cauet puisque tu vas nous rejoindre bientôt et créer ton profil partager c’est continue pour pour ceux et celles qui qui souhaitent se nourrir de ces informations ma dernière question c’est est-ce que qu’est-ce que tu auras envie de dire à ceux et celles qui hésitent encore à rejoindre koweb qu’est-ce qui fait que toi tu acceptes de faire partie de cette aventure avec avant l’interview on a discuté tous les deux il t’a dit un truc qui m’a qui m’a interpellé t’a dit au lieu de passer son temps à se vider sur les réseaux sociaux en scrollant un peu donc ce qu’on fait beaucoup tous enfin tous plus ou moins bien sûr mais à passer du temps sur les réseaux là c’est passé du temps sur un réseau social qui va nous nourrir en fait comme le monde des réseaux sociaux ça fait partie de notre vie aujourd’hui alors bien sûr il y en a certains qui décident de s’y couper c’est pas mon cas je trouve plutôt une belle liberté une belle décision j’insiste sur ce mot décision ça peut être d’aller plutôt dans des endroits où le contenu il est choisi il est conscient parce que ça va nous influencer donc se laisser influencer par des choses uniquement sur des thématiques qui nous intéressent avec avec un réseau qui a cette spécificité du développement personnel voilà j’ai bien aimé ça se nourrir plutôt que de se vider sur les réseaux sociaux voilà merci beaucoup merci pour ta présence merci d’avoir accepté cette interview merci à ceux et celles qui nous écoutent si vous voulez nous soutenir vous pouvez liker cette vidéo vous pouvez aussi nous laisser vos commentaires on fera en se prendra on aura un grand plaisir à y répondre et puis si vous n’êtes pas encore inscrit sur web vous trouverez un lien autour de cette vidéo et vous trouverez également les différents liens notamment vers le site Internet de Benjamin si vous le souhaitez aller découvrir un peu plus en profondeur ce qu’il a à vous proposer merci beaucoup

 

KOHEP, le réseau du bien-être pour s’épanouir au quotidien.

Armelle Six

Accéder au bonheur grâce à l'art de la présence et de l'écoute au quotidien

Enseignante, Auteure et Conférencière. Spécialisée dans l’éveil, l’art de la présence et de l’écoute au quotidien, ainsi que la parentalité consciente.

  • Auteur de 4 ouvrages, dont 2 best seller “Daring to Live” publié en 2020 et – “L’Audace de Vivre” publié en 2021.
  • Fondatrice de l’Ecole du Mouvement de la vie
  • Elle a créé et enseigne une danse qui s’appelle : Movement of Life©
  • Ainsi qu’un nouveau concept de pleine conscience en mouvement intitulé : Be&Move©

Depuis plus de 10 ans, elle propose des conférences et des retraites partout dans le monde, pour apprendre à se reconnecter à l’essentiel, et au bonheur d’être, indépendamment de tout autre facteur.

L’art de la présence et de l’écoute au quotidien pour vivre en conscience et accéder au bonheur quoi qu’il arrive.

 

Voici l’invitation de mon invité du jour on se retrouve de nouveau dans le cadre de l’ouverture officielle de KOHEP, ce nouveau réseau social du bien-être pour s’épanouir au quotidien je suis Maurine BEILLARD, la fondatrice de ce réseau et à l’occasion de l’ouverture officielle je vous propose de partir ensemble à la découverte des experts du secteur sept le secteur des services au bien-être et à l’épanouissement de la personne et de ce qu’ils ont à nous offrir en commençant par les plus grands leaders du secteur [Musique]

 

aujourd’hui j’ai le bonheur d’être en la présence d’une très grande figure du secteur 7 enseignante auteur conférencière auteur de quatre ouvrages dont deux best-sellers dans le petit dernier s’appelle l’audace de vivre publiée en 2021 fondatrice de l’école du mouvement de la vie elle a créé et enseigne donne une danse qui s’appelle movement of life ainsi qu’un nouveau concept de pleine conscience en mouvement intitulé bi en move depuis 10 ans elle propose des conférences et des retraites partout dans le monde pour apprendre à se reconnecter à l’essentiel et au bonheur d’être indépendamment de toute autre facteur il s’agit d’Armel 6 bonjour Armel merci d’avoir accepté mon invitation aujourd’hui avec grand plaisir vraiment Armelle est-ce que tu peux nous partager s’il te plaît ta première fois en tant qu’utilisatrice du secteur bien-être développement personnel qu’est-ce qui a fait que tu as découvert ce secteur moi c’est après la mort de mon fils donc pour les gens qui ne me connaissent pas j’ai eu un enfant qui est décédé en 2011 donc j’étais pas du tout dans ouverte à tout ça ou dans ce domaine là auparavant et peut-être deux ans deux ans après j’ai lu un bouquin qui s’appelait va au bout de ses rêves et quand j’ai lu ce livre à la fin du livre il y avait toute la promo d’un stage qui s’appelait oxygène qui s’appelle toujours d’ailleurs je crois je crois que la personne donne toujours le stage et c’est la première fois du coup j’ai voilà je me suis inscrite tout de suite j’ai été voir sur le net je me suis inscrite tout de suite et c’est le tout premier stage de développement personnel que j’ai fait si je me souviens bien ça devait être peut-être en 2003 à mon avis et c’est un stage de cinq ou six jours donc c’était pas un petit truc pour le premier j’ai sauté à pieds joint mais le bouquin était juste tellement extraordinaire et tout ce dont ça parlait je ne disais mais il faut que j’y aille il faut que j’y aille et en fait il y a des choses que j’ai découvert dans ce stage là qui sont restés avec moi vraiment très très longtemps c’était un stage de quoi plutôt dans le corps ou plutôt de thérapie ou c’était un peu tout en fait c’était vraiment un stage de développement personnel il y avait des exercices qu’on faisait il y avait des exercices seuls des exercices en groupe il y avait des propositions dansées donc il y avait de tout il y avait de la PNL il y avait de l’analyse transactionnelle il y avait de la Biodanza il y avait enfin voilà plein de choses dans l’ordre de la rencontre des exercices proposés à deux des exercices proposés en groupe et ça sortait complètement de mon habitude moi ça me ça a été juste absolument incroyable et c’est vrai qu’il y a un exercice qui était juste fabuleux qui me reste encore temps en temps j’y repense et je me dis mais ça vraiment ça m’a montré la force de vie que j’avais quoi et que quoi qu’il arrive moi je lâcherai jamais ça a été juste vraiment étonnant pour moi de faire de faire ce stage et donc cet exercice là et mon dernier livre en fait je l’ai dessiné lors de ce stage là et tu as mis du coup tout processus de ces années à le faire éclore exactement en fait j’ai appris ça j’ai je l’ai écrit en fait mon dernier livre c’était sur tout mon chemin après la mort de mon fils et donc vraiment un chemin d’inspiration aussi et d’écoute de notre petite voix puisque c’est vraiment ça que j’ai découvert après et en fait j’ai mis 17 ans à l’écrire donc il y a eu cinq ou six versions parce qu’à chaque fois j’allais au bout et à chaque fois j’écrivais tout le livre et puis j’effacais et je me disais non c’est pas ça il y a autre chose et donc je recommençais et j’ai mis X années enfin voilà quasi 17 ans pour finalement sortir quand elle publiait que ce soit la version dans laquelle il est aujourd’hui ça a démarré là-bas c’est un sacré processus ouais je suppose d’écrire un livre mais aussi sur une telle histoire et avec tout ton propre processus interne pour un moment donné le mettre en mot ouais tout à fait ça a été ça a été un chemin intérieur évidemment mais ça a été aussi un chemin de clarification donc au fur et à mesure de toutes ces années il y a évidemment la blessure qui se guérissait et il y a tout le chemin que moi j’ai entamé est-ce que ça m’a fait vivre et il y avait aussi je voulais dissocier tout le chemin de deuil en fait qui a été fait et de comment revenir dans la vie comment retourner dans cette joie et pas aller trop dans mon chemin spirituel parce que alors là on rentre dans des détails et dans quelque chose de plus spécifique j’ai envie de dire qu’il y a vraiment l’éveil tandis que là j’avais vraiment envie de me baser sur redonner espoir en fait aux gens qui ont perdu un enfant ou un proche ou une situation parce que des deuils il y en a plein une situation de deuil qui et qu’il est bouscule qu’il les transforme et ils savent plus quoi faire avec ça et donc les donner un chemin qui permettait vraiment de d’accompagner ce deuil d’une façon assez nouvelle claire qu’on entend on en entend pas beaucoup parler et puis en même temps aussi de d’amener cette nouvelle perspective que je propose dans le livre par rapport à la mort par rapport à la vie aussi parce que moi la mort de ma de mon fils ben ça m’a ramené à la vie d’une façon que j’aurais jamais imaginé donc voilà c’est vraiment un message d’espoir mais aussi c’est comme un guide en fait un guide comment vivre après après un événement tragique en fait inattendu ou pas parce que parfois il y a des gens qui qui perdent des proches après une maladie ça peut durer des années et ça reste tout aussi tout aussi difficile mais j’avais envie vraiment de donner de me baser uniquement là dessus en fait de pas rentrer dans trop de détails d’autres choses donc c’est vrai que ça a été un processus aussi de deuil pour moi de me dire je m’arrête là

 

je pense c’est d’arriver à la fin du livre et dire ok ça c’est la fin je vais pas

 

on verra bien et tu viens de quel monde le monde d’avant du coup Armel le monde dans lequel tout le monde vit monsieur madame tout le monde moi j’étais hyper cartésienne vraiment les deux pieds sur terre j’avais je me souviens ma sœur elle faisait de la sophrologie puis on parlait de psychologie moi j’étais là mais c’est quoi c’est bazar là je croyais que c’était uniquement pour les gens qui avaient vraiment des problèmes psychologiques je comprenais pas trop et donc j’étais vraiment moi j’avais un job j’étais conseillère commercial dans une banque et je vous ai dit 9 5 mon fils allait à la garderie à 8h30 4 jours semaine chez ma maman le mercredi enfin voilà j’avais une vie tout à fait normale avec mon compagnon ça faisait 6 ans qu’on était ensemble voilà des activités habituelles des amis qu’on voyait régulièrement donc je voyageais pas beaucoup j’en ai pas voyager j’étais plutôt timide aussi donc c’était difficile c’était dans mon milieu dans mon milieu habituel j’étais comme je suis donc ça c’est ouais j’étais comme ça mais par contre sorti de mon milieu je pas du tout quoi jamais pas parlé aux gens que je ne connaissais pas je me sentais toujours mal à l’aise dans un nouveau groupe ou un nouveau milieu c’était pas du tout pas du tout facile pour moi

 

Comment un gros déclic un choc de vie qui peut être qualifié de façon extérieure de quelque chose de dramatique qui peut détruire une vie en fait c’est aussi un moment charnière pour transformer et transmuter les choses et c’est ce processus que tu proposes aujourd’hui on va dire que tu as spécialité c’est c’est vraiment ça évidemment tu interviens sur différents plans mais vraiment sur ce processus de transformation est-ce que tu peux nous parler de cette réussite oui ben donc je dirais moi cette principalement l’éveil à sa vraie nature mais en fait c’est c’est toutes les transitions c’est tous les chocs c’est tous les moments où on se dit il y a plus à moi où il y a plus à la vie ou je suis pas à l’endroit où je dois être ou encore en burn-out ou en dépression et j’en peux plus de cette vie il faut qu’il y ait autre chose je sais pas dans quelle direction aller donc dans tous ces moments où vraiment on est comme perdu en fait et on cherche on cherche les réponses dans ce moment là pour moi il y a un vrai déclic qui peut se passer c’est vraiment se rendre compte il y a plus à la vie que ce que je crois en fait et ce moment là et moi c’était vraiment là où j’en étais en fait c’est la mort de mon fils a arrêté le temps et donc comme le temps s’est arrêté et que j’avais plus de futur parce que tout le futur que j’avais imaginé il n’avait plus exister c’était un profond choc en fait et donc et donc là dans ce moment là pour moi il y avait plus que le moment présent et l’horreur parce que quand même à cette époque là c’était vraiment horrible à vivre l’horreur de ce que je vivais la douleur le manque l’incompréhension totale et et donc dans ce choc là il y a vraiment eu quelque chose qui s’est passé pour moi et c’était il doit y avoir plus à la vie que ça c’est pas possible et la deuxième chose c’était mes mais qui je suis maintenant que je ne suis plus une mère en fait maintenant que mon fils n’est plus là et donc c’est des moments comme ça où on a des changements importants dans nos vies et à la possibilité de réfléchir ou repenser ou questionner notre identité qui je suis et alors il y a deux aspects il y a qui je suis en tant que personne et puis il y a le vrai qui suis-je la question existentielle spirituelle en fait qui vient vraiment comment cataclysme ouvrir quelque chose de nouveau en nous et qui vient permettre justement une nouvelle perspective de la vie qui est je suis plus que mes pensées je suis plus que ce corps je suis plus que mes émotions je suis plus que les difficultés que je rencontre dans la vie et alors qu’est-ce qui reste quand tout ça n’est pas là pendant un moment et donc pour moi c’est un peu c’est les deux en fait c’est vraiment qu’est-ce qui reste quand pendant un instant dans cette respiration ce silence qui existe entre deux mots il y a un vide et quand je laisse ce vide où ce silence qu’est-ce qui existe qu’est-ce qui reste donc ma spécialité c’est d’amener les gens à se reconnecter à ça déjà on prend conscience puis à se reconnecter à ça parce que ça offre une toute nouvelle dimension à la vie et de cette reconnexion là mais quel individu et quel être humain quelle personne j’ai envie d’être alors parce que petit à petit qu’on se connecte à ça on voit qu’on est vraiment illimité on se rend compte que on a peut-être toujours senti il y a plus à moi que ce que j’exprime ou j’ai pas l’impression d’exprimer mon plein potentiel ou ce genre de choses là et quand on se connecte à sa nature par il y a vraiment cette ouverture qui se fait il y a plus je peux donner plus je suis plus je peux plus on sait pas nécessairement quoi mais le fait de revenir régulièrement sur connecter à sa nature et bien ce que ça fait c’est que ça ouvre de plus en plus tous les possibles et plus on pratique revenir dans dans cette présence dans dans ce je suis en fait et bien plus on vient ouvrir c’est possible de façon tout à fait naturelle c’est simplement un phénomène énergétique qui fait que de plus en plus on accède à des parts de soi auquel on n’avait pas accès auparavant on peut accéder aussi à des traumas auxquels on n’avait pas accès auparavant ce qui est une belle chose même si c’est pas toujours facile et confortable à vivre quand on traverse ou quand on y fait face mais c’est une belle chose parce qu’à chaque fois qu’on fait face à tout ça on regagne départ de soi et donc finalement tout le chemin ben pour moi de la vie c’est vraiment se découvrir pleinement dans notre nature et dans l’être humain qu’on est et du coup de voir mais qu’est-ce que je peux donner au monde de tout ça parce qu’on a tous quelque chose à donner au monde je crois qu’on a tous un trésor qui sommeille en nous et puis voilà en fait moi mon action c’est vraiment de d’amener à aller chercher ce trésor par cette reconnexion qui donne une base véritablement stable de paix aussi à laquelle on peut se reconnecter toujours dans quel que soit les moments qu’on traverse et qui est ce bonheur quoi qu’il arrive en fait c’est de se voir tout peut disparaître il reste quelque chose qui est et quand je me reconnecte à ça est-ce qu’il est possible et ça serait ça la recette du bonheur finalement en tout cas pour moi c’est comme ça que je la vis c’est comme ça que je l’enseigne aussi et oui pour moi c’est vraiment un bonheur qui ne bouge pas et qui ne dépend d’aucune circonstance extérieure qui fait qu’après tout le reste c’est du bonus en fait pour moi c’était le gâteau en fait le gros gâteau c’est de se connecter à ça et c’est de découvrir ce bonheur qui est vraiment en nous qui là à chaque instant et que personne ne peut nous prendre qu’aucune expérience ne peut entacher ni salir et toutes les expériences après du quotidien tout ce qu’on obtient dans la vie tous les Winns tout ce qu’on peut célébrer au quotidien c’est la cerise et donc la cerise c’est vrai quand elle est là le gâteau est encore meilleur et c’est un vrai délice à vivre évidemment mais si la cerise n’est pas là on a déjà toute cette plénitude toutes ces rondeur et toute cette vie qui pétille qui pulse et qui est là quoi et ouais pour moi c’est c’est déjà ça le bonheur

 

Armelle à partir de ton cheminement personnel qu’est-ce qui fait un moment donné que tu t’es dit j’ai envie de transmettre j’ai envie à mon tour d’accompagner des personnes dans ce processus et bien en fait c’est le deuxième stage de développement personnel que j’ai fait qui était avec la même personne que le premier en fait le premier était tellement waouh à la fin il nous a dit bah il y en a un deuxième si jamais ça vous intéresse c’est un stage qui dure six mois et qui s’appelle du nom du livre en fait ça s’appelait va au bout de tes rêves et c’était un vrai voyage initiatique c’était hyper perturbant j’étais en résistance tout le temps j’étais en colère contre la personne qui donne le stage la moitié de stage c’était horrible à vivre et c’était absolument fabuleux parce que ça m’a fait sortir de ma zone de confort tout le temps c’était bien pour ça que j’étais en colère et que j’étais en résistance d’ailleurs c’est que chaque pas que je devais faire c’était me faire sortir de ma zone de confort et ça a été magique aussi parce que j’ai écrit ma première chanson j’ai chanté ma première chanson qui était des paroles écrites pour mon fils et ça c’était juste un pure merveille en fait de m’avoir poussé à aller faire ça et en fait durant ce stage il y a eu une réunion qu’on a eu qui était vraiment basée là-dessus en fait qui était basé sur comment vous faites pour sortir de votre souffrance et puis c’était à la fin c’était vraiment en fait pour sortir de la souffrance il faut donner parce que quand je donne j’arrête d’être centré sur moi-même et en fait la souffrance c’est être autocentré je ne pense qu’à moi et tout ce qui ne va pas dans ma vie et moi et moi et moi et moi mais dès que je commence à regarder à l’extérieur et que je vois qu’il y en a d’autres et que je peux donner quelque chose aux autres je commence à vivre d’une façon à être remplie en fait je commence à me rendre compte ah oui mais en fait j’ai quelque chose à donner j’ai quelque chose en moi donc si j’ai quelque chose à donner il y a quelque chose qui vaut le coup chez moi même si ma vie est horrible à tous les endroits il y a quelque chose qui vaut le coup et donc ce mouvement de don il a véritablement commencé à cet endroit là pour moi et donc la première chose que je vais faire c’était faire une formation en réflexologie plantaire palmaire et crânienne et médecine chinoise et je suis devenue thérapeute et j’ai commencé à donner à donner ça en fait à donner des sessions de tout ça et après cette première formation du coup quelles sont les autres formations que tu as fait arrêter j’allais dire 17 ans ça a été après j’ai fait la psycho kinésiologie j’ai fait des formations Reiki j’ai fait des formations psycho corporelles j’ai fait du massage et donc en fait après j’ai créé un petit peu ma technique moi-même et je faisais de la thérapie psycho corporelle donc avec des soins énergétiques massages et en même temps de la discussion aussi et puis j’ai moi-même commencé la danse aussi donc j’ai ajouté de la danse et du mouvement dedans et puis un jour je suis allée à une retraite et je disais que j’adorais ajouter la danse aux choses que je faisais et donc dans la retraite ce qui était la première que je faisais de ma vie ben les gens qui faisaient la retraite nous m’ont dit ah ben tiens ce serait chouette qu’on ait quelque chose avec le corps ça te dirait de donner une session de danse d’accord et donc il dit bah demain après-midi ce serait chouette si tu faisais ça ok d’accord et donc j’ai préparé ma session je l’ai donné et quand j’ai donné cette session j’ai entendu tu vas recevoir une danse méditative douce et profonde ok j’ai rien dit à personne parce que je me dis ouais c’est ça je déconne c’est mon ego c’est n’importe quoi blablabla et trois mois plus tard j’étais dans leur centre aux États-Unis et je faisais un bénévolat pendant deux mois et en fait je j’avais envie de danser quasi tous les jours donc j’ai débarrassé tout en garage pour avoir de l’espace pour moi et après plusieurs jours où je dansais et ben j’ai commencé à sentir mon corps qui bougeait tout seul j’ai commencé à vivre l’expérience justement et ça vient sur movement life à vivre l’expérience de ce mouvement naturel qui nous vit en fait et ce corps qui bougeait et moi j’étais waouh mais qu’est-ce qui se passe ce corps il bouge tout seul et puis j’ai entendu ça s’appelle inerdance et un jour tu vas le faciliter tu l’offriras au monde j’étais là ok bah si toutes les instructions sont données comme ça jusqu’au bout ma vie va être simple quoi et puis voilà en effet dans les mois qui ont suivi je suis pas 4 5 4 mois plus tard je crois ou non même pas dans les mois qui ont suivi j’ai commencé à faciliter cette danse dans la communauté dans laquelle j’étais et puis à donner des retraites où je l’ai donné et puis voilà il y a eu plein de changements parce que moi j’ai grandi avec elle mais elle elle a grandi avec moi aussi et c’est vraiment se mettre à l’écoute du mouvement sentir comment son corps naturellement envie de bouger donc vraiment être c’est une hyper méditative évidemment parce que le fait de se mettre dans cette écoute ça nous amène à une présence à ses fine et c’est hyper relaxant hyper détendant mais ça vient aussi libérer plein de contractions ou plein de d’endroits où ça a été il y a des choses qui ont été cristallisées et qui bloquent et tout ça et ça permet de retrouver de l’espace et retrouver qui on est en fait et la joie la joie qui nous habite c’est vraiment beau elle s’appelle comment cette danse et donc ça s’appelle movement of life aujourd’hui c’est passé de inerdance à danse du mouvement de la vie et puis parce que moi je fais les choses en fonction de ce qui me vient donc j’ai entendu un jour tout ce que tu fais quoi que ce soit tout parle du mouvement de la vie et donc ça m’a dit qu’il fallait que je change le nom et que c’était la danse du mouvement de la vie mais je trouve ça trop long et puis movement life ça m’a c’est venu ça m’a apporté une nouvelle dynamique et puis voilà c’est en anglais c’est international si jamais ça grandit en dehors des frontières de la Francophonie c’est facile et c’est vrai que moi je parle beaucoup beaucoup anglais donc voilà ça a été encore une autre encore une autre dynamique de comment amener ça aussi concrètement dans le quotidien et c’est vrai que quand c’est passé de danse du mouvement de la vie à movement life c’est vraiment parce que c’est une pratique quotidienne en fait c’est une façon de vivre un art de vivre au quotidien c’est pas juste une danse donc les gens qui qui se disait moi j’ai pas envie de danser moi je sais pas danser et tout ça c’est pas que de la danse en fait c’est vraiment apprendre à être dans cette écoute voir ce que ça m’apporte et comment mon corps réagit et comment moi je me sens quand je suis dans cette écoute du mouvement naturel et peut-être que les coûts c’est de rester couché sur son tapis pendant toute leur ou pendant tout le week-end de stage donc c’est pour ça que ce n’est pas qu’une danse et puis après c’est comment j’amène ça dans mon quotidien et moi toutes les propositions que je fais et toutes les pratiques que je propose en fait elles sont très concrètes et puis c’est surtout comment j’amène ça dans mon quotidien cette salle plus important en fait parce que faire un stage faire une retraite faire une session c’est génial mais si je médite uniquement quand je vais à mon cours de méditation de sept à huit c’est dommage pour moi tout ce que j’enseigne c’est comment je peux être un meilleur humain oui en meilleur être humain dans ma vie au quotidien et comment je peux vivre plus heureux plus épanouie plus moi-même et dans une pleine expression de qui je suis et pour moi le spirituelle c’est sa seule c’est sa seule spécificité en fait c’est pas d’arriver en état de béatitude quotidien juste pour moi c’est qu’est-ce que je vais pouvoir donner au monde avec la découverte de ma vraie nature et de qui je suis j’adore le fait que tu soulignes ça parce que parfois il y a des critiques et des trackers du développement personnel qui disent que finalement c’est très centré sur la personne et je suis profondément convaincu que c’est pas le cas en fait que c’est ce processus de travail intérieur qui a un moment donné fait qu’on est en disposition de pouvoir offrir à l’extérieur et le fait que tu rappelles ou que tu invites ou que tu rappelles la nécessité finalement on met de l’incarner au quotidien c’est vraiment c’est après l’extase la lessive quoi sortie d’une retraite méditative effectivement et qu’on retombe dans la vie avec le travail les enfants le quotidien les émotions les conflits toutes ces choses là comment on fait en fait et c’est j’applique tout ce que j’ai vécu dans ma retraite j’applique tout ce que j’ai vécu dans ma formation j’applique pour moi c’est vraiment la chose la plus essentielle en fait c’est c’est incarner incarner ce que je dis il y a pas une chose que j’enseigne que je ne vis pas pour moi ça ça n’aurait aucun sens et donc cette cohérence et le degré cohérence peut toujours devenir de plus en plus important parce qu’évidemment on peut être en apprentissage et on pratique soi-même on doit pas être parfait directement quand on commence à enseigner ou quand on commence à pratiquer ou ce genre de choses là évidemment qu’on va tous s’améliorer moi-même je m’améliore encore au quotidien et puis j’ai toujours envie de grandir de toute façon c’est pas un mouvement qui s’arrête je pense que c’est un infini et que ça n’arrêtera jamais donc évidemment qu’on va qu’on va apprendre et qu’on va devenir de plus en plus cohérent ce qui est important c’est d’avoir ce déclic de je suis pas là pour enseigner aux autres je suis là d’abord et avant tout pour le vivre parce que c’est un autre enseignement qui se passe alors il y a aussi un enseignement qui se fait par mimétisme mais aussi énergétique et donc si je suis l’énergie de ce que j’enseigne mais il y a quelque chose qui passe au-delà des mots aussi et tout le monde reçoit ça aussi donc movement of life tu dis c’est un processus c’est quelque chose qui se pratique au quotidien pour ceux et celles qui nous écoutent et qui sont interpellés qui se sentent appelés comment ça se passe est-ce que il faut d’abord passer par un stage comment est-ce qu’ils peuvent aujourd’hui découvrir plus en détail cette danse de la vie en fait oui certainement enfin moi j’ai formé pas mal de facilités donc il y a certainement des facilités qui donnent des stages ou ce genre de choses là il y en a aussi qui donne des sessions en ligne et qui font des qui proposent des mêmes des cours suivies pendant plusieurs semaines ou des choses comme ça en ligne ou des challenges à suivre pour découvrir donc c’est tout à fait possible ou que vous habitiez dans le monde de pouvoir vous y connecter et il y a une page qui s’appelle d’ailleurs au cœur du mouvement de la vie et donc là il y a toutes les infos qui sont mises ou sinon sur mon site aussi rencontre en présence.com il y a aussi la liste des facilitateurs donc aussi moyen de les contacter de voir s’ils font des choses ou ce genre de choses là et en fait chacun peut déjà commencer simplement par vraiment comment j’écoute mon corps comment j’écoute la vie au quotidien et puis dans la pratique elle-même du mouvement c’est vraiment c’est je sais pas par exemple vous vous dites aujourd’hui je me sens pas très bien vous vous levez vous êtes du mauvais du mauvais pied vous n’êtes pas en forme et bien mettez une musique la première musique qui vous vient et simplement fermer les yeux et écouter ce qui se passe dans votre corps et voyez de quoi votre corps a besoin vous voyez est-ce qu’il a besoin de mouvement et de s’exprimer vous avez besoin de sauter partout dans la maison et c’est une musique qui vous avez besoin de rythme pour que ça vienne vous dynamiser et vous puissiez sortir peut-être la colère peut-être la frustration peut-être les difficultés que vous avec vous avez besoin de mouvement sec et dur et allez on y va et on expulse tout ça ou alors peut-être que vous avez besoin de beaucoup de douceur parce que les derniers moments ont été durs et que pendant ce moment là vous allez sur votre divan vous affalez sur votre tapis et vous vous laissez juste aller complètement qui est un tout petit mouvement de la main qui vient comme ça qui est tout doux et qui est plein de présence et ce tout petit mouvement c’est lui qui va changer toute votre journée et donc ça peut être une musique ça peut être aussi pas de musique vous n’avez pas le temps mais c’est horrible vous vous sentez mal vous êtes dans votre voiture ou vous êtes dans le train vous êtes dans les transports en commun et vous avez pas envie de tout le monde le voit et donc vous faites tout discrètement juste comme ça en pensant simplement

 

à ce qui vous fait du bien et puis quelque chose que personne ne va vraiment voir mais vous vous savez que rien que par ces petits mouvements vous êtes en train de changer l’énergie et vous êtes en train de vous reconnecter justement avec ce silence entre chaque mot et là vous sentez toute cette douceur et petit à petit puis à votre coeur qui s’ouvre et hop une nouvelle journée commence et donc chaque instant vraiment chaque instant c’est l’opportunité de tout renverser de tout changer et de pouvoir faire un autre choix rien n’est écrit sur la pierre et vous pouvez à chaque moment décider je change et c’est un petit mouvement un tout petit mouvement et tout peut-être différent l’instant d’après et bien sûr si vous pratiquez ça dans votre vie au quotidien à être dans cet écoute tout le temps à suivre vos élans à suivre vos idées vos spontanéité vos impulsions et tout ça forcément la vie est juste absolument magique et c’est clair qu’elle est simple et bien plus sans effort que ce qu’on imagine on dit qu’il faut faire des efforts pour être heureux mais c’est tout l’inverse moins on fait des fois plus on est heureux magnifique est-ce que tu peux nous parler s’il te plaît de cette méditation en mouvement bien move oui donc là c’est très différent bien une move c’est une pratique qui est très structurée donc c’est oui sessions c’est toujours oui session on n’en fait pas juste une parce que ça n’a ça n’a pas de sens ça fait déjà du bien mais c’est le cycle complet lui session et bientôt d’ailleurs il va être en ligne je l’offrirai aussi en ligne donc on pourra le suivre à n’importe quel moment et alors là c’est huit sessions qui sont vraiment structurées donc en lien avec le corps en lien avec comment être présent dans le moment comment être dans cette écoute comment être enraciné aussi et alors c’est une pratique où je guide tout le long donc contrairement à movement qui est pure spontanéité et là il y a aucune guidance tout est libre et vous écoutez votre mouvement intérieur ici je guide mon mouvement très structuré vraiment moment après moment des prises des marches des moments d’assises des moments de de rencontres face à soi-même ou de juste être là et d’écouter ce qui se vit à l’intérieur de soi et donc voilà c’est vraiment guidé c’est très structuré et ça fait hyper du bien et pour quelqu’un qui n’a pas du tout la capacité ou la facilité à méditer en étant assis parce que c’est quelqu’un qui a besoin de bouger et pour qu’il mental est très actif bah en fait comme c’est guidé déjà ça aide comme c’est très structuré et que c’est dans le corps mais ça permet que le corps soit en mouvement aussi donc le système souvent qui a un système de défense qui fait qu’on est très dans le mental et qu’on a l’habitude d’être beaucoup dans sa tête il se il commence à se à se poser petit à petit parce que là on est dans le corps et j’arrive à travers l’invitation à cette à cette écoute et puis à la guidance que je fais au fur et à mesure à amener la personne petit à petit dans son corps et plus dans sa tête et donc à être davantage dans l’exercice proposé et alors on voit que ça s’apaise tout seul en fait et pour moi c’est ça véritablement la méditation c’est l’objectif n’est pas de contrôler son expérience mais justement de permettre un lâcher et le seul lâcher qui soit c’est qu’on arrête de contrôler et arrêter de contrôler ça ne ça ne se contrôle pas et ça ne se décide pas donc ça veut dire que l’attention doit être divertie vers autre chose pour que ça puisse lâcher et là tout le principe de bien de mou c’est dans cette guidance et cette structure qui est encadre qui soit suffisamment stricte pour qu’on puisse justement se laisser aller dedans et qu’en fonction de des propositions qui soient faites le mental petit à petit il lâche quoi et la pensée peut être là c’est pas du tout un problème on la laisse faire ce qu’elle a envie et on continue à suivre les propositions les exercices et petit à petit on sent vraiment qu’on est dans son corps et qu’on est beaucoup plus détendu et donc c’est vrai que l’invitation de bien nous elle va vraiment permettre davantage d’être détendu relaxer mais aussi la mentalité focus parce que comme ces structuré ça permet ça aussi et puis aussi si on vit des moments difficiles ça va nous permettre de nous recentrer sur nous de nous ancrer de nous enraciner de nous sentir solides aussi en nous et de reconnecter avec cette force en fait c’est assise qui permet justement d’avancer dans la vie quand on ne sait pas toujours par où aller et qu’on a besoin de cette stabilité pour avancer

 

aujourd’hui il y a des retraites qui sont proposées avec Diane Move et comment est-ce que on peut y accéder ça sera bientôt en ligne donc dans tous les cas on va mettre tous les liens autour de cette vidéo pour pouvoir accéder aux différentes infos oui pour l’instant je ne propose pas de retraite avec billet de move mais pourquoi pas en tout cas jusqu’au printemps je ne vais pas faire beaucoup d’activités parce que j’ai repris des études cette année à l’université je suis hyper active à cet endroit là et donc je continue avec ce qui est en route et puis quelques j’ai un cycle un cycle movement of Life qui commence en Belgique le mois prochain peut-être qu’il y aura un cycle bien move on verra bien ou alors un autre cycle menteur live qui démarrera en février mais en tout cas les retraites et tout ça ce sera plutôt ce sera plutôt cet été je pense fin juin juillet août ou début septembre de l’année prochaine parce que là je sens que vraiment envie et besoin de me concentrer sur mes études et donc c’est vrai que ce qui se passe aujourd’hui pour l’instant c’est plus en ligne sauf si ça se passe en Belgique et que c’est en week-end ou alors une matinée ou des choses comme ça mais c’est vrai que pour l’instant j’ai prévu au cœur de voyage à l’extérieur de la Belgique et c’est plutôt des choses courtes c’est dans quoi je fais des études en sciences politiques ouais parce que comme je l’ai dit je enfin voilà je sens que j’ai vraiment un coeur de m’investir dans la politique et m’investir dans mon pays et d’apporter justement toute la conscience que j’ai développé aujourd’hui toute l’humanité aussi que j’ai découvert et toute la façon dont je vois et vie le monde les choses les relations tout ça j’ai envie de la porter de façon beaucoup plus vaste et donc aussi que tout ça puisse faire partie de la politique en fait donc je sens que c’est une nouvelle direction pour moi et j’ai envie de de connaître suffisamment le milieu dans lequel je vais que pour me sentir complètement à l’aise donc c’est pour ça que j’ai décidé de reprendre des études et puis de toute façon j’ai fait une formation il y a quelques années en guérison et intégration des traumas collectifs culturels et intergénérationnel et donc là pour l’instant je un certificat universitaire qui est relation internationale et analyse de conflits et je me sens mais carrément dans mon élément quoi j’ai l’impression de c’est juste magique c’est absolument fabuleux donc ouais voilà je sens que c’est aussi quelque part c’est comme si ma conscience s’ouvre aussi de façon plus vaste pas uniquement sur la sphère spirituelle pas uniquement sur mon environnement pas là où je suis habitué à œuvrer mais ben voilà maintenant c’est mondial c’est encore plus grand et c’est dans tous les domaines de la vie et moi ça me donne une joie mais incroyable quoi en fait

 

profondément touché d’entendre ce témoignage parce que ce que j’entends à travers cette interview c’est un processus de quelqu’un qui était dans la vie normale le monde normal et qui à un moment donné une rupture un choc tellement fort ça va amené à découvrir autre chose moi je parle dans mon propre processus du monde normal et de mon monde caché et en fait ce dont tu es en train enfin en tout cas ce que moi j’entends à travers ce que tu témoignes de cette reprise d’études c’est cette volonté à un moment donné de revenir véritablement dans le monde normal avec tous ces cadeaux à offrir parce que je crois que c’est tellement important de ne plus séparer en fait ces demandes et vraiment je suis profondément touché d’entendre ce processus que tu as merci et tu sais du coup ça me fait penser en t’entendant Maureen ça me fait penser à une autre raison pour laquelle je suis autant dans le don de tout ce que j’ai découvert c’est que l’enseignant rituel de la communauté dans laquelle j’étais aux États-Unis un jour il m’a dit parce que je vivais beaucoup de expériences d’ouverture de conscience et c’est vrai que il y avait beaucoup de d’expérience mystiques de choses comme ça que je vivais et il m’a dit à ceux à qui beaucoup et donner beaucoup sera demandé et cette cette phrase ne m’a jamais quitté parce que c’est vrai que j’ai énormément dédié ma vie à ça en fait enfin quasi que ça j’ai une vie j’ai une vie à côté quand même j’ai une vie personnelle aussi mais toute ma vie c’est ça en fait et sa phrase a véritablement changé ma vision des choses parce que moi j’ai pas de week-end j’ai pas d’horaires j’ai pas enfin tu vois j’ai pas de compartiment entre mon travail et ma vie privée j’ai juste la vie donc moi je vois c’est beau la façon dont tu définis le monde normal et mon monde caché et moi pas juste la vie et il y a juste le monde et il y a qu’est-ce que je peux apporter à chacun de ce temps en fait et pour moi oui c’est exactement pour conclure avec ce que ce que tu disais revenir là-dessus tout le principe du développement spirituel ou développement personnel ben c’est de se changer soit pour pouvoir être pleinement qui on est dans le monde à porter cette nouvelle énergie et du coup permettre à votre chose de de vivre de se proposer en fait oui tout à fait donc c’est vraiment une intégration qui est suffisamment forte ce qui est celui évidemment profonde que elle ne fait que vouloir se donner se donner de façon concrète et simple en tout cas je crois que pour les gens qui nous écoutent et qui peut-être sont au tout début d’un cheminement ou peut-être même ou encore peur peut-être qu’ils entendent encore comme à l’époque quand j’entendais ta sœur parler de naturopath avec un truc un petit peu de c’est étrange je trouve que c’est merveilleux parce que le message c’est aussi tout va bien ce sont des choses qu’on intègre aujourd’hui dans nos quotidiens et qui sont parfaitement intégrales dans nos quotidiens de façon parfaitement normale finalement tout à fait c’est même une façon beaucoup plus épanouie de vivre notre quotidien c’est pas juste que c’est intégrable oui ça fait peur parce que c’est un changement et tout changement on fait toujours peur au système et c’est normal mais c’est vraiment une nouvelle perspective de la vie pour avoir une vie encore plus épanouie et puis avoir un quotidien ou on se lève le matin on est hyper excité de se lever le matin on est content de se dire ok qu’est-ce que je fais aujourd’hui et c’est vraiment ça en fait pour moi la vie c’est ça c’est pas c’est pas de se lever et dire c’est encore gris qu’est-ce qu’on va faire aujourd’hui moi je connais ça moi j’ai un papa qui est comme ça et moi déjà petite quand il était il commençait comme ça mais papa tu expires la joie de vivre mais c’est magnifique j’étais enfant quoi j’avais 10 ans et des années pendant 8 ans 10 ans je lui répétais la même chose que dit à chaque petit déjeuner quand il commençait avec ses avec ces trucs là quoi donc

 

dernière question pour pour clôturer cette interview j’aimerais parler de coep et savoir qu’est-ce que tu auras envie de dire à ceux et celles qui hésitent peut-être à rejoindre ce réseau et entamer une démarche de développement personnel parce que c’est moi ce que j’ai trouvé en tout cas de tout ce dont on a parlé par rapport à ton projet par rapport à COHEP mais j’ai trouvé ça très chouette d’avoir comme un annuaire qui référencie des gens d’une façon sérieuse avec qui pour lesquelles on peut avoir vraiment un background de ce qu’ils ont fait et donc je trouve ça chouette parce que c’est vrai que parfois ça peut faire peur qu’on va dans dans un nouveau domaine de notre vie et puis certainement celui-là je pense plus que d’autres parce qu’il est moins traditionnel et puis on nous en parle pas à l’école et puis nos parents nous apprennent pas à vivre comme ça donc on a parfois un peu peur d’aller dans cette direction et je trouve ça chouette d’avoir un référe